Mouvement pour le Liban

Représentant le Courant Patriotique Libre en Belgique

Posts Tagged ‘greffe’

Amélioration du don d’organes au Liban, mais un long chemin reste encore à parcourir

Posted by jeunempl sur janvier 4, 2012

(Nada Merhi – L’Orient le Jour)

La sensibilisation au don d’organes au Liban commence à porter ses fruits, de l’aveu du Comité national pour le don et la greffe des organes et des tissus (NOOTDT) qui note qu’en 2011, les organes de huit donneurs sur dix (les chirurgiens ont refusé de transplanter les organes de deux donneurs parce qu’ils étaient âgés de plus de 60 ans) ont pu sauver la vie de 22 personnes ayant reçu un rein (15 patients), un cœur (six patients) ou le foie (un patient).

« En 2010, nous avions eu un donneur sur l’ensemble de la population, explique le Dr Antoine Stephan, président du NOOTDT. En 2011, nous avons eu le consentement de dix familles. Le nombre des alertes relatives à de potentiels donneurs s’est aussi élevé pour dépasser les 1400 alertes. Ces chiffres montrent que le peuple libanais est sensible au don d’organes plus que nous ne le pensions. »

L’amélioration constatée dans ce secteur est essentiellement due à une meilleure approche acquise par les professionnels de santé concernés au cours des deux dernières années. Une formation qui se poursuivra cette année encore et qui s’inscrit dans le cadre d’un protocole de coopération entre le gouvernement espagnol Lire le reste de cette entrée »

Publicités

Posted in Géneral, Relations Liban-Belgique/UE | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Don d’organes : la pénurie aiguë reste de mise au Liban

Posted by jeunempl sur novembre 19, 2009

(L’Orient le Jour – Nada Merhi)

Greffe
Avec deux donneurs par an pour un million d’habitants, le Liban a encore un long chemin à parcourir en matière de don d’organes. La raison principale de cette pénurie demeure essentiellement la réticence des hôpitaux à appliquer les décrets ministériels publiés en ce sens et le manque de sensibilisation à cette action noble.

Abnégation, solidarité sociale et l’espoir de renouer avec la vie… Le don d’organes est presque inexistant au Liban où l’on compte moins de deux donneurs par an pour un million d’habitants. Une réalité d’autant plus amère lorsqu’on constate une amélioration de ces proportions dans plusieurs pays de la région où, il y a quelques années, la situation était identique à celle observée actuellement au Liban.

En Arabie saoudite et au Koweït, à titre d’exemple, le nombre des donneurs s’élève à 15 par an pour un million d’habitants. La raison de ce progrès réside pour l’essentiel dans une volonté politique, qui a poussé le gouvernement de ces pays à amender les lois en ce sens, au moment où au Liban les décrets ministériels qui « obligent » les hôpitaux à Lire le reste de cette entrée »

Posted in Culture & Société, Dossiers, Géneral | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

 
%d blogueurs aiment cette page :