Mouvement pour le Liban

Représentant le Courant Patriotique Libre en Belgique

  • N'oubliez pas de visiter nos galeries d'images.

  • MPL Belgique

  • Rubriques

  • Actualités

  • Archives

  • Méta

Posts Tagged ‘Forum’

Forum sur l’exploration pétrolière tenu sous le parrainage de Bassil

Posted by jeunempl sur juillet 3, 2012

R.CH. – ANI

Le ministre de l’Energie et des Eaux Gebran Bassil a parrainé mardi le deuxième congrès libanais international sur l’exploitation du pétrole, en présence de son homologue chypriote Neoclis Sylikiotis, avec la participation de presque 140 compagnies locale, régionale, et internationale, à l’hôtel Hilton Habtoor.

M. Bassil avait déjà organisé un forum axé sur la première étape consacrée à donner les permis aux compagnies désirant travailler dans l’exploration du pétrole au sein de la Zone Economique Exclusive.

Le ministre Bassil a prononcé un discours à cette occasion, réitérant l’importance de s’attacher aux droits du Liban en ses richesses, ajoutant qu’un environnement d’investissement convenable et sain est requis afin de permettre aux compagnies exploratrices de pétrole d’investir dans ce secteur au Liban.

Il a de même indiqué que cet environnement a été assuré puisque près de trente compagnies internationales ont demandé des Lire le reste de cette entrée »

Posted in Economie, Géneral | Tagué: , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Abboud au « Forum des Finances et des Affaires »: luttons contre la corruption avant que le Liban ne perde une opportunité unique

Posted by jeunempl sur mars 28, 2012

D.CH. – ANI

Fadi Abboud - Ministre du Tourisme

Le ministre du Tourisme Fadi Abboud a estimé mercredi lors d’une allocation prononcée au  » Forum des Finances et des Affaires  » tenu à l’hôtel Mövenpick, sous le patronage du Premier ministre Najib Mikati, représenté par le ministre de l’économie Nicolas Nahhas, qu’il n’y avait pas une véritable intention chez certaines parties au Liban pour lutter contre la corruption, un problème que les considérations politiques et confessionnelles compliquent davantage.

Le ministre qui abordait le thème du  » développement économique, par la lutte contre la corruption et le développement de la justice sociale « , a estimé que la prochaine période, déterminera le rôle du Liban dans l’économie arabe et mondiale, à la suite des changements qui frappent la région.

« La lutte contre la corruption a fait couler beaucoup d’encre, mais les chiffres montrent que nous n’avons point avancé. Il est clair qu’il n’existe pas une véritable intention chez certains pour lutter contre la corruption, un problème encore plus compliqué par les considérations politiques et confessionnelles qui politisent toute demande de compte » a-t-il-dit.

« J’avance depuis deux ans des propositions effectives, lors de la discussion du budget, car je considère que le processus des réformes débute par la méthode de l’élaboration du budget, puisque ce projet est l’un des outils du travail gouvernemental, pour faire face au phénomène de corruption. Mais cette confrontation ne peut être réduite à un nombre de slogans et de discours verbaux et ni à quelques mesures marginales. Elle doit être plutôt placée au sein des politiques publiques » a-t-il ajouté.

Il a dans ce contexte énuméré quelques propositions qu’il avait avancées, dont la fondation d’un haut conseil sur la compétitivité qui jouerait selon lui, un rôle principal dans la diminution des complications administratives. Celles-ci causent la perte d’importantes opportunités d’investissement au Liban.

Et de poursuivre: » J’ai de même proposé de développer et d’appliquer la loi sur l’enrichissement illicite, qui devrait atteindre tous les employés du secteur public, les administrations de l’Etat et ses institutions publiques ».

Le ministre a dans le même contexte appelé à ce que le projet du budget renferme les exigences financières et administratives pour l’application de la loi sur la compétitivité et la protection du consommateur, et à accélérer l’approbation de l’assurance médicale globale à tous les Libanais, financée par l’Etat, afin de délivrer les institutions et les employés cette charge.

« L’exécution de ces démarches en premier lieu, assurera des outils pour amorcer l’édification d’une économie productive et active, ce qui se reflètera positivement sur la situation sociale et l’augmentation des ressources » a-t-il affirmé.

« La lutte contre la corruption et la réalisation du développement économique ne sont pas impossibles, si les bonnes intentions existent. Le long périple débute par un pas, que nous devons franchir avant que le Liban ne perde une opportunité unique » a-t-il conclu.

Inauguration du Forum « Finances et Affaires » sous le parrainage de Mikati

D.CH/N.A. – ANI

Le Groupe « Convex International » a inauguré mercredi le Forum « Finances et Affaires » sur « la récupération de la confiance dans l’économie et l’attraction des investissements », sous le parrainage du Premier ministre Najib Mikati représenté par le ministre de l’Economie et du Commerce Nicolas Nahas en coopération avec la BDL à l’hotel Movenpick – Beyrouth.

M. Nahas, le ministre du Tourisme Fadi Abboud, le gouverneur de la Banque du Liban Riad Salamé et d’autres personnalités ont assisté à cet événement.

A cette occasion, le ministre Nahas qui s’est exprimé au nom du président Mikati, a mis l’accent sur les défis de l’économie.

Il a indiqué qu’un conflit existe entre la politique et l’économie et entre les deux secteurs public et privé, appelant  » à ce que ce conflit s’arrête immédiatement « .

« Le président Najib Mikati a préparé un plan et une vision économiques pour parvenir à une entente nationale pour garantir le succès des projets économiques « , a-t-il signalé, affirmant que  » sans stabilité et sécurité absolues, nous ne pouvons aboutir à une croissance constante « .

A son tour, M. Salamé a mis l’accent sur « l’économie libanaise ouverte sur les marchés mondiaux et qui se spécifient par l’incitation à une initiative individuelle et la libre circulation des capitaux ».

« Le Liban compte sur les investissements et (…) grâce à la spécificité de son système financier et bancaire, le pays a pu prouver sa capacité à faire face à la crise financière mondiale », a-t-il noté.

Le gouverneur de la BDL a souligné que « le secteur bancaire libanais constitue une partie principale et vitale de l’économie libanaise et le moteur principal de la croissance ». Il a mis l’accent sur le rôle de la Banque du Liban « dans le renforcement du rôle de ce secteur qui a pris les mesures de prévention des dangers et pour faire de lui un secteur immunisé et moderne ».

Le ministre Abboud a, quant à lui, estimé qu’il n’y avait pas de véritable intention chez certaines parties au Liban pour lutter contre la corruption, un problème que les considérations politiques et confessionnelles compliquent davantage.

Le ministre qui abordait le thème du « développement économique, par la lutte contre la corruption et le développement de la justice sociale », a estimé que la prochaine période, déterminera le rôle du Liban dans l’économie arabe et mondiale, à la suite des changements qui frappent la région.

« La lutte contre la corruption a fait couler beaucoup d’encre, mais les chiffres montrent que nous n’avons point avancé. Il est clair qu’il n’existe pas une véritable intention chez certains pour lutter contre la corruption, un problème encore plus compliqué par les considérations politiques et confessionnelles qui politisent toute demande de compte » a-t-il-dit.

« J’avance depuis deux ans des propositions effectives, lors de la discussion du budget, car je considère que le processus des réformes débute par la méthode de l’élaboration du budget, puisque ce projet est l’un des outils du travail gouvernemental, pour faire face au phénomène de corruption. Mais cette confrontation ne peut être réduite à un nombre de slogans et de discours verbaux et ni à quelques mesures marginales. Elle doit être plutôt placée au sein des politiques publiques » a-t-il ajouté.

Il a dans ce contexte énuméré quelques propositions qu’il avait avancées, et dont, la fondation d’un haut conseil sur la compétitivité, qui jouerais, selon lui, un rôle principal dans la diminution des complications administratives, qui causent la perte d’importantes opportunités d’investissement au Liban.

Et de poursuivre: » J’ai de même proposé de développer et d’appliquer la loi sur l’enrichissement illicite, qui devrait atteindre tous les employés du secteur public, les administrations de l’Etat et ses institutions publiques ».

Le ministre a dans le même contexte appelé à ce que le projet du budget renferme les exigences financières et administratives pour l’application de la loi sur la compétitivité et la protection du consommateur, et à accélérer l’approbation de l’assurance médicale globale à tous les Libanais, financée par l’Etat, afin de délivrer les institutions et les employés cette charge.

« L’exécution de ces démarches en premier lieu, assurera des outils pour amorcer l’édification d’une économie productive et active, ce qui se reflètera positivement sur la situation sociale et l’augmentation des ressources » a-t-il affirmé.

« La lutte contre la corruption et la réalisation du développement économique ne sont pas impossibles, si les bonnes intentions existent. Le long périple débute par un pas, que nous devons franchir avant que le Liban ne perde une opportunité unique » a-t-il conclu.

Posted in Economie, Géneral | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Mikati premier ministre: Hariri joue la carte communautaire et ses partisans sèment la terreur dans le pays

Posted by jeunempl sur janvier 24, 2011

MPLBelgique.org

Les députés libanais ont nommé Nagib Mikati à 59 voix (contre 49 pour Saadeddine Hariri) lors de cette première journée de consultations parlementaires pour le choix du formateur du gouvernement, futur premier ministre du nouveau gouvernement. Il devrait recueillir entre 67 et 69 voix sur les 128 députés du parlement libanais. C’est Walid Joumblatt (7 députés) ainsi que le bloc Tripolitain (4 députés, à savoir Nagib Mikati, Mohammad Safadi, Ahmed Karamé et Kassem Abdel Aziz) qui a fait pencher la balance en faveur de l’opposition.

En réaction à cette expression démocratique, des centaines de partisans du Courant du Futur ont pris d’assaut les rues de Beyrouth, puis Tripoli, Saïda et… dans le Chouf à l’Iklim el Kharroub, dans une tentative d’intimidation à l’encontre des Druzes. A cette heure, les routes étaient encore bloquées et les automobilistes pris à partie.
A Beyrouth, plusieurs rues étaient bloquées d’abord autour de Tariq Jdidé, le fief sunnite de Hariri dans la banlieue de Beyrouth. Entonnant des slogans communautaires qui rappellent la guerre civile, les partisans de Hariri se sont ensuite attaqués aux automobilistes qui empruntaient les rues menant vers les régions chrétiennes du Nord de Beyrouth, par des pneus brûlés et des voitures incendiées. L’armée libanaise est ainsi intervenue pour rouvrir l’autoroute à hauteur du Forum de Beyrouth, au Nord de Beyrouth.

Ces évènements inquiètent les autres communautés du pays et rappellent les exactions que les Salafistes et partisans de Hariri avaient commis le 5 février 2006 lorsqu’ils avaient détruits un quartier chrétien de Beyrouth (église saccagée, voitures incendiées, quartier sans dessus dessous), en réponse à une caricature danoise…

La police est « dépassée » par les évènements. Et c’est donc l’armée libanaise qui gère la sécurité des Libanais. L’armée a mis en garde les partisans de Hariri et leur a conseillé de mettre fin à leurs représailles.

Malgré cette insécurité, le président de l’ensemble des écoles catholiques, Marwan Tabet, a déclaré que les écoles catholiques du pays resteraient ouvertes ce mardi.

Bien que le poste de premier ministre soit réservé à un Sunnite, et bien que Saadeddine Hariri représente une majorité de sunnites libanais, ce poste ne lui est pas garanti puisqu’il doit faire l’objet d’un consensus national. Nagib Mikati est la personne la plus populaire du Nord, ayant récolté la majorité des votes sunnites de cette circonscription lors des dernières élections législatives en juin 2009. Sa légitimité ne peut donc être contestée. Cela dit, on ne peut s’empêcher de penser qu’aujourd’hui, Hariri récolte les fruits de sa politique de marginalisation des Chrétiens. En 2007, il avait mené campagne contre le candidat chrétien le plus représentatif de sa communauté, le général Michel Aoun, pour la présidence de la république, un poste réservé à un chrétien maronite. Aujourd’hui, sachant que le bloc du Changement et de la Réforme présidé par le général représente près de la moitié des députés (27) opposés à la candidature de Hariri, c’est en quelque sorte le revers de sa propre médaille que recueille Hariri.

Reste à savoir ce qu’il se passera face à cette politique d’intimidation que le clan Hariri vient de lancer? Nagib Mikati va-t-il pouvoir passer cette première épreuve? L’ex-opposition va-t-elle céder sous le chantage de la guerre que brande le camp du 14 mars?
Les Libanais ne demandent qu’une chose: la fin de cette mascarade et la formation la plus rapide d’un gouvernement d’union nationale.

Posted in Dossiers, Géneral, Nos articles, Tayyar & Hezbollah | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Beyrouth rape au rythme de Snoop Dogg

Posted by jeunempl sur août 24, 2009

Chroniques orientales – Delphine Minoui

J’avoue : je suis allée au concert de Snoop Dogg…

En plein boom de l’été libanais, un passage inédit de la star américaine de rap au pays du Cèdre, ça ne pouvait pas se rater. Barack Obama avait choisi Le Caire, en juin, pour son grand discours sur le Moyen-Orient. Lui, il a choisi Beyrouth sur plage, en pleine torpeur du mois d’août. Question de goût. Et de bling !

Fidèle à lui-même, dans son grand t.shirt jaune, le rappeur californien a fait vibrer le Forum de Beyrouth pendant une heure et demi, au rythme de ses tubes pas toujours politiquement corrects. La salle en redemandait.

Mais, oh, surprise, Snoop Dogg s’est presque laissé tenter par la géopolitique compliquée de cette région du monde. Tube incontournable, sa chanson « East Side, West Side » – en référence aux quartiers riches et pauvres de Los Angeles – frôle aussitôt la métaphore lorsqu’elle est chantée à Beyrouth.

L’Est, celui des Chrétiens en guerre civile pendant presque 20 ans contre l’Ouest à majorité musulmane… « Both sides ! », a alors enchaîné Snoop Dogg sous les applaudissements. Un clin d’œil à la concorde apparente que connaît, ces jours-ci, le Liban – qui traîne pourtant à former son nouveau cabinet…

Posted in Culture & Société, Géneral | Tagué: , , , , , , , | Leave a Comment »

Environnement : Ibrahim el Ali rejette le projet de l’île en forme de Cèdre

Posted by jeunempl sur avril 29, 2009

« Un cèdre conservé dans nos montagnes a plus de valeur qu’une île de béton »

L’Hebdo Magazine – Pauline Mouhanna

ibrahim-elali-forumunescoDans le cadre du Forum de Paris qui s’est tenu à l’Unesco, Ibrahim el-Ali, président de l’ONG Mawassem Kheir, a abordé l’importance de la protection de l’environnement et de la sensibilisation de la population, en cas de catastrophes naturelles. Et il a vivement critiqué le projet du Cedar Island. Entretien.

Vous présidez l’ONG Mawassem Kheir (Moissons de la bienfaisance). Quelles sont les actions que vous avez menées et que vous menez actuellement?

Juste après la guerre de 2006, nous avons commencé à nous occuper du déminage d’urgence, assister les municipalités pour l’eau potable et monter avec la Finul des projets d’aide (générateur, câbles électriques, reboisement, etc.). Puis, nous avons entamé le reboisement dans les municipalités, et même chez les habitants. En effet, le taux d’urbanisme étant élevé au Liban, le reboisement chez l’habitant, et sur les terrains privés, donne de meilleurs résultats. C’est pourquoi, nous avons lancé, dans un premier temps, un projet de reboiser 40 000 oliviers. Puis, nous comptons mobiliser à nouveau la Finul et les organismes internationaux pour nous lancer dans un reboisement plus ambitieux et plus Lire le reste de cette entrée »

Posted in Culture & Société, Géneral | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Forum de Paris à l’UNESCO : Discours d’Ibrahim el Ali

Posted by jeunempl sur avril 7, 2009

Libnanews

“Nul ne peut atteindre l’aube sans passer par le chemin de la nuit.”

Khalil Gibran

ibrahim-elali-forumunescoJe viens d’arriver de mon pays le Liban,  là-bas sur un des villages  de la Haute Galilée, un olivier qu’on nomme l’Olivier Farsi nourrit ses habitants depuis plus de 2700 ans d’huile et d’olives et produit de la richesse pour le développement durable en revivifiant notre biodiversité.

Le Dollar, monnaie récente (200 ans), est devenu maintenant l’architecture de notre système économique, et le pilote du développement industriel. Puis par les crises en cascades qu’il engendre… la meilleure arme de destruction massive de notre planète.

La science et la finance doivent être au service de notre Mère Nature, de sa régénération  et non les promoteurs de sa calamité. L’exemple le plus flagrant  est  la main mise que la finance veut faire de la nature et du ventre des habitants du Tiers Monde, en imposant les OGM, alors que tout scientifique vous dira que l’agriculture biologique ou l’agriculture durable sont  bien meilleures  pour notre environnement.

Je m’appelle Ibrahim El Ali, je veux vous parler de deux expériences qui vont illustrer la thèse que je veux soutenir, l’importance de la sensibilisation et la participation de la population en cas de catastrophes naturelles.

Au Liban tout d’abord, juste après la guerre de 2006, j’ai pu organiser le déminage de plus de 4000 bombes à sous munitions et plus de 100 Lire le reste de cette entrée »

Posted in Billets & Opinions, Culture & Société, Dossiers, Géneral | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

 
%d blogueurs aiment cette page :