Mouvement pour le Liban

Représentant le Courant Patriotique Libre en Belgique

Posts Tagged ‘généraux’

Révélations sur l’assassinat de Rafiq Hariri

Posted by jeunempl sur novembre 30, 2010

Par Thierry Meyssan

Alors que la presse occidentale annonce l’imminente inculpation de dirigeants du Hezbollah par le Tribunal spécial pour le Liban, la revue russe Odnako remet en cause l’ensemble de l’enquête réalisée par les Nations Unies. Selon Thierry Meyssan, l’ancien Premier ministre libanais Rafiq Hariri aurait été assassiné avec une arme fournie par l’Allemagne. L’ancien procureur allemand et premier responsable de l’enquête onusienne, Detlev Mehlis, aurait falsifié un indice pour masquer la responsabilité de son pays. Ces révélations embarrassent le Tribunal et renversent la donne au Liban.

Les multiples conflits du Proche-Orient se cristallisent désormais autour du Tribunal spécial pour le Liban (TSL). La paix et la guerre dépendent de lui. Pour les uns, il doit permettre de démanteler le Hezbollah, de soumettre la Résistance et d’instaurer la Pax Americana. Pour les autres, il bafoue le droit et la vérité pour assurer le triomphe d’un nouvel ordre colonial dans la région.

Ce tribunal a été créé, le 30 mai 2007, par la Résolution 1757 du Conseil de sécurité pour juger les commanditaires supposés de l’assassinat de l’ancien Premier ministre Rafic Hariri. Dans le contexte de l’époque, cela signifiait ni plus, ni moins, juger les présidents syrien et libanais en exercice Bachar el-Assad et Emile Lahoud, les bêtes noires des néoconservateurs. Cependant il s’avéra que cette piste ne reposait sur aucun élément concret et qu’elle avait été alimentée par de faux témoins. N’ayant plus personne à juger, le Tribunal aurait pu disparaître dans les limbes de la bureaucratie lorsqu’un coup de théâtre le plaça à nouveau au cœur des conflits politiques régionaux. Le 23 mai 2009, le journaliste atlantiste Erich Follath révéla dans le Spiegel Online que le procureur s’apprêtait à inculper de nouveaux suspects : des dirigeants militaires du Hezbollah. Depuis 18 mois, son secrétaire général, Hassan Nasrallah clame l’innocence de son parti. Il affirme que cette procédure vise en réalité à décapiter la Résistance pour offrir la région à l’armée israélienne. De son côté, l’administration états-unienne se pose soudain en défenseur du droit et assure que nul ne saurait se soustraire à la Justice internationale.

Quoi qu’il en soit, la mise en accusation —que tous s’accordent à dire imminente— de leaders chiites pour l’assassinat d’un leader sunnite est de nature à enflammer la fitna, c’est-à-dire la guerre civile musulmane, plongeant la région dans de nouveaux soubresauts sanglants.

En visite officielle à Moscou, les 15 et 16 novembre, Saad Hariri —actuel Premier ministre et fils du défunt— a répété que la politisation du tribunal risquait d’enflammer une nouvelle fois son pays. Le président Medvedev lui a répondu que la Russie voulait que la Justice passe et réprouvait tout effort pour discréditer, affaiblir ou retarder le travail du tribunal. Cette position de principe repose sur la confiance accordée a priori par le Kremlin au TSL. Or celle-ci sera sûrement ébranlée par les révélations d’Odnako.

En effet, nous avons souhaité faire le point sur l’assassinat de Rafiq Hariri. Les éléments que nous avons découverts font apparaître une nouvelle piste dont on se demande pourquoi elle n’a jamais été explorée jusqu’ici. Au cours de notre longue enquête, nous avons rencontré de nombreux protagonistes, trop sans doute, de sorte que nos investigations se sont ébruitées et ont affolé ceux pour qui la piste de la Résistance armée libanaise est une bonne aubaine. Tentant de nous intimider, le Jerusalem Post a lancé une attaque préventive, le 18 octobre, sous la forme d’un long article consacré à notre travail. De manière purement diffamatoire, il y accuse Lire le reste de cette entrée »

Publicités

Posted in Dossiers, Géneral, Régional | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

« Ne touchez pas à la justice »

Posted by dodzi sur mai 4, 2009

MPLBelgique.org

La libération des 4 généraux, suspects mais toujours non coupables de l’assassinat de Rafic Hariri, a porté un coup dur à la justice libanaise. Dans le camp de l’opposition, de vives critiques ont été émises à l’encontre des institutions judiciaires, concernant sa politisation et sa perte de crédibilité. La majorité actuelle, et à sa tête le Patriarche maronite, se sont pressé de venir à son secours, déclarant que c’était l’opposition qui faisait usage de politisation et de mensonges.

Le Patriarche a tout à fait raison: l’opposition politise l’affaire! Mais n’a-t-elle pas raison de mettre à l’agenda un sujet qui a toujours été mis aux oubliettes par l’ensemble de la classe politique?

Non Monseigneur, la justice libanaise a besoin d’être attaquée! Elle a si longtemps été corrompue sous le joug Syro-Haririen qu’elle n’a plus ni indépendance, ni crédibilité! Constitutionnellement, le pouvoir judiciaire n’en est pas un. Il n’existe pas une séparation des pouvoirs effective et efficace au Liban.

Les 15 années précédant la « Révolution des Cèdres » ont été caractérisées par l’injustice, les détentions arbitraires, la politisation des nominations, la non poursuite de suspects grâce aux protections politiques dont ceux-ci bénéficiaient, etc.

En quoi ces 4 dernières années ont elles été différentes ? La justice a-t-elle été réformée ? Lire le reste de cette entrée »

Posted in Billets & Opinions, Dossiers, Géneral, Nos articles | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Sayyed Nasrallah: les quatre officiers sont restés quatre ans en prison pour des raisons purement politiques

Posted by jeunempl sur mai 1, 2009

El Nashra

sayyed-hassan-nasrallahLe secrétaire général du Hezbollah Sayyed Hassan Nasrallah prononce un discours dont les thèmes principaux sont la crise avec l’Égypte et la libération des quatre officiers libanais. Selon Nasrallah, les quatre officiers sont restés quatre ans en prison pour des raisons purement politiques et la décision de Daniel Fransen, juge de mise en état du tribunal international pour le Liban, concernant la libération des quatre officiers, « met fin à une période noire »‘. Nasrallah souligne que la libération des officiers prouve que la procédure, suivie par la commission d’enquête, était erronée, mais il ne jugera pas au préalable de la prochaine étape et il faut que les responsables internationaux prouvent leur honnêteté et ils sont capables de le faire.

S’adressant aux « défenseurs actuels de la justice libanaise » en rappelant que ces mêmes personnes avaient exiger de déférer l’affaire de l’assassinat du premier ministre Hariri devant un tribunal international parce qu’ils considéraient que les tribunaux libanais sont politisés et incapables de révéler la vérité.

Selon Nasrallah, il y a une équipe politique qui a instantanément accusé la Syrie et ses alliés au pouvoir libanais. Ils ont accusé, jugé et appelé les libanais à sévir contre les assassins de Hariri dans les urnes électorales, comme ils ont construit leur programme politique en se basant sur cette accusation. Nasrallah met l’accent sur la sagesse de certains Libanais et la Lire le reste de cette entrée »

Posted in Géneral | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , | 2 Comments »

Affaire Hariri : quatre généraux libérés

Posted by jeunempl sur avril 29, 2009

RFI

Les quatre anciens responsables des services de renseignements et de sécurité libanais, détenus dans leur pays depuis 2005 dans le cadre de l’enquête sur l’assassinat de Rafic Hariri devaient être rapidement libérés après la décision prise ce mercredi par le Tribunal spécial pour le Liban, désormais en charge du dossier. Le procureur a estimé que les preuves contre eux étaient insuffisantes pour justifier leur maintien en prison.

Après plus de quatre ans de détention dans leur pays, les quatre anciens responsables militaires libanais vont retrouver la liberté. Deux mois après son entrée officielle en fonction, le Tribunal spécial pour le Liban établi aux Pays-Bas en vue de faire la lumière sur l’assassinat de Rafic Hariri a en effet tranché en ce sens. C’est le juge de mise en état qui a,  lors d’une audience à la Haye aux Pays-Bas retransmise via internet, indiqué qu’il convenait au vu de la requête présentée par le procureur du tribunal « d’ordonner la mise en liberté » des quatre officiers libanais. Le magistrat a souligné qu’en l’état actuel de l’enquête, ces anciens responsables des services de sécurité et de renseignements ne pouvaient être considérés « ni comme suspects, ni comme accusés ».

Dès l’entrée en fonction du tribunal le 1er mars, le procureur canadien avait averti qu’il n’émettrait un acte d’accusation à l’encontre de ces quatre hommes que s’il disposait de preuves suffisantes pour le faire. Deux mois plus tard, c’est Lire le reste de cette entrée »

Posted in Dossiers, Géneral, Régional | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | 1 Comment »

Hariri: le TSL ordonne la libération des quatre généraux libanais

Posted by jeunempl sur avril 29, 2009

AFP

4-generaux-hamdane-sayyed-hajj-et-azzarLe Tribunal spécial pour le Liban (TSL) a ordonné mercredi la libération des quatre généraux arrêtés dans l’enquête sur l’assassinat de l’ex-Premier ministre libanais Rafic Hariri et détenus au Liban depuis 2005.

« Le juge de la mise en état ordonne, s’ils ne sont détenus pour une autre cause, la mise en liberté » des quatre généraux libanais, a déclaré le magistrat, Daniel Fransen, lors d’une audience diffusée en direct à la télévision libanaise et retransmise sur internet.

Le juge de la mise en état, qui prépare les affaires avant qu’elles ne soient jugées, se prononçait sur une requête du procureur Daniel Bellemare, qui demandait « la mise en liberté avec effet immédiat » des suspects, détenus au Liban depuis août 2005 dans l’enquête sur l’assassinat de Rafic Hariri, tué dans un attentat à Beyrouth le 14 février 2005.

Bien qu’ils se trouvent physiquement au Liban, les suspects dépendent désormais du TSL, qui a ouvert ses portes le 1er mars près de La Haye, depuis que la justice libanaise a décidé de se dessaisir du dossier en sa faveur, début avril.

Posted in Géneral | Tagué: , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Hariri: décision publique du TSL mercredi sur la détention de généraux

Posted by jeunempl sur avril 27, 2009

AFP

Tribunal Special - Rafik HaririLe Tribunal spécial pour le Liban (TSL) va annoncer mercredi en audience publique, qui sera transmise par la télévision libanaise, sa décision sur la détention de quatre généraux liés à l’assassinat de l’ex-Premier ministre libanais Rafic Hariri, a annoncé le TSL lundi.

« Le Bureau du Procureur a présenté aujourd’hui sa requête au juge de la mise en état », qui prépare les affaires avant qu’elles ne soient jugées, sur le maintien en détention ou la remise en liberté des quatre suspects actuellement aux mains de la justice libanaise, indique le TSL dans un communiqué.

« Une audience préliminaire a été convoquée à cet effet le mercredi 29 avril 2009 à 14 heures » (12H00 GMT) à La Haye, précise le TSL. « Cette audience servira à annoncer la décision du juge » sur la requête du procureur, a précisé le porte-parole de ce dernier, Radhia Achouri.

« Au vu du bref délai pour la tenue de cette audience et conformément à l’engagement du TSL d’en garantir l’accès à tous, cette audience sera retransmise sur Internet et diffusée à la télévision au Liban », ajoute le TSL.

Le bureau du procureur ne peut pas rendre public le contenu de sa requête concernant la détention des quatre généraux jusqu’à ce que le juge de la mise en état ne le révèle en annonçant sa décision, a précisé Mme Achouri.

Les règlements du tribunal prévoient que si le juge donnait une suite favorable à une demande de maintien en détention de l’accusation, il devrait néanmoins organiser une Lire le reste de cette entrée »

Posted in Géneral | Tagué: , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Démission surprise du greffier du tribunal international Rafic Hariri

Posted by jeunempl sur avril 18, 2009

Libnanews

Tribunaal Libanon - HaririRobin Vincent le greffier du tribunal international en charge de juger les suspects qui seraient impliqués dans l’assassinat de l’ancien premier ministre Rafic Hariri, a annoncé sa démission pour raisons personnelles, selon des sources citées par le quotidien arabophone Asharq el Awsat.

Cette démission aurait été acceptée par le secrétaire général de l’ONU Ban ki Moon qui lui aurait demandé de poursuivre sa fonction jusqu’à son remplacement. Cette même source a indiqué que cette démission surprise n’aurait aucun impact sur le tribunal international.

Par ailleurs, une source de la BBC a démenti la libération prochaine des quatre anciens responsables des services de sécurité libanais pourtant emprisonnés depuis aout 2005 sans qu’aucune charge ou acte d’accusation ne pèse formellement contre eux.

Un communiqué du tribunal international avait cependant fait part d’un ultimatum expirant le 27 avril pour que le président de la commission d’enquête internationale Daniel Bellemare précise les actes d’accusation contre Jamil Sayyed, Ali Hajj, Raymond Azar et Moustafa Hamdan détenu dans la prison de Roumieh.

Le ministre de la justice libanais Ibrahim Najjar, proche des Forces Libanaises, avait de son côté indiqué que cet ultimatum ne signifie en rien la libération prochaine de ces derniers et constituait juste un délai.

Posted in Géneral | Tagué: , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Tribunal Spécial pour le Liban : La poursuite des détentions provisoires doit être justifiée

Posted by jeunempl sur avril 17, 2009

ONU

Tribunaal Libanon - HaririLe Procureur du Tribunal spécial pour le Liban (TSL) a jusqu’au 27 avril 2009 pour justifier le maintien en détention de personnes soupçonnées dans l’affaire de l’assassinat de l’ancien Premier ministre Rafic Hariri.

Ce délai imparti par le TSL, qui a été mis en place le 1er mars, a été imposé par les juges de la mise en état sur la base de la garantie à un jugement équitable ainsi que sur des conditions spécifiques à l’affaire, a rapporté un porte-parole du Secrétaire général.

Le Tribunal a été créé pour juger les personnes impliquées dans l’assassinat Rafic Hariri et de 22 autres personnes et dans les meurtres politiques connexes commis depuis – une série d’attaques politiques qui a tué 55 personnes et fait plus de 420 blessés-, sur la base des éléments de preuve rassemblés par la Commission d’enquête internationale indépendante, mandatée par le Conseil de sécurité.

Le juge chargé de la mise en état, Daniel Fransen, a souligné que tout individu arrêté ou détenu a le droit fondamental consacré dans tous les instruments des droits de l’homme, à être présenté rapidement devant un juge afin que sa détention soit examinée.

Le juge a noté cependant que l’affaire Hariri soulevait des difficultés relatives au terrorisme, et que le dossier était particulièrement complexe et volumineux.

Posted in Géneral | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Liban : les autorités appelées à relâcher les généraux accusés d’implication dans la mort de Hariri

Posted by jeunempl sur avril 16, 2009

Xinhua

4-generaux-hamdane-sayyed-hajj-et-azzarLa famille d’un des quatre généraux libanais, détenus depuis 2005 pour être soupçonnés d’implication dans l’assassinat de l’ex-Premier ministre Rafik Hariri, a demandé mercredi les autorités de les relâcher, qualifiant leur détention « illégale ».

La demande a été posée par Samara Hajj, épouse du général Ali Hajj.

L’ancien chef de la garde présidentielle Moustafa Hamdan, le directeur des services de sécurité Jamil Sayyed, le chef de sécurité intérieure Ali Hajj et le chef de renseignement militaire Raymond Azar, arrêtés peu après l’assassinat de M. Hariri le 14 février 2005, sont actuellement détenus par le Tribunal spécial pour le Liban (TSL).

Les autorités juridiques libanaises ont remis tous les documents concernant l’affaire Hariri au TSL.

Les avocats des généraux en détention ont posé la demande de relâchement au TSL, qui doit donner une réponse dans un délai de 48 heures.

Le TSL a été mis en place à La Haye le 1er mars, après quatre ans d’enquête internationale sur l’affaire. La semaine dernière, un juge libanais a levé les mandats d’arrêt contre les quatre généraux.

Posted in Géneral | Tagué: , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Akram Azoury : Les 4 officiers seront relâchés le 1er mars au plus tard

Posted by jeunempl sur février 25, 2009

Tayyar.org

sayyed_jamilLors d’une entrevue accordée à Sawt el-Ghad, M. Akram Azoury, avocat du général Jamil Sayyed, a salué la libération des deux frères libanais, Mahmoud et Ahmad Abdel Aal et du citoyen syrien, Ibrahim Jarjoura. « Il semble que la justice libanaise ait remarqué que l’arrestation de ces personnes était inutile. En ce qui concerne les 4 officiers détenus, le juge Daniel Bellemare, président du comité international d’investigation, a affirmé clairement dans son dernier discours, que le tribunal international décidera de la libération des 4 officiers si la justice libanaise ne prend pas de décision avant le premier mars prochain », a-t-il affirmé.

M. Azoury a déclaré que les avocats de la défense s’attendent à des résultats positifs une fois que le Juge Bellemare débute son travail comme procureur général au sein du Tribunal International Spécial pour le Liban (TISL), « nous nous attendons à ce que les 4 officiers soient libérés le premier mars prochain », a-t-il ajouté.

M. Azoury a expliqué qu’il n’est pas évident, selon ses informations, que le TISL libère les quatre officiers ; « d’ailleurs, le tribunal ne jugera que les personnes envers qui il y a une décision accusatoire et ce n’est pas le cas des quatre officiers ».

« Depuis trois ans et demi, nous avons déclaré que la justice libanaise a dépassé la matière 76 des règles de jugement pénal. Selon cette matière, le juge Lire le reste de cette entrée »

Posted in Géneral | Tagué: , , , , , , , , , , , | 1 Comment »

 
%d blogueurs aiment cette page :