Mouvement pour le Liban

Représentant le Courant Patriotique Libre en Belgique

Articles Tagués ‘Frangieh’

Tendances sur la loi électorale

Publié par jeunempl le janvier 31, 2013

Mediarama

Président Michel Sleiman

Président Michel Sleiman

Sleiman FrangiehSleiman Frangié, député du Liban-Nord (majorité)

"Le président Michel Sleiman est devenu partie prenante dans la bataille électorale et a promis à certaines factions de faire en sorte que les élections se déroulent sur base de la loi de 1960. Un report des élections est possible pour éviter une crise."

Wiam Wahhab, ancien ministre (majorité)

"Michel Sleiman se trompe s’il pense qu’en jouant au poker, il peut obtenir une prorogation de son mandat. Il ne restera pas une minute de plus après la fin de son mandat. Le Liban se dirige vers un vide législatif suivi d’un vide présidentiel."

Alain AounAlain Aoun, député du Courant patriotique libre (majorité)

"Les droits des chrétiens ne doivent faire l’objet d’aucun débat et ne sauraient être mis à égalité avec les intérêts politiques. La seule raison pour laquelle nous avons approuvé la prolongation du délai de la commission ad hoc est l’insistance du président de la Chambre. Nous voulons démentir l’image négative qui nous est accolée. Ce ne sont pas des intérêts politiques mais communautaires que nous défendons."

Walid Joumblatt - PSPWalid Joumblatt, chef du parti socialiste progressiste

"L’entretien avec Saad Hariri était amical, sincère et importante. Nous nous sommes entendus sur certaines idées, alors que d’autres nécessitent encore un dialogue et un suivi. Nous avons convenu que le projet orthodoxe porte atteinte au pacte national."

Assem Araji, député du Courant du futur (opposition)

"La proposition électorale du président Saad Hariri est fondée sur l’accord de Taëf et sur la coexistence. M. Hariri proposera un mode de scrutin majoritaire de 36 circonscriptions garantissant une victoire chrétienne sur les listes électorales."

Publié dans Géneral | Tagué: , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Loi électorale: les chrétiens appuient le projet orthodoxe

Publié par jeunempl le janvier 8, 2013

Mediarama

Courant Patriotique Libre (CPL) - Tayyar el Watani el Horr - Logodrapeau Kataeb - Parti PhalangisteForces Libanaises (FL) - drapeaumarada-frangiehA la veille de la reprise des travaux de la sous-commission parlementaire chargée d’examiner les projets de loi électorale, le comité quadripartite chrétien, qui comprend des représentants du Courant patriotique libre (CPL) du général Michel Aoun, du Parti Kataëb, des Forces libanaises (FL) de Samir Geagea, et du Courant des Marada de Sleiman Frangié, a exprimé, au siège du patriarcat maronite à Bkerké, son soutien au projet orthodoxe. Ce texte prévoit que chaque communauté élise ses propres députés, sur base de la proportionnelle.

Michel Aoun avait fait part de son soutien à ce projet de loi et au système proportionnel, deux jours plus tôt. "Le projet orthodoxe assure la meilleure représentation tout en garantissant l’élection de 64 députés de la part des chrétiens et en assurant une représentation juste et équitable", a-t-il dit. Lundi, c’était au tour de Samir Geagea de lui emboiter le pas. "Le projet de loi orthodoxe assure la meilleure représentativité, mais certains partis s’y opposent", a-t-il indiqué lors d’une conférence de presse à Meraab. "Le comité quadripartite chrétien a adopté le projet orthodoxe car le CPL Lire la suite »

Publié dans Dossiers, Elections 2013, Géneral | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Liban – élections législatives : Un rendez-vous de plus en plus incertain

Publié par jeunempl le décembre 23, 2012

L’Hebdo Magazine – Julien Abi Ramia

Nabih Berri - Chef du Parlement libanaisParlement libanais - place de l'Etoile (Beyrouth)Depuis que Najib Mikati a mis la démission de son gouvernement sur la table en la conditionnant par l’adoption d’une loi électorale, la vie politique du pays ne tourne qu’autour de cette question. Pendant que les leaders s’écharpent sur les velléités des uns et des autres à empêcher la tenue des législatives, les discussions entre Nabih Berry et les députés du 14 mars n’avancent guère.

Les échauffourées, qui ont opposé des activistes du Courant Patriotique Libre (CPL) et des Forces libanaises sur le campus des sciences humaines de l’Université libanaise, à Fanar, sont le signe d’une crispation galopante. Les élections, prévues pour l’année prochaine, sont dans toutes les têtes. Il y a encore quelques jours, le débat était encore lisible. Alors que le Courant du futur posait au Hezbollah et à ses alliés la question sur la tenue des élections, les pôles chrétiens des deux camps s’écharpaient, eux, sur la loi électorale. Les partis directement impliqués dans le conflit syrien d’un côté, les calculs d’apothicaire de l’autre. Mais le temps presse. Le président Sleiman a, cette semaine, révélé des «pressions internationales» qui poussent le pays à Lire la suite »

Publié dans Dossiers, Elections 2013, Géneral | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Nord Liban : Frangiyé appelle ses partisans à voter en faveur du Dr Walid Azar à Koura

Publié par jeunempl le juillet 13, 2012

ANI

Le chef du courant Marada, le député Sleimane Frangiyé, a appelé jeudi tous les partisans du courant à Koura, à voter en faveur du candidat du Parti syrien national social, Walid Azar, aux élections législatives partielles prévues dimanche.

M. Frangiyé a prononcé son discours lors de sa rencontre à Bnechaî avec des membres de la branche électorale du courant Marada à Koura.

Le député a qualifié les élections législatives partielles, "d’essentielles et de politiques", assurant que "non seulement le PSNS est impliqué dans cette bataille mais également le Marada et Lire la suite »

Publié dans Géneral | Tagué: , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Frangié : À travers Ghosn, c’est l’armée et son rôle qui sont visés

Publié par jeunempl le janvier 3, 2012

(L’Orient le Jour)

Rompant la trêve des confiseurs dans laquelle a baigné le Liban ces derniers jours, le député et chef du courant des Marada Sleimane Frangié a choisi de prendre la défense du ministre Fayez Ghosn, pris pour cible par le 14 Mars au sujet de ses propos sur les éléments d’el-Qaëda qui se seraient infiltrés en Syrie via le Liban. M. Frangié, qui a laissé le temps nécessaire aux responsables pour évoquer cette affaire à titre individuel ou dans le cadre de la réunion du Conseil supérieur de défense qui s’est tenue jeudi, a déclaré devant les journalistes que le ministre de la Défense ne possède pas un service de renseignements propre et que les informations qu’il a divulguées lui ont été transmises par les services de renseignements de l’armée.

Le député du Liban-Nord a aussi affirmé que le ministre Ghosn – qui appartient à son courant – est la cible d’une « véritable campagne de dénigrement », mais qu’à travers lui, « c’est l’armée et son rôle qui sont visés, car nul n’ignore que les informations qu’il détient lui ont été délivrées par cette institution ». Il a ajouté que si le ministre de la Défense est tenu au droit de réserve, lui ne l’est pas et c’est pourquoi il s’exprime devant la presse. Tout en souhaitant que M. Ghosn puisse s’exprimer, Sleimane Frangié a rappelé que le Conseil des ministres avait adopté sa version des faits au sujet des éléments d’el-Qaëda qui se seraient infiltrés en Syrie, avant de remettre le dossier entre les mains du Conseil supérieur de défense.

Le leader du Liban-Nord a insisté sur le fait que des éléments d’el-Qaëda sont présents sur le sol libanais et cela depuis des années. « Bien sûr, il n’y a pas une enseigne portant le nom el-Qaëda, mais les hommes sont Lire la suite »

Publié dans Dossiers, Géneral, Régional | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Sleiman Frangieh : "Al-Qaeda existe au Liban"

Publié par jeunempl le janvier 2, 2012

Z.M. – ANI

Le chef du Courant "Marada", le député Sleiman Frangieh, a affirmé lundi pendant une conférence de presse que les cellules d’Al-Qaeda existent au Liban, appelant le chef de l’armée libanaise et le ministre de la Défense à révéler les informations disponibles à ce niveau.

"Toute attaque indirecte contre le ministre de la Défense ou contre l’armée libanaise vise à paralyser le rôle de l’institution militaire", a déclaré M. Frangieh, indiquant que la campagne conduite contre le ministre de la Défense Fayez Ghosn cible la ligne politique à laquelle il appartient.

Faisant l’analogie entre les campagnes médiatiques menées par le Courant du "Futur" après l’assassinat du président Hariri et celles menées actuellement contre le ministre Ghosn, le député de Zgharta a dit : " Ceux qui ont profité du sang du martyr Rafic Hariri n’hésitent pas à adopter la même technique avec les habitants d’Ersal et de Majdel Anjar".

"Il est impossible qu’une communauté gouverne le Liban quelque soit sa forme démographique", a-t-il poursuivi, tout en posant la question suivante : "Pourquoi l’autre groupe est-il tellement concerné par la présence d’Al-Qaeda au Liban et en même temps accepte de cibler l’armée libanaise"?

Le député Frangieh a également affirmé dans ce contexte que les propos du ministre de la Défense concernant la présence des militants d’Al-Qaeda sur le territoire libanais étaient basés sur des rapports sécuritaires et militaires de l’armée libanaise, ajoutant que le chef de la République est Lire la suite »

Publié dans Géneral | Tagué: , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Terugblik – december 2006: Even terugblikken op de oppositiebeweging tegen de regering Siniora… waar vrolijkheid en goede sfeer van toen vandaag in tegenstelling staan met de door de Hariri-clan aangewakkerde haat

Publié par jeunempl le décembre 11, 2011

MPLBelgique.org - Traduit en néerlandais par Mouhamad Wehbe
Texte original en langue française 

[Terugblik : 5 jaar na de eerste grootschalige betogingen van de oppositie tegen de pro-internationale en anti-Libanese regering van Siniora, beslist MPLBelgique.org om even op deze gebeurtenis van de Libanese politiek terug te blikken op het moment dat de partij van Hariri haar sektarische opruiingen en pogingen tot verdelingen binnen de Libanese bevolking vermenigvuldigt. De bijeenkomsten van deze groep (sinds de schermutselingen van 14 januari 2011 tot de laatste haatdragende demonstratie in Tripoli op zondag 27 november) staan volledig in tegenstelling met de betogingen van de coalitie van 5 jaar geleden die allerlei partijen samenbracht naast de Hezbollah en de Vrije Patriottistische Stroming. Terugblik op een periode vol hoop die in januari 2011 tot de val van het tijdperk van Hariri heeft geleid. Dat tijdperk werd enkel gekenmerkt door internationale verzoeken en geen aandacht werd besteed aan de nationale uitdagingen…]

Laten we even terugblikken op de naoorlogse context in september 2006. De Hezbollah maakt altijd deel uit de Libanese regering waarvan Fouad Siniora de premier is. De Vrije Patriottische Stroming en haar blok van Verandering en Hervorming is de enige groep sinds 2005 die zich tegen de regering van Siniora verzet. Sinds 6 februari 2006 is dit blok echter niet meer alleen op het Libanese politieke toneel. De oorlog tegen de Zionistische vijand heeft immers bewezen dat het overeenstemmingsdocument dat 6 maanden eerder tussen de Vrije Patriottistische Stroming (CPL) en de Hezbollah werd getekend, een groot deel van de Libanezen had veranderd. De sjiieten en de christenen “wantrouwen” elkaar niet meer! Tijdens de oorlog van 2006 en na de solidariteitsoproep van Generaal Michel Aoun stonden al de huizen van de christenen open voor de sjiietische vluchtelingen in de “veilige” zones van Kesrouan, Metn, Beiroet en elders. Onvoorstelbaar enkele jaren geleden…

De leider van Hezbollah Sayyed Hassan Nasrallah heeft deze christenen al de eer bewezen door hen meer dan hartelijk te bedanken en door aan te duiden dat deze ongeëvenaarde opwelling van solidariteit onschatbaar was. Hij stemde dan ook het voorstel van de CPL in om in een regering van nationale eenheid opgenomen te worden zodat het blok het hoofd kan bieden aan de crisis die Libanon meemaakte. Het is immers zo dat Generaal Aoun dit voorstel al vóór de oorlog van 2006 had voorgelegd om aan Sionira de gelegenheid te geven het “opzij duwen” van de Christenen goed te maken. Tevergeefs! Spijtig genoeg sprak de meerderheid haar veto uit en besloot zelfs om de sjiietische standpunten (Hezbollah en Amal) in alle volgende gouvernementele beslissingen buiten beschouwing te laten. Het gaat hier weer om een nieuwe ontwijking van de Libanese grondwet die de overeenstemming tussen al de gemeenschappen oplegt. Kortom, na de christenen uit de regering te hebben gewipt, werden Lire la suite »

Publié dans Actualité Tayyar-CPL, Billets & Opinions, Dossiers, Géneral, Liban dans l'Histoire, Nederlands, Nos articles, Tayyar & Hezbollah | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | 5 Comments »

Rafic Hariri : Mythe ou Mystification ?

Publié par jeunempl le février 14, 2011

René Naba

Lorsqu’il frappe du pied, la terre tremble» – Paul Nizan – Aden Arabie.

Le Liban, à tout le moins ses partisans, commémore, le 14 février 2011, le 6eme anniversaire de l’assassinat de Rafic Hariri, ancien premier ministre libanais. Un cérémonial initié sous le leadership caricatural de son héritier, Saad Hariri, le grand perdant du jeu politique libanais, sur fond d’une contestation généralisée des supplétifs de la stratégie américaine dans la sphère arabo musulmane, au terme d’une furieuse décennie de «guerre contre le terrorisme» (2001-2011), marquée récemment par le renversement des Présidents Zine el Abidine Ben Ali (Tunisie) et Hosni Moubarak (Egypte).

Retour sur ce personnage, son parcours et sa fonction stratégique dans l’échiquier du Moyen-orient.

Une industrie du martyrologue

Le martyr est commun à tous les peuples de la planète, mais sa redondance est une spécialité libanaise, au point de ressortir d’une industrie du martyrologe.

Au risque de choquer, en cette période de commémoration, ce dont l’auteur de ces lignes s’en excuse d‘avance, Rafic Hariri n’est pas l’unique «martyr» du Liban, qui compte une quarantaine de personnalités de premier plan assassinée, dont deux présidents de la République (Bachir Gemayel et René Mouawad), trois anciens premiers ministres (Riad El Solh, Rachid Karamé et Rafic Hariri), un chef d’état major (le Général François El-Hajj), le chef spirituel de la communauté chiite, l’Imam Moussa Sadr, et, le Mufti sunnite de la République, Cheikh Hassan Khaled, deux dirigeants du parti communiste libanais, Farjallah Hélou et Georges Hawi, le chef du Parti socialiste progressiste, le druze Kamal Joumblatt, le chef du parti nassérien Maarouf Saad, les députés Tony Frangieh et Pierre Gemayel, l’ancien chef milicien chrétien Elie Hobeika, ainsi qu’une flopée de journalistes Nassib Metni, Kamel Mroueh, Riad Taha, Salim Laouzi, Samir Kassir et Gébrane Tuéni.

Rafic Hariri n’est pas non plus l’unique martyr au monde, mais l’unique martyr au monde à avoir grevé les Finances Publiques de son pays de l’ordre de cinquante milliards de dollars et de bénéficier, à ce titre, d’un imposant mausolée sur la plus importante place publique de l’une des plus prestigieuses capitales arabes, Beyrouth. L’unique martyr au Monde à truster en sa mémoire les principaux services publics du pays, l’unique aéroport international du Liban, l’aéroport de Beyrouth Khaldé, un centre universitaire libanais et un centre hospitalier universitaire, trois établissements qui portent tous trois désormais son nom, sans compter l’imposant boulevard du front de mer de la capitale libanaise. Là réside la singularité nullement justifiée d’un homme qui Lire la suite »

Publié dans Dossiers, Géneral | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Elections municipales 2010: les résultats du caza de Zgharta (Nord)

Publié par jeunempl le juin 1, 2010

MPLBelgique.org

Les Marada de Sleiman Frangieh, alliés au Courant Patriotique Libre (CPL) et aux familles locales, a remporté 3/4 des villages du caza de Zgharta, situé au Liban-Nord. La capitale du caza, Zgharta-Ehden, a vu la liste des Marada obtenir 4 fois plus de votes que son opposant… montrant si besoin en était le consensus local qui règne autour de ses candidats.
Ces élections municipales démontrent également le rôle de l’argent qui avait favorisé les listes du Courant du Futur et de son allié local, Michel Mouawad, lors des précédentes élections législatives. Des milliers de Zghartiotes vivant à l’étranger avaient fait le déplacement gratuitement, l’opération ayant été entièrement financée par le Courant du Futur sous condition de voter pour ses candidats. Ce facteur fut absent cette fois et démontre l’appui local dont bénéficie l’opposition dans cette région.

En orange, les municipalités remportées par l’alliance Marada – CPL – Familles
En bleu, les municipalités remportées par le Courant du Futur et ses alliés.

Zgharta – Ehden: 21
Miziara – Harf Miziara – Hmeiss:18
Ardeh – Harf Ardeh – Beit Awkar – Beit Obeid:15
Rachiine: 15
Aalma: 12
Kfarsghab:12
Aarjes: 9
Bhairet – Toula: 9
Bnachii: 9
Darayya – Bechennine: 9
Haret Al-Fawar: 9
Aintourine: 9
Aitou: 9

Mazraat Al Toufah: 9
Mejdlaya: 9
Raskifa: 9
Sereel: 9
Toula – Aljibbat – Aslout: 9
Karabach: 9
Karm Saddeh: 9
Kfardlakos: 9
Kfarfou: 9
Kfarhata: 9
Kfaryachitel: 9
Kfarzeina: 9

Miriata – Al Kadrieh:15
Sebbel: 15
Aashash: 9
Arbet Kozhaya: 9
Basloukit: 9
Iaal: 9

Publié dans Actualité Tayyar-CPL, Dossiers, Géneral | Tagué: , , , , , , , , , | Leave a Comment »

La façade chrétienne du 14 mars à deux pas de l’écroulement, si Sfeir décide de se rendre à Damas

Publié par jeunempl le février 12, 2010

El Nashra

Ce n’est pas la première fois que le Patriarche maronite Nasrallah Sfeir critique des chrétiens, des politiciens, voire des Etats régionaux. Ce n’est pas la première fois qu’il s’agrippe aux médias pour déclarer des positions qui divergent plus qu’elles ne convergent et qui génèrent des problèmes plus qu’elle ne les résout.

Pour ne pas analyser les propos du Patriarche, leurs répercussions et leurs conséquences, vaut mieux s’arrêter sur son passage à Damas, sachant que ce point capte l’attention de plus d’un analyste, notamment au niveau des propos de Sfeir autour cette visite. Il ne relève pas de changements en Syrie qui le pousseraient à s’y rendre et il estime qu’elle est toujours omniprésente dans le territoire libanais. Cependant, il a fait entendre à l’opinion publique libanaise ne pas y avoir reçu d’invitation, tout en assurant qu’il ne s’y rendra qu’aux côtés de sa confession. En principe, le Patriarche devrait être au courant des nombreux changements qui ont touché la relation libano syrienne : au niveau de la forme, son armée n’est plus présente au Liban, des ambassadeurs ont été échangés entre les deux pays pour la première fois dans l’histoire. De même, cette relation a bénéficié d’une ouverture occidentale complète par le biais du Président de la République et du Premier ministre soutenus tous les deux par le Patriarche. Au niveau du fond, tous les leaders demandent une aide à la Syrie d’intervenir pour former un gouvernement d’union nationale. Nous ne pouvons pas oublier que ses bons contacts avec l’Arabie Saoudite se sont répercutées positivement sur le Liban, ce qu’admet le Patriarche lui-même quand il affirme que rien ne garantit la continuité de la trêve au Liban tant que l’intérêt syro saoudien y est, et nous sommes le maillon faible de la région qui est affecté par tout avènement. Et si le Patriarche admet que la Syrie a une grande influence sur la situation libanaise, soit il appelle à l’instabilité soit à isoler l’autre partie des libanais qui n’a pas la même opinion que lui. Dans ce cadre-là, les sources qui suivent les discours du Patriarche estiment que celui-ci admet l’existence d’une grande faille entre les Libanais, plus particulièrement entre les maronites et il avoue son incapacité à trancher à ce niveau-là.
Les sources s’arrêtent sur la morale des propos de Sfeir concernant la confession maronite et sa visite en Syrie. Si l’on omet le député Michel Aoun, l’ancien Président de la République Emile Lahoud et son fils ainsi que le député Sleimane Frangieh et son épouse, il ne reste plus des "fils de la confession du Patriarche" que les chrétiens du 14 mars, dernière pierre de négociation avec les autorités syriennes pour tourner la page avec la Syrie.

Le Patriarche les salue et assure implicitement qu’il n’ira pas en Syrie sans eux, ce dans l’objectif de leur remonter moral d’une part et de transmettre un message qu’il représente les chrétiens du 14 mars et qu’il Lire la suite »

Publié dans Géneral | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

 
Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

Joignez-vous à 40 followers

%d bloggers like this: