Mouvement pour le Liban

Représentant le Courant Patriotique Libre en Belgique

Posts Tagged ‘FPLP’

Libération conditionnelle du Libanais Abdallah: nouvelle audience lundi

Posted by jeunempl sur janvier 13, 2013

Libération

geoges-ibrahim-abdallahLa justice se penchera de nouveau lundi sur la demande de libération conditionnelle du Libanais Georges Ibrahim Abdallah, pour laquelle un arrêté d’expulsion du territoire français est un préalable indispensable.

Des obstacles se dressent encore sur le chemin de cet ancien chef des Fractions armées révolutionnaires libanaises (FARL), incarcéré depuis 28 ans en France pour complicité d’assassinat de deux diplomates en 1982.

S’il veut obtenir la libération conditionnelle qu’il sollicite pour la huitième fois, un arrêté d’expulsion du territoire français signé par le ministère de l’Intérieur est indispensable.

Sans ce précieux sésame, il ne pourra obtenir lundi de décision positive du tribunal de l’application des peines (TAP) de Paris qui examinera son cas.

Le 21 novembre 2012, cette juridiction avait émis un avis positif de principe sur sa demande de libération mais avec ajournement de la décision au 14 janvier, en l’attente d’un arrêté d’expulsion. Après appel du parquet, la chambre d’application des peines a confirmé jeudi l’ajournement au 14 janvier de la décision.

« J’accueille avec satisfaction cette décision car j’avais demandé à la justice française de ne plus se comporter comme une putain face au maquereau américain », a réagi auprès de l’AFP son avocat Me Jacques Vergès.

Mais alors que les partisans du Libanais, aujourd’hui âgé de 61 ans, pensaient qu’il s’agissait d’un feu vert définitif de la justice, le parquet a annoncé jeudi que le jugement que rendra le TAP après l’audience de lundi était susceptible de nouveaux recours. « J’espère que nous avons un gouvernement indépendant pour l’expulser (…) +pas besoin de tortiller du cul pour chier droit+ », a encore déclaré Me Jacques Vergès, attribuant cette citation au poète Lire le reste de cette entrée »

Publicités

Posted in Géneral, Liban dans l'Histoire, Régional | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Dans les méandres d’un parti secret : Les 1001 vies du Tachnag

Posted by jeunempl sur juillet 26, 2010

Tigrane Yégavian – L’Hebdo Magazine

Un sigle, trois initiales en arménien, une abréviation en arabe, la FRA: Fédération révolutionnaire arménienne Tachnagtsoutioun (en français «fédération») – ou parti Tachnag, tel qu’on le connaît au Liban. Celui-ci est probablement le plus ancien parti politique existant au pays du Cèdre. Magazine revient sur l’histoire de ce parti aux multiples visages.

Depuis des lustres, le Tachnag fait la pluie et le beau temps dans son fief de Bourj Hammoud ainsi que dans la localité de Anjar, dans la Békaa. Soupçonné par ses adversaires de demeurer dans l’opacité, il n’en reste pas moins un parti incontournable au sein de l’arène politique libanaise et il en est bien conscient. Après avoir encaissé une lourde défaite aux législatives de 2009, il réapparaît en forme aux municipales de 2010.

La FRA, qui fit ses premières armes contre les Ottomans et les Tsaristes, n’en demeure pas moins un acteur engagé dans le combat pour la défense de la cause arménienne. De nos jours, elle encadre un pan entier de la communauté arménienne du Liban à la manière d’un parti tribunitien, comme ce fut le cas du Parti communiste français des années 1950. Comme le souligne le chercheur et journaliste français Gaïdz Minassian, auteur d’une thèse controversée sur ce parti, «nombreuses sont les familles arméniennes de Bourj Hammoud et ailleurs où l’on naît Tachnag, on se marie Tachnag… et l’on meurt Tachnag».

Opérant depuis l’Arménie, le Tachnag est un parti international, politiquement orienté et impliqué dans les pays où la diaspora arménienne est présente depuis le génocide de 1915. Isolé des autres partis arméniens, le Tachnag fait cavalier seul dans son combat contre le régime soviétique qui gouvernait l’Arménie. Les communistes arméniens et les militants du parti concurrent Hentchak, à l’époque influents, le taxaient volontiers de parti chauvin et «nationaliste petit bourgeois».

Le duel Tachnag/Hentchak connut son paroxysme en 1958, lorsque le Liban s’entre-déchirait dans un arrière-fond de guerre froide. Dans ce contexte, c’est tout naturellement qu’une alliance se forgea entre le Tachnag et les Lire le reste de cette entrée »

Posted in Culture & Société, Dossiers, Géneral, Liban dans l'Histoire, Régional | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Achkar interpelle les responsables

Posted by dodzi sur avril 10, 2010

L’Orient le Jour

Massoud Achkar, ex-candidat aux élections législatives à Beyrouth, a interpellé hier le gouvernement au sujet du maintien des armes palestiniennes hors des camps, au lendemain des incidents survenus dans la base du FPLP-CG dans la région de Koussaya-Kfarzabad.

Dans un communiqué, M. Achkar appelle les parties prenantes au dialogue national à « faire preuve de responsabilité à l’égard de ce qu’elles avaient elles-mêmes décidé », en référence à l’accord unanime sur le désarmement des bases palestiniennes hors des camps.

L’ex-candidat s’interroge sur « les raisons qui empêchent la règlementation du port d’armes à l’intérieur des camps et le retrait des armes à l’extérieur de manière à ce que la sécurité des Libanais ne soit plus tributaire de l’humeur de tel ou tel groupe armé ou indiscipliné ».

Rappelant aux organisations palestiniennes que l’accord du Caire a été abrogé et que leur présence provisoire au Liban doit être contenue dans les limites des lois libanaises, M. Achkar a souligné que les Palestiniens forment actuellement plus de 12 % de la population, ce qui est, selon lui, de nature à nuire à la structure démographique du pays.

Posted in Actualité Tayyar-CPL, Géneral | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Gouvernement libanais : les groupes palestiniens hors des camps doivent être désarmés

Posted by dodzi sur janvier 20, 2010

AFP/Iloubnan.info

BEYROUTH – Le gouvernement libanais a réaffirmé sa détermination à obtenir le désarmement des groupes palestiniens présents hors des camps de réfugiés, en réponse à des propos d’un responsable de ces mouvements. « La souveraineté du Liban n’est pas négociable », a déclaré le ministre de l’Information Tarek Mitri, au terme d’une réunion du conseil des ministres tenue mardi soir. « Le conseil des ministres insiste sur la (nécessité) de mettre en œuvre les décisions prises par le comité de dialogue national qui visent à mettre fin à la présence des armes palestiniennes hors des camps », a ajouté le ministre.

Les armes du « Fatah al Intifada » et du « Front populaire de libération de la Palestine-commandement général » (FPLP-CG), deux mouvements palestiniens radicaux qui ont leur siège à Damas et des positions militaires dans l’est du Liban, constituent un sujet épineux entre Beyrouth et Damas. Lundi, le chef du Fatah al Intifada avait souligné que ces mouvements restaient attachés à leurs armes. « Nous nous opposons à la suppression des armes (des groupes) palestiniens à l’extérieur des camps », avait affirmé Saïd Moussa. « Même si les frères en Syrie donnent le feu vert au Premier ministre Saad Hariri, (…) la décision concernant l’existence des armes est une décision palestinienne interne qui n’est du ressort d’aucune autre puissance », avait-il poursuivi. Lire le reste de cette entrée »

Posted in Dossiers, Géneral | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Un sous-officier à la retraite avoue avoir collaboré avec Israël

Posted by dodzi sur août 21, 2009

AFP/Iloubnan.info

MossadBEYROUTH – Un ancien sous-officier des Forces de sécurité intérieure au Liban a avoué lors de l’ouverture de son procès jeudi avoir collaboré avec Israël, a constaté une journaliste de l’AFP.

Mahmoud Kassem Rafeh, 62 ans, a avoué devant un tribunal militaire avoir « collaboré avec des officiers des services de renseignement israéliens (…) en contrepartie de milliers de dollars » entre 1993 et 2006, année durant laquelle il a été arrêté.

Il est accusé d’avoir participé à l’assassinat en 2002 de Jihad Jibril, fils de l’ancien secrétaire général du Front populaire pour la libération de la Palestine-Commandement général (FPLP-CG, prosyrien), ainsi qu’aux meurtres d’un responsable militaire du Hezbollah libanais, Ali Hussein Saleh, en 2003 et d’un autre responsable du parti chiite, Ali Hassan Dib, en 1998. Lire le reste de cette entrée »

Posted in Dossiers, Géneral, Régional | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Le jour où Nina Simone a cessé de chanter

Posted by dodzi sur mars 18, 2009

Le Mague – François Xavier

le-jour-ou-nina-simone-a-cesse-de-chanter-darine-joundi-mohamed-kacimi« Le Liban raconté à ma fille » … Et plus largement, tout le Proche et Moyen-Orient peut s’associer au panorama culturel et religieux ici dressé face à vos yeux ébahis qui inviteront votre esprit à penser que vous lisez une fiction, une histoire un peu tirée par les cheveux afin de faire battre le cœur ; mais non, bien au contraire : ici, tout est vrai !

Et c’est bien là tout l’intérêt de ce livre qui nous plonge au plus profond de la société libanaise, avec ses antagonismes, ses paradoxes, ses merveilles et ses démences. Oui, il ne fait pas bon être une fille en Orient, et surtout dans la communauté musulmane ; et pas plus au Liban qu’ailleurs même si la vitrine semble donner une image plus conciliante du pays du cèdre.

Attention à l’image en Orient ! Tout n’est qu’image, apparence ou attitude et la violence de cette société tribale et patriarcale ne se voit pas, mais les mentalités sont dignes du Moyen Age. Une fille n’est rien, rien aux yeux de la loi, rien aux yeux de la société, rien aux yeux des parents qui ne rêvent que d’avoir un mâle, un héritier, un futur guerrier, en quelque sorte …

Alors qu’arrive-t-il à une jeune fille, dont le père est un éminent intellectuel musulman qui prône la laïcité en sa famille et la liberté pour ses enfants ? Comment appréhender le prix de cette liberté au pays des 17 communautés religieuses qui se regardent de biais et s’égorgent au moindre conflit ? Dans quelle mesure est-elle applicable cette liberté érigée en dogme, qu’elle soit sexuelle, amoureuse, politique, sociale ou religieuse ? Lire le reste de cette entrée »

Posted in Culture & Société, Géneral | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Rappels utiles face à la propagande israélienne

Posted by dodzi sur janvier 20, 2009

Info-Palestine

Face à la propagande israélienne à laquelle nos médias se prêtent, j’ai décidé de remettre les choses dans leur contexte en rappelant quelques fait essentiels à la bonne compréhension de la situation actuelle et en analysant certains faits.

Bien entendu, les médias vont montrer des morts à la télé, vous voyez la catastrophe humanitaire… Mais d’autres choses très importantes ne sont pas dites, ou le sont mais trop rapidement… Alors qu’elles méritent de l’attention et du débat.

1. Le Hamas est un parti politique qui fut élu démocratiquement
en janvier 2006 par les Palestiniens à 44% des votes contre 41% pour le Fatah (obtenant ainsi 76 sièges sur 132 au Parlement). Ce n’est donc pas une milice terroriste comme voudraient nous le faire croire les médias occidentaux afin de nous effrayer. C’est un parti qui jouit donc de toute la légitimité nécessaire pour diriger la bande de Gaza librement, sans devoir subir d’ingérence extérieures.

Voici la liste de répartition des sièges au Parlement palestinien après les élections de Janvier 2006 :

– Hamas : 76 sièges
– Fatah : 43 sièges
– FPLP : 3 sièges
– Al Badil : 2 sièges
– 3ième voie : 2 sièges
– Palestine indépendante ; 2 sièges
– Indépendants : 4 sièges

Dans les derniers jours, nous avons pu entendre M. Bush déclarer que le Hamas a pris le pouvoir par le biais d’un coup d’état et a ainsi pris en otage toute la population de la bande de Gaza. La liste ci-dessus détaillée prouve bien que ces élections furent démocratiques et que la population avait un large choix de candidats, comme nous pouvons l’avoir en France par exemple. Lire le reste de cette entrée »

Posted in Billets & Opinions, Géneral, Régional | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Les habitants de Tayr Harfa fuient le village par peur de représailles israéliennes

Posted by dodzi sur janvier 9, 2009

iloubnan.info

Le village de Tayr Harfa dans le sud du Liban, d’où ont été tirées les roquettes sur Israël jeudi, ressemblait à une ville fantôme après la fuite de nombreux habitants, paniqués à l’idée de représailles israéliennes.

Ce jeudi, des soldats libanais et italiens servant au sein de la Forces intérimaire des Nations unies au Liban (FINUL) patrouillent dans les rues de Tayr Harfa, 4500 habitants, cherchant à savoir qui est à l’origine des tirs de roquettes émis jeudi matin à partir de ce village en direction d’Israël. Les tirs se sont apparemment produit en riposte de l’offensive menée depuis près de deux semaines par l’Etat hébreu dans la bande de Gaza. Plusieurs missiles partis du Liban ont ainsi frappé la ville de Nahariya, au nord d’Israël, blessant deux femmes.

« Il n’y a plus personne ici », déclare Hasna Ataya. Cette femme de 55 ans et sa fille de 20 ans Khadidja font partie des quelques habitants à être restés dans ce village près de la frontière avec Israël. « Beaucoup ont pris leurs affaires et ont loué des véhicules pour prendre la fuite, avec leurs proches. Je suis restée avec ma fille parce qu’on n’a pas de voiture », poursuit-elle. Amina Rahal, 48 ans, explique de son côté avoir empaqueté à la hâte de la nourriture pour elle et ses trois enfants avant de s’enfuir. « La dernière guerre a été terrifiante », raconte-t-elle en référence au conflit de l’été 2006 entre l’Etat hébreu et le Hezbollah, qui a fait 1200 morts au Liban, majoritairement des civils. « Mes enfants ne pourront pas supporter une nouvelle guerre. Alors quand nous avons vu tous ces gens se précipiter vers Tyr (ville côtière dans le sud du Liban ndlr), nous avons décidé de suivre leur exemple ». Rahal explique que depuis les tirs de roquettes tôt jeudi matin, suivis des répliques de l’artillerie israélienne, personne n’a osé s’aventurer dans son magasin situé à la lisière du village. Lire le reste de cette entrée »

Posted in Géneral | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

 
%d blogueurs aiment cette page :