Mouvement pour le Liban

Représentant le Courant Patriotique Libre en Belgique

  • N'oubliez pas de visiter nos galeries d'images.

  • MPL Belgique

  • Rubriques

  • Actualités

  • Archives

  • Méta

Posts Tagged ‘Fayez Ghosn’

Accord pour une prorogation du mandat du Parlement : le général Aoun s’y oppose

Posted by jeunempl sur mai 29, 2013

Mediarama

Parlement libanais - place de l'Etoile (Beyrouth)Alors que le pays est encore sous le choc de l’assassinat de trois soldats libanais par des extrémistes dans le jurd de Ersal, les principales forces politiques ont convenu, mercredi, de reporter les élections parlementaires, prévues le 16 juin prochain.

Le président de la Chambre, Nabih Berry, a justifié la décision de proroger le mandat du Parlement par des circonstances de «force majeure», en raison de l’instabilité sécuritaire qui sévit dans le pays. «La situation actuelle ne permet pas d’organiser des élections saines», a dit M. Berry, selon des députés qui l’ont rencontré ce mercredi.

Le député Marwan Hamadé, membre de la coalition du 14-Mars, a annoncé que l’assemblée plénière du Parlement se tiendra vendredi 31 mai à 15 heures, c’est- à-dire au dernier jour de l’actuelle législature, afin de voter la prorogation du mandat de la Chambre. «La prorogation est le seul article à l’ordre du jour de la réunion du vendredi», a indiqué M. Hamadé à l’issue de la réunion du bureau du Parlement à Aïn el-Tiné.
«Seuls les députés peuvent décider de la durée de cette prorogation», a-t-il ajouté.

De son côté, le député du Courant du Futur Ahmad Fatfat a indiqué que tous les groupes parlementaires sont d’accord pour la prorogation du mandat de la chambre à l’exception du bloc du général Michel Aoun. Selon des sources concordantes, l’accord intervenu prévoit une prorogation du mandat de la chambre de 16 mois, jusqu’au 30 septembre 2014.

Le général Aoun avait officiellement annoncé son refus de «participer à une séance parlementaire destinée à proroger le mandat d’une majorité qui renie mes droits». «Ce que j’ai vécu au cours des quatre dernières années m’interdit de proroger le mandat de ce Parlement», a-t-il dit.

Sur le plan de la sécurité, invoquée pour justifier la prorogation, le président de la République Michel Sleiman s’est rendu mercredi matin à Ersal (Liban-est) au lendemain de la mort de trois soldats lors d’une attaque contre un barrage de l’armée près de cette localité sunnite située non loin de la frontière syrienne. M. Sleiman est arrivé dans la région à bord d’un hélicoptère militaire. Il était accompagné du ministre de la Défense, Fayez Ghosn, et du commandant de l’armée le général Jean Kahwagi.

Selon les analystes, l’attaque contre le barrage a pour objectif de pousser l’armée à évacuer la région afin que les rebelles syriens puissent Lire le reste de cette entrée »

Posted in Elections 2013, Géneral | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

L’Armée en première ligne : Ersal, carrefour de l’islamisme

Posted by jeunempl sur février 10, 2013

Julien Abi-Ramia & Ali Nassar – L’Hebdo Magazine

Colonne de chars de l'Armée LibanaiseKhaled Hmayed, cible de l’opération militaire qui a coûté la vie au commandant Pierre Bechaalany et au sergent Ibrahim Zahraman, était un agent de liaison qui travaillait avec des organisations islamistes armées en action en Syrie, implantées depuis plusieurs semaines au Liban, dans la ville frontalière de Ersal.

Une semaine après les incidents de Ersal, le pays est encore sous le choc. On a tué et lynché un officier et un soldat de l’Armée libanaise, coupables d’avoir intercepté un homme d’une quarantaine d’années convaincu d’activités terroristes. Après trois jours de surenchères politiques et communautaires, d’informations et de témoignages discordants, le commandant en chef de l’armée, le général Jean Kahwagi, a calmé le jeu et réaffirmé la primauté de l’institution. Lundi, fait extrêmement rare, le chef des services de renseignements de l’armée, le général Edmond Fadel, met les choses au clair. L’opération de vendredi dernier était destinée à mettre Khaled Hmayed, recherché depuis plusieurs mois, hors d’état de nuire. Les agents de l’armée ont réussi à le localiser au sud de sa ville natale de Ersal. Il est aux alentours de midi, ce vendredi 1er février. L’unité qui l’a situé est composée de dix militaires, dont deux en civil, répartis sur deux Humvee. L’opération commence. Quelques mètres plus tard, les deux véhicules foncent sur Hmayed qui quitte son domicile à bord d’un pick-up Nissan foncé. Mais le suspect est armé. Il tire quatre balles en direction des soldats qui ripostent.

L’armée, une cible privilégiée

Ersal - soldats pris pour cibleIls mettent la main sur Hmayed blessé dans l’échange de tirs. Les soldats doivent quitter la zone au plus vite mais les routes boueuses et enneigées rendent difficile leur progression à travers les collines. Une heure pour parcourir un peu plus d’une quinzaine de kilomètres. Sur leur chemin, les deux véhicules sont encerclés par plusieurs dizaines de partisans de Hmayed, venus en mobylette. C’est une embuscade. Les dix soldats tentent de se défendre mais la loi du nombre est implacable. Le capitaine Pierre Bechaalany mourra au cours de ces affrontements. Le sergent Ibrahim Zahraman succombera à ses blessures faites au couteau. Ses compagnons sont désarmés et piégés. Certains à Ersal prétendront que les assaillants ne savaient pas qu’il s’agissait de soldats, les véhicules ne portant pas de plaques de l’armée. Mensonge, dit Fadel, huit d’entre eux étaient en treillis militaires. Les dix victimes sont transportées jusqu’à la place de la municipalité où elles sont exhibées comme des trophées. Il est 14 heures. Des Lire le reste de cette entrée »

Posted in Dossiers, Géneral, Régional | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Liban – Dossier: Liste des attaques de mouvements extrémistes et salafistes ces dernières années

Posted by jeunempl sur février 5, 2013

MPLBelgique.org

Al Assir, l'extrémiste salafiste qui cherche à semer la discordeLa montée en puissance de groupes extrémistes et salafistes au Liban commence à inquiéter les citoyens libanais, laïcs et défenseurs d’un état fort. Cette inquiétude est justifiée par le silence complice qui entoure leurs agissements et le soutien international dont bénéficient certaines de ces organisations.

Ce dossier regroupe un recueil d’articles classant chronologiquement les offensives subies par le pays du Cèdre ces dernières années (hormis l’odieux crime de Donniyeh survenu en 2000). L’objectif est de se faire une idée plus précise de la menace afin d’en prendre conscience et de ne pas la banaliser pour mieux la combattre.

L’Armée Libanaise est le fer-de-lance de l’unité libanaise et se trouve être la cible de ces groupes extrémistes. La « pensée » salafiste et la mise en scène d’une supposée menace de l’Armée laïque et du Hezbollah chiite permet à ces groupes de mobiliser les extrémistes sunnites et de leur justifier ainsi des actes barbares et criminels dignes des pires organisations terroristes. Bien que ciblée par cette campagne, la communauté sunnite dans sa grande majorité ne tombe pas dans le piège. Leurs actions restent contenues, elles ne menacent donc pas le tourisme… néanmoins, c’est la coexistence nationale que cherchent à faire sauter ces groupes.

5 février 2006 : L’avertissement
– Invasion d’Achrafieh par des groupes salafistes
– Réaction du général Aoun (sur place)

30 mars 2007 : Le mémorandum du général Aoun à Mr. Ban Ki Moon (abordant notamment le sujet de l’expansion de groupes terroristes)

Armée libanaise

Mai à septembre 2007: L’armée libanaise (dont 170 martyrs) détruit le Fatah el Islam
– Le Fatah el Islam s’attaque à l’armée libanaise en se servant du camp de Nahr el Bared: les faits
– Seymour Hersh dénonce les liens entre Hariri et le Fatah el Islam dans un rapport officiel et en parle sur CNN  (in het Nederlands)

Général François el-Hajj

12 Décembre 2007: La vengeance des islamistes
Assassinat du général François el Hajj (Dossier complet)

Ensuite, hormis les traditionnels accrochages à Tripoli, entre extrémistes armés sunnites et la minorité alaouite, une accalmie apparente régna de 2008 à 2011 du fait de l’application de l’accord de Doha. Néanmoins, dès la chute du régime de Saad Hariri, les extrémistes resurgirent tout à coup.

JouzouEchantillon des dérives racistes du mufti du Mont-Liban Mohammad Ali Jouzou
– 8 septembre 2009 : Jouzou : « Nous n’accepterons pas un mandat maronite sur nous »
– 2 novembre 2009 : Le mufti Jouzou : « Que les maronites retournent en Syrie »
– 2 novembre 2009 : Nabil Nicolas : le Courant Patriotique Libre prépare le dossier d’une action judiciaire contre Jouzou
– 19 mai 2012 : Jouzou condamné par la justice

Décembre 2011 – Janvier 2012 : Polémique sur la présence d’Al Qaida au Liban (notamment à Ersal)
Fayez Ghosn ministre de la défense – Des membres d’Al Qaida parmi les réfugiés syriens au Liban
Marwan Charbel: l’armée enquête sur la présence d’al-Qaëda à Ersal
Sleiman Frangieh : « Al-Qaeda existe au Liban »
Frangié : À travers Ghosn, c’est l’armée et son rôle qui sont visés
Soutien du 14-Mars aux terroristes de Ersal (photo)

Cheikh Ahmad el Assir - leader extrémiste salafiste (Saida - Liban)2012 aura vu sans conteste la naissance ainsi que la montée en puissance du cheikh salafiste Ahmad el Assir, prêchant sans cesse de manière raciste et présentant à la communauté sunnite une vision extrémiste et haineuse du Liban. Attaquant tantôt l’Armée Libanaise, tantôt le Hezbollah, le cheikh Assir surfe sur la vague communautaire et n’a pas hésité à provoquer les chrétiens lors de plusieurs sermons, et dernièrement en envahissant la station de Kfardebian au Kesrouan pour y exécuter une prière provocante avec ses 450 partisans. Néanmoins, le danger est réel et Assir n’en n’est qu’une composante visible de cet iceberg… preuve à l’appui dans les articles qui suivent.

12 mars 2012 – Une cellule salafiste au sein de l’Armée : L’armée libanaise une nouvelle fois visée par les Salafistes

20 mai 2012 : Affaire des cheikhs
Décès tragique d’un cheikh au Akkar : contexte d’un drame (in)évitable
Affaire Abdel Wahed : le point
La population libanaise manifeste son soutien à l’armée libanaise

6 juin 2012 – Affaire de l’extrémiste tripolitain Chadi Mawlawi : Analyse

3 octobre 2012 : Ersal : L’ASL agresse l’armée… et les civils

1er février 2013 : Assassinat du capitaine Pierre Bachaalany et du sergent Ibrahim Zahraman à ErsalCapitaine Pierre Bachaalany & Sergent Ibrahim Zahraman

– Article complet sur l’attaque à l’encontre de l’Armée : L’Armée en première ligne : Ersal, carrefour de l’islamisme
Communiqué de l’Armée Libanaise sur l’incident de Ersal
L’ASL attaque l’armée libanaise
– Enquête : les détails de l’opération
– Soutien (Frenchy): Il faut sauver l’Armée Libanaise et le Liban
– Les funérailles : Général Kahwaji: « Toute main dirigée contre l’armée sera coupée »

Posted in Dossiers, Géneral, Nos articles | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | 1 Comment »

Kahwagi: Le crime contre l’armée est sciemment prémédité

Posted by jeunempl sur février 3, 2013

ANI

ceremonie de l'enterrement du capitaine Pierre BachaalaniLe commandant en chef de l’armée, le général Jean Kahwagi, a adressé l’ordre du jour aux militaires, en raison de la conjoncture actuelle.

Le général Kahwagi a salué les membres de l’institution militaire, pour leurs efforts, face aux tentatives de déstabilisation du pays pour plonger ce dernier dans le chaos régional, duquel l’armée s’acharne de prémunir le Liban.

« Dans cette triste journée, nous affirmons à ceux qui comptent prendre pour cible l’armée, que notre comportement sage à l’égard des événements, ne relève guère de la faiblesse. Ceux qui pensent que notre lutte contre le terrorisme visant notre société et notre coexistence, pourrait prendre fin, commettent une grave erreur de jugement. Nos efforts se poursuivront et ne s’arrêteront pas en faveur des intérêts de n’importe quelle partie, quelle que soit son importance locale ou régionale », a martelé le général dans son message.

« Nous affirmons à nos deux confrères martyrs et aux blessés, que le baptême du sang face au complot se poursuivra. Nous ne nous tairons guère et n’admettrons aucun compromis autour du sang de nos deux martyrs, le colonel Pierre Bachaalani, et le sergent Ibrahim Zahraman. Nous refusons toute tentative, quel qu’en soit l’auteur, de minimiser l’ampleur du Lire le reste de cette entrée »

Posted in Dossiers, Géneral | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Un rôle-clé pour l’armée libanaise

Posted by jeunempl sur octobre 12, 2012

(L’Orient le Jour)

La visite du commandant en chef de l’armée le général Jean Kahwagi en Grande-Bretagne est passée quasiment inaperçue dans la presse, mais elle est pourtant de la plus haute importance. C’est d’abord la première fois qu’un commandant en chef de l’armée libanaise effectue une visite officielle aussi longue en Grande-Bretagne, un pays très à cheval sur le protocole qui lui a pourtant réservé un accueil plus que chaleureux. Une source militaire précise que l’invitation adressée au général Kahwagi par les autorités britanniques ainsi que les entretiens qu’il a effectués à Londres s’inscrivent dans le cadre de l’appui anglais, américain et occidental en général à la stabilité au Liban, celle-ci passant par un rôle accru octroyé à l’armée. Ils sont aussi l’expression de l’appréciation par les Occidentaux des efforts déployés par l’armée libanaise pour le contrôle des frontières avec Israël, mais surtout avec la Syrie. Enfin, selon la source militaire, cette visite coïncide avec la décision du gouvernement d’acheter des armes pour la troupe pour un montant de plus d’un milliard de dollars échelonné sur quatre ans. Cette décision n’aurait sans doute pas été prise s’il n’y avait pas eu un feu vert occidental. Ce qui montre une fois de plus que l’Occident souhaite réellement préserver la stabilité au Liban dans l’étape actuelle et ne voit pas d’autre force que l’armée libanaise pour assurer cette stabilité.

On se souvient ainsi que lorsqu’il y a plus d’un an, le ministre de la Défense Fayez Ghosn s’était rendu en Iran et avait visité des usines d’armement sur place, les instances occidentales avaient aussitôt contacté les responsables libanais pour leur Lire le reste de cette entrée »

Posted in Dossiers, Géneral | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Ersal : L’ASL agresse l’armée… et les civils

Posted by jeunempl sur octobre 3, 2012

Jenny Saleh – L’Hebdo Magazine

Victime collatérale du conflit qui se joue en Syrie, le village d’Ersal a été cette fois le théâtre d’une attaque de rebelles syriens. Ceux-ci s’en sont pris pendant plusieurs heures à un poste de l’Armée libanaise. Que se passe-t-il dans ce coin perdu du Liban?

Le village tranquille n’est plus ce qu’il était. Depuis le début du conflit syrien, le village d’Ersal, dans l’Est du Liban, continue d’essuyer les tirs ou les attaques. En l’espace d’une semaine, les rebelles de l’Armée syrienne libre (ASL) ont ainsi effectué deux incursions en territoire libanais. La dernière s’est produite dans la nuit du 21 au 22 septembre derniers. «Pour la deuxième fois en moins d’une semaine, une force de l’Armée syrienne libre est entrée dans la nuit dans les environs du (village libanais) d’Ersal et ont attaqué un poste de l’armée libanaise avec un grand nombre d’hommes armés, sans faire de blessés parmi les soldats», indique laconiquement un communiqué de l’Armée libanaise. «Des renforts de l’armée ont été dépêchés vers la zone et ont commencé à poursuivre les hommes armés qui se sont enfuis après l’agression en direction des montagnes et de certaines localités et villages frontaliers libanais», poursuit le communiqué. Ce nouvel accrochage a encore fait résonner dans la nuit à Ersal des échanges de coups de feu d’armes automatiques et de grenades.

Quelques jours plus tôt, un autre groupe de rebelles de l’ASL, composé tout de même d’une centaine d’hommes en partance pour la frontière syrienne, s’en était pris à Lire le reste de cette entrée »

Posted in Dossiers, Géneral, Régional | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Calme précaire à Tripoli : L’armée reprend la main

Posted by jeunempl sur septembre 2, 2012

L’Hebdo Magazine – Julien Abi-Ramia

Après une semaine de combats meurtriers qui ont causé la mort d’une vingtaine de personnes, Tripoli peine à se relever. Si l’Exécutif a donné à l’armée le feu vert pour une sécurisation musclée des lignes de front, les tensions politiques et confessionnelles restent extrêmement vives. La balle est désormais dans le camp des acteurs locaux.

Depuis sa nomination au Grand Sérail, Najib Mikati est sans cesse tiraillé entre son mandat national qui lui donne la responsabilité de préserver la stabilité du pays, et son mandat législatif, lui le député de Tripoli, soucieux de ménager une communauté sunnite aux nerfs à vif. Jeudi 23 août, le Premier ministre a mis un terme à ces tergiversations. Au sortir d’une réunion sécuritaire, à son domicile tripolitain, à laquelle ont notamment participé le ministre de la Défense Fayez Ghosn, le ministre de l’Intérieur Marwan Charbel et le directeur général des FSI Achraf Rifi, le chef du gouvernement a mis les services de sécurité en ordre de bataille. L’armée est appelée à «préserver la sécurité de la ville par tous les moyens», et la justice à «poursuivre tous ceux qui ont menacé la sécurité de Tripoli».

Voilà pour le front sécuritaire. Sur l’aspect communautaire, Najib Mikati a expressément demandé au mufti de Tripoli et du Liban-Nord, cheikh Malek Chaar, de réunir les deux parties pour apaiser les tensions. Craignant que les affrontements entre Mohsen et Tebbaneh ne finissent par contaminer le pays dans son ensemble, les acteurs nationaux veulent forcer un cessez-le-feu.

Des forces armées aux coudées franches

Depuis que le front s’est ouvert autour de la rue de Syrie, l’armée est déployée en masse dans le secteur. Les chars occupent les principaux carrefours, des barrages ont été érigés aux entrées et sorties des quartiers et des soldats lourdement armés patrouillent, les yeux souvent fixés sur les toits. Habituellement aux prises avec des combattants utilisant mitrailleuses et lance-roquettes, aux Lire le reste de cette entrée »

Posted in Dossiers, Géneral | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Politique : Ghosn parle « d’argent politique » à Koura

Posted by jeunempl sur juillet 15, 2012

ANI

Le ministre de la Défense, Fayez Ghosn, qui a voté dimanche à Kousba (Koura), a affirmé que « certaines parties détiennent des preuves sur l’utilisation d’argent politique lors des partielles de Koura ».

Le ministre a dans le même contexte indiqué que les élections de Koura se déroulent dans le calme, grâce aux efforts des Forces de Sécurité et de l’Armée, appelant les citoyens du Caza à faire les bons choix.

Concernant la nouvelle loi électorale, le ministre Ghosn a souligné qu’elle doit imposer des restrictions et permettre la surveillance du financement des campagnes électorales.

Posted in Géneral | Tagué: , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Liban : L’armée libanaise une nouvelle fois visée par les Salafistes

Posted by jeunempl sur mars 12, 2012

MPLBelgique.org

L’armée libanaise, symbole de la coexistence entre toutes les communautés du pays, est la cible d’attaques depuis pluiseurs mois. Celles-ci proviennent d’un seul et même camp; celui des groupes salafistes, des intégristes dont l’obédience est saoudienne wahhabite et souvent proche d’Al Qaida.

Aujourd’hui, un nouveau groupe a été démantelé, « Les Brigades d’Abdallah Azzam », dont deux de leurs membres s’étaient fait soldat au sein de l’armée libanaise dans le but de détruire plusieurs casernes militaires a confirmé le premier ministre Najib Mikati.

Pourquoi s’attaquer à l’armée libanaise?
L’Armée est l’institution par excellence qui permet de maintenir l’unité du pays. Elle a repoussé les assauts de ces extrémistes à l’encontre de leurs deux cibles préférées… l’état libanais et la résistance nationale. En 2007, l’armée libanaise a combattu avec succès mais non sans dégâts le Fatah al-Islam, un groupe d’extrémistes salafistes dont la plupart des combattants provenaient d’Arabie Saoudite et de Syrie. Sont-ce les mêmes que nous retrouvons aujourd’hui en Syrie, semant la terreur parmi la population syrienne?

Pourquoi le Hezbollah est-il aussi visé?
Il s’agit de la résistance nationale, positionnée essentiellement au Sud à la frontière avec Israël pour défendre le pays de ses agressions. Actuellement invisible, elle se tient prête à réagir en cas d’agression. Elle est largement soutenue par les Libanais, toutes communautés confondues, essentiellement la communauté chiite. En visant le Hezbollah, le but est de pointer cette communauté pour fédérer la communauté sunnite contre un ennemi tout désigné. On l’a bien vu  il y a 10 jours lors des appels répétés d’Omar Bakri et d’un autre chef salafiste  d’une mosquée de Saïda, cheikh Al Kassir. Jusqu’à présent, les Sunnites ne rompent pas à ce chantage… mais jusqu’à quand?
C’est l’une des raisons pour laquelle l’armée libanaise est également ciblée. L’affaiblir pour la diviser (à travers les différentes composantes communautaires du pays) et l’amputer dès lors du soutien de la communauté sunnite. Cette attaque vise à précipiter la division interne et affaiblir l’état libanais.

Au mois de décembre 2011, le ministre de la Défense M. Fayez Ghosn fut la cible d’attaques médiatiques à caractère communautaire provenant du clan Hariri. Surfant sur la vague extrémiste et salafiste (Saad Hariri est avant tout un Saoudien ne l’oublions pas), ce dernier n’a pas accepté la déclaration du ministre sur la présence d’Al Qaida dans un village frontalier de la Syrie. Quelques mois plus tard, plusieurs indices de présence de ce groupe au Liban sont mis au jour à travers de multiples arrestations, dont celles d’aujourd’hui. Entretemps, la mal était fait: la communauté chrétienne fut stigmatisée et visée par les campagnes de haine du clan Hariri et de ses médias.

Que va encore nous justifier Hariri Junior et son clan politico-médiatique?
Là est toute la question, ces gens ne manquent pas d’imagination pour justifier leurs prises de position extrêmes. Le 5 février 2006, on se souvient lors d’une manifestation de salafistes à Beyrouth qu’ils avaient rassuré les Lire le reste de cette entrée »

Posted in Dossiers, Géneral, Nos articles, Régional | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | 5 Comments »

Asarta remercie les responsables libanais pour leur soutien constant à la 1701

Posted by jeunempl sur janvier 28, 2012

E.N.G. – ANI

L’ancien commandant de la Finul le général Alberto Asarta a remercié vendredi les responsables, lors de ses visites d’adieu effectuées au terme de son mandat, pour leur soutien constant aux forces internationales, conformément à la résolution 1701 et ce en coopération avec les forces armées libanaises », a rapporté un communique publié par la Finul.

Le général Asarta qui était accompagné du nouveau commandant de la Finul le général Paolo Serra, s’est rendu chez le président de la République Michel Sleiman, le président de la Chambre des députés Nabih Berri, le Premier ministre Najib Mikati, le ministre de la Défense Fayez Ghosn, le commandant en chef de l’armée le général Jean Kahwaji et le coordinateur du gouvernement libanais avec la Finul le général Abdel Rahmane Chehaytle.

Le général Asarta a également indiqué que « l’amélioration enregistrée lors du mandat de la Finul a été réalisé grâce au soutien total des autorités politiques età la coopération avec les forces armées libanaises ». « La stabilité au sud du Liban a été accomplie grâceà l’engagement de toutes les parties et à leurs efforts communs », a-t-il ajoute.

Il a mis l’accent sur sa joie d’avoir contribué à assurer aux habitants du Sud la sécurité durant les années passées, déclarant finalement que leur confort est l’une de leurs missions les plus importantes.

Posted in Géneral, Relations Liban-Belgique/UE | Tagué: , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

 
%d blogueurs aiment cette page :