Mouvement pour le Liban

Représentant le Courant Patriotique Libre en Belgique

  • N'oubliez pas de visiter nos galeries d'images.

  • MPL Belgique

  • Rubriques

  • Actualités

  • Archives

  • Méta

Posts Tagged ‘fiscalité’

Le Liban vers une économie à faibles émissions de carbone ?

Posted by jeunempl sur décembre 3, 2012

(Suzanne Baaklini – L’Orient le Jour)

Centrale électrique de Zouk Mosbeh - LibanConférence de presse au Qatar pour présenter les efforts du Liban en matière de conservation de l’énergie.

Quand on connaît l’histoire du Liban en matière de protection de l’environnement, pas toujours reluisante, on s’étonne du fait que les autorités de ce pays veuillent se diriger vers une économie à faibles émissions de carbone, donc moins polluante. Et pourtant, c’est la tournure que prennent les interventions des officiels de la délégation libanaise durant le 18e sommet du changement climatique qui se tient à Doha jusqu’à vendredi prochain.

En effet, le Liban devrait devenir le premier pays arabe à s’engager officiellement en vue de réduire ses émissions de gaz à effet de serre (responsables du réchauffement climatique). Il devrait confirmer cette année l’engagement annoncé par l’ancien Premier ministre Saad Hariri en 2009 lors du sommet de Copenhague, celui d’augmenter le taux d’électricité produite par des moyens propres et renouvelables à 12 % d’ici à 2020.

Une présentation des projets libanais a eu lieu samedi à Doha, au cours de laquelle plusieurs officiels des ministères de l’Environnement et de l’Énergie, ainsi que du Programme des Nations unies pour le développement (PNUD) ont résumé les efforts libanais à ce propos, avec un seul leitmotiv : réduire les émissions reviendrait à aider le Liban à sortir de ses problèmes interminables de pollution de l’air, tout en attirant des fonds pour lui permettre de se diriger vers une économie plus verte.

Les exposés ont porté sur des études montrant que le secteur de l’énergie, caractérisé par un chaos certain, est le premier pollueur au Liban (en raison notamment de la multiplication des générateurs privés), suivi par le trafic. Un des chiffres  Lire le reste de cette entrée »

Posted in Culture & Société, Economie, Géneral | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Economie : Dossier sur les salaires au Liban

Posted by jeunempl sur août 27, 2012

L’Hebdo Magazine – Lilianne Mokbel

Echelle des salaires : 2258 milliards de livres par an

Ce que tout le monde attendait est arrivé. Le Conseil des ministres, qui s’est réuni jeudi 16 août, a approuvé le réajustement des salaires des fonctionnaires du secteur public dans la même proportion que celle votée pour le secteur privé en février dernier avec effet rétroactif au 1/2/2012. Le Conseil a par ailleurs reporté l’examen de l’échelle des salaires des fonctionnaires à sa réunion prévue mercredi 5 septembre. L’étude de la grille des salaires et son vote seraient probablement relégués aux calendes grecques. Le feu couvant sous la cendre, le gouvernement a pallié aux besoins les plus urgents des ressources humaines du secteur public. Sa décision est celle du moindre mal, dans la mesure où « l’approbation de l’échelle des salaires aurait monté les gens, notamment les lobbies financier, immobilier et commercial, contre les fonctionnaires ».

En fait, le projet de la grille des salaires comprend 37 articles sur un total de 60 articles portant sur l’augmentation et/ou la création de nouveaux impôts et taxes qui visent à assurer son financement. Parmi ces taxes figure une série d’impositions contestées par une large frange sociale (ces taxes sont presque les mêmes que celles qui ont été supprimées du budget de 2012), c’est-à-dire, entre autres, le relèvement du taux de la TVA de 10% à 12%, la hausse de la taxe sur les intérêts bancaires de 5% à 7%, l’imposition d’une taxe de 4% sur le mazout et d’une autre d’une même proportion sur les profits des ventes de biens-fonds immobiliers acquis avant 2009, et de 15% pour ceux acquis après 2009.

Le coût estimé de cette nouvelle grille est exorbitant. Il est approximativement de l’ordre de 2258 milliards de livres en rythme annuel, sachant que son application serait sans aucun effet rétroactif. Dans le cadre de cette grille, certains réajustements de salaires atteignent une progression de 99% sur base du salaire actuel du fonctionnaire, alors que la valeur de la promotion à un grade supérieur de certaines catégories de fonctionnaires peut atteindre 278% de la valeur actuelle du grade. D’ailleurs, le ministère des Finances a estimé à environ 1362 milliards de livres le coût de Lire le reste de cette entrée »

Posted in Dossiers, Economie, Géneral | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Réconcilier patronat et salariés autour d’un projet de croissance

Posted by jeunempl sur octobre 25, 2011

Par Charbel Nahas (publié sur L’Orient le Jour)

« La compétitivité du Liban est en flagrant recul », note le ministre du Travail, Charbel Nahas. Analyse Patronat et salariés sont mécontents de la décision d’ajustement des salaires qui a été prise en Conseil des ministres. Cela était prévisible. Dès le départ, le Comité de l’indice des prix que je préside en tant que ministre du Travail a cherché à sortir du tête-à-tête dans lequel employeurs et employés ont été placés pour proposer une solution satisfaisant les revendications légitimes des deux parties, ainsi que celles de l’ensemble des Libanais, à travers une redéfinition des priorités de la politique économique et sociale de l’État. Les instances économiques en appellent aujourd’hui au dialogue pour la définition d’une politique « globale » dont la traduction doit se faire dans le budget pour l’année 2012. Je suis prêt à engager ce dialogue dans les plus brefs délais. En attendant, je pense utile de porter à la connaissance du public les propositions remises par le Comité de l’indice des prix dans son rapport au Conseil des ministres. Pour comprendre ces propositions, il est nécessaire au préalable de brosser le tableau de la situation de l’emploi, de l’inflation et de la répartition des richesses au Liban.

Forte inflation

Le niveau des prix a beaucoup augmenté. En valeur absolue, le taux d’inflation entre 1996 et 2011 a atteint les 100 %. Par comparaison avec le niveau des prix mondiaux, la hausse est supérieure de 21 % au Liban.
L’augmentation des prix des biens et services non échangeables (comme le transport, les télécommunications, l’enseignement, les loisirs, etc.) est le principal facteur de cette inflation sur le long terme. L’augmentation des prix alimentaires (et des produits ménagers en général) est restée relativement limitée jusqu’à ce que la crise alimentaire mondiale ne provoque leur flambée ces dernières années. Mais le fait que les prix de ces denrées augmentent trois fois plus au Liban que les moyennes mondiales révèlent bien que les causes de l’inflation sont internes.

Recul de la compétitivité de l’économie

La compétitivité du Liban est en flagrant recul. Entre 1991 et 2009, le taux de change réel a triplé suivant en cela la même augmentation que les dépôts bancaires. L’explication tient au fait que les flux de capitaux d’une abondance exceptionnelle dont a bénéficié le Liban ont surtout alimenté la consommation au détriment de Lire le reste de cette entrée »

Posted in Actualité Tayyar-CPL, Billets & Opinions, Economie, Géneral | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Le Liban progresse au niveau de la liberté économique

Posted by dodzi sur octobre 25, 2011

Le Commerce du Levant

Le Liban a été classé 2e sur 16 pays arabes en termes de liberté économique, selon le rapport annuel de l’institut canadien Fraser, en progression d’une place par rapport à 2010 et 2009 et de quatre places par rapport à 2008.

L’indice de liberté économique évalue dans quelle mesure les agents peuvent protéger leurs propriétés et s’engager dans des transactions volontaires.

L’indice 2011 a été élaboré en fonction des données de fin 2009, tandis que celui de l’année précédente s’est basé sur les chiffres de 2008 réactualisés.

Le Liban a obtenu un score de 7,7 points (sur une échelle allant de 0 à 10), en légère progression par rapport à 2010 (7,6 points) et au-dessus de la moyenne arabe (6,9 points).

Le rapport mesure la liberté économique en fonction de cinq sous indices. Il évalue d’abord la taille du gouvernement (dépenses, fiscalité et institutions publiques) en partant du principe que lorsque les dépenses publiques augmentent par rapport aux dépenses des ménages et des entreprises, la prise de décision gouvernementale se substitue au choix personnel, limitant la liberté économique. Dans ce domaine le Liban n’a pas de soucis à se faire: il est classé premier en progression d’une place par rapport à 2010. Lire le reste de cette entrée »

Posted in Economie, Géneral | Tagué: , , , , , , , , , | Leave a Comment »

La réforme de la fiscalité au cœur de la déclaration de politique générale

Posted by jeunempl sur juillet 2, 2011

Le Commerce du Levant

La réforme des finances publiques constitue un des volets importants de la déclaration de politique générale du gouvernement de Nagib Mikati, approuvée jeudi en Conseil des ministres, ultime étape avant le vote de confiance devant le Parlement.

Le nouveau gouvernement s’engage à revoir la distribution des impôts afin d’assurer une plus grande équité sociale, en donnant la priorité aux revenus productifs par rapport aux revenus de rente. Il s’engage pour cela à introduire des réformes structurelles du système fiscal.

Il projette de renforcer les capacités de l’administration financière. Sur ce plan, et afin de pouvoir réduire efficacement le poids de la dette publique sur l’économie, il s’engage à activer le rôle de la direction de la Dette publique au sein du ministère des Finances.

Le gouvernement s’engage à optimiser l’utilisation des ressources du pays, notamment en termes de gaz et de pétrole, d’eau et de propriétés publiques, maritimes et fluviales. Il promet notamment de lancer les adjudications pour l’attribution de concessions d’exploration pétrolière avant Lire le reste de cette entrée »

Posted in Dossiers, Economie, Géneral | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Carburants : les recettes fiscales atteignent un milliard de dollars en 2010

Posted by jeunempl sur janvier 7, 2011

Le Commerce du Levant

Les recettes publiques provenant des différentes taxes sur les carburants (droits d’accises et TVA), ont totalisé un milliard de dollars, a déclaré vendredi le ministre de l’Energie et de l’Eau Gebran Bassil lors d’une réunion avec les secteurs économiques concernés.

Bassil a appelé à une révision des taxes actuelles et a annoncé sa désolidarisation de la politique du gouvernement en la matière, à cause d’une situation qu’il qualifie « d’intolérable ».

Il a de même annoncé son plein appui aux différentes revendications sociales réclamant une baisse du prix des carburants.

Le niveau des taxes sur les carburants est décidé en Conseil des ministres.

Posted in Actualité Tayyar-CPL, Economie, Géneral | Tagué: , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Budget 2011: les représentants du patronat dénoncent l’absence de vision économique

Posted by jeunempl sur décembre 4, 2010

Le Commerce du Levant

Les représentants du patronat libanais ont épluché le projet de budget 2011 et formulé des critiques à l’égard des mesures fiscales proposées, rassemblées dans un document dont Le Commerce du Levant a obtenu une copie.
« Les organismes économiques ont la conviction que le régime économique et fiscal du Liban est en train de prendre un tournant inquiétant », affirme le document, élaboré par un comité composé de Nicolas Chammas, Nicolas Nahas et Chadi Karam. « Le plus inquiétant est que les réformes fiscales proposées ne se basent sur aucune vision économique et sociale cohérente et n’ont fait l’objet d’aucun débat ».

Le projet de loi de finances prévoit une hausse de certains taux d’imposition, « alors que la part des recettes publiques (budget et trésor) dans le PIB est passée en cinq ans de 18% à 25%, soit un niveau Lire le reste de cette entrée »

Posted in Dossiers, Economie, Géneral | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Mobile : la minute prépayée trois fois plus chère que par abonnement

Posted by jeunempl sur septembre 14, 2010

Le Commerce du Levant

La minute de communication coûte environ trois fois plus cher aux usagers du mobile s’ils ont recours à des cartes prépayées plutôt qu’à un abonnement.

Cette différence est d’autant plus inéquitable que 80 % des usagers utilisent des cartes prépayées.

Ces chiffres ressortent d’une étude réalisée par le ministère des Télécoms. Le ministre Charbel Nahas a déclaré vouloir rétablir davantage d’équité entre les usagers obligés de supporter le poids d’une fiscalité très lourde imposée à ce secteur.

Lorsque les services mobiles ont été lancés en 1994-95, la minute était facturée 5 cents, dont 20 % étaient réservés à l’Etat, cette part devant ensuite être portée à 40 % suivant les contrats de BOT signés avec Cellis et LibanCell.

En 1998, la facture a été portée à 6 cents, augmentée de 6 cents de taxes, soit un total de 12 cents. Lorsque les cartes prépayées ont été lancées, le tarif de la minute a été multiplié par trois (36 cents), les abonnées continuant d’être facturés à 12 cents.

Aujourd’hui, on en est à environ 39-40 cents la minute prépayée et 14 cents, la minute pour les abonnés.

Posted in Culture & Société, Dossiers, Economie, Géneral | Tagué: , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Banque mondiale : les lacunes du haut débit ont un impact négatif sur la compétitivité

Posted by dodzi sur février 1, 2010

L’Orient le Jour

Un rapport de la Banque mondiale a fait état du retard affiché par le Liban dans tous les domaines des services d’accès Internet, notamment en ce qui concerne le haut débit, retard qui, à long terme, pourrait handicaper la croissance économique du pays.

Les services Internet haut débit (Broadband) actuellement disponibles au Liban ne seraient pas assez performants, sont trop chers et leur taux de pénétration bas en comparaison aux autres pays de la région Moyen-Orient-Afrique du Nord (MENA), selon un rapport de la Banque mondiale (BM). Le rapport a ajouté que ces facteurs influaient négativement sur la compétitivité du secteur privé régionalement et internationalement, surtout au niveau des services. Le rapport, repris par le bulletin économique hebdomadaire de la Byblos Bank, le Lebanon This Week, a en effet souligné qu’en raison de la médiocrité de la performance locale du haut débit, les entreprises préféraient souvent aller s’implanter dans d’autres pays à l’étranger proposant une meilleure qualité de connection pour des coûts de communication moindre.

La BM a également constaté que le manque de compétition dans le marché du haut débit au Liban avait limité la croissance de la connectivité internationale, ou bande passante, tout en maintenant des prix élevés. En effet, le prix fixé par le ministère des Télécommunications pour un mégabit par seconde (Mbps) est de 1,350 dollar par mois – contre 223 dollars par mois pour une capacité similaire de connexion entre Istanbul et Londres, et 537 dollars pour la connexion Francfort-Istanbul. Toujours selon ce rapport, le Liban aurait la capacité de bande passante la plus basse de la région MENA, en termes absolus et per capita. La BM a de ce fait prévenu le Liban que le manque d’accès au haut débit et aux services d’accès Internet handicapera probablement la productivité et la compétitivité locales face au reste de la région – avec un possible impact négatif au long terme sur le développement économique du Liban. Lire le reste de cette entrée »

Posted in Culture & Société, Géneral | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Elections 2009 – Programme du CPL : Entreprises et Industrie

Posted by jeunempl sur mai 28, 2009

MPLBelgique.org

Programme complet du Courant Patriotique Libre

Programme-CPLChapitre 5 – Entreprises et Industrie

Diagnostic

1. Pas de politique économique nationale favorisant le développement des entreprises. Pas de prise en compte suffisante des besoins et des revendications du secteur privé. Pas de suivi de la situation des entreprises, notamment des PME/PMI.

2. Insuffisance ou mauvais état des infrastructures, ce qui freine le développement du secteur privé.

3. Difficultés administratives et juridiques pour créer une entreprise et cesser l’activité.

4. Corruption de l’appareil d’Etat qui hausse le coût des opérations, diminue la compétitivité et décourage l’investissement.

5. Faible effet des incitations fiscales existantes, notamment en raison de la faiblesse du taux de l’impôt sur le bénéfice des entreprises, de l’évasion et de la fraude fiscale dont sont responsables les entrepreneurs.

6. Trop petite taille des entreprises libanaises : les entreprises de moins de 5 employés représentaient en 2007, 88% du total. En ce qui concerne les entreprises industrielles, celles qui employaient moins de 5 employés représentaient en 1999 74% du total. Cette très petite taille les rend faiblement compétitives et très vulnérables aux chocs externes d’origines diverses.

7. Secteur informel très développé (68% des entreprises n’étaient pas enregistrées en 2007). Ce secteur n’attire pas les investissements; il n’a pas accès aux financements bancaires; sa productivité est faible; il est plus vulnérable aux chocs externes; les conditions de travail y sont souvent déplorables et les travailleurs y sont en situation précaire.

8. Fiscalité peu favorable aux investissements dans les secteurs de production de biens, notamment à cause de l’exemption des plus-values immobilières de tout impôt.

9. Financement trop dépendant du secteur bancaire.

10. Organismes de résolution de conflits, notamment les tribunaux spécialisés, insuffisants ou inefficaces, ce qui décourage l’investissement, notamment l’investissement étranger.

11. Pas d’instruments de défense commerciale contre les produits subventionnés d’origine étrangère, ce qui fragilise gravement les producteurs nationaux.

12. Pas d’instruments de défense commerciale contre les pratiques de dumping, ce qui fragilise les entreprises compétitives. Lire le reste de cette entrée »

Posted in Actualité Tayyar-CPL, Géneral | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

 
%d blogueurs aiment cette page :