Mouvement pour le Liban

Représentant le Courant Patriotique Libre en Belgique

  • N'oubliez pas de visiter nos galeries d'images.

  • MPL Belgique

  • Rubriques

  • Actualités

  • Archives

  • Méta

Posts Tagged ‘Georges Mina’

Histoire d’une ville prisée pour sa grande bleue, ses demeures anciennes, ses night-clubs et son arrière-pays

Posted by jeunempl sur août 16, 2008

En vogue, Batroun connaît aussi son boom immobilier

(L’Orient Le Jour – May Makarem)

Depuis le départ des Syriens, Batroun chaloupe entre patrimoine et loisirs. La ville est devenue une destination prisée des vacanciers et des amateurs de pubs et boîtes de nuit. Dotée d’un potentiel immense avec ses monuments archéologiques et historiques, ses souks et caravansérails et sa rue des poissonniers, Batroun poursuit la fête sans trop changer de visage. Appréciée pour ses demeures traditionnelles, qui rendent hommage aux bâtisseurs du XIXe siècle, la ville connaît aujourd’hui un dynamisme immobilier. Elle sauve ainsi ses murs, mais pour mieux garder son âme.
Construites en majorité au milieu du XIXe siècle, les maisons anciennes, dont une bonne partie figure sur la liste officielle des monuments classés, font la fierté de Batroun. Organisées autour d’étroites ruelles, elles constituent un exemple de l’architecture traditionnelle libanaise, et les Beyrouthins férus de patrimoine architectural lorgnent les bâtiments qui semblent désertés depuis des décennies. Trônant dans le centre ancien de la ville, face à la mer, « ces propriétés familiales qui se transmettent de père en fils ne sont pas à vendre », signale illico Marcellino al-Hark, président de la municipalité. « Elles appartiennent à des émigrés (Colombie, Mexique, Brésil, Canada, Australie et États-Unis), qui voudraient tout au plus les louer (…) En tout cas, elles ne seront cédées qu’à des Batrouniens », précise-t-il, ajoutant que certaines bâtisses, comme celle de Camilio Akl, « un des auteurs de la déclaration du Grand Liban et chez qui le patriarche Élias Hoyek a souvent séjourné », présentent « un intérêt historique ».
Côté terrains, « peu de parcelles sont disponibles sur le front de mer » où le coût du mètre carré varie entre 1 000 et 1 500 dollars. À l’intérieur, il se situe dans une fourchette de Lire le reste de cette entrée »

Posted in Culture & Société, Géneral, Liban dans l'Histoire | Tagué: , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

 
%d blogueurs aiment cette page :