Mouvement pour le Liban

Représentant le Courant Patriotique Libre en Belgique

  • N'oubliez pas de visiter nos galeries d'images.

  • MPL Belgique

  • Rubriques

  • Actualités

  • Archives

  • Méta

Posts Tagged ‘fermes de Chébaa’

Manœuvre israélienne d’envergure à la frontière avec le Liban

Posted by jeunempl sur août 13, 2010

Egalité et Réconciliation

Dans le cadre des préventions à une éventuelle guerre avec le Liban, les médias israéliens ont diffusé les faits d’une manœuvre militaire d’envergure simulant le transport des brigades israéliennes d’un front à un autre, durant la guerre.

La télévision israélienne a qualifié cette manœuvre de sans précédant, étant donné que c’est la première fois que l’armée transfère des brigades du sud des territoires occupés vers les frontières nord avec le Liban.

Pour le commandant du département du Transport des troupes, le général Youram Azoulai, il s’agit d’un grand transfert de chars, de blindés, d’artillerie et de soldats du sud vers le nord.

Cette manœuvre a pris en considération les scénarios d’une prochaine guerre, au cours de laquelle le Hezbollah lancera des milliers de roquettes non seulement vers le front intérieur mais aussi sur les routes principales empruntées par l’armée.

Raison pour laquelle, le général Youram Azoulai, a recommandé aux soldats d’élargir l’étendue de leur déploiement, pour réduire au maximum le Lire le reste de cette entrée »

Posted in Géneral, Régional | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Plainte du Liban pour un mémorial israélien en territoire occupé

Posted by jeunempl sur avril 23, 2010

Belga

Le Liban a déposé une plainte auprès du Conseil de sécurité de l’ONU après l’inauguration par Israël d’un mémorial dans les Fermes de Chebaa, un secteur annexé par Israël et revendiqué par Beyrouth, a annoncé le ministère des Affaires étrangères.

Le ministère n’a pas précisé la nature du mémorial, signalant qu’il a été « inauguré par Israël le 21 avril dans les territoires libanais occupés (les Fermes de Chebaa, ndlr) près du village libanais de Chebaa », selon un communiqué publié tard jeudi et repris par l’Agence nationale d’information.

« Il s’agit d’une flagrante violation des lois internationales et de la résolution (du Conseil de sécurité) 1701 », qui a mis fin à la guerre de l’été 2006 entre Israël et le Liban, a indiqué le texte.

Israël considère que le secteur stratégique des Fermes de Chebaa (25 km2), qui surplombe le lac de Tibériade, fait partie du Golan syrien conquis en 1967 et annexé formellement en 1981.

Le Liban en revendique la souveraineté avec l’assentiment verbal de la Syrie, mais Damas refuse toutefois une délimitation formelle des frontières tant que l’Etat hébreu ne s’est pas retiré du Golan.

Posted in Géneral, Régional | Tagué: , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Rabih Zahra enlevé en territoire libanais, selon l’Armée et la FINUL

Posted by dodzi sur février 1, 2010

Iloubnan.info

BEYROUTH – Une commission militaire de l’Armée et de la FINUL a inspecté lundi le lieu où la force israélienne a enlevé, dimanche, Rabih Zahra, dans la région de Kfarchouba, a rapporté l’Agence Nationale de l’Information (ANI). Selon la commission, l’incident a eu lieu sur le territoire libanais libéré et non dans une zone controversée.

Rabih Zahra, qui a accompagné la commission, a déclaré aux journalistes que « les Israéliens l’ont battu, transporté à l’intérieur des fermes de Chébaa et l’ont interrogé sur les activités du Hezbollah, de l’Armée libanaise et des Palestiniens présents dans la région ».

Posted in Géneral, Régional | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Liban: le civil interpellé par l’armée israélienne remis à la Finul (source militaire)

Posted by dodzi sur février 1, 2010

Le Monde

Un civil libanais interpellé dimanche par l’armée israélienne dans la zone frontalière des fermes de Chebaa a été remis dans la nuit à la Force de l’ONU (Finul) au point de passage de Naqoura (sud), a indiqué lundi à l’AFP un porte-parole de l’armée libanaise.

« A 02H00 du matin (0H00 GMT), l’armée israélienne a remis Rabih Mohammed Zahra au niveau du point de passage de Naqoura », à proximité du QG de la Finul, a déclaré cette source sous couvert d’anonymat.

D’après ce porte-parole, le jeune homme, âgé de 17 ans, présentait des contusions sur le visage et au cou.

Selon une source au sein des services de sécurité, Rabih Mohammed Zahra « se trouvait avec un troupeau de moutons dans le secteur de la Ferme de Boustara près de Kfarchouba, en territoire libanais », lorsqu’il a été interpellé dimanche à la mi-journée par des soldats israéliens.

La Finul a annoncé lundi l’ouverture d’une enquête. Beyrouth a de son côté indiqué avoir saisi les Nations unies, estimant que cette arrestation constituait « une violation flagrante de la résolution 1701 (de l’ONU) et de la souveraineté libanaise ainsi qu’une agression sur un citoyen libanais ». Lire le reste de cette entrée »

Posted in Géneral, Régional | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Aux confins d’Israël et du Liban, un bourg du Golan refuse d’être divisé

Posted by dodzi sur janvier 8, 2010

Angola Press

La frontière telle que reconnue par la communauté internationale. Ghajar se situe à l'Ouest, à cheval entre le Liban et le Golan syrien

La frontière reconnue par le Liban. Ghajar et les fermes de Chebaa se trouvent sur son territoire. La Syrie reconnait la libanité des fermes.

Ghajar (Golan) – Sawra Khatti ne fait pas de géopolitique. Elle veut simplement pouvoir rendre visite à ses proches de l’autre côté de Ghajar, un gros village du Golan à cheval entre Israël et le Liban, sans traverser de frontière internationale.

« Ils veulent diviser le village en deux, donner une partie au Liban et l’autre à Israël. Qui acceptera ça ici ? », proteste cette habitante de Ghajar, bourg situé aux confins d’Israël, du Liban et de la Syrie. « Nous avons des parents en bas (du village), des terres en bas. Comment peut-on les diviser comme ça ? », poursuit-elle.

Ancien village syrien dont une partie des terres se situaient alors en territoire libanais, Ghajar a été conquis par Israël durant la guerre des Six Jours (juin 1967) en même temps que le plateau du Golan.

Annexé par Israël en 1981, il s’est étendu au cours des années vers le nord, en zone libanaise, si bien que le village se trouve à cheval sur la Ligne bleue, frontière entre Israël et le Liban tracée par l’ONU après le retrait israélien du Liban en 2000. En vertu de cette ligne, un tiers du village est libanais et les deux autres relèvent du secteur annexé par Israël.

Ghajar a été entièrement réoccupé par Israël en 2006, lors de sa guerre contre le Hezbollah. L’armée israélienne a dans la foulée érigé une clôture de sécurité autour du village pour empêcher l’infiltration dans son territoire de combattants du mouvement chiite libanais.

La présence israélienne à Ghajar, ainsi que dans le secteur des Fermes de Chebaa voisin, également revendiqué par le Liban, est l’une des raisons avancées par le Hezbollah pour justifier sa lutte contre l' »occupation » israélienne au Liban. L’accès au bourg n’est autorisé qu’aux habitants de Ghajar.

Posted in Dossiers, Géneral, Régional | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Le Liban refuse l’installation de réfugiés palestiniens sur son territoire

Posted by dodzi sur septembre 25, 2009

ONU

Un casque bleu de la FINUL le long de la "Ligne bleue" à la frontière entre le Liban et Israël

Un casque bleu de la FINUL le long de la "Ligne bleue" à la frontière entre le Liban et Israël

Réaffirmant le droit légitime des Palestiniens à retourner sur leur terre, le président du Liban Michel Sleiman a appelé devant l’Assemblée générale de l’ONU à une solution « juste » à la cause palestinienne et souligné que le Liban continuerait à refuser l’implantation des réfugiés sur son territoire.

« L’expérience des 61 années précédentes ont confirmé un ensemble de vérités, à savoir que :

1- La cause palestinienne est au coeur du conflit du Proche-Orient.

2- Le recours par Israël à la force pour imposer une situation de fait accompli est inefficace et ne saurait saper la volonté du peuple arabe et sa détermination à recouvrir ses droits.

3- Les solutions partielles et unilatérales ne peuvent engendrer une paix véritable et authentique, et les solutions injustes sont vouées à l’échec », a déclaré le président libanais au troisième jour du débat des chefs d’Etat et de gouvernement à l’Assemblée générale de l’ONU à New York.

« Le Liban tient à affirmer toute solution au problème des réfugiés palestiniens se doit d’abord d’être d’ordre politique, et réitère son soutien entier à tout effort visant à promouvoir le programme et les capacités de [l’Office de secours et de travaux des Nations Unies pour les réfugiés de Palestine dans le Proche-Orient (UNRWA)] pour lui permettre d’améliorer les conditions de vie et humaines des réfugiés, en collaboration avec les pays hôtes, en attendant de trouver une solution juste et définitive à leur tragédie », a précisé le président Sleiman. Lire le reste de cette entrée »

Posted in Dossiers, Géneral, Régional | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Dernières évolutions au Liban-Sud : changement de la mission de la Finul en vue

Posted by jeunempl sur juillet 21, 2009

Tayyar.org

Israël - Liban - drapeauxLe représentant adjoint des États-Unis au Conseil de sécurité des Nations Unies a proposé de nouvelles idées à la prorogation du mandat de la FINUL, plus adaptées aux exigences israéliennes.

Le quotidien libanais al-Akhbar perçoit dans les dernières évolutions au Liban sud une volonté d’escalade israélienne. S’étant manifesté à la veille des élections parlementaires libanaises par les manœuvres militaires, puis s’étant poursuivi dernièrement par l’occupation d’une position libanaise aux alentours du village de Kfar Chouba, elle s’inscrit dans la perspective du renouvellement du mandat de la FINUL qui devrait se faire avant son expiration à la fin du mois d’août prochain.

Toujours selon ce journal, citant un diplomate arabe à New York, la partie israélienne voudrait changer les règles d’engagement de la mission des forces de la Finul, qui se limitent à la coordination des patrouilles avec l’armée libanaise et à lui apporter soutien. Elle voudrait que cette force internationale se convertisse en une force de dissuasion au Liban sud qui travaille pour son compte, en introduisant également en action des éléments du service des renseignements civil international, comme l’exigent les États-Unis et le soutient la France.

Lorsque Tel-Aviv, Washington et Paris ont exigé la perquisition des maisons du Sud, la réponse de la Finul a été que sa mission au Liban, dans le cadre du mandat actuel n’incluait pas cette tâche sauf au cas où un danger venant de l’une d’entre elles menaçait une de ses forces.

D’après des informations révélées par al Akhbar concernant le récent débat à huis clos qui a eu lieu le 8 juillet, au Conseil de sécurité des Nations Unies, en marge du dixième rapport sur la mise en œuvre de la résolution 1701, le représentant adjoint des États-Unis a proposé de nouvelles idées à la prorogation du mandat de la FINUL, plus adaptées aux exigences israéliennes.

En tête, celle de trouver un mécanisme de contrôle international efficace, au sud du Litani, qui puisse être civil à certains égards, rapporte toujours Al-Akhbar, citant des sources diplomatiques informées. Mais cette idée avait été rejetée par un grand nombre de délégués permanents et temporaires. Toutefois, les récents développements dans le village de Kherbet Selem semblent ouvrir la voie à les relancer de nouveau.

Les Français avaient eux aussi avancé des idées à plusieurs reprises sur le renforcement du contrôle dans le sud, au-delà de ce qui est autorisé par la résolution 1701, notamment celle que Lire le reste de cette entrée »

Posted in Dossiers, Géneral, Régional | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

 
%d blogueurs aiment cette page :