Mouvement pour le Liban

Représentant le Courant Patriotique Libre en Belgique

  • N'oubliez pas de visiter nos galeries d'images.

  • MPL Belgique

  • Rubriques

  • Actualités

  • Archives

  • Méta

Posts Tagged ‘espaces verts’

La pollution de l’air au Liban

Posted by dodzi sur novembre 3, 2011

Libnanews

Monsieur Ibrahim El Ali, quelles  sont  les  actions  menées  par  votre organisation  pour  lutter  contre  la pollution de l’air  au Liban ?
Mawassem Khair (Bluegreen Liban) a entrepris  plusieurs  actions de protection de l’environnement  dont  la dépollution de plus de 4000 bombes à sous  munitions après la guerre de 2006  et des bombes à phosphates,  puis  entrepris  plusieurs actions de reboisement, de nettoyage des forêts et des cours d’eau…

Notre organisation est très active au niveau international pour initier des projets de grande envergure, particulièrement  au niveau de l’union pour la méditerranée.

Aujourd’hui J’élabore un projet avec la région Ile de France pour un transfert de compétence visant à établir des campagnes de mesure et déterminer des pics de pollutions de la qualité de l’air au Liban.

L’homme oublie qu’il respire quotidiennement plus de 20 kilos d’air, alors qu’il ne prête attention qu’au kilo d’aliments qu’il absorbe. Quand cet air est pollué comme  à Beyrouth, ses habitants absorbent quotidiennement des fines particules polluantes de la taille de bactéries et qui finissent par causer des problèmes importants de santé publique.

Tous les types de pollutions finissent par se retrouver dans l’air. Donc, planter un arbre seulement est une action pour lutter contre la pollution de l’air, d’où l’urgence de renforcer les espaces verts dans les villes libanaises.

Il y a de nombreuses mesures possibles autres que préventives. Celles qui agissent au niveau du transport, des industries, et  aussi de l’agriculture, surtout qu’on retrouve des pesticides qui se retrouvent mélangés avec les émissions des gaz de voiture.

Puis il est urgent d’assister le gouvernement à se conformer aux meilleures normes en vigueur au niveau international.

Puis sensibiliser les citoyens sur la pollution automobile, ou encore les usines de cimenteries ou métallurgiques ou des centrales électriques. L’installation de filtres ou la mise en place d’un système optimal de filtration est un investissement énorme que l’état n’oblige pas à faire. Mais ne serait-il pas temps que les pollueurs contribuent financièrement pour endiguer cette situation intolérable ?

– Que  pensez vous de la  législation  en  vigueur  au Liban  concernant  les  pollutions  de l’air ?  Si  ces  législations  existent,  sont  elles  appliquées ?
Comme  dans  tout au Liban il y a un grand fossé entre les législations en vigueur et la réalité de leur application sur le terrain.

Il faut d’abord faire une distinction entre les gaz à effet de serre, principalement le CO2, auxquels s’attaque le protocole de Kyoto en 1997 et les gaz polluants (gaz acides tels que SOx (sulfates), NOx (nitrates), composés chlorés et fluorés, dioxines, métaux lourds,etc).

Ces gaz soufrés issus de la pollution  automobile sont très  rarement sanctionnés contrairement à la législation de tous les pays modernes, et si le parc au Liban est composé d’un million 500 milles véhicules, plus  de la moitié circule dans la région de Beyrouth, et plus de 30% d’entre eux n’ont pas leur visite technique à jour. Si ce parc est relativement neuf, sa consommation en CO2 reste élevée ; plus de 400g de CO2/km , alors qu’en Europe, le taux maximum est fixé à 140g par km. Lire le reste de cette entrée »

Posted in Culture & Société, Dossiers, Economie, Géneral | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Favoriser les modes de transport doux à Beyrouth ? La municipalité et la région Ile de France veulent coopérer sur la question

Posted by dodzi sur janvier 19, 2010

Iloubnan.info

Par Adib Sayegh

La municipalité de Beyrouth et l’Agence française de développement ont signé lundi une convention de financement pour l’aménagement urbain de la ville, à hauteur de 350 000 euros. Cette convention, qui s’inscrit dans le cadre de la coopération entre la région ile de France et la Municipalité de Beyrouth pour le développement urbain de la ville, doit entre autre s’attacher à y aménager une zone piétonne et une zone pour les cyclistes.

Une piste cyclable bientôt à Beyrouth ? La municipalité de Beyrouth a signé lundi avec la région Ile de France une convention de financement pour l’aménagement urbain de la ville, à hauteur de 350 000 euros. Parmi les projets d’aménagement qui seraient financés dans ce cadre : la création de zones piétonnes et de pistes cyclables. Le directeur du conseil de la municipalité de Beyrouth, Abdelmenim el Aris a souligné à cette occasion que cette convention doit en effet permettre de lancer “plusieurs projets d’amélioration de l’infrastructure susceptibles de revitaliser l’activité au sein de la capitale. Parmi ces projets : l’aménagement d’une zone piétonne et d’une zone pour les cyclistes ”.

« La signature de cette convention de financement s’inscrit dans le cadre plus large de la coopération entre la Région Ile-de-France et la ville de Beyrouth, qui entretiennent un partenariat durable depuis l’accord de coopération qu’elles ont signé en 1999 », déclare pour sa part Eric Bouvard, représentant de la région Ile-de-France. Cet accord a été renouvelé lors de la visite au Liban du président de la région Ile-de-France, Jean-Paul Huchon en octobre 2009, à l’occasion du salon du livre francophone de Beyrouth dont la région Ile de France était cette année l’invité d’honneur. Cette coopération porte sur divers volets, comme justement la culture, ou encore le développement scientifique, social et environnemental. L’un de ses volets majeurs reste donc celui de l’aménagement des espaces publics de la capitale. La convention signée lundi recouvre un montant de 350 000 d’euros mais “ le volume global des financements de l’Ile de France en matière de développements urbain dépasse 1 million d’euros sur trois ans et il devrait avoisiner à terme 1,5 million d’euros”, précise Eric Bouvard. Lire le reste de cette entrée »

Posted in Culture & Société, Géneral | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Quand la mobilisation beyrouthine sauve le jardin de Sanayeh, Saifi toujours menacé

Posted by dodzi sur mai 29, 2009

Libnanews

mobilisationsanayehBeyrouth, le 29 mai – Suite à l’annonce du Conseil Municipal de Beyrouth de transformer les jardins publics des quartiers de Saifi (centre ville) et de Sanayeh (Ouest de Beyrouth) en aire de stationnement, la population s’est rapidement mobilisée pour tenter de sauver les derniers espaces verts de la capitale libanaise.

Un courriel a appelé les résidents de Sanayeh à manifester ce samedi à 10 heures à l’appel de plusieurs organisations non gouvernementales. Pour l’heure, la manifestation reste toujours prévue demain afin de sauver le jardin de Saïfi.

La polémique a également gagné la campagne pour les élections législatives, prévues le 7 juin prochain, avec notamment les déclarations aujourd’hui de Mohammed Itani, candidat au siège sunnite dans la 2ème circonscription de Beyrouth, désavouant publiquement les autorités municipales dont il est pourtant un proche au sein de la majorité actuelle.

« La meilleure solution est de choisir des terrains vides », a-t- déclaré pour ne pas endommager les espaces verts.

Le Conseil Municipal est rapidement revenu sur sa décision concernant le Jardin de Sannayeh, alors que reste menacé pour le moment le jardin public de Saïfi, pourtant situé dans le périmètre Solidere. Aucune déclaration, pour l’instant, d’annulation de ce projet dans ce périmètre alors que plusieurs lieux de stationnements ont été dernièrement vendus par la société pour être remplacés par plusieurs projets immobiliers. Lire le reste de cette entrée »

Posted in Culture & Société, Géneral | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

 
%d blogueurs aiment cette page :