Mouvement pour le Liban

Représentant le Courant Patriotique Libre en Belgique

Posts Tagged ‘génétique’

Travaux du chercheur libanais Michel Ghanem: Réduire le stress des plants de tomate augmente le rendement

Posted by jeunempl sur novembre 11, 2010

RTBF

Un chercheur de l’Earth and Life Institute, le groupe de recherche en physiologie végétale de l’Université catholique de Louvain, a mis au point des plants de tomates tout-terrain via une intervention génétique sur les racines de ces plants.

Dans un premier temps, Michel Edmond Ghanem a étudié les signaux hormonaux envoyés par les racines aux parties supérieures de la plante en cas de stress (sécheresse, salinité du sol…). Il s’est également intéressé à la cytokinine, une hormone naturelle capable de retarder les effets négatifs du stress sur la plante. Sur base de ces observations, le chercheur a remarqué qu’en modifiant génétiquement les racines des plants de tomates de manière à ce qu’elles produisent davantage d’hormones de cytokinine, la plante augmentait sa résistance au stress. Michel Edmond Ghanem a également constaté un rendement de fruits 30%  supérieur à la normale.

« Cette découverte permet d’assurer une production alimentaire sur des sols qui ne pouvaient être cultivés auparavant, notamment dans les pays du Sud où l’eau est rare et dans les régions dont les sols n’étaient, jusqu’ici, pas ou peu exploitables« , souligne l’UCL. « Cette recherche constitue une alternative à l’agriculture intensive et à la consommation excessive d’engrais. Elle s’inscrit dans une démarche de développement durable« , conclut l’UCL.

Retrospective du MPLBelgique.org
21 juillet 2008 (L’Orient le Jour – Suzanne Baaklini): Un chercheur libanais met au point une technique pour rendre les plantes résistantes à la salinité excessive

Publicités

Posted in Culture & Société, Géneral, Relations Liban-Belgique/UE | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Un chercheur libanais met au point une technique pour rendre les plantes résistantes à la salinité excessive

Posted by jeunempl sur juillet 21, 2008

(L’Orient le Jour – Suzanne Baaklini)

Les émigrés d’origine libanaise dans le monde se sont souvent illustrés dans des domaines très divers, et la recherche scientifique en fait partie. Michel Ghanem est l’un d’eux : ayant suivi des études d’agronomie au Liban, il est aujourd’hui président du corps scientifique de l’Université catholique de Louvain. Avec son équipe, il est l’auteur d’une découverte majeure dans le domaine de l’agriculture, surtout pour des pays comme le nôtre, vulnérable à la sécheresse : celle de rendre les plantes plus résistantes à la salinité excessive. Voici le compte rendu de l’interview que nous a accordée ce scientifique de haut niveau, qui, malgré les années d’exil, porte toujours le Liban dans son coeur.

Q- Pourriez-vous nous donner une idée plus exacte de votre parcours ?
R- « Je suis ingénieur agronome diplômé de l’Université Saint- Joseph de Beyrouth, sorti de l’École supérieure d’ingénieurs d’agronomie méditerranéenne (Esiam). J’ai terminé mes études en 2001, et j’étais major de promotion. Mon mémoire de fin d’études portait sur l’introduction de la culture de l’ananas (Ananas comosus L.) au Liban sous la direction du Pr Pierre Wittouck (à la fois professeur à l’USJ et à l’UCL, Belgique). À la fin de mes études, j’ai travaillé pendant un an à la Chambre de commerce internationale (ICC). Soutenu par le Pr Wittouck, j’ai réussi à décrocher une bourse pour poursuivre mes études à l’Université catholique de Louvain (UCL, Belgique), où j’ai obtenu mon DEA en Lire le reste de cette entrée »

Posted in Culture & Société, Dossiers, Géneral, Relations Liban-Belgique/UE | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

 
%d blogueurs aiment cette page :