Mouvement pour le Liban

Représentant le Courant Patriotique Libre en Belgique

  • N'oubliez pas de visiter nos galeries d'images.

  • MPL Belgique

  • Rubriques

  • Actualités

  • Archives

  • Méta

Posts Tagged ‘Greve’

Salaire, augmentation du pouvoir d’achat et grèves

Posted by jeunempl sur mars 5, 2013

François el Bacha

L’un des principaux faits marquants de la semaine a été l’entrée en grève des fonctionnaires et de certains employés d’entreprises privées. Ainsi de nombreuses manifestations ont eu lieu -certaines importantes- et pourtant leurs impacts ont été diminués par les médias libanais. Ces mouvements de grève interviennent alors que le gouvernement a pourtant adopté le principe d’augmentation du salaire minimum à l’équivalent de 450 usd/mois et cela de manière échelonnée ensuite.  Ainsi, l’augmentation sera de 200 000 LL entre 1 million de livres libanaises et 1,5 millions de Livres Libanaises et de 299 000 LL pour les salaires dépassant les 1,5 millions. Cette augmentation se heurte cependant à des problèmes techniques et est refusée par le Ministre des Finances Mohammed Safadi… et heureusement que cela soit le cas:

Inflation - Liban

Le taux d’inflation au cours des dernières années a été estimé entre 6% et 7% pour 2012 – 5,2% en 2011 et 4% en 2010 – , ce chiffre doit cependant être nuancé et a été peut-être largement sous-estimé: la hausse de l’immobilier de 11,2% annuellement entre 2005 et 2010, la hausse du prix des ressources énergétiques, la hausse du cours des matières premières, etc… ont été plus importantes et ont abouti à une diminution de 40% du pouvoir d’achat selon certaines sources.  La hausse demandée par les syndicats équivaut aujourd’hui à Lire le reste de cette entrée »

Posted in Billets & Opinions, Dossiers, Economie, Géneral | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Salaires : La réforme plus difficile que le financement de la grille

Posted by jeunempl sur mars 3, 2013

L’Hebdo Magazine – Liliane Mokbel

Salaires & grogne sociale (Liban)La nouvelle grille des salaires ne pourrait entrer en vigueur que si le projet de loi est voté en séance plénière par la Chambre des députés. Le dernier mot revient donc au Parlement. La pilule la plus dure à avaler consiste dans le processus de réforme devant accompagner la mise en œuvre d’une telle échelle. Pour être juste envers les trois composantes du pacte social, l’Etat, le patronat et les fonctionnaires, une restructuration en profondeur du secteur public est inéluctable dans le sens d’une réduction de son volume et de l’accroissement de sa productivité.

Aujourd’hui, l’échelle des salaires englobe 180000 fonctionnaires, sans compter les salariés des établissements publics et des offices autonomes.

A priori, bien qu’une loi ait été votée en 1992 suspendant le recrutement au sein de la fonction publique, depuis cette date, le nombre de fonctionnaires n’a cessé d’augmenter sous une forme de «recrutement déguisé», qui prend la forme de salariés contractuels sur base d’accords renouvelables chaque fin d’année pour l’accomplissement d’une mission déterminée ou d’un contrat «d’achat de service». En revanche, ce dernier type de contrat ne donne pas lieu à une inscription des bénéficiaires à la Caisse nationale de sécurité sociale (CNSS) ni au droit d’être inclus au nombre des fonctionnaires englobés par l’ajustement des salaires.

Dans le même prolongement s’inscrit la nécessité de supprimer les organismes parallèles, qui ont pullulé au lendemain de la fin de la guerre pour accomplir des missions qui reviennent en vertu de la Loi fondamentale aux entités étatiques mais qui ont en fait servi «à caser les ouailles d’un clientélisme politique d’après- guerre». A titre indicatif, on citera la Caisse du Sud, la Caisse des déplacés etc.

Parallèlement, il est impératif de supprimer certains établissements et administrations publics qui ne sont plus opérationnels vu que les motifs pour lesquels ils ont été créés n’existent plus. Il s’agira par exemple d’Elissar (l’établissement public pour la reconstruction de la région d’Ouzaï, de Jnah…), l’office des chemins de fer, les raffineries de pétrole et la Lire le reste de cette entrée »

Posted in Culture & Société, Dossiers, Economie, Géneral | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Les fonctionnaires de l’administration publique confirment leur grève jeudi

Posted by jeunempl sur novembre 5, 2012

ANI

La Ligue des fonctionnaires de l’administration publique a confirmé ce lundi sa décision d’observer une grève jeudi, si le gouvernement libanais ne parvient pas à déférer l’échelle des salaires au Parlement lors de la séance du Cabinet mercredi.

La position de la Ligue a été publiée dans une déclaration au terme de sa réunion au cours de laquelle les participants ont débattu des affaires relatives à la grille des salaires.

La Ligue a exhorté le gouvernement « à prendre une position claire de la grille des salaires et à la déférer au Parlement lors de sa prochaine séance prévue mercredi ».

Elle a appelé tous les fonctionnaires à prendre part à la grève générale, réclamée par le comité de coordination syndical.

Posted in Culture & Société, Géneral | Tagué: , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Lutte contre la corruption: Bassil dénonce le mouvement de désobéissance au sein de l’EDL

Posted by jeunempl sur mai 31, 2012

(L’Orient le Jour)

Le ministre de l’Énergie et de l’Eau, Gebran Bassil, a commenté jeudi, lors d’une conférence de presse, la crise des journaliers de l’Électricité du Liban (EDL) qui observent depuis plus d’un mois un mouvement de protestation pour un changement de leur statut en employés cadrés.

« Nous sommes certains que nous aboutirons à une solution conforme à la loi. Une autre solution violerait les principes des institutions publiques », a assuré M. Bassil. Le ministre a également dénoncé un mouvement de désobéissance qui détruit les institutions publiques en vue de forcer les responsables à imposer de nouvelles lois. Des actes de désobéissance qui se sont poursuivis aujourd’hui, selon lui.

Ce matin, les grévistes se sont rassemblés dans la cour intérieure du siège de l’EDL à Beyrouth, a rapporté la LBC, alors que les autres employés de la compagnie reprenaient normalement le travail.
Une tente a été montée dans la cour, et les manifestants ont préparé des bannières appelant le gouvernement à écouter leurs demandes, au premier rang desquelles, l’inscription au cadre du Lire le reste de cette entrée »

Posted in Culture & Société, Dossiers, Economie, Géneral | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Hausse des salaires : Grève générale le 27 décembre

Posted by jeunempl sur décembre 12, 2011

Le Commerce du Levant

La Confédération générale des travailleurs du Liban (CGTL) a annoncé que le mardi 27 décembre sera un jour de grève générale pour protester contre le réajustement des salaires décidé par le gouvernement, à l’issue d’une réunion de son conseil exécutif.

Le président de la CGTL, Ghassan Ghosn, a indiqué que la grève générale sera accompagnée de manifestations à travers le pays et de la fermeture de certains axes routiers.

Le gouvernement avait décidé le 7 décembre une augmentation du salaire minimum de 100.000 LL (66 dollars) à 600.000 LL (400 dollars). Il avait approuvé une majoration de 30% des salaires de moins de 1.000.000 LL (666 dollars) plafonnée à 200.000 LL (133 dollars) et de 20% des salaires au-dessus de 1.000.000 LL plafonnée à 275.000 LL (183 dollars).

Posted in Culture & Société, Economie, Géneral | Tagué: , , , , , , , , | Leave a Comment »

Le ministre Charbel Nahas: la répression ne peut anéantir l’aspiration des Libanais à restituer leur dignité

Posted by jeunempl sur décembre 11, 2011

D.CH. – ANI

Le ministre du Travail Charbel Nahhas a condamné dans un communiqué dimanche « l’acte de répression qui a ciblé samedi de jeunes manifestants en face de la Banque du Liban ».

« Au moment où des jeunes et des comités syndicaux ont appelé à un sit-in pacifique en face de la Banque du Liban pour réclamer la justice sociale et exprimer leur opposition au contrôle qu’imposent les intérêts financiers sur le sort des populations, et après avoir notifié les autorités concernées, des forces de sécurité officielles ont agressé les jeunes manifestants et les ont sévèrement battus, ce qui a causé de graves blessures parmi les manifestants et nécessité l’hospitalisation de certains cas », a indiqué le communiqué.

Le ministre a affirmé que de tels comportements ne peuvent avorter les mouvements de protestation, auxquels ont appelé les comités syndicaux durant la semaine prochaine, pour réclamer les droits des citoyens libanais à recevoir des salaires convenables, à préserver leur dignité par la Lire le reste de cette entrée »

Posted in Géneral | Tagué: , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Des camps retranchés au sein du gouvernement…

Posted by jeunempl sur décembre 11, 2011

(Scarlett Haddad – L’Orient le Jour)

Avec deux séances prévues en principe la semaine prochaine, le gouvernement ne semble pas devoir trop souffrir du cafouillage de mercredi dernier. Les différents protagonistes savent en effet que pour l’instant – et tant que la situation régionale restera aussi confuse – ils sont condamnés à cohabiter, chacun cherchant toutefois à tirer la couverture à lui. Mais à chaque secousse, le Premier ministre, Nagib Mikati, montre que sous ses airs calmes et rassurants, c’est un homme redoutable dont il faut certainement compter avec l’habileté.

Au point que certains partenaires au sein de la nouvelle majorité sont de plus en plus convaincus que le Premier ministre serait une sorte de « cheval de Troie » glissé entre eux et travaillant finalement pour le maintien du système, rassurant la communauté internationale et davantage soucieux de satisfaire ses désirs que ceux de ses alliés. Selon ces parties de la majorité, Mikati ne cessait, au début, de dire aux autres protagonistes du gouvernement qu’il ne peut pas procéder à des mutations ou à des nominations sous la pression, alors que la rue sunnite est montée contre lui. Résultat, les seules nominations effectuées depuis le vote de confiance du gouvernement ont porté sur des postes revenant aux chiites et sur la Banque du Liban. Tout le reste est bloqué et le système qui prévalait avec le précédent gouvernement est toujours en place et actif. De plus, à mesure que l’axe Sleiman-Mikati-Joumblatt se consolide, il est de plus en plus clair que le gouvernement fonctionne à l’envers, avec des forces de blocage plus importantes que celles qui devraient le pousser vers l’avant.

Il faut ajouter à ce constat le fait que depuis qu’il a obtenu la confiance du Parlement, le gouvernement a vécu avec le financement du TSL placé comme une épée de Damoclès au-dessus de sa tête. Certes, Nagib Mikati n’a cessé d’afficher une certaine sérénité, laissant entendre à son entourage qu’il avait un scénario en réserve qu’il sortira au moment voulu et qui avait été mis au point avec l’aide du président de la Chambre. Principal concerné dans cette affaire, Lire le reste de cette entrée »

Posted in Actualité Tayyar-CPL, Billets & Opinions, Dossiers, Géneral, Tayyar & Hezbollah | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

L’affaire de la centrale de Zahrani : Amal court-circuite le CPL

Posted by jeunempl sur décembre 8, 2011

J. A-R. – L’Hebdo Magazine

Entre pénurie de fonctionnement et messages politiques, l’affaire de la centrale de Zahrani aura mis en lumière certaines des nombreuses difficultés que les ministères rencontrent avec leurs employés sur le terrain. Surtout lorsqu’ils ne sont pas du même bord.

Voilà une affaire qui regroupe en elle toutes les incuries du pays. Depuis plusieurs semaines, l’EDL avait expliqué être contrainte de transférer de Zahrani vers Saïda un générateur de 20 mégawatts pour des raisons techniques. Un transfert habituel, ces dix dernières années, qui a pour but de gérer le rationnement dans la région du Liban-Sud. Mais depuis cette annonce, les employés de la centrale de Zahrani, la deuxième unité de production électrique du pays après la centrale de Zouk, auraient reçu des menaces de dignitaires de la région qui protestent contre la pénurie de courant. Le président du syndicat des ouvriers de Zahrani, Jihad Akouch, explique que «cela fait quatre mois que nous subissons des pressions en tous genres. Le 14 novembre dernier, nous avons envoyé à cet effet une lettre au directeur général de l’EDL sur nos conditions de sécurité. Elle est restée sans réponse». Ce sont en tout cas les raisons qu’ils invoquent pour justifier leur interruption de travail, devenue effective vendredi 2 décembre à 14h30.

L’arrêt de Zahrani, c’est un manque de 440 MW, soit 40% de la production nationale d’électricité. Conséquence dans les régions, il a fallu rationner l’équivalent de 14 heures de courant et sur Beyrouth et la grande couronne, les services ont organisé des plages de trois heures; trois heures d’alimentation pour trois heures de coupure. Or jamais l’administration centrale de l’EDL n’a donné la consigne d’arrêter la centrale. C’est à ce moment-là que l’affaire prend une tournure politique. La région de Zahrani est l’un des bastions électoraux du mouvement Amal de Nabih Berry, député de la région. Pour désamorcer la crise qui couve, le ministre de l’Energie, Gebran Bassil, et le directeur général de l’EDL, Kamal Hayek, se rendent sur Lire le reste de cette entrée »

Posted in Actualité Tayyar-CPL, Dossiers, Géneral, Tayyar & Hezbollah | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Mohammad el-Hout prolonge inutilement « pour l’exemple » la crise de la MEA

Posted by jeunempl sur décembre 3, 2011

(Fady Noun – L’Orient le Jour)

L’intransigeance du PDG de la MEA, Mohammad el-Hout, a fait échouer hier une médiation du ministre du Travail, Charbel Nahas. Les pilotes prêts à reprendre le travail en échange de la levée des sanctions.

« Il y a quelque chose de pourri au royaume du Danemark », fait dire Shakespeare à son héros Hamlet. C’est un peu aussi le cas au Liban. Sous la pression des événements, les institutions se disloquent et les esprits se détraquent.
Pour faire pièce au syndicat des pilotes qui a procédé à une escalade sans précédent en paralysant 60 % des vols, le PDG de la MEA, Mohammad el-Hout, a décidé de pénaliser les grévistes en leur retenant 5 jours de paie, jusqu’au remboursement total des pertes que leur mouvement sauvage a fait subir à la compagnie.

Ces pertes n’ont pas encore été estimées, a affirmé hier le PDG de la compagnie à L’Orient-Le Jour, tout en assurant que la pénalité qu’il a décidé d’imposer aux pilotes en grève est conforme au code du travail.
Sauf qu’elle n’a pratiquement jamais été appliquée en raison de sa rigueur.

On en était là, hier soir, au terme d’une journée de négociations, sous l’égide du ministre du Travail, Charbel Nahas. Ce dernier a proposé aux deux parties en conflit un compromis : le retour au travail, en échange de la levée de toutes les sanctions décidées par M. el-Hout. Les pilotes ont accepté. Intransigeant, et soucieux d’infliger une leçon aux pilotes, prêts à retourner au travail, le PDG de la MEA a refusé.

Échec de la médiation de Aridi

Plus tôt dans la journée, une autre médiation, celle de M. Ghazi Aridi, ministre des TP, avait échoué. M. el-Hout avait annoncé en effet qu’à la demande de M. Aridi, « un ami de la compagnie », il avait accepté de différer de quelques jours les lettres de licenciement qu’il avait décidé d’adresser à certains pilotes en grève. Mais, avait-il ajouté, les retenues de salaires seront maintenues.
Parallèlement, Mohammad el-Hout a renforcé hier ses mesures punitives à l’encontre des grévistes et a publié une Lire le reste de cette entrée »

Posted in Dossiers, Géneral | Tagué: , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Liban : Echec de la médiation entre la MEA et les pilotes grévistes

Posted by jeunempl sur décembre 2, 2011

(L’Orient le Jour)

Le ministre du Travail Charbel Nahas a annoncé vendredi lors d’une conférence de presse, l’échec de la médiation entre le syndicat des pilotes libanais et la Middle East Airlines (MEA). Il a cependant appelé les deux parties à patienter jusqu’à 9h samedi.

M. Nahas a déclaré par ailleurs qu’il est inacceptable de porter préjudice à l’économie nationale, mais il a souligné que toute tentative de frapper le droit fondamental du syndicalisme sera combattue.

Jeudi, la compagnie aérienne nationale libanaise avait menacé jeudi de licencier les pilotes en grève depuis lundi s’ils ne reprenaient pas le travail. « La compagnie va commencer à prendre des mesures pour licencier les pilotes qui ne se présentent pas à leur travail », avait déclaré à l’AFP le directeur de MEA, Mohammed El-Hout.
Les pilotes, qui protestent contre le licenciement d’un collègue malade du cancer, renvoyé dès son départ en congé maladie, devaient cesser mercredi la grève entamée lundi. Ils ont décidé de prolonger le mouvement après que la compagnie leur a enlevé cinq jours de Lire le reste de cette entrée »

Posted in Culture & Société, Géneral | Tagué: , , , , , , , , , | Leave a Comment »

 
%d blogueurs aiment cette page :