Mouvement pour le Liban

Représentant le Courant Patriotique Libre en Belgique

Posts Tagged ‘gestion’

La dégradation de la nature au Liban coûte 0,5 milliard de dollars par an

Posted by jeunempl sur décembre 30, 2011

Le Commerce du Levant

Le coût de la détérioration de l’environnement a été estimé à 565 millions de dollars par an au Liban en moyenne, selon un rapport de la Banque mondiale (BM) qui s’étend sur la décennie 1998-2008 ; une somme qui est équivalente à 3,4% du PIB en 2000.

Un taux plus important que celui de la Syrie avec 3,2% du PIB, que la Tunisie (2,1%) ou de la Jordanie (2,4%), mais inférieur à celui de l’Iran (7,2%) et de l’Egypte (4,5%).

Selon la BM, le coût de la détérioration de l’environnement a été le fait de stratégies gouvernementales ayant échoué à relever les défis imposés par le secteur notamment en raison d’une pression continue sur les ressources naturelles du pays, en particulier celles de l’eau, et d’une mauvaise gestion des déchets solides.

La collecte de ces derniers est estimée à 98% et a coûté près de 55,9 millions de dollars en 2008, tandis que 84% des déchets finissent dans des décharges municipales ou à ciel ouvert. La raison principale, toujours selon les mêmes sources, provient du manque de réformes législatives et institutionnelles en la matière empêchant ainsi une gestion efficace de ces déchets.

La question du raccordement et du traitement des eaux usagées constitue en outre un problème majeur, tandis que les coûts de recouvrement demeurent un véritable défi. Le Liban compte 28 stations d’épuration avec une capacité de 360 millions de mètres cubes par an, construites sous l’égide du Conseil du développement et de la reconstruction (CDR) dont la capacité dépasse les besoins pour 2030, alors que 66% seulement de la population était raccordée à un réseau d’égouts amélioré en 2007.

Le ministère de l’Énergie a formulé un projet de réforme du secteur couvrant les aspects juridiques, institutionnels, techniques et financiers du traitement de l’eau et du raccordement. Il appelle également à l’introduction d’un tarif et d’une couverture des services des eaux usées qui pourrait être généralisée.

Pour évaluer la viabilité environnementale du pays, la BM se base sur cinq indicateurs : les objectifs de développement du millénaire (ODM), l’indice sur la performance environnementale (EPI) développé pour comparer la performance environnementale d’un pays donné par rapport aux autres, l’épargne nette ajustée (ENA) qui évalue les Lire le reste de cette entrée »

Publicités

Posted in Culture & Société, Dossiers, Economie, Géneral | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Près de 53% des entreprises libanaises envisagent de recruter dans les prochains mois

Posted by jeunempl sur septembre 7, 2011

Le Commerce du Levant

Près de 53% des chefs d’entreprise libanais ont l’intention de recruter durant les trois prochains mois, 24% affirmant vouloir certainement le faire et 29% probablement, selon un sondage réalisé par le site de recrutement en ligne Bayt.com.

28% des employeurs sont à la recherche de candidats issus des écoles de gestion, des candidats ayant notamment la capacité de travailler en équipe (54%), de bonnes aptitudes en communication (54%) et pouvant travailler sous pression (45%).

Interrogés sur le niveau et les domaines d’expérience recherchés, 48% des personnes intérrogées disent rechercher des candidats ayant une expérience managériale, 28% une expérience moyenne de 3 à 7 ans, 25% une expérience dans la vente et le marketing, 21% des candidats ayant des connaissances approfondies en informatique et 18% des ingénieurs.

Cette étude a été réalisée en ligne entre le 11 juillet et le 9 août avec la participation de 4.560 personnes.

Posted in Culture & Société, Economie, Géneral | Tagué: , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Ministère des Finances : il y a péril en la demeure

Posted by jeunempl sur juin 12, 2011

L’Orient le Jour

[Note du MPLBelgique: Avant de lire cet article, et pour mieux connaître Alain Bifani ainsi que ses positions professionnelles, nous vous suggérons de consulter une brève présentation de la gestion des Finances au Liban qu’il a faite en 2009 (cliquez ici). Il y dénonçait déjà les malencontreuses habitudes du ministère des Finances…]

L’intervention « explosive » du directeur général des Finances, Alain Bifani, au cours de la réunion marathonienne jeudi de la commission parlementaire des Finances et du Budget continue de susciter des remous dans les milieux politiques et économiques.

L’intervention « explosive » du directeur général des Finances, Alain Bifani, au cours de la réunion marathonienne jeudi de la commission parlementaire des Finances et du Budget continue de susciter des remous dans les milieux politiques et économiques. Hier, la ministre sortante des Finances, Raya el-Hassan, est revenue à la charge, déplorant, dans un entretien accordé à la LBCI, l’exploitation à des fins politiques de la réunion de la commission et accusant le camp adverse d’avoir prémédité une « mise en scène théâtrale ». « Ce qui s’est passé durant cette réunion a été fabriqué d’avance (…) Nous avons en effet appris que les députés Ibrahim Kanaan et Abbas Hachem s’étaient réunis avec le directeur général du ministère des Finances peu de temps avant la réunion de la commission (…) », a affirmé Mme el-Hassan.
Selon elle, l’intervention d’Alain Bifani et la demande formulée, par la suite, par certains députés de rendre publics ses propos visaient ainsi à présenter le DG des Finances comme « éligible à un poste quelconque » ou encore comme un « héros », et « à tenir pour responsables les gouvernements (présidés par) Hariri » de tous les délits financiers commis par le passé.

Rappelons à cet égard que le directeur général du ministère des Finances aurait critiqué durant son exposé jeudi certains aspects concernant le fonctionnement interne au sein de son ministère ainsi que le manque de transparence dans la gestion et l’élaboration des comptes publics [Note du MPLBelgique: ceci n’est pas nouveau si vous avez consulté ce lien datant de 2009]. Selon des sources informées, ce dernier aurait particulièrement dénoncé la Lire le reste de cette entrée »

Posted in Dossiers, Economie, Géneral | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Sept compagnies techniquement qualifiées pour gérer le réseau de distribution électrique

Posted by jeunempl sur juin 2, 2011

ANI

Le ministre sortant de l’Energie, Gebran Bassil, a annoncé jeudi l’achèvement de la première phase de sélection des compagnies privées intéressées par la gestion du réseau de distribution électrique, un projet annoncé fin décembre 2010.
Sept entreprises locales et internationales ont été techniquement qualifiées en attendant les offres financières : ACE, ACC, Batco, Butec, Coporal, Debbas et Mercury.

L’ouverture des plis est désormais prévue pour juillet, alors qu’elle avait été initialement annoncée pour mars 2011.
Les entreprises gagnantes commenceront effectivement à travailler à partir d’octobre 2011.

Le ministre a par ailleurs annoncé le lancement fin juin d’une adjudication publique pour le projet de centre de contrôle en temps réel des compteurs électriques.
Ce projet facilitera le contrôle des factures et de la distribution, et permettra d’assurer une certaine flexibilité du réseau et de limiter les pertes, souligne le communiqué.

Posted in Actualité Tayyar-CPL, Economie, Géneral | Tagué: , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Banque mondiale: 200 millions de dollars pour désaltérer Beyrouth et ses banlieues

Posted by jeunempl sur décembre 21, 2010

Le Commerce du Levant

La Banque mondiale (BM) a approuvé le financement d’un projet d’approvisionnement en eau de la région du Grand Beyrouth, d’une valeur de 200 millions de dollars.

L’objectif est de fournir une eau potable de manière régulière à 1,2 million de personnes vivant dans la capitale et ses banlieues, selon un communiqué de l’organisme international. Il comprend le traitement, l’adduction et le stockage de l’eau.

Le projet devrait répondre au besoin grandissant de la région en eau, estimé à 250.000 mètres cubes par jour. Les personnes concernées sont les habitants de Baabda, Aley, une partie du Metn et du Mont-Liban et quelque 350.000 résidents de la banlieue sud. Les foyers situés en dehors de la zone concernée bénéficieront indirectement du projet grâce à une meilleure gestion de la pression hydraulique.

Bien que le Liban bénéficie de ressources relativement abondantes en eau et que l’accès au réseau soit très étendu, les robinets restent souvent secs, obligeant les Libanais à verser en moyenne 3,4% de Lire le reste de cette entrée »

Posted in Economie, Géneral | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Le Liban puise dans ses réserves souterraines plus de 100 millions de m³ d’eau par an

Posted by jeunempl sur novembre 8, 2010

ANI

Le Liban fait face à un déficit de plus de 100 millions de mètres cubes (m³) par an, a indiqué le ministre de l’Energie et de l’Eau Gebran Bassil dans le cadre du Forum arabe de l’environnement et du développement.

« Sur les 8,5 milliards de mètres cubes de précipitations annuelles, 4,5 milliards s’évaporent, 1,2 milliard s’infiltrent en dehors du territoire libanais et près de 1,5 milliard vont dans la mer. Il ne nous reste donc plus que 1,2 milliard de mètres cubes, dont 650 millions d’eaux superficielles et 550 millions d’eaux souterraines », a-t-il expliqué.

Or le Liban utilise près de 650 millions de mètres cubes d’eaux souterraines par an, a poursuivi Bassil, « ce qui signifie que nous puisons dans nos réserves souterraines entre 100 et 150 millions de m³ par an ».

« Si cette situation se poursuit, c’est très grave. Nos réserves vont diminuer si nous ne réagissons pas à temps», a-t-il insisté.
Le ministre a expliqué que la majorité de l’eau au Liban, superficielle et  souterraine, sert à l’irrigation de manière naturelle.

Les particuliers, eux, manquent d’eau car les capacités de stockage ne dépassent pas 245 millions de m³, dont seules 45 millions peuvent être utilisées, tandis que le reste sert à produire de l’électricité. « Nous n’avons pas les Lire le reste de cette entrée »

Posted in Actualité Tayyar-CPL, Culture & Société, Dossiers, Economie, Géneral | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Des compteurs d’eau prévus en 2011

Posted by jeunempl sur octobre 26, 2010

Le Commerce du Levant

Le ministère de l’Energie et de l’Eau va installer des compteurs d’eau début 2011 pour limiter le gaspillage, a indiqué Gebran Bassil, dans le cadre d’une conférence sur l’eau organisée par l’université NDU.

Le ministre a souligné l’importance de sensibiliser les citoyens sur la rationalisation de l’eau, tout en développant une stratégie de gestion optimale des ressources hydriques du pays.

Selon lui, le Liban pourrait vendre de l’eau aux pays voisins comme la Syrie, la Jordanie la Turquie et Chypre, s’il gère correctement ses ressources.

« Les Libanais payent annuellement 400 millions de dollars pour l’achat d’eau alors que cette ressource devrait rapporter dix fois plus d’argent au Trésor qu’elle ne le fait actuellement », a-t-il indiqué.

Posted in Actualité Tayyar-CPL, Dossiers, Economie, Géneral | Tagué: , , , , , , , , | Leave a Comment »

La gestion globale de l’eau, entre protection des ressources et rationalisation de la demande

Posted by jeunempl sur juillet 6, 2010

(L’Orient le Jour)

Comment élaborer des stratégies sur l’eau quand on n’a pas une idée exacte des ressources disponibles, du gaspillage et des abus ? Comment faire pour protéger et utiliser durablement l’or bleu au Liban ? C’est à des questions aussi fondamentales qu’a tenté de répondre la conférence organisée samedi par le Parti libanais de l’environnement (LEP).

Le président du LEP, Habib Maalouf, a présenté, au cours de cette conférence financée par la Fondation Friedrich Ebert et organisée à l’hôtel Commodore, une étude intitulée « À l’ombre des changements climatiques, quelle stratégie nationale pour la gestion de l’eau au Liban ? ». Le ministre de l’Environnement Mohammad Rahhal a participé à la séance d’inauguration, ainsi que le consultant Abdo Tayyar, représentant le ministre de l’Énergie et de l’Eau Gebran Bassil, et Samir Farah, représentant de Friedrich Ebert au Liban.

M. Maalouf a beaucoup insisté sur l’idée que l’option des barrages, n’étant pas sans impact écologique, devrait être considérée avec beaucoup de prudence et après que toutes les alternatives furent épuisées, critiquant qu’au Liban, cette option soit si prioritaire (cette idée a été très discutée au cours des débats). « La nature nous a appris qu’elle stocke l’eau sous terre et non au-dessus », a-t-il dit, soulignant les Lire le reste de cette entrée »

Posted in Culture & Société, Géneral | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Le Liban est confronté à une dette publique galopante, à 160% du PIB

Posted by jeunempl sur décembre 22, 2009

Le Figaro – Sybille Rizk

L’instabilité politique chronique a entraîné des dérapages majeurs en termes de gestion financière.

Le Liban n’échappe pas non plus au débat sur la dette. Avec la confiance obtenue la semaine dernière par le gouvernement d’union nationale de Saad Hariri, les observateurs espèrent que l’accalmie politique servira à lancer les réformes économiques longtemps entravées. Car le pays du Cèdre vit depuis des années sur une poudrière tant sécuritaire que financière : enjeu des rivalités régionales, son instabilité politique chronique a entraîné des dérapages majeurs en termes de gestion financière. Un ratio en témoigne, celui de la dette rapportée au PIB, qui s’établit à 160%, l’un des plus élevés au monde.

La réduction de la dette, non soutenable à long terme, est une priorité, d’autant que la perspective d’organiser un troisième sauvetage international, à l’instar des conférences organisées à Paris en novembre 2002 et en janvier 2007, est difficilement envisageable. Les bailleurs du Liban – dont la Banque mondiale et la France – lui demandent désormais des gages de sa bonne volonté réformatrice en échange de leurs financements.

Une croissance en hausse

En visite à Beyrouth, le 18 décembre dernier, Christine Lagarde a ainsi annoncé avoir reporté d’un an l’octroi d’un prêt de Lire le reste de cette entrée »

Posted in Culture & Société, Dossiers, Géneral | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Résultats des élections à l’USJ: Victoire du CPL et ses alliés

Posted by jeunempl sur novembre 4, 2009

Tayyar.org

Vote-USJ-repartitionVictoire du CPL à l'USJ (Université St Joseph - Beyrouth)Ce mardi se sont tenues les élections estudiantines internes à l »université Saint-Joseph. L’établissement regroupe 10 facultés dont le nombre d’étudiants dépasse les 250 dans chacune, où la bataille électorale était purement politique. Ces Facultés sont les suivantes:

– Faculté de Gestion FGM (1480 étudiants): 9 sièges pour l’Opposition-6 sièges pour les loyalistes et la Présidence pour le CPL

– Faculté de Médecine Générale FM (806 étudiants): 10 sièges pour l’Opposition- 5 sièges pour l’Opposition- 3 sièges pour les indépendants et la Présidence pour le CPL

– Faculté de Génie ESIB (743 étudiants): 6 sièges pour l’Opposition- 9 sièges pour les loyalistes et la Présidence pour les Forces Libanaises.

Faculté de Lettres FLSH (623 étudiants): 7 sièges pour l’Opposition, 8 sièges pour les loyalistes et deux sièges indépendants et la Présidence pour le Courant Futur et le PSP.

– Faculté d’économie FSE (484 étudiants): 6 étudiants pour l’Opposition- 7 sièges pour les loyalistes- et la Présidence pour le Courant Futur ou pour les Forces Libanaises

– Faculté des Sciences humaines FS (483 étudiants): 8 Sièges pour l’Opposition- 6 sièges pour les loyalistes- un seul sièges pour les indépendants et la Présidence pour le CPL

– Faculté de Pharmacie FP (435 étudiants) 10 sièges pour l’Opposition – 4 sièges pour les loyalistes, un seul siège indépendants et la Présidence pour le CPL

– IGE (381 étudiants): 3 sièges pour l’Opposition- 3 sièges pour les loyalistes et 3 sièges pour les indépendants et les résultats de 4 sièges de DEA sont toujours suspendus et la présidence est probablement pour le CPL.

– Faculté de Droit FDSP (343 étudiants): 5 sièges pour l’Opposition- 4 sièges pour les loyalistes et trois sièges pour les indépendants et la présidence est probablement pour le CPL

– Faculté de médecine dentaire FMD (253 étudiants) : 6 sièges pour l’Opposition- 4 sièges pour les loyalistes et 3 sièges pour les indépendants et la présidence pour les indépendants soutenus par l’Opposition

Ainsi l’Opposition aurait gagné dans 6 facultés parmi les 10 plus grandes contre 3 pour les loyalistes et une faculté pour les indépendants, ce qui équivaut à 71 délégués pour l’Opposition, 56 pour les loyalistes et 14 délégués pour les indépendants.

Pour ce qui est des Facultés dont le nombre d’étudiants est inférieur à 250, les résultats sont les suivants: Lire le reste de cette entrée »

Posted in Actualité Tayyar-CPL, Culture & Société, Géneral | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

 
%d blogueurs aiment cette page :