Mouvement pour le Liban

Représentant le Courant Patriotique Libre en Belgique

Posts Tagged ‘Francophonie’

Le RPL France et la Banque du Livre Francophone organisent le don et la distribution de 6 tonnes de livres à SOS Villages

Posted by jeunempl sur août 12, 2012

RPL France

Le RPL France et l’association « Banque Francophone du Livre » à Brive (Corrèze) ont organisé la collecte et l’envoi de six tonnes de livres adressés à SOS Villages au Liban.

Cette action a été programmée depuis quelques mois, en collaboration entre le RPL, la Banque Francophone ainsi qu’avec le Club des Entrepreneurs Pour le Liban (CEPL) en France.

Les livres ont été regroupés à Brive, et envoyés par bateau en mai dernier à destination des enfants des villages SOS.

Les cartons ont été déballés hier et les livres répertoriés selon les catégories à l’occasion d’une rencontre organisée par les responsables de SOS villages avec des représentants des différentes associations à l’origine de l’action. Une vingtaine de RPLiens étaient présents ainsi qu’une vingtaine de Lire le reste de cette entrée »

Publicités

Posted in Actualité Tayyar-CPL, Culture & Société, Géneral, Relations Liban-Belgique/UE | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Jeux Olympiques – Londres 2012 : A la découverte de… Tevine Moumjoghlian

Posted by jeunempl sur juillet 27, 2012

MPLBelgique.org

Nom : Tevine Moumjoghlian

Discipline : Tennis de table

Age: 23 ans (21/07/1989)

Lieu : Bourj Hammoud

Qui est Tvine Carole Moumjoghlian?

A 9 ans à peine, Tevine Carole Moumjoghlian tenait déjà une raquette de ping pong en main. Quoi de plus normal quand on a un père, Raffi, qui fut 17 fois champion du Liban de la discipline, entre 1974 et 1990. Membre du club d’Homenetmen à Beyrouth, c’est tout naturellement qu’elle est entrainée par son père Raffi Moumjoghlian.

A à peine 23 ans, elle est déjà bien connue dans le milieu du tennis de table libanais. Classée au 922è rang mondial au 1er juillet 2012, elle est championne du Liban en titre et a remporté au mois d’octobre dernier, en Jordanie, les qualifications de la zone Asie de l’Ouest pour les JO.

Diplômée en sciences économiques à L’AUB (American University of Beirut), Tevine Carole Moumjoghlian parle l’arabe, l’arménien, l’anglais et Lire le reste de cette entrée »

Posted in Culture & Société, Dossiers, Géneral, Nos articles | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Amin Maalouf, « immortel », rend hommage au Liban, à la France et aux siens

Posted by dodzi sur juin 13, 2012

L’Orient le Jour

Par Carole DAGHER

Demain jeudi 14 juin 2012, Amin Maalouf sera officiellement reçu à l’Académie française, un an après y avoir été élu. Le célèbre écrivain, qui occupera le fauteuil n° 29 de Claude Lévi-Strauss, n’y pénétrera pas seul : c’est tout un peuple qui fera avec lui l’entrée dans le saint des saints des lettres françaises. Jamais académicien n’aura autant porté son pays d’origine jusque dans ce moment de consécration si personnel qu’il doit à son talent, et à son talent seul.

La joie des Libanais, leur fierté seront immenses demain, comme elles le furent lors de l’annonce de son élection le 23 juin 2011. Il faut dire que les académiciens d’origine étrangère se comptent sur les doigts d’une main. Amin Maalouf est cependant bien plus qu’un écrivain du Liban. C’est une voix et une conscience de son temps. Ses «mots voyageurs», à l’instar des héros de ses romans (de Léon l’Africain au Périple de Baldassare) parlent de l’identité, du brassage des cultures, de l’émigration et de l’ouverture à l’autre, autant de thèmes abordés avec un sens de la formule devenue credo universel (ainsi en est-il des Identités meurtrières). Amin Maalouf, c’est aussi une écriture au chant profond, une plume inspirée, qui jette des ponts de sagesse et de savoir entre l’Orient et l’Occident.

Pour lui et pour son épouse Andrée, si présente et discrète à la fois, c’est la saison de la moisson. Une saison de grâces et d’allégresse partagée avec la famille spécialement venue du Liban, les amis, les confrères. Rejoindre «la vieille dame du quai Conti», comme on dénomme ce haut lieu de la langue française fondé par Richelieu, est pour un écrivain la gloire suprême, le couronnement de sa carrière. Cette période, Amin Maalouf la qualifie d’«intense»; il savoure pleinement chaque instant qui le rapproche de la date de réception, par le biais des festivités liées à l’événement. Dans son bureau encombré de livres et de dossiers, il arrête, l’espace d’un entretien, le tourbillon des préparatifs et se raconte avec la simplicité des grands qui est la sienne.

L’épée

«La principale chose pour moi est de préparer le discours qui doit traditionnellement être l’éloge à l’adresse du prédécesseur, confie-t-il. Je peux dire que j’ai passé l’essentiel de l’année écoulée à travailler sur Claude Lévi-Strauss.»

Il fallait s’occuper aussi du célèbre habit des académiciens, en drap bleu foncé ou noir brodé de rameaux d’olivier vert et or, d’où son nom d’habit vert. Il se marie avec le bicorne, la cape et l’épée. La poignée de l’épée porte en général les symboles représentant la vie et l’œuvre du futur académicien. Cette épée, emblème de sa personnalité, conçue le plus souvent par l’artiste joaillier Pascal Arthus Bertrand, lui est offerte par ses amis et admirateurs (Comité de l’épée). Quels sont donc les symboles choisis par Amin Maalouf pour figurer sur son épée?

«J’ai choisi de graver sur la lame de l’épée un vers de mon père en arabe, et les prénoms d’Andrée et de nos trois fils: Ruchdi, Tarek et Ziad, révèle Maalouf. Le vers est le début d’un poème écrit par mon père pour la fête des Mères: “Mon Dieu, je te demande en leurs noms… (“Rabbi, sa’altouka bismihinna”).» Sur le fourreau à l’extérieur, de part et d’autre de l’épée, sont gravés en médaillons un cèdre et une Marianne. «La garde de l’épée est une sculpture qui représente l’enlèvement d’Europe et, tout en haut, il y a une turquoise qui appartient à ma mère et symbolise sa présence. J’avais envie de rendre hommage aux personnes qui me sont les plus proches et puis aux liens que j’ai avec deux pays : la France et le Liban», ajoute-t-il. Lire le reste de cette entrée »

Posted in Culture & Société, Géneral | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Culture: Layyoun et Pietton signent une donation pour le renforcement de la langue française

Posted by jeunempl sur novembre 18, 2011

N.A. – ANI

Le ministre de la Culture Gaby Layyoun et l’ambassadeur français au Liban Denis Pietton ont tenu jeudi une conférence de presse commune au ministère, sur la signature de la donation d’une valeur d’un million d’euros octroyée par le gouvernement français, afin de contribuer au soutien et à l’amélioration de la langue française au Liban, conformément aux clauses du pacte linguistique.

En cette occasion, M. Layyoun a affirmé que « cette convention représente un soutien français pour l’application des conditions du pacte à travers la caisse de solidarité et de soutien préliminaire qui a pris la décision à son propos le 20 juin dernier lors de la réunion qui a eu lieu à Paris entre les ministères concernés ».

« Cette caisse a été fondée dans le cadre du partenariat franco-libanais 2008 – 2012 et durant la visite du Premier ministre français François Fillon au Liban, ce qui renforcé la langue française dans les systèmes pédagogiques ainsi que la promesse du président Nicolas Sarkozy d’encourager l’enseignement de cette langue au Liban ».

M. Layyoun a indiqué que « l’échange entre les partenaires sera un appui à la langue française ainsi que l’application des Lire le reste de cette entrée »

Posted in Culture & Société, Géneral | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Mgr Rahi du Quai d’Orsay: un état civil pour affronter les déviations confessionnelles

Posted by jeunempl sur septembre 7, 2011

ANI

Le patriarche maronite Mgr Rahi

Le patriarche maronite Béchara Boutros Rahi, en visite en France, a déploré mardi toute intention de diviser le Moyen-Orient en états confessionnels, proposant l’adoption du principe de l’état civil pour faire face aux déviations confessionnelles, lors de sa rencontre avec le chef de la diplomatie française Alain Juppé au Quai d’Orsay.

Le patriarche, qui a souligné la profondeur de l’amitié reliant le Liban à la France, a exprimé ses craintes quant aux dangers que le Liban et la région traversent, notant que les résultats des changements géopolitiques au Moyen-Orient suscitent la confusion et l’inquiétude.

« Nous sommes conscients que des forces internes et légales sont derrière les protestations de ces sociétés aspirant au changement et nous ne dédaignons pas les ingérences occidentales (…), mais pour nous autres Libanais et chrétiens d’Orient, toute intention de diviser le Moyen-Orient en états confessionnels est déplorable, parce que la diversité où les minorités s’intègrent harmonieusement garantit notre présence et notre prospérité dans la région », a-t-il expliqué.

Le prélat maronite a également estimé que les sociétés pluralistes permettent l’instauration de la paix et de la stabilité, proposant l’exemple de l’état civil qui sépare Etat et Religion pour préserver les droits des individus et reconnaître leur liberté de croyance.

Il a alors sollicité l’aide de la France pour édifier cet état civil au Moyen-Orient.

Le chef de l’Eglise Maronite a par ailleurs pointé du doigt les dangers de l’implantation des réfugiés palestiniens au Liban, assurant son attachement au droit de retour et à la création d’un Etat palestinien.

Il a aussi souhaité le renforcement de la francophonie au Liban, avant d’exprimer en conclusion son respect au contingent français de la FINUL qui n’épargne aucun sacrifice dans le cadre de sa mission.

Posted in Culture & Société, Géneral, Régional | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Bienvenue sur le site officiel de la municipalité de Beyrouth

Posted by dodzi sur février 6, 2010

L’Orient le Jour

Par Anne-Marie el-Hage

La municipalité de Beyrouth n’a vraiment aucun complexe. Soucieuse de son image, elle a lancé son site officiel en trois langues. Louable initiative, certes. Mais que diriez-vous de découvrir avec nous quelques chefs-d’œuvre de ce site en version française, juste pour quelques minutes ? Il y a de quoi se régaler ! À vous d’en juger.

À tout seigneur, tout honneur. Voici quelques extraits du message du président de la municipalité, Abdel Monhem Ariss : « Beyrouth, comme Phoenix se levant des cendres, a reemerged de son passé turbulent, en tant que cosmopolite et la métropole vibrant, préparent pour relever les défis du troisième millénium. » Le président de la municipalité ajoute que « la ville a tous les ingrédients pendant un futur actuel et bien plus réussi prospère ». Il précise, concernant cette ville, qu’« un endroit d’étourdissement s’est nichée entre le méditerranéen et la neige a couvert des montagnes, un excellent cuisine local et ne pas oublier notre nightlife fabuleux ». M. Ariss conclut en invitant les personnes consultant le site à se mettre en contact avec lui: « Ayez plaisir à passer en revue par notre website et si vous avez toutes les enquêtes ou les suggestions satisfont ne hésitent pas à me contacter à… » Il termine par l’indispensable marque de courtoisie, « Respect personnel aimable du maire de Beyrouth. » No comment ! Pardon pour l’anglicisme ! Lire le reste de cette entrée »

Posted in Culture & Société, Géneral | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , | 3 Comments »

Vive le Liban francophone

Posted by jeunempl sur octobre 23, 2009

L’Express

Antelias - Salon du livreA l’inauguration du 16e salon du livre de Beyrouth, a succédé un débat sur la francophonie. Au menu : discours, -mauvais- petits fours et bons mots.

De notre envoyée spéciale- Beyrouth, jeudi 23 octobre, 17 heures. Une fois n`est pas coutume, l’inauguration d’un salon du livre commence – pratiquement – à l’heure. Au Biel, bâtiment dédié aux foires face à la mer, les 70 exposants -éditeurs, librairies, médias- sont fin prêts. Mais il faudra attendre ce vendredi matin pour que le 16e salon francophone du livre de Beyrouth ouvre ses portes au grand public. Pour l’heure, place aux discours, aux -maigres- cocktails et aux institutionnels.

Sur la petite estrade dressée devant un auditoire somme toute fourni, défilent ainsi le président du Syndicat des importateurs de livres (l’organisateur du salon), le vice-président de la Région Ile-de-France (Jean-Paul Huchon est annoncé pour le week-end prochain), l’ambassadeur du royaume de Belgique, le ministre de la Culture du Liban, qui, comme ses collègues, expédie les affaires courantes en attendant la composition, toujours repoussée depuis juin dernier, du nouveau gouvernement.

Au menu, de grands classiques: Le Liban est un espace de dialogue entre cultures et religions; le livre, un vecteur idéal; et la francophonie, une communauté d’esprit et de tolérance… Seule information vraiment nouvelle : l’annonce par son Excellence belge d’une Lire le reste de cette entrée »

Posted in Culture & Société, Géneral, Relations Liban-Belgique/UE | Tagué: , , , , , , , , | Leave a Comment »

Daniel Rondeau : Beyrouth, l’ambassadeur et le prix Nobel

Posted by jeunempl sur octobre 22, 2009

L’Express – Marianne Payot

Rondeau - Ulysse 2009A la veille du 16e Salon francophone du livre de Beyrouth, Daniel Rondeau, l’ambassadeur de France à La Valette, débarquait dans la capitale libanaise en compagnie d’une quinzaine d’écrivains. Joli symbole et sympathique équipée.

« Nous sommes partis de La Valette, Malte, et sommes arrivés a Beyrouth, Liban. » Un chouïa emphatique, Daniel Rondeau, en ce mercredi 21 octobre, est ravi de son « bon » coup. Voila quinze jours que l’écrivain, éditeur, ex-chroniqueur littéraire à L’Express et ambassadeur de France à La Valette fait naviguer sur La Meuse, fier navire de la Marine nationale francaise, une pléiade d’auteurs francophones. Cette « tentative littéraire et diplomatique », baptisée Ulysse 2009, est une belle revanche pour l’auteur de Chronique d’un Liban rebelle, longtemps interdit au pays du Cèdre.

A 20 heures, sur le port de Beyrouth, dûment gardé par nombre de militaires en armes, les officiels se présentent pour saluer Daniel Rondeau et sa « bande » d’écrivains. Le ministre de la Culture, le nouvel ambassadeur de France à Beyrouth sont là, au pied de l’imposant navire. Les marins pomponnés aussi. Au garde à vous ou presque pour les présentations devant les caméras, JMG Le Clézio, Nedim Gürsel, Alexandre Lire le reste de cette entrée »

Posted in Culture & Société, Géneral | Tagué: , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Au coeur du Liban

Posted by jeunempl sur octobre 14, 2009

APF – Manon Rescan

Jeux-Francophonie-LibanLes Jeux de la francophonie viennent de se terminer au Liban. Entre civilisations arabo-musulmane et chrétienne, ce pays est un intéressant mélange culturel.

À Beyrouth, les 3 000 participants aux Jeux de la francophonie auraient presque pu passer inaperçus du 27 septembre au 6 octobre. Le pays est connu pour sa grande diversité culturelle.
Universitaire spécialiste de ce pays et enseignante à l’Université de Montréal, Marie-Joëlle Zahar y est née. Elle illustre cette diversité : « Au Liban, des femmes voilées côtoient des filles en mini-jupes! ».
De son séjour à Beyrouth alors qu’il y travaillait comme comptable à l’université américaine, Claude Dubois, résidant à Woodridge, se souvient de l’organisation de la ville. « Beyrouth est divisée en différents secteurs, indique-t-il. On peut traverser des quartiers chrétiens, arméniens ou musulmans. »
« Il n’est pas rare, ajoute Marie-Joëlle Zahar, de Lire le reste de cette entrée »

Posted in Culture & Société, Dossiers, Géneral | Tagué: , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Plus de 1,4 million de touristes fin septembre

Posted by jeunempl sur octobre 14, 2009

(L’Orient le Jour)

Baie de Jounieh - Kesserwan

Baie de Jounieh

Le ministère du Tourisme a fait savoir dans un communiqué publié hier que le nombre de touristes ayant visité le Liban entre le 1er janvier et le 30 septembre derniers a été de 1 438 619 personnes. Ce résultat marque une amélioration de 46,26 % par rapport à la même période de 2008 (983 585 touristes) et de 87,64 % par rapport aux neuf premiers mois de 2007 (766 680 touristes).

Pour le seul mois de septembre, 153 674 touristes ont foulé le sol libanais, soit 57,04 % de plus que pendant le même mois de l’année dernière. Cette amélioration peut être imputée à la fête du Fitr et aux Jeux de la francophonie qui se sont succédés en septembre.
Quant à la ventilation des visiteurs par origine, les ressortissants arabes sont arrivés en tête, avec 68 457 touristes, soit 45 % du total ou 95,01 % de plus que pendant la même période de 2008. Plus précisément, Lire le reste de cette entrée »

Posted in Culture & Société, Géneral | Tagué: , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

 
%d blogueurs aiment cette page :