Mouvement pour le Liban

Représentant le Courant Patriotique Libre en Belgique

  • N'oubliez pas de visiter nos galeries d'images.

  • MPL Belgique

  • Rubriques

  • Actualités

  • Archives

  • Méta

Posts Tagged ‘exil’

Ibrahim Kanaan : Dur labeur et détermination

Posted by jeunempl sur novembre 26, 2011

Joëlle Seif – L’Hebdo Magazine

Ibrahim Kanaan - député du Metn (CPL - Tayyar)

«Tu ne reviendras pas». Le général Michel Aoun ne croyait pas bien si dire en adressant ces paroles prémonitoires à Ibrahim Kanaan, venu lui faire ses adieux à Baabda avant de partir en voyage de noces, quelques jours avant le fameux 13 octobre 1990. Fraîchement marié à Tania Saade, le jeune avocat ne savait pas encore que son voyage, initialement prévu pour trois semaines, allait durer plus d’une dizaine d’années et qu’il allait démarrer en Grande- Bretagne un long parcours qui sera couronné par son élection en tête de liste, deux fois de suite au siège de député maronite du Metn. Tout comme il occupera diverses fonctions auprès des Commissions parlementaires, dont la dernière en date est celle de président de la Commission des Finances et du Budget.

En cette année 1990, la situation ne fait que se dégrader au Liban, et l’idée du retour se fait de plus en plus improbable. Ibrahim Kanaan décide alors de s’installer provisoirement à Londres et commence ses contacts auprès des cabinets d’avocats de la City. C’est finalement chez Elliott and Company qu’il sera engagé. Mais les conditions ne sont pas des meilleures: relégué dans un petit bureau au sous-sol, sans secrétaire, il ne dispose même pas d’une ligne téléphonique. C’est avec nostalgie qu’Ibrahim Kanaan parle de cette époque: «La situation était difficile. On avait loué une maison mais on ne disposait pas d’une voiture. Souvent avec ma femme on faisait à pied l’aller-retour deux fois au supermarché pour apporter nos affaires dans le chariot et ensuite ramener celui-ci». C’est à cette époque que naît sa première fille Maria, 20 ans aujourd’hui, suivie trois ans plus tard par Rita, 17ans. Pourtant, le jeune père ne profite pas pleinement de ses filles. «Je travaillais presque 24h/24». Ses efforts et sa ténacité ont tôt fait d’attirer l’attention de ses patrons et très vite il fut promu. Il est affecté au département international. Fini le bureau au sous-sol. Désormais, il assiste à tous les séminaires et fait partie de plusieurs organismes. A côté de son travail de juriste, Ibrahim Kanaan fait du lobbying et s’introduit petit à petit dans les sphères politiques britanniques. Le message qu’il véhicule dans toutes ses démarches et ses initiatives: la souveraineté et l’indépendance du Liban.

Pour lui, le Liban n’est pas simplement un message ou un point sur la carte. Le Liban est une nécessité politique et économique. Au sein de l’Euro-american lawyers group, et sous son impulsion, est créé le British Middle East law council, dont il sera le coordinateur. Et c’est dans le cadre de cette fonction qu’il rentrera au Liban pour organiser une très grande conférence, qui sera tenue à Abou Dhabi, baptisée Lebanon: The rebirth et à laquelle participeront les Ordres des avocats de Beyrouth et de Tripoli ainsi que les plus grandes firmes d’avocats britanniques. Plusieurs congrès suivront et auront tous pour thème l’échange et le développement des relations libano-européennes, la modernisation des lois libanaises…

Le mari et le père

C’est une période très active pour Ibrahim Kanaan sur le plan professionnel, où il enchaîne voyage sur voyage. Sa famille dans tout cela? Avec émotion le député confie: «Ma femme et mes filles sont mes victimes. Je n’ai pas vu Maria et Rita grandir. J’aimerais pouvoir retourner en arrière pour rattraper le temps perdu. Pourtant, dans tous mes voyages, elles étaient toujours présentes. Je leur ramenai souvent des souvenirs des aéroports. Aujourd’hui, elles ont grandi. Elles comprennent mieux mes absences et apprécient ce que j’ai fait». A l’égard de sa femme Tania, il se sent aussi coupable. «Elle m’a Lire le reste de cette entrée »

Posted in Actualité Tayyar-CPL, Géneral | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Andrée Chedid, la danse perpetuelle avec la vie

Posted by jeunempl sur février 7, 2011

Jean-Yves DANA – La Croix

L’écrivain et poète née au Caire en 1920 et installée à Paris depuis 1946 est morte lundi 7 février. Elle laisse une œuvre riche où l’amour de la vie occupait la place centrale

« J’ai bien assez vécu ! » ; « Je meurs d’avoir trop espéré/D’avoir trop et trop vite/Vécu de la douceur des mots » ; « J’en ai assez de mourir/Jour après jour »… Des mots qui nomment la mort sans peur ; des vers jetés sur le papier qui la regardent bien en face ; des poèmes qui l’affrontent, plus pour l’apprivoiser que pour la défier. Pour se faire accepter d’elle.

À l’heure de parachever son parcours d’écriture, de clore son dernier recueil poétique, L’étoffe de l’univers , paru cet automne en pleine rentrée littéraire mais loin du tumulte, Andrée Chedid n’en finissait déjà pas de « mourir » sous sa propre plume. Délibérément, sans larmes et dans un sourire à la vie qu’elle aimait tant, elle laissait se refermer une œuvre de ferveur et de chaleur, emplie du soleil sur le Nil et des feuilles mortes sur les rives de la Seine.

Elle livrait cinq poèmes courts, tous intitulés Mourir, tous composés en novembre 2005, à 85 ans. Tous déchirants. Laissant le lecteur devant un point d’orgue, jusqu’à la triste nouvelle tombée lundi midi. Le chant du cygne d’une grande dame des lettres, née en 1920, entrée en écriture à l’âge de seize ans, auteur depuis les années 1950 d’un chant au monde, rempli de fables, d’odes, semblables à cet Orient qui la vit apparaître.

L’exil intérieur de la maladie

Une vingtaine de romans et de récits, dont le Sixième jour (en 1960) et L’Autre (en 1969), tous deux adaptés à l’écran, de nombreux recueils de poésies, des pièces de théâtre, des essais, des livres pour enfants, et même des chansons pour son fils Louis et surtout son Lire le reste de cette entrée »

Posted in Culture & Société, Géneral | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Les parents des disparus refusent que le dossier soit scindé en deux volets

Posted by jeunempl sur février 19, 2010

L’Orient le Jour

Le comité des parents des détenus et des disparus, le Centre libanais pour les droits de l’homme et l’association Solide (Soutien aux Libanais détenus en exil) ont tenu hier une conférence de presse conjointe pour protester contre la volonté des autorités de scinder le dossier des disparus en deux volets, un volet pour la période antérieure à 1990 et un autre pour celle postérieure à 1990. Le représentant de Solide, Ghazi Aad, a déploré que « les autorités fuient devant leurs responsabilités », estimant qu’« elles ne se décident pas à traiter ce dossier humanitaire et national, qui touche toutes les couches de la société », alors qu’il figure dans la déclaration ministérielle.

M. Aad a estimé que la volonté de résoudre ce dossier est absente », précisant que « les responsables ne prêtent pas l’oreille aux demandes des familles », et refusent même de les rencontrer, mais s’obstinent à vouloir diviser ce dossier. Il a, de plus, appelé les autorités à former un comité national chargé de traiter le dossier des disparitions forcées, précisant que cette requête a été présentée il y a déjà trois ans au président de la République.

Le représentant de Solide n’a pas manqué de dénoncer les atermoiements des autorités sur l’élaboration d’une liste de citoyens qui avaient été remis par certains services de renseignements ou certaines forces politiques aux services de renseignements syriens.

Posted in Géneral | Tagué: , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Qatar: Un rebut de luxe pour recyclage haut de gamme

Posted by jeunempl sur février 7, 2010

René Naba – Libnanews

L’effondrement économique de la principauté de Dubaï, à l’automne 2009, a fait craindre un écroulement cumulatif des autres pétromonarchies du Golfe, par effet de domino, jetant le doute sur la viabilité de ces émirats mirages, attisant la méfiance à l’égard de la finance islamique que les pays occidentaux souhaitent attirer en vue de dynamiser leurs économies convalescentes.

Parmi ces émirats mirages à forte attractivité, à l’existence aléatoire, le Qatar fait en France l’objet d’un engouement à la mesure de la projection fantasmatique qu’il propulse dans l’imaginaire du landerneau politique, souvent en méconnaissance de cause.

Tout le monde en parle mais très peu en connaissance de cause d’un pays sans doute l’un des rares au monde à être davantage connu pour ses installations que pour ses réalisations, son histoire ou sa géographie, ses belles lettres ou ses beaux-arts.

Désigné au choix, comme le pays d’Al Jazira ou du CENTCOM, le lieu d’exil des indésirables arabes, Qatar est à la fois tout cela et bien plus.

Siège du nouveau Quartier Général du «Central command» américain, le commandement du théâtre des opérations allant de l’Afghanistan au Maroc, et de la chaîne transfrontière arabe «Al-Jazira», Qatar fait cohabiter sur son sol, dans l’harmonie la plus discrète, la famille de l’ancien président irakien Saddam Hussein, le prédicateur islamique Youssef Al-Qaradawi, un des grands officiants de la chaîne transfrontière, et une discrète mission commerciale israélienne, assumant avec bonheur sa fonction de rebut de luxe pour recyclage haut de gamme.

Important producteur de pétrole et membre de l’Organisation des pays exportateurs de pétrole (OPEP), le Qatar a refusé d’adhérer à la Fédération des Emirats arabes Unis. Il gère de ce fait pour son propre compte de fabuleuses richesses. L’engouement de la classe politique française à son égard est comparable à celui qui prévalait à l’égard de l’Irak de Saddam Hussein du temps de sa splendeur et de l’avidité de ses interlocuteurs français, durant les décennies 1970-1980.

Là s’arrête la comparaison. Entourée par l’Arabie saoudite au sud et le golfe arabo-persique au nord, cette minuscule principauté de 11 427 km² peut être menacée, jamais Lire le reste de cette entrée »

Posted in Billets & Opinions, Dossiers, Géneral, Régional | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

France | Méditerranée: 1er anniversaire du lancement de l’Union pour la Méditerranée

Posted by jeunempl sur juillet 10, 2009

Libnanews

Union européenne - MéditerranéeLa destruction de Gaza, un coup fatal pour l’Union pour la Méditerranée

Nicolas Sarkozy ou la dystopie d’un discours

René Naba | Paris, 7 juillet 2009 – La destruction de l’enclave palestinienne de Gaza par Israël, en janvier 2009, paraît avoir porté un coup fatal à l’Union Pour la Méditerranée, rendant aphone et atone la France, pour la première fois dans les annales diplomatiques internationales, sur un dossier clé de la géostratégie mondiale, le Moyen  orient, un développement d’autant plus fâcheux qu’il survient au moment même où la zone auparavant résolument anti-américaine opère un basculement psychologique à la faveur du discours du Caire du président Barack Hussein Obama, fondateur de la nouvelle politique américaine à destination du monde arabo musulman. Sauf retournement de tendance, tel est le bilan de la diplomatie méditerranéenne de Nicolas Sarkozy, un an après le lancement à grand fracas publicitaire du projet phare de sa mandature présidentielle.

La grande œuvre diplomatique de la présidence Sarkozy a surtout permis à un état membre (Israël) de détruire un autre état membre (Gaza Palestine), sous le regard impassible de ses deux co-présidents Nicolas Sarkozy (France) et Hosni Moubarak (Egypte), entraînant la paralysie de cette instance et le rehaussement parallèle des relations entre Israël et l’Union Européenne, la défense tonitruante du prisonnier franco-israélien Gilad Shalit et l’omission coupable du cas du franco-palestinien Salah Hammoury.

L’UPM est désormais un château fantôme déserté par ses nombreux et bruyants pensionnaires, confus devant un tel gâchis, confus  devant ce qui apparaît comme sa principale réalisation: l’éradication de toute sensibilité pro-palestinienne de l’administration préfectorale et de l’audiovisuel extérieur français et la promotion concomitante de personnalités au philo sionisme exacerbé. La mise à l’écart de Bruno Guigue (administration préfectorale), –dont la destruction israélienne de Gaza, en janvier 2009, lui a donné a posteriori raison–, la mise à l’index de l’universitaire Vincent Geisser, l’éviction de Richard Labévière (Média) et de Wahib Abou Wassel, seul palestinien du dispositif médiatique extérieur, se sont accompagnés, en effet, de la promotion concomitante de Bernard Kouchner (Quai d’Orsay), Pierre Lellouche (Affaires européennes), Dominique Strauss khan (FMI), Arno Klarsfeld (Matignon), ainsi que de François Zimmeray, ancien vice-président de la commission d’études politiques du CRIF,  Ambassadeur pour les Droits de l’homme, de Christine Ockrent (pôle audiovisuel extérieur) enfin de Philippe Val (France inter) (1).

Rien n‘avait pourtant été épargné par Nicolas Sarkozy pour ancrer Israël comme pivot de sa diplomatie. Rien. Ni la «désarabisation» (2) du Quai d’Orsay, ni sa participation inaugurale au dîner annuel du CRIF (Conseil représentatif des Institutions Juives de France), ni Lire le reste de cette entrée »

Posted in Billets & Opinions, Dossiers, Géneral, Régional | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Elections 2009 – Biographie : Edgard Fouad Maalouf (Metn)

Posted by jeunempl sur mai 20, 2009

RPLFrance.org

Edgard Maalouf est candidat du Courant Patriotique Libre sur la liste du Changement et de la Réforme pour le siège catholique de la circonscription du Metn.

Edgar MaaloufCandidat: Edgard Maalouf
Courant Patriotique Libre
Catholique – Metn

Etat civil
– Naissance le 21 mars 1934 à Furn Al Chebbak
– Il est le second d’une fratrie de 5 enfants
– Marié avec Chantal Robert Helou. Il a 2 filles: Karine et Joane
– Il a suivi ses études secondaires chez les frères à Jemmayzeh-Beyrouth
– Il a effectué des études en sciences politiques et économiques à l’Université Libanaise
– Il a eu son diplôme de sous-lieutenant dans l’artillerie de l’école militaire en 1956

Cursus scolaire
Il a poursuivi ses études aussi bien au Liban qu’à l’étranger :
– 1957-1960: Ecole militaire d’artillerie de France
– 1963-1964: Ecole des renseignements aux Etats-Unis
– 1967-1969: Ecole militaire belge
– 1980 : Ecole supérieure de management aux Etats-Unis

Vie Professionnelle
– Les postes les plus marquants ont été occupés au sein de l’armée et de la sûreté générale :
– 1962-1970: Chef de la sécurité dans l’armée libanaise
– 1971: Chef de la division de l’artillerie
– 1974-1975: Proviseur de l’école de sûreté générale
– 1978: Responsable des études et des stratégies dans l’armée libanaise
– 1979: Chef des opérations militaires dans l’armée libanaise
– 1981-1982: Assistant du secrétaire général de la défense nationale
– 1983-1984: Vice-président du commandant en chef de la stratégie et des études dans l’armée libanaise
– 1984-1988: Membre du conseil militaire
– 1988-1990: Membre du gouvernement transitoire présidé par le Général Michel Aoun. Il avait en charge successivement les portes feuilles ministériels suivants: ministère du budget, ministère de la santé, ministère de l’industrie et du pétrole, ministère des travaux public, ministère du tourisme et ministère de l’emploi.
– 1991: Il s’est exilé en France avec le Général M. Aoun et le général Abou Jamra. Ils ont travaillé main dans la main pour sortir l’occupant du Liban.
– 2005: Il rentre d’exil le 7 mai avec le Général Aoun et Issam Abou Jamra pour continuer son travail politique au sein du Courant Patriotique Libre.
– 2005-2009: Elu député dans la circonscription du Metn Nord. Il a été nommé dans la commission de défense nationale, de l’intérieur et des municipalités.

Posted in Actualité Tayyar-CPL, Géneral | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Michel Aoun et Bachar el-Assad : pardon des offenses et vision du futur

Posted by jeunempl sur décembre 8, 2008

Solidarité et progrès – Christine Bierre

aoun-assadLa visite de Michel Aoun en Syrie (du 3 au 7 décembre) consacre la stature d’homme d’Etat de celui qui avait quitté son pays en 1990 sous les coups des raids aériens syriens, mais qui est capable aujourd’hui de tourner la page, la tête haute, au nom de la paix et de l’avenir.

Entre 1990 et 2005, l’histoire sera particulièrement mouvementée pour le Général Aoun qui a toujours montré cependant qu’il était capable de chevaucher le dragon tout en sauvegardant ses principes. Exfiltré en 1990 vers la France comme un vulgaire trublion, fauteur de guerre civile, le Général Aoun a dû passer près de 15 ans en résidence surveillée en France, puni pour avoir tenté de libérer son pays de l’occupation syrienne et israélienne.

En mai 2005, la résolution 1559 de l’ONU qui met fin à l’occupation syrienne, lui permet de rentrer au pays. Présent aux élections législatives, il réussit à Lire le reste de cette entrée »

Posted in Actualité Tayyar-CPL, Billets & Opinions, Dossiers, Géneral, Liban dans l'Histoire | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Michel Aoun prône, en Syrie, l’ouverture et l’amitié

Posted by jeunempl sur décembre 4, 2008

RFI – Paul Khalifeh

aoun-assadFini le temps de l’hostilité, place à l’amitié. En se rendant en Syrie pour une visite de cinq jours, Michel Aoun tourne la page d’un passé fait de souffrances et de suspicions entre les chrétiens du Liban et Damas. Il opère un repositionnement stratégique qui lui donne la dimension de leader des chrétiens d’Orient. L’événement pourrait être historique.

« Nous ouvrons une nouvelle page où il n’y a ni vainqueur ni perdant. C’est un retour à des relations normales basées sur l’ouverture. Ce qui était dans le passé un tabou est devenu aujourd’hui acceptable, voire souhaitable ». Par cette phrase prononcée au palais présidentiel syrien après un entretien avec le président Bachar al-Assad, Michel Aoun a annoncé le début d’une amitié avec Damas, son ancien adversaire.

Le leader chrétien libanais, qui a combattu la Syrie militairement au Liban entre 1988 et 1990, et politiquement entre 1990 et 2005, a franchi mercredi un pas qui était inimaginable il y a quelques mois à peine. Accompagné d’une délégation comportant quatre députés de son bloc parlementaire, plusieurs responsables de son Parti, le Courant patriotique libre (CPL), et de nombreux journalistes, Michel Aoun a Lire le reste de cette entrée »

Posted in Actualité Tayyar-CPL, Dossiers, Géneral, Liban dans l'Histoire, Régional | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

 
%d blogueurs aiment cette page :