Mouvement pour le Liban

Représentant le Courant Patriotique Libre en Belgique

Posts Tagged ‘exportation’

Nouveau gouvernement : Le point sur les réformes et intentions de réformes

Posted by jeunempl sur avril 10, 2014

(Le Commerce du Levant)

Parlement libanais - place de l'Etoile (Beyrouth)Le Parlement libanais adopte la baisse des taxes à l’exportation

Le Parlement libanais a adopté le 3 avril le projet de loi relatif à l’allègement des taxes sur les exportations industrielles. La taxation des gains réalisés à l’export sera réduite de 50% afin de soutenir le secteur.

Elle était jusque là de 15% des profits.
Les exportations industrielles ont atteint 2,8 milliards de dollars en 2013, en baisse de 3,5% sur un an.

Le ministre de l’Industrie veut réduire le déficit commercial

Le ministre de l’Industrie, Hussein Hajj Hassan, a affirmé que le Liban devait réduire son déficit commercial quitte à adopter des mesures protectionnistes pour encourager l’industrie locale.

« C’est ce que font tous les pays. Le PIB libanais est inférieur à 50 milliards de dollars. Est-il juste qu’il représente cinq années de déficit commercial ? Comment peut-on construire une économie saine si nous continuons sur cette voie ? », s’est demandé Hussein Hajj Hassan.

« Si nous sommes obligés d’imposer des tarifs protectionnistes, alors nous le ferons pour protéger nos institutions », a ajouté le ministre.

Hussein Hajj Hassan a fixé comme objectif que le Liban augmente ses exportations de 1 milliard de dollars et réduise ses importations du même volume.

Le ministère des Télécoms transfère 37 millions de dollars aux municipalités

Le ministre des Télécommunications, Boutros Harb, a annoncé le 7 avril la distribution de 56 milliards de livres (37,6 millions de dollars) à 888 municipalités correspondant à la taxe de 10 % sur les factures de Lire le reste de cette entrée »

Publicités

Posted in Dossiers, Economie, Géneral | Tagué: , , , , , , , , | Leave a Comment »

Les agriculteurs libanais menacés par la crise syrienne

Posted by jeunempl sur juin 17, 2013

Irin-news

agriculture - haricots & poisAutour de ce petit village, dans la Vallée de la Beka’a, région reculée de Jordanie proche de la frontière syrienne, les moyens de subsistance de douzaines d’agriculteurs sont menacés.

Selon les paysans locaux, de nombreux agriculteurs cultivant dans le no man’s land qui sépare les postes-frontière syrien et libanais, appelé Mashari El Qaa, ont abandonné leur ferme ces derniers mois. Certains ont laissé tout leur matériel et se sont enfuis en voyant les rebelles syriens approcher. D’autres ont arrêté de planter à cause des mines terrestres ou se rendent plus rarement dans leurs champs.

« Nous n’y allons plus tous les jours comme avant », a dit Joseph, un agriculteur local. « Nous y allons une ou deux fois par semaine et nous récoltons ou plantons ce que nous pouvons. Nous récoltons un peu, mais nous avons beaucoup de pertes. Nous n’avons pas [le temps] de récolter correctement. Nous le faisons à la va-vite. »

Déjà floue, la frontière entre la Syrie et le Liban l’est encore plus depuis quelques mois, car les rebelles syriens et les soldats du régime pénètrent sur le territoire libanais pour combattre.

Jusqu’à 60 pour cent de la population de cette zone frontalière vit de l’agriculture et de l’élevage. Ces sources de revenus sont cependant de plus en plus mises en péril par les affrontements transfrontaliers entre les forces du régime de Bachar Al-Assad et ses opposants.

Les rebelles syriens utilisent les fermes libanaises pour lancer des roquettes sur les villages chiites du district d’Hermel, à 17 km d’El Qaa. Ils viseraient les villages contrôlés par le mouvement libanais Hezbollah, qui combat en Syrie aux côtés des forces de M. Al-Assad. L’armée syrienne a également poursuivi des rebelles jusque sur le territoire libanais.

Baisse du marché

Les agriculteurs qui parviennent à obtenir quelques récoltes malgré l’insécurité peinent à vendre leurs produits, car la concurrence est rude avec les produits de contrebande syriens vendus moins cher.

« La situation est mauvaise en Syrie, a dit Pierre Saad, un autre agriculteur d’El Qaa, alors ils passent leurs fruits en contrebande et les vendent ici, où ils obtiennent un meilleur prix qu’en Syrie. C’est une dure concurrence pour nous. Les consommateurs […] choisissent simplement les produits les moins chers. »

C’est l’une des raisons pour lesquelles, à Firzil, l’un des plus grands marchés de fruits et légumes de la fertile vallée de la Bekaa libanaise, la plupart des camions sont Lire le reste de cette entrée »

Posted in Dossiers, Economie, Géneral, Régional | Tagué: , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

L’activité du port de Beyrouth en hausse de 4% fin juillet

Posted by jeunempl sur août 24, 2012

Le Commerce du Levant

Au cours des sept premiers mois de 2012, 610.751 conteneurs ont été reçus au port de Beyrouth, en hausse de 4,2% par rapport à la même période en 2011, selon les statistiques du port.

Le volume des marchandises a augmenté de 9,2% au cours de la même période, à 4,14 millions de tonnes.

Posted in Economie, Géneral | Tagué: , , , , , , | Leave a Comment »

Ersal : La cueillette des cerises impose une trêve

Posted by jeunempl sur juillet 13, 2012

L’Hebdo Magazine

La saison de cueillette des cerises de Ersal se porte bien et l’écoulement d’une grande partie de la production se fait sans entrave sur le marché syrien. Il y aurait en ce moment une sorte de cessez-le-feu tacite dans cette localité. En d’autres termes, il y a une certaine «dissociation de l’agriculture et du commerce vis-à-vis des violences dont la Syrie est victime». Les intérêts économiques rapprochent Libanais et Syriens, d’autant que la saison des cerises cette année est abondante.

Les 4000 cerisiers de Ersal produisent 50 tonnes de cerises par jour pendant la saison. Une quantité qui dépasse le potentiel de consommation du marché local. D’où la nécessité pour les agriculteurs de cette région de se diriger vers les marchés syriens de Damas, Alep, Homs, Hama, Tartous et Lattaquié.

Les gardes-frontières tant syriens que libanais se montrent compréhensifs et laissent traverser les camions chargés des cerises de Ersal sans problème dans les deux sens. La marchandise est payée sur place à Ersal en cash et en monnaie syrienne. Le prix est supérieur à celui appliqué au marché local. Ce qui ne peut faire que le bonheur des agriculteurs qui n’ont pas eu à modifier leurs habitudes en termes d’exportation des cerises de la localité.

Posted in Economie, Géneral | Tagué: , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Hajj Hassan inaugure un projet financé par l’Italie dans la Békaa

Posted by jeunempl sur juillet 7, 2012

ANI

Le ministre de l’Agriculture, Hussein Hajj Hassan, a inauguré samedi le projet de développement rural de la Békaa, financé par le gouvernement italien, en présence de l’ambassadeur d’Italie à Beyrouth, Giuseppe Morabito.

Dans son mot prononcé à l’occasion, le ministre a indiqué que malgré les problèmes d’exportation dont le Liban souffre actuellement, le ministère de l’Agriculture « travaille en permanence pour trouver des moyens de renforcer l’économie. »

Il a ajouté qu’une décision récente qu’il a conjointement adoptée avec le ministre des Travaux publics et du Transport, Ghazi Aridi, pourrait offrir une solution au problème d’exportation avec le marché irakien et ouvrir une ligne d’exportations libanaises avec une le marché russe par l’intermédiaire d’une voie maritime.

Posted in Economie, Géneral | Tagué: , , , , , , , , , | Leave a Comment »

De nouveaux marchés d’export pour l’agriculture biologique libanaise

Posted by jeunempl sur juillet 3, 2012

Le Commerce du Levant

L’Institut méditerranéen de certification (IMC) vient de signer une série d’accords avec des organismes de certifications équivalents dans le monde. L’IMC garantit 70 % de la filière de l’agriculture biologique (AB) au Liban.

But de l’opération d’aujourd’hui ? Aider à la reconnaissance des produits libanais, estampillés AB, et favoriser leur exportation vers de nouveaux marchés.  « Jusqu’à présent, la certification IMC permettait aux producteurs libanais de garantir la qualité « biologique » de leurs produits sur le marché libanais. Mais pas à l’étranger. Pour exporter, le producteur devait demander en plus une certification selon le pays visé. Ce qui représentait un délai et, surtout, un coût supplémentaires », explique Veronica Pecorella, responsable marketing d’IMC, sans pour autant être en mesure de fournir un ordre de grandeur de ce surcoût. « Chaque organisme facture selon ses propres normes : IMC, par exemple, exige 5000 dollars environ pour le processus de certification. Un tarif auquel s’ajoute Lire le reste de cette entrée »

Posted in Economie, Géneral | Tagué: , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

L’EIU maintient ses prévisions de croissance pour le Liban à 3,2% en 2012

Posted by jeunempl sur mai 24, 2012

Le Commerce du Levant

Selon le dernier rapport de l’Economist Intelligence Unit (EIU), la croissance du PIB réel devrait atteindre les 3,2% en 2012. Par ailleurs, l’EIU a prévu une croissance de l’activité économique à 4,7% en 2013 et un taux qui pourrait atteindre les 6% sur la période (2014-2016), boostée par une augmentation des investissements (notamment dans le domaine de l’énergie) combinée à une hausse de la demande externe de services libanais.

L’EIU a cependant souligné l’importance des risques de détérioration de la situation existants qui pourraient potentiellement faire plonger l’économie libanaise.

En ce qui concerne les finances publiques, l’Economist Intelligence Unit a anticipé un déficit structurel sur la période 2012-2016 pesant considérablement sur le fardeau de la dette, le paiement de ses intérêts représentant environ un tiers du PIB. Toujours selon les mêmes sources, le projet de budget 2012 n’ayant toujours pas été adopté, l’EIU ne s’attend pas à la mise en place « de sérieuses réformes fiscales » à l’exception du secteur énergétique. Les dépenses pour réformer ce dernier constitueront, selon l’EIU, une des composantes majeures des Lire le reste de cette entrée »

Posted in Economie, Géneral | Tagué: , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Hajj Hassan: la coopération agricole du Liban avec l’Italie marque un tournant dans l’exportation vers l’Europe

Posted by jeunempl sur mars 23, 2012

N.A. – ANI

Le ministre de l’Agriculture Hussein Hajj Hassan a affirmé vendredi que « la coopération fructueuse avec l’Italie a permis au secteur agricole libanais de marquer un tournant dans l’exportation vers l’Europe ».

« Les raisins de table et les cerises sont exportées et l’Europe permettra bientôt l’entrée de la pomme de terre au sein de ses marchés », a-t-il dit.

M. Hajj Hassan de poursuivre que les efforts entrepris par le ministère de l’Agriculture et le département des recherches scientifiques agricoles ont permis de rayer le Liban de la liste des exportations interdites vers l’Europe ».

« Le miel libanais peut entrer sur le marché européen selon les critères sans oublier qu’il doit être testé en Italie », a-t-il déclaré, estimant que « ces succès libanais sont une preuve notable que la situation de l’alimentation au Liban est saine malgré la présence de certaines irrégularités « .

Le ministre s’est prononcé lors de sa réunion avec le directeur général de l’IAM Bari Cosimo Lacirignola, le directeur du bureau de coopération italien, du président de la Chambre de Commerce, d’Industrie et d’Agriculture au Liban Mohammad Shoucair et d’autres personnalités en présence du secrétaire général du Conseil national des recherches scientifiques Moîn Hamza.

M. Hajj Hassan a finalement souligné l’importance d’améliorer les centres d’emballage et de les équiper en coopération avec IDAL, les Chambres de Commerce, d’Industrie et d’Agriculture, les exportateurs et les agriculteurs dans la Békaa et à Akkar.

Posted in Economie, Géneral, Relations Liban-Belgique/UE | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Exportations à la hausse et importations à la baisse en janvier 2012

Posted by jeunempl sur mars 13, 2012

(L’Orient le Jour)

Le secteur externe a démarré l’année par une contraction du déficit commercial due à une diminution des importations totales, combinée à une hausse du total des exportations. Selon les chiffres du conseil supérieur des douanes, cités par le Lebanon Weekly Monitor de la Bank Audi, le déficit commercial a ainsi décliné de 22,8 % en glissement annuel en janvier 2012 pour s’établir à un total de 1 106 millions de dollars. Dans le même sens, le ratio de couverture des exportations à l’importation a augmenté en passant de 17,2 % en janvier 2011 à 23,9 % en janvier dernier.

Plus en détail, les exportations ont connu une hausse de 17,2 % en glissement annuel en janvier 2012 pour atteindre les 348 millions de dollars en comparaison avec les 297 millions de dollars enregistrés le même mois de l’année précédente. Ces chiffres indiquent une reprise de la demande de produits libanais sur ses principaux marchés d’exportation. La répartition des exportations par produits a montré que les bijoux constituaient la majeure partie de ces dernières en représentant 48,0 % du total, suivis par le métal et les produits fabriqués à partir de métaux avec 12,6 %, des équipements et produits électriques avec 9,8 % du total. Au niveau de la ventilation par pays, 20,4 % des exportations libanaises se sont dirigées vers la Suisse, suivie de l’Arabie saoudite avec 6,3 % du total, des Émirats arabes unis (EAU) avec 5,7 % du total et de la Syrie (4,6 %).

En ce qui concerne les importations, leur valeur a connu une diminution de 15,9 % en glissement annuel en janvier 2012, s’établissant à Lire le reste de cette entrée »

Posted in Economie, Géneral | Tagué: , , , , , | Leave a Comment »

Economie – Hajj Hassan: 5000 tonnes d’agrumes sont exportées vers l’Iran

Posted by jeunempl sur mars 7, 2012

ANI

Le ministre de l’Agriculture Hussein Hajj Hassan a déclaré lundi, lors d’une conférence de presse avec le président d’IDAL Nabil Itani au siège de l’institution, que « 5000 tonnes d’agrumes sont exportées vers l’Iran ».

Le ministre a annoncé en cette occasion le lancement du nouveau programme de développement des exportations agraires « Plus Agri » et les résultats de la participation du Liban aux activités de l’exposition « Gulfood ».

M. Hajj Hassan a assuré que « plusieurs facteurs ont affecté les exportations agricoles, notamment les troubles de sécurité en Syrie, la régression du cours de change de la Livre Syrienne, le volume de la consommation ainsi que l’apparition de nouveaux concurrents dans la région du Golf ».

« La solution idéale consiste dans le fait de chercher de nouveaux marchés, en particulier en Syrie et en Europe de l’Est », a-t-il précisé, indiquant que « l’exportation vers ces marchés est extrêmement facile puisque le Liban possède le bon produit et il ne manque que l’adoption de mesures simples telles que l’emballage ».

Par ailleurs, M. Hajj Hassan a remercié le président de la République, le Premier ministre et le Conseil des ministres pour les décisions prises dans le secteur agricole, concernant notamment la redynamisation du programme de développement des exportations agraires par l’octroi d’un budget de 50 milliards de Livres Libanaises.

« La position du gouvernement relatif au secteur agricole est très positif. La relation entre le ministère et IDAL constitue un modèle de coopération par le travail quotidien et la coordination », a-t-il conclu.

Posted in Culture & Société, Economie, Géneral | Tagué: , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

 
%d blogueurs aiment cette page :