Mouvement pour le Liban

Représentant le Courant Patriotique Libre en Belgique

Posts Tagged ‘finances publiques’

Liban : une séance parlementaire sur les finances publiques et la corruption torpillée par le clan Hariri

Posted by jeunempl sur février 23, 2012

Berri lève la séance législative

ANI

A la suite du retrait des députés du 14 Mars, le président de la chambre Nabih Berri a levé la séance parlementaire législative l’ajournant jusqu’au 8 mars prochain,selon le correspondant de l’ANI.

Kanaan refuse tout compromis aux dépens des finances publiques

D.H. – ANI

Le député Ibrahim Kanaan a exprimé jeudi, à partir du Parlement, son refus de « tout compromis aux dépens des finances publiques ».

Il a ajouté que « les prétextes invoqués pour bloquer la séance législative ne sont pas convaincants » et que « lier la question des dépenses de 2011 à celle des 11 milliards de dollars est inadmissible ».

M. Kanaan a également signalé que « ceux qui se sont retirés de la séance (les députés du 14 Mars) ont donné une connotation politique et religieuse à Lire le reste de cette entrée »

Publicités

Posted in Dossiers, Géneral | Tagué: , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

La pollution de l’air au Liban

Posted by dodzi sur novembre 3, 2011

Libnanews

Monsieur Ibrahim El Ali, quelles  sont  les  actions  menées  par  votre organisation  pour  lutter  contre  la pollution de l’air  au Liban ?
Mawassem Khair (Bluegreen Liban) a entrepris  plusieurs  actions de protection de l’environnement  dont  la dépollution de plus de 4000 bombes à sous  munitions après la guerre de 2006  et des bombes à phosphates,  puis  entrepris  plusieurs actions de reboisement, de nettoyage des forêts et des cours d’eau…

Notre organisation est très active au niveau international pour initier des projets de grande envergure, particulièrement  au niveau de l’union pour la méditerranée.

Aujourd’hui J’élabore un projet avec la région Ile de France pour un transfert de compétence visant à établir des campagnes de mesure et déterminer des pics de pollutions de la qualité de l’air au Liban.

L’homme oublie qu’il respire quotidiennement plus de 20 kilos d’air, alors qu’il ne prête attention qu’au kilo d’aliments qu’il absorbe. Quand cet air est pollué comme  à Beyrouth, ses habitants absorbent quotidiennement des fines particules polluantes de la taille de bactéries et qui finissent par causer des problèmes importants de santé publique.

Tous les types de pollutions finissent par se retrouver dans l’air. Donc, planter un arbre seulement est une action pour lutter contre la pollution de l’air, d’où l’urgence de renforcer les espaces verts dans les villes libanaises.

Il y a de nombreuses mesures possibles autres que préventives. Celles qui agissent au niveau du transport, des industries, et  aussi de l’agriculture, surtout qu’on retrouve des pesticides qui se retrouvent mélangés avec les émissions des gaz de voiture.

Puis il est urgent d’assister le gouvernement à se conformer aux meilleures normes en vigueur au niveau international.

Puis sensibiliser les citoyens sur la pollution automobile, ou encore les usines de cimenteries ou métallurgiques ou des centrales électriques. L’installation de filtres ou la mise en place d’un système optimal de filtration est un investissement énorme que l’état n’oblige pas à faire. Mais ne serait-il pas temps que les pollueurs contribuent financièrement pour endiguer cette situation intolérable ?

– Que  pensez vous de la  législation  en  vigueur  au Liban  concernant  les  pollutions  de l’air ?  Si  ces  législations  existent,  sont  elles  appliquées ?
Comme  dans  tout au Liban il y a un grand fossé entre les législations en vigueur et la réalité de leur application sur le terrain.

Il faut d’abord faire une distinction entre les gaz à effet de serre, principalement le CO2, auxquels s’attaque le protocole de Kyoto en 1997 et les gaz polluants (gaz acides tels que SOx (sulfates), NOx (nitrates), composés chlorés et fluorés, dioxines, métaux lourds,etc).

Ces gaz soufrés issus de la pollution  automobile sont très  rarement sanctionnés contrairement à la législation de tous les pays modernes, et si le parc au Liban est composé d’un million 500 milles véhicules, plus  de la moitié circule dans la région de Beyrouth, et plus de 30% d’entre eux n’ont pas leur visite technique à jour. Si ce parc est relativement neuf, sa consommation en CO2 reste élevée ; plus de 400g de CO2/km , alors qu’en Europe, le taux maximum est fixé à 140g par km. Lire le reste de cette entrée »

Posted in Culture & Société, Dossiers, Economie, Géneral | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Kanaan répond à Siniora au sujet de la corruption

Posted by dodzi sur novembre 1, 2011

L’Orient le Jour

Ibrahim Kanaan

Le chef de la commission parlementaire des Finances et du Budget, Ibrahim Kanaan, a répondu hier au chef du bloc parlementaire du courant du Futur, Fouad Siniora, qui avait critiqué certains propos du chef du CPL, le général Michel Aoun, au sujet des finances publiques et de la corruption.

Après avoir noté qu’il n’arrivait pas à poser une série de questions à M. Siniora ou aux anciens ministres des Finances « qui ne participent pas aux réunions de la commission », M. Kanaan a annoncé que « dans un souci de vérité », il souhaitait interroger l’ancien Premier ministre sur une série de points : « Qui a ramené les comptes à zéro le 1er décembre 1999 ? Qui est responsable des dépenses sur base de projets de budget non approuvés au Parlement des 11 milliards déboursés en quatre ans, ainsi que du renvoi de l’équipe de la comptabilité centrale au profit d’une autre qui a manipulé les chiffres, enfin de la perte de quatre milliards de dollars accordés au Liban sous forme de dons ? »

Posted in Actualité Tayyar-CPL, Economie, Géneral | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Les transferts à l’EDL en recul fin novembre

Posted by dodzi sur décembre 24, 2009

(L’Orient le Jour)

Les dépenses de l’État ont bondi de 15,53 % au cours des onze premiers mois de 2009, portant le déficit public à près de 2,6 milliards de dollars.

Le déficit public enregistré au cours des onze premiers mois de 2009 s’est élevé à près de 2,6 milliards de dollars, en légère progression de 0,07 % en comparaison avec son niveau de la fin novembre 2008.

Cependant, en termes relatifs, le déficit public a enregistré une amélioration puisque au cours de la période concernée, il a représenté quelque 25,14 % des dépenses étatiques, contre 29,02 % pour les onze premiers mois de 2008.

Pour sa part, l’excédent primaire a été légèrement supérieur à 1 milliard de dollars, doublant presque par rapport à son niveau de la fin novembre 2009. En termes relatifs, cet excédent a représenté quelque 9,76 % du total des dépenses pendant les onze premiers mois de l’année en cours, contre 7,24 % des dépenses de la même période de l’année dernière. Lire le reste de cette entrée »

Posted in Actualité Tayyar-CPL, Géneral | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

La dette publique nette à 43 milliards de dollars

Posted by dodzi sur septembre 24, 2009

L’Orient Le Jour

La dette publique totale a atteint 47,9 milliards de dollars à la fin du mois de juillet 2009. Cela représente une augmentation de 7,3 % en comparaison avec la même période de l’an dernier. De son côté, la dette publique nette a augmenté de 5,8 % sur une base annuelle, totalisant ainsi 43 milliards de dollars, soit 65 % de la dette publique totale.
Plus précisément, la dette interne a augmenté de 14,9 %, soit 26,6 milliards de dollars, tandis que la dette externe a reculé de 0,9 % annuellement, soit 21,3 milliards. La dette en monnaie locale a représenté 55,5 % de la dette publique totale fin juillet 2009, en comparaison avec 51,8 % au cours de la même période de 2008. La dette en devises a quant à elle représenté 44,5 % du total à la fin du mois de juillet contre 48,2 % un an plus tôt. Finalement, les eurobonds ont représenté 67 % de la dette externe, selon les chiffres publiés par le bulletin économique Lebanon This Week publié par la Byblos Bank

Les banques ont détenu quelque 57,1 % de la dette publique locale à la fin du mois de juillet, en comparaison avec 59,9 % pour le même mois de l’année précédente. Lire le reste de cette entrée »

Posted in Géneral | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Elections 2009 – Programme du CPL: Gestion des finances publiques et de la dette publique

Posted by dodzi sur mai 29, 2009

MPLBelgique.org

Programme complet du Courant Patriotique Libre

Programme-CPLChapitre 6 Gestion des finances publiques et de la dette publique

Diagnostic

A. Un Etat très endetté et qui subit des pertes financières considérables et injustifiées

1. Ratio dette/PIB parmi les plus élevés au monde,

2. Dette injustifiée au regard des sommes dépensées pour la reconstruction des infrastructures à la fin de la guerre et pour la subvention de différents secteurs économiques (énergie, agriculture, PME/PMI, etc.) mais justifiée par le taux prohibitif des intérêts payés durant de nombreuses années au regard des taux d’intérêts dans le monde et de l’inflation locale.

3. Pertes additionnelles dues à une mauvaise gestion de la dette publique, notamment à une mauvaise évaluation des besoins de financement qui conduit à emprunter parfois de manière excessive à cause d’une gestion chaotique des comptes des entités publiques et du manque de prévision.

4. Pertes dues à la mauvaise gestion de l’Electricité du Liban : pertes non techniques et pertes techniques sur le réseau, tarification inadaptée au prix des combustibles, pas de politique d’achats à long terme ni de couverture financière des risques.

5. Coût des infrastructures anormalement élevé qui s’explique par la corruption au plus haut niveau de l’Etat et par le désir de certains gouvernements précédents d’acheter l’appui de partis politiques par l’intermédiaire d’entrepreneurs qui leur sont proches. C’est notamment le cas pour les travaux financés par l’intermédiaire du CDR et du Conseil du Sud et pour les indemnités payées par la Caisse des Déplacés. Les comptes de ces deux derniers organismes ne sont d’ailleurs pas soumis au contrôle des institutions de l’Etat et le budget du CDR n’était pas inclus jusqu’à récemment dans le budget de l’Etat.

6. Pertes dues à l’obsolescence de la loi sur les achats publics et au rôle inefficace des organismes de contrôle de l’Etat.

7. Surdimensionnement de certains équipements publics et surnombre de fonctionnaires dans certains secteurs, notamment dans le domaine de l’éducation publique. Lire le reste de cette entrée »

Posted in Actualité Tayyar-CPL, Dossiers, Géneral, Nos articles | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Vers la Troisième République…

Posted by dodzi sur mai 28, 2009

MPLBelgique.org

MouvementPourLeLiban logo

Le Mouvement Pour le Liban publiera chaque jour plusieurs chapitres du programme politique et électoral du Courant Patriotique Libre. Vous pouvez télécharger le document PDF en cliquant sur le lien suivant: http://www.tayyar.org/Tayyar/temp/electoral09_FR.pdf

Des principes de la Troisième République

La Troisième République sera une république laïque et moderne. Elle sera fondée sur la notion d’Etat de Droit et sur le règne des Institutions. Elle se réalisera par :

V Une adéquation entre les prérogatives et les fonctions.
V Des comportements conformes aux règles et des pratiques transparentes.
V Un partenariat commun pour construire une démocratie véritable et un esprit citoyen.
V Un développement équilibré et un partage équitable des ressources.
V Une reconstruction des principales institutions et la réactivation des organes d’inspection de l’Etat.
V Une Justice indépendante et non politisée.
V La dissolution du Conseil pour le Développement et la Reconstruction, qui est devenu un Etat parallèle, et la réactivation du travail des différents ministères.
V L’adoption du principe de la compétence dans le recrutement et du principe du mérite dans l’avancement.
V Une économie libérale fondée sur les principes de la concurrence loyale.
V La protection des libertés de chaque citoyen sur l’ensemble du territoire national et la stabilisation politique du pays.

Le programme électoral du Courant Patriotique Libre comporte 20 chapitres et un dernier chapitre consacré aux réalisations du bloc du Changement et de la Réforme entre 2005 et 2009:

1. Agriculture
2. Développement rural
3. Environnement, gestion des ressources naturelles et aménagement du territoire
4. Marché du travail et Emploi
5. Entreprises et Industrie
6. Gestion des finances publiques et de la dette publique
7. Politiques sociales
8. Energie
9. Electricité
10. Télécommunications
11. Tourisme
12. Education
. Enseignement de base et secondaire dans les écoles publiques
13. Eveil à l’Environnement dans les écoles
. Eveil à l’Environnement dans les universités
14. Justice
15. Culture
16. Diaspora
17. Information
18. Sécurité et Défense
19. L’Etat laïque
20. Renforcer la démocratie
21. Les réalisations du Bloc du Changement et de la Réforme entre 2005 et 2009

Posted in Activités MPL, Actualité Tayyar-CPL, Dossiers, Géneral, Nos articles | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

 
%d blogueurs aiment cette page :