Mouvement pour le Liban

Représentant le Courant Patriotique Libre en Belgique

  • N'oubliez pas de visiter nos galeries d'images.

  • MPL Belgique

  • Rubriques

  • Actualités

  • Archives

  • Méta

Posts Tagged ‘etudiant’

Décembre 1970 : Un prince saoudien poignarde un étudiant à Hamra

Posted by jeunempl sur janvier 6, 2013

L’Hebdo Magazine – Arlette Kassas

Affaire Emir Abdel-Mohsen - Années 70 au LibanAu début des années soixante-dix du siècle dernier, une affaire défraie la chronique. Un prince saoudien poignarde un étudiant dans un bar à Beyrouth. Condamné à cinq ans de prison, il est libéré au bout d’un an après versement de dédommagements à la famille. Retour sur un épisode peu connu du public.

Le 16 décembre 1970, le neveu du roi Fayçal d’Arabie saoudite, le prince Abdel Mohsen Ben Saoud Ben Abdel-Aziz Ben Saoud, se trouve à Beyrouth. A l’époque, la capitale libanaise était une destination très prisée des membres de la famille royale saoudienne. Le prince passe la soirée dans un bar de la région de Hamra. Très vite, la situation tourne au cauchemar. Une bagarre éclate entre des clients et sous l’effet de l’alcool, le prince Abdel Mohsen poignarde un étudiant dans le dos. Le jeune Ali Eid est atteint à la moelle épinière. A l’hôpital, le diagnostic est catégorique: le jeune homme est paralysé à vie.

Une enquête est diligentée par le ministère public. Selon les témoignages, la responsabilité du prince saoudien dans l’incident ne fait pas de doute. Déféré devant la justice, il est condamné le 18 août 1971 par la Cour criminelle de Beyrouth à cinq ans de prison et à 600000 livres libanaises à titre de dommages et intérêts à sa victime paralysée. Le prince est, entre-temps, placé en garde à vue au sanatorium de Bhannés.

Un mois plus tard, le 21 septembre 1971, des commandos de choc tenteront une opération afin de libérer le prince. Elle sera vouée à l’échec. Cinq individus armés et masqués avaient essayé de pénétrer au sanatorium dans le but d’aider le coupable à fuir. Mais les Forces de sécurité intérieure (FSI), qui avaient pris toutes les dispositions, ont réussi à déjouer cette tentative. Des échanges de tirs ont lieu entre les agents de la sécurité et les membres du commando qui prennent alors la fuite. L’opération en est restée là et la garde est renforcée autour du prince.

Six jours plus tard, le roi Fayçal Ben Abdel-Aziz est à Beyrouth pour une visite officielle de trois jours. Il rencontre le président de la République Sleiman Frangié. Sa visite est prolongée de deux jours afin de rencontrer le leader de l’Organisation de libération de la Palestine (OLP), Yasser Arafat, qui se trouvait à Damas. La visite du roi saoudien à Beyrouth a lieu le Lire le reste de cette entrée »

Posted in Géneral, Liban dans l'Histoire, Régional | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , | 1 Comment »

Aoun : les étudiants sont marginalisés par le gouvernement dans la vie publique

Posted by dodzi sur décembre 4, 2010

iloubnan.info

Le Député Michel Aoun, Président du bloc parlementaire du Changement et de la Réforme, a reçu samedi, dans sa résidence de Rabieh, une délégation estudiantine de l’université américaine de Beyrouth (AUB).

Dans son discours prononcé devant la délégation, Aoun a prévenu contre tout complot qui se prépare contre le Liban. Il a appelé à traiter le dossier des faux témoins dans le but de découvrir l’identité des assassins de Rafic Hariri.

Le Général Aoun a souligné aux étudiants qu’ils sont marginalisés par le gouvernement et qu’ils devraient participer davantage au travail de la vie publique et s’exprimer plus librement.

Posted in Actualité Tayyar-CPL, Culture & Société, Géneral | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Sayed Nasrallah: la spoliation suffit, boycottez les enquêteurs du TSL

Posted by jeunempl sur octobre 30, 2010

Al Manar

Le secrétaire général du Hezbollah Sayed Hassan Nasrallah a prononcé, ce jeudi, un discours, concis d’une trentaine de minutes, diffusé en direct sur la chaine télévisée Al Manar.

Sayed Nasrallah a notamment évoqué le  comportement scandaleux et suspect de la commission d’enquête liée au TSL, chargée d’enquêter sur la mort de l’ancien Premier ministre Rafic Hariri. Il a affirmé qu’outre les dossiers des patientes, cette commission a eu accès aux archives de tous les étudiants libanais dans les universités publiques et privées. Ajoutant qu’une copie de tous ces dossiers est notamment transmise à Israël.

Voici les principaux points de son discours:

L’incident de Oum el-Fahem est très dangereux

Avant de commencer à parler du comportement du comité d’enquête internationale, je veux évoquer l’incident grave et l’agression israélienne contre nos frères palestiniens qui a eu lieu à Oum al-Fahem (territoires occupés en 1948). Cet incident reflète la politique de Netanyahu, sur la loi de citoyenneté et la reconnaissance de la judaïté d’Israël. Cet incident qui est passé sous silence arabe et international expose les palestiniens de 1948 à Lire le reste de cette entrée »

Posted in Géneral, Régional | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Aoun : Il n’y aura pas de guerre communautaire ni de discorde en vue

Posted by jeunempl sur octobre 19, 2010

(L’Orient le Jour)

« Je m’adresse à l’ensemble des Libanais, au monde entier et à l’ensemble du Proche-Orient et je leur dis : Nous sommes unis. La guerre communautaire n’aura pas lieu, de même qu’il n’y a pas de discorde en vue. »
C’est ce qu’a affirmé hier le chef du Courant patriotique libre, le général Michel Aoun, qui s’exprimait devant les étudiants du CPL qui venaient d’obtenir leur baccalauréat technique.

« Les guerres n’ont pas des origines confessionnelles ou religieuses. Ce sont des motifs qu’on utilise pour pousser les gens à s’entre-tuer, ou des raisons qu’une partie exploite pour rassembler les gens autour d’elle. C’est le faible qui incite au conflit communautaire et confessionnel en inventant de faux prétextes », a ajouté le député avant de poursuivre : « Les raisons de la guerre sont d’ordre économique ou visent à faire face à des velléités d’hégémonie. Le conflit communautaire sert de couverture à Israël pour tenter d’effriter le Liban. » Selon lui, si les Libanais possèdent une immunité, personne ne pourra désagréger le Liban.

« Nous avons dépassé le confessionnalisme et voilà qu’ils l’ont converti en communautarisme », a-t-il dit, soulignant qu’en temps de crise, « les réunions tenues à l’extérieur ne sauvent pas le peuple », dans une allusion aux multiples déplacements du Premier ministre.

M. Aoun a en outre affirmé qu’à la table de dialogue, toutes les fois qu’il pointait du doigt le véritable problème, la partie adverse répondait en soulignant que la décision de la guerre et de la paix se trouvait entre les mains du Hezbollah, « alors que la décision de la guerre et de la paix se trouve effectivement entre les mains des États-Unis et d’Israël ». Cependant, a-t-il ajouté, « et toutes les fois qu’ils font face à un problème, ils placent la décision de la guerre et de la paix entre les mains du parti chiite pour signifier qu’il n’y a pas d’État ».

Dans une allusion claire aux FSI, il s’est demandé : « Est-il acceptable qu’il y ait une sécurité privée au sein même de l’État ? » Et d’enchaîner : « Il y a beaucoup d’abus qui sont commis, et une large partie des citoyens sont leurrés et continuent de renouveler leur confiance aux criminels. »

Selon lui, il y a deux types de personnes « qui mènent le troupeau : l’un le conduit à l’abattoir, l’autre au pâturage ». « Il y a également ceux qui détroussent le peuple et sucent son sang. À vous de distinguer le véritable ennemi », a-t-il dit.

Évoquant la question du Tribunal spécial pour le Liban, M. Aoun a indiqué que les forces du 14 Mars « n’acceptent pas aujourd’hui la justice libanaise » (entendre pour que celle-ci se saisisse du dossier des faux témoins).
« Celui qui est responsable de l’état auquel est parvenue la justice, dont on doute désormais ainsi que de sa crédibilité et de son indépendance, est le même qui a gouverné le pays pendant vingt ans. »
Et de se demander pourquoi la dette publique a atteint ce point vertigineux avant de répondre qu’elle est due, en fait, à la corruption et aux vols.

« Celui qui s’y connaît en règles de compatibilité se rend compte facilement que le Liban est un pays où les opérations de pillage sont de rigueur », a-t-il dit. Et de rappeler qu’il y a des sommes d’argent qui ont été dépensées en dehors du budget pendant quatre ans sans qu’aucune justification n’ait pu être trouvée. Par conséquent, a-t-il poursuivi, « chaque citoyen subit une dette de 1 500 dollars, sans compter les frais des services de l’électricité et de l’eau ».

« Ils ne parlent pas de scandales, mais simplement de guerre communautaire. » « Ils ne reconnaissent pas non plus les erreurs politiques, sachant que certains d’entre eux osent aujourd’hui défendre les faux témoins, une question qui contrevient à tous les principes religieux », a conclu M. Aoun.

Posted in Actualité Tayyar-CPL, Géneral | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Trois jeunes aounistes arrêtés pour diffamation contre Sleiman sur Facebook

Posted by jeunempl sur juin 30, 2010

(L’Orient le Jour)

C’est une première au Liban ! Trois jeunes aounistes ont été arrêtés pour diffamation contre le président de la République pour des opinions exprimées sur… Facebook. Hier, cette affaire soulevait de nombreuses questions sur la nature de l’intervention de l’État sur Internet.

Le procureur général près la Cour de cassation, le juge Saïd Mirza, a ordonné hier l’arrestation de trois personnes accusées de diffamation contre le président de la République Michel Sleiman sur Facebook. Selon notre chroniqueuse judiciaire Claudette Sarkis, les trois jeunes hommes sont Naïm Georges Hanna (27 ans), Antoine Youssef Ramia (29 ans) et Chebel Rajeh Qassab (27 ans), ils feraient partie du mouvement aouniste et leur dossier a été transféré au parquet. Le juge Mirza a également émis un avis de recherche et d’amener à l’encontre d’un quatrième homme, Ahmad Ali Chouman, sur base des mêmes accusations.

Interrogé par notre chroniqueuse judiciaire, le juge Mirza a précisé qu’il est de ses prérogatives d’initier une action « spontanément », suivant le code pénal et la loi des imprimés, en cas de calomnie contre le président de la République. « Je ne suis proche d’aucune partie ni d’aucune personne, a-t-il assuré. C’est suivant ma seule appréciation que je décide de saisir le parquet. Il est de mon devoir d’agir quand le président de la République est attaqué, et j’ai lu des propos très durs (sur Facebook) à son encontre. »

Pour sa part, le bureau du ministre de la Justice Ibrahim Najjar a publié un communiqué dans lequel il estime que « ce qui a été écrit dans certains médias fait l’amalgame, d’une part, entre les libertés de presse, de parole et d’expression politique, qu’il faut préserver et, d’autre part, entre les crimes liés à la diffamation et à la calomnie, notamment celles qui touchent le chef de l’État ». « Les écrits, les qualificatifs et les termes peu convenables, diffusés sur Internet, sont passibles de poursuites et de sanctions, dans les cas où les règles de la loi sur les imprimés s’appliqueraient, ajoute le texte. La liberté des médias au Liban et dans tout pays civilisé atteint ses limites quand son contenu n’est que pure calomnie et vise à saper l’institution du président de la République, le chef de l’État ». Le communiqué précise que dans ce cas, « il était des prérogatives du juge concerné d’agir spontanément pour poursuivre les contrevenants, les faire arrêter et les transférer devant le tribunal compétent ».

Par ailleurs, une vague de protestations pouvait d’ores et déjà être constatée sur le réseau social Facebook hier. Des groupes se sont formés pour Lire le reste de cette entrée »

Posted in Actualité Tayyar-CPL, Culture & Société, Dossiers, Géneral | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | 1 Comment »

Résultats des élections à l’USJ: Victoire du CPL et ses alliés

Posted by jeunempl sur novembre 4, 2009

Tayyar.org

Vote-USJ-repartitionVictoire du CPL à l'USJ (Université St Joseph - Beyrouth)Ce mardi se sont tenues les élections estudiantines internes à l »université Saint-Joseph. L’établissement regroupe 10 facultés dont le nombre d’étudiants dépasse les 250 dans chacune, où la bataille électorale était purement politique. Ces Facultés sont les suivantes:

– Faculté de Gestion FGM (1480 étudiants): 9 sièges pour l’Opposition-6 sièges pour les loyalistes et la Présidence pour le CPL

– Faculté de Médecine Générale FM (806 étudiants): 10 sièges pour l’Opposition- 5 sièges pour l’Opposition- 3 sièges pour les indépendants et la Présidence pour le CPL

– Faculté de Génie ESIB (743 étudiants): 6 sièges pour l’Opposition- 9 sièges pour les loyalistes et la Présidence pour les Forces Libanaises.

Faculté de Lettres FLSH (623 étudiants): 7 sièges pour l’Opposition, 8 sièges pour les loyalistes et deux sièges indépendants et la Présidence pour le Courant Futur et le PSP.

– Faculté d’économie FSE (484 étudiants): 6 étudiants pour l’Opposition- 7 sièges pour les loyalistes- et la Présidence pour le Courant Futur ou pour les Forces Libanaises

– Faculté des Sciences humaines FS (483 étudiants): 8 Sièges pour l’Opposition- 6 sièges pour les loyalistes- un seul sièges pour les indépendants et la Présidence pour le CPL

– Faculté de Pharmacie FP (435 étudiants) 10 sièges pour l’Opposition – 4 sièges pour les loyalistes, un seul siège indépendants et la Présidence pour le CPL

– IGE (381 étudiants): 3 sièges pour l’Opposition- 3 sièges pour les loyalistes et 3 sièges pour les indépendants et les résultats de 4 sièges de DEA sont toujours suspendus et la présidence est probablement pour le CPL.

– Faculté de Droit FDSP (343 étudiants): 5 sièges pour l’Opposition- 4 sièges pour les loyalistes et trois sièges pour les indépendants et la présidence est probablement pour le CPL

– Faculté de médecine dentaire FMD (253 étudiants) : 6 sièges pour l’Opposition- 4 sièges pour les loyalistes et 3 sièges pour les indépendants et la présidence pour les indépendants soutenus par l’Opposition

Ainsi l’Opposition aurait gagné dans 6 facultés parmi les 10 plus grandes contre 3 pour les loyalistes et une faculté pour les indépendants, ce qui équivaut à 71 délégués pour l’Opposition, 56 pour les loyalistes et 14 délégués pour les indépendants.

Pour ce qui est des Facultés dont le nombre d’étudiants est inférieur à 250, les résultats sont les suivants: Lire le reste de cette entrée »

Posted in Actualité Tayyar-CPL, Culture & Société, Géneral | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

30 ans d’amitié UCL-Liban

Posted by jeunempl sur mai 1, 2009

UCLouvain

UCL-Liban-CedreL’UCL et le Liban célèbrent 30 ans d’amitié. En 1979, les étudiants libanais ont offert à la Faculté de médecine un jeune cèdre, emblème de leur pays. L’arbre fut planté au cœur du site de Woluwe. Aujourd’hui, une plaque commémorative témoigne de ces liens privilégiés.
La cérémonie anniversaire s’est déroulée en présence des autorités de l’UCL et de l’ambassadeur du Liban, Monsieur Adnan Mansour. Le fameux cèdre est devenu un arbre magnifique et représente tout un symbole pour les nombreux médecins libanais installés en Belgique. Le Pr Gébrine Elkhoury, chirurgien cardio-vasculaire aux Cliniques Saint Luc, était jeune étudiant en médecine à l’époque : « Chaque fois que je passe devant cet arbre merveilleux, j’éprouve une grande émotion et une immense fierté. Ce cèdre a grandi avec nous, sur le site de l’UCL à Bruxelles. Il est le symbole de notre attachement à notre pays et notre terre, mais il est aussi le témoin de notre épanouissement personnel et intérieur au cœur de l’Université qui nous a accueillis ». Cet évènement fut aussi l’occasion de mettre en évidence les relations étroites que l’UCL entretient aujourd’hui avec plusieurs universités de Beyrouth. (A.M.)Photo: Hugues Depasse

Posted in Culture & Société, Géneral, Relations Liban-Belgique/UE | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Le comité des jeunes et des affaires estudiantines au sein du CPL : 14 mars 1989 – 14 mars 2009

Posted by dodzi sur mars 13, 2009

Tayyar.org

tayyar-demo-cpl-manifLe comité des jeunes et des étudiants a publié un communiqué de presse à l’occasion du 14 mars, voici un extrait du communiqué :

« Le 14 mars 1989, le général Michel Aoun lançait du palais du « Peuple », à Baabda, le processus de libération. Le général a défié une armée étrangère soutenue par l’intérieur insolent.

Les libres au Liban ne sont pas restés inactifs durant toutes ces années d’occupation. Une dure lutte extrémiste a été lancée contre ceux qui voulaient occuper le Liban et qui ont exploité les sacrements pour des raisons de colonisation.

Un grand général et un courant souverain a poursuivi le processus et a propulsé haut le slogan, notamment le 14 mars 2005. Les cris des « Oranges » ont dominé les cris des monopolisateurs qui ont essayé de confisquer les cris de la souveraineté, de la liberté et de l’indépendance. Ces personnes là ont oublié que la libération s’effectue en se libérant et non en créant des conflits confessionnels.

En 2009, le Courant  Patriotique Libre (CPL) est toujours le fer de lance dans le processus de libération, pour assurer au  « Grand Peuple Libanais » un pays souverain, sain, où il n’y aura plus de confessionnalisme, ni de féodalisme politique qui s’oppose à la construction de l’Etat. Nous serons au rendez-vous avec chaque honnête Libanais pour construire le vrai Liban, le 7 juin 2009. Nous ne répliquerons pas à ceux qui essayent de créer des conflits confessionnels, afin de « Guérir notre Nation », a conclu le communiqué

Posted in Actualité Tayyar-CPL, Géneral, Liban dans l'Histoire | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

DESSINE MOI UN LIBAN : en Sorbonne au Grand Amphithéâtre le 17 mars 2009

Posted by dodzi sur mars 1, 2009

Middle East Transparent

COMMUNIQUE DE PRESSE

Drapeau du Liban

LE LIBAN DE DEMAIN IDENTITÉ NATIONALE, UNITÉ DANS LA DIVERSITÉ

L’association des Hommes d’Affaires Libanais de France, membre de l’Union Libanaise CulturelleMondiale L’ULCM, Le CRIMIC Centre de Recherches Interdisciplinaires des Mondes Ibériques Contemporains de Paris-Sorbonne (Paris IV), l’Académie Européenne de Géopolitique et l’association SHERHIND-découverte de l’Autre organisent le 17 mars en Sorbonne, une journée dédiée aux jeunes libanais issus de l’émigration.

Pour s’adresser au Président de la République Libanaise, Son Excellence, Monsieur Michel Sleiman, aux autorités et à tous les hommes politiques libanais mais aussi à tous les citoyens libanais du Liban, la parole est donnée aux étudiants de France issus de l’émigration.

DESSINE MOI UN LIBAN … est une manifestation destinée aux jeunes libanais qui n’ont plus ou peu de liens avec leur pays d’origine. Lire le reste de cette entrée »

Posted in Culture & Société, Géneral | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Aoun s’en prend au Premier ministre et au dirigeant des FSI au Mont-Liban

Posted by jeunempl sur novembre 11, 2008

Libnanews

aoun_2A l’issue de la réunion hebdomadaire du bloc de la Réforme et du Changement, le chef du CPL général Michel Aoun s’est demandé comment en une journée, le conseil ministériel peut traiter 120 articles, se déclarant sceptique quant à la répartition des projets et des dossiers entre les ministres, avant de s’arrêter sur les prérogatives sur le poste du vice-Premier ministre et de déplorer le manque d’organisation des institutions libanaises et la façon d’agir du Premier ministre qui se plait à jouer le rôle qui lui plait au moment précis et d’essayer de se justifier par la suite.

Se déclarant déçu par la réaction du dirigeant des Forces de Sécurité Interne au Mont Liban en ce qui concerne l’incident qui a eu lieu à la Faculté des Sciences de l’Université Libanaise de Fanar au cours duquel un étudiant membre du CPL a été poignardé par un de ses collègues membres des Forces Libanaises, le général Aoun a signalé que l’étudiant blessé a été poussé à renoncer à porter plainte contre son agresseur sous prétexte de sauvegarder la réconciliation, et a souligné qu’au nom de la réconciliation la justice doit être appliquée, ce qui veut dire que l’auteur du coup de poignard doit être Lire le reste de cette entrée »

Posted in Actualité Tayyar-CPL, Géneral | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

 
%d blogueurs aiment cette page :