Mouvement pour le Liban

Représentant le Courant Patriotique Libre en Belgique

  • N'oubliez pas de visiter nos galeries d'images.

  • MPL Belgique

  • Rubriques

  • Actualités

  • Archives

  • Méta

Posts Tagged ‘équilibre’

Rétablissement d’un équilibre perdu

Posted by jeunempl sur juin 11, 2011

Bernard Mikael – RPL France

Il faut prendre très tôt de bonnes habitudes, surtout celle de savoir changer souvent et facilement d’habitudes. (Pierre Reverdy – En Vrac)

Depuis l’accord de Taëf et l’invasion du dernier bastion libre du Liban en 1990 par les forces syriennes et leurs collaborateurs libanais, un nouvel équilibre s’est installé entre les 3 principales communautés libanaises et leurs représentants au pouvoir.
Cet équilibre, ou plus correctement, ce déséquilibre nécessitait sans cesse un tuteur pour maintenir sa survie. L’occupant de Anjar est alors devenu le mandataire et l’arbitre des petits conflits, et celui de Damas s’est réservé pour les plus grands conflits ou arbitrage.
Trois courants politiques se sont ainsi formés, en continuité et en représentation des courants régionaux : le premier étant celui du front de refus comme le Hezbollah et Frangieh, le deuxième étant celui des pro-saoudiens comme le courant de Hariri, et le dernier étant celui des opportunistes comme les députés cherchant le renouvellement de leur mandat.

Depuis 1990, les chrétiens, dans leur majorité, ne se sont ralliés à aucun de ces courants et sont restés exclus des gouvernements successifs. Le courant Hariri qui a formé la majorité de ces gouvernements s’est contenté de faire rallier les quelques superficiels des chrétiens cherchant à remplir ce vide. Hariri père, l’architecte libano-saoudien de Taëf, a procédé Lire le reste de cette entrée »

Posted in Actualité Tayyar-CPL, Billets & Opinions, Géneral | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Assises maronites : non à la vente de terrains aux étrangers, oui au rééquilibrage dans les administrations

Posted by jeunempl sur juin 4, 2011

(L’Orient le Jour)

À l’initiative du patriarche Béchara Raï, une deuxième rencontre des pôles et des députés maronites s’est tenue hier à Bkerké. La réunion s’est articulée autour de deux grands axes principaux : la préservation du territoire et le renforcement du rôle des chrétiens dans les administrations publiques.

Trente-huit personnalités maronites se sont retrouvées à Bkerké pour discuter autour de la table patriarcale de l’avenir de la communauté au Liban. Partant des recommandations du synode pour les chrétiens du Moyen-Orient, les discussions ont principalement porté sur l’importance de consolider le partenariat entre les fils de l’Église pour ensuite l’étendre aux autres communautés. À partir de là, les points essentiels sur lesquels les personnalités politiques et religieuses présentes ont mené le dialogue portaient sur la question de la vente des terrains aux étrangers et celle de l’emploi des chrétiens dans les administrations. À l’issue de la réunion, l’évêque Samir Mazloum a lu le communiqué qui évoque les conclusions auxquelles les participants sont arrivés. « La rencontre, dit-il, a porté sur les points essentiels suivants : s’engager à respecter le partenariat entre les chrétiens, puis activer les liens avec les autres membres de la famille libanaise ; préserver le territoire libanais pour consolider la présence et l’identité ; préserver également la formule libanaise et la diversité du Liban dans le cadre de l’unité ; réorganiser les emplois dans les administrations publiques sur base de la compétence et de la parité. » Le communiqué souligne également que dans ce cadre plusieurs propositions Lire le reste de cette entrée »

Posted in Dossiers, Géneral | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Liban : Les réfugiés palestiniens obtiennent plus de droits pour travailler

Posted by jeunempl sur août 17, 2010

AFP

Le Parlement libanais a approuvé mardi un amendement à la loi du travail accordant aux quelque 400.000 réfugiés palestiniens du pays le droit d’exercer tous les métiers autorisés aux étrangers, a indiqué à l’AFP un haut responsable.

« Le parlement a approuvé une loi levant les restrictions imposées en matière d’emploi aux réfugiés palestiniens, qui auront désormais le droit de travailler dans n’importe quel secteur ouvert aux étrangers », a dit le responsable sous le couvert de l’anonymat.

Ils pourront par ailleurs bénéficier de prestations, dont la sécurité sociale, issues d’un fonds spécial, a-t-il ajouté.

Jusqu’alors, seuls quelques métiers étaient ouverts aux réfugiés palestiniens, comme ceux des secteurs de l’agriculture ou du bâtiment.

Les professions de soldat, policier, médecin ou avocat restent elles réservées aux Libanais.

Bien que l’ONU chiffre à 400.000 le nombre de réfugiés palestiniens, certains avancent un chiffre plus proche de 250.000 à 270.000, car l’ONU n’a pas effacé de ses listes les réfugiés partis dans d’autres pays. Le Liban compte quatre millions d’habitants.

L’une des propositions de loi soumise sur le sujet par le groupe parlementaire du leader druze Walid Joumblatt, et visant, outre le droit pour les Palestiniens à exercer tous les métiers, le droit à Lire le reste de cette entrée »

Posted in Culture & Société, Dossiers, Géneral, Régional | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Naturalisations illégales: Le «problème» qui traîne

Posted by jeunempl sur juillet 3, 2010

Arlette Kassas – L’Hebdo Magazine

Des milliers de dossiers de naturalisés sont toujours en attente. Ils ont nécessité des années d’enquête et d’étude. Un projet de décret annulant certains d’entre eux a été présenté, mais il n’a pas encore été mis en œuvre.

Le sujet est brûlant. Il est toujours soulevé au moment des élections législatives où l’on dénonce des indélicatesses commises au nom des naturalisés. On a relevé des failles dans le déséquilibre démographique en ne tenant pas compte de la composition même du Liban qui repose sur un équilibre communautaire délicat.

Le 20 juin 1994, le décret N°5247 de naturalisation est signé. Il concerne plus de 150.000 dossiers. Neuf ans plus tard, le 7 mai 2003, le Conseil d’Etat reçoit le recours en invalidation présenté par la Ligue maronite. Sans annuler ce décret, il le renvoie au ministère de l’Intérieur pour enquête sur les naturalisations douteuses de ceux qui l’ont acquises par voie détournée ou illégale. Une première commission est formée. Le 12 juillet 2004, elle remet son rapport au ministre de l’Intérieur de l’époque, Elias Murr. Un nouveau projet de décret est élaboré mais n’est pas signé.

Le 2 décembre 2004, le ministre de l’Intérieur, Sleiman Frangié, adresse une lettre à la présidence du Conseil des ministres, accompagnée du décret en question. Le gouvernement appelle le ministère à fournir les raisons pour lesquelles la nationalité des personnes concernées doit être invalidée. Une correspondance est établie à cet effet entre les deux institutions et le 27 janvier 2005, le ministre Frangié apporte Lire le reste de cette entrée »

Posted in Culture & Société, Dossiers, Géneral, Liban dans l'Histoire, Régional | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | 1 Comment »

Pascal Monin. « Les municipales ont été politisées au delà de ce qui est permis », soutient Pascal Monin

Posted by jeunempl sur mai 12, 2010

Nayla Chahla – Iloubnan

Au lendemain des élections municipales dans les districts de Beyrouth et de la Békaa, les réactions sont partagées entre les protagonistes libanais, vis-à-vis des résultats des urnes. Deux batailles pour déterminer et redéfinir les poids des uns et des autres. Qu’est-ce qui ressort de ce second dimanche électoral? Le point avec le politologue et professeur Pascal Monin.

iloubnan.info : Comment évaluez-vous le scrutin du second dimanche ?
Pascal Monin :
D’une manière générale, je trouve qu’il y a une satisfaction à tous les niveaux du bon déroulement du scrutin municipal, du fait qu’il n’y a pas eu de problèmes de sécurité, ni, à ma connaissance, de fraudes, de mesures illégitimes, ou d’actes qui auraient pu entraver le scrutin. Donc, il s’agit d’une seconde victoire hier après celle du dimanche passé. Cette victoire est celle de la bonne volonté affichée par le Président Michel Sleimane pour organiser les municipales suivant le calendrier électoral. Sleimane a toujours insisté sur la nécessité de respecter les échéances pour montrer que le Liban est digne d’être considéré un pays légitimement démocratique, sans remettre à plus tard les processus politiques. Par contre, le mauvais aspect de cette échéance concerne l’adoption de l’ancienne loi électorale pour l’organisation du scrutin. Le Gouvernement et le Parlement ont trainé quant à l’adoption de la loi proportionnelle qui aurait dû régir les élections municipales de 2010. En effet, la loi proportionnelle aurait garanti la juste représentativité de toutes les composantes libanaises, majoritaires comme minoritaires. Si appliquée, cette loi aurait évité tous les problèmes qui ont été relevés notamment dans les grandes villes comme Beyrouth et Zahlé.

La loi actuelle n’a pas attiré la population locale, d’où la participation timide aux élections, notamment des minorités chrétiennes et musulmanes dans l’une ou l’autre grande ville. Ces catégories se sont senties marginalisées et incapables de faire entendre leurs voix, d’où leur abstention. Mais à observer les résultats des urnes, on voit bien que Lire le reste de cette entrée »

Posted in Billets & Opinions, Géneral | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Le CPL célèbre l’anniversaire de Saint Maroun : stratégie et objectifs

Posted by jeunempl sur février 11, 2010

RPL France – Dr. Elie Haddad

La visite du Général AOUN et des cadres du CPL, avec d’autres leaders maronites, à Brad (en Syrie) pour célébrer les 1600 ans du décès de Saint Maroun ont fait couler beaucoup d’encres. A travers trois questions clés, nous tentons d’apporter des éléments de réponse qui permettront à chacun de saisir le fond de l’action menée par le parti Aouniste et son leader.

Pourquoi le CPL célèbre l’anniversaire du décès de Saint Maron ?

Le symbole que représente Saint Maron, par ses origines, sa vie et son parcours est très fort et doit être très instructif pour les libanais et les chrétiens en particulier. Il était attaché à sa terre, amoureux de la liberté et adepte d’une relation verticale avec le Créateur, ce qui a façonné pendant des années le mode de vie et les convictions de la communauté chrétienne, tant au Liban que dans la région.

Or, l’histoire récente de cette communauté, a montré qu’elle est à la recherche d’une appartenance, en quête d’une stabilité, ayant l’impression d’être étrangère chez elle, avec un permanent désir de partir, d’immigrer.

Ceux qui restent se sentent fragilisés et en déphasage avec leur milieu.

Quelques uns ont tenté de s’accrocher à l’occident en le prenant pour le bouclier capable d’assurer une protection rêvée. C’est certainement le vestige d’une histoire ancienne complètement révolue. Car nous savons parfaitement que l’occident en général, et l’Europe en particulier ne feront plus jamais de croisades pour sauver Jérusalem. Ces pays sont devenus, pour la plupart, profondément laïcs et tellement loin (et probablement tant mieux) de leur histoire religieuse guerrière. Par ailleurs, ces pays sont guidés par leurs intérêts et n’iront jamais soutenir militairement une communauté, encore moins pour des raisons d’appartenance religieuse.

D’autres ont été encore plus malins et ont tenté de créer leur profondeur stratégique en se tournant vers le sud, vers Israël. L’expérience de 1982 devrait être en soi suffisamment édifiante pour calmer toute éventuelle ardeur de Lire le reste de cette entrée »

Posted in Actualité Tayyar-CPL, Billets & Opinions, Dossiers, Géneral | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Jean-Michel Javaux : « C’est ma nourriture »

Posted by jeunempl sur février 3, 2010

Le Soir

Jeudi, 14 heures, siège d’Ecolo à Namur, Jean-Michel Javaux, nous reçoit seul. Pull-over noir, inspiré, le patron d’Ecolo veut se livrer. Notre enquête sur les catholiques lui en donne l’opportunité.

Vous êtes la « surprise » de notre enquête : catholique influent ?

Une des raisons pour lesquelles je suis « reconnu », déjà, c’est que je communie. Cela m’a marqué, lors des funérailles de François Martou… Dans l’Eglise, autour de moi, je vois des croyants pratiquants qui, au moment de la communion, ne se lèvent pas. Dans les premiers rangs, il y avait des gens connus, des présidents…

« Pression » morale, sociale ?

Terrible. J’avais déjà vécu ça lors de cérémonies d’hommage, ou après le Tsunami : des catholiques restaient assis au moment de la communion. Pour revenir à la question, si je suis « reconnu », c’est aussi parce que j’ai des liens avec des membres de votre jury.

Exemple ?

Charles Delhez [prêtre jésuite, rédacteur en chef de l’hebdomadaire Dimanche]. Je lui ai appris à faire des veillées au camp des jeunes à Lourdes.

Vous avez donc des origines…

… Je suis de famille chrétienne. Du côté de ma mère. Mon grand-père était président de la fabrique d’église, et frère du dernier bourgmestre non socialiste d’Amay. Mon père, lui, était plutôt indépendant, un peu bouffeur de curés. Il ne me poussait absolument pas à aller à la messe. Il me laissait le libre choix. Jusqu’à mes 14 ou 15 ans, je suis « en recherche ». Famille chrétienne, collège Saint-Quirin, mais je l’ai dit : en recherche.

Dans mon parcours, il y a aussi le « Patro » d’Ampsin, près d’Amay, chez moi. Important. Avec des gens de différentes sensibilités, et un curé salésien. Un Detry. Encore un détour par une personnalité de votre jury : Tommy Scholtès a été élevé dans la famille. Les Detry, d’Aubel.

A l’époque, le curé, à Ampsin, crée des groupes de réflexion où il conserve des petits moments d’eucharistie, mais où il ouvre des discussions, sur l’euthanasie, le suicide, etc. Enfin, il est sollicité par les organisateurs du pèlerinage à Lourdes avec des personnes handicapées. Ils ont besoin de jeunes pour les encadrer. Je suis chef du Patro, et je vais diriger l’équipe d’animation. Je fais plein de rencontres. Des gens qui ne sont pas du tout dans le bottin social, mais que je retrouve maintenant en haut lieu, à l’Union wallonne des entreprises, à la FEB…
A la même époque, je choisis en conscience d’étudier Lire le reste de cette entrée »

Posted in Géneral, Relations Liban-Belgique/UE | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Le général Aoun demande le découpage de Beyrouth en 3 circonscriptions électorales au moins

Posted by jeunempl sur janvier 18, 2010

El Nashra

Le député chef du groupe parlementaire  »Changement et Reformes, le général Michel Aoun considère que la formation d’un comité chargé d’un tri préliminaire des candidatures aux postes administratifs vacants, est contraire aux dispositions de la Constitution.

Lors d’un entretien accordé à la chaîne de télévision  »Al Manar », le général Aoun affirme que le comité en question ne peut posséder un pouvoir supérieur à celui du conseil des ministres, ce qui forme une atteinte aux pouvoirs du cabinet ministériel et aux personnes qui devraient être désignées. Selon le général Aoun, les nominations administratives devraient être faites au fur et à mesure et un groupe après l’autre.

Le général Aoun trouve qu’il est nécessaire d’apporter certains amendements à la loi électorale et au découpage des grandes villes en plusieurs circonscriptions afin d’assurer une répartition équitable de la population, c’est pourquoi il appelle à découper Beyrouth en trois circonscriptions électorales au moins.

Posted in Actualité Tayyar-CPL, Géneral | Tagué: , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Le confessionnalisme libanais a fait son temps

Posted by jeunempl sur août 15, 2009

Tribune des Droits humains

Drapeau LibanLe pluralisme religieux est la clé de voûte du système politique libanais. De nombreux observateurs estiment que le Liban a désormais dépassé cette structure politique, qui a fait ses preuves par le passé. Reste à savoir comment les Libanais pourront continuer de fonctionner à l’intérieur de ce système tout en renforçant leur sentiment d’identité nationale aux dépens de celui d’appartenance religieuse.

Luna Farhat/Service de Presse de Common Ground – Un des aspects positifs du système libanais, qui compte 18 rassemblements religieux officiellement reconnus, c’est qu’il permet à toutes les communautés religieuses d’avoir une représentation dans le gouvernement, de participer à la gestion des affaires de l’Etat et de contribuer à son essor.

Cette formule a été élaborée dans le Pacte national non écrit de 1943, adopté lors de l’accession à l’indépendance, qui a débouché sur une répartition attribuant : aux maronites, la présidence de la république, par élection de l’assemblée nationale ; aux sunnites, la présidence du Conseil des ministres ; aux chiites, la présidence de l’assemblée nationale. A l’assemblée nationale, les sièges sont répartis entre chrétiens et musulmans selon un rapport de 6 à 5, équilibre qui a en principe tenu jusqu’en 1989.

Pour certains, la guerre civile qui a ravagé le pays de 1975 à 1990 est due au fait que la répartition confessionnelle était inadaptée pour assurer que toutes les mouvances religieuses soient équitablement représentées au gouvernement.

En somme, s’il est vrai que le système a été conçu pour assurer l’équilibre politique entre plusieurs communautés confessionnelles et garantir une coexistence pacifique entre elles, sa conception fondamentalement confessionnelle donne plus de poids à l’appartenance religieuses qu’à la Lire le reste de cette entrée »

Posted in Billets & Opinions, Culture & Société, Dossiers, Géneral | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Programme politique de la Résistance libanaise, Hezbollah

Posted by jeunempl sur avril 24, 2009

MPLBelgique.org

« Programme politique du Hezbollah libanais traduit par Mouhamad Wehbe en collaboration avec translationbelgium et Al-manar Lebanon. »

hezbollah-drapeauDans la réforme politique

-L’abolition du sectarisme politique à travers la création d’un haut comité national pour l’abolition du confessionnalisme politique, comme stipulé dans l’accord national libanais.

-Une nouvelle loi électorale :
Une bonne réforme ne peut se compléter que dans l’élaboration d’une loi électorale moderne basée sur la proportionnalité, en même temps il faut parachever la réforme de la Constitution.

-Un développement équilibré :
Le principe d’un développement équilibré représente l’un des piliers de la réforme politique et, à cette fin, le texte a été prévu dans la Constitution réintroduction du ministère de la Planification, pour anticiper les besoins de toutes les régions dans les différents secteurs.

– La décentralisation administrative :
Le texte de la Constitution, dans son introduction, a reconsidéré les divisions administratives, en tenant compte de l’assimilation et la préservation de la coexistence. Or la décentralisation administrative, signifie : accorder un plus large pouvoir administratif aux municipalités et aux provinces pour renforcer les opportunités de développement et faciliter l’achèvement des opérations et des tâches administratives.

-Le pouvoir judiciaire :
Selon la constitution libanaise, le pouvoir judiciaire est une autorité indépendante, ainsi que les pouvoirs législatif et exécutif, et sachant que le pouvoir judiciaire se doit d’être juste et impartial, il doit garantir la primauté du droit, et Lire le reste de cette entrée »

Posted in Dossiers, Géneral, Nos articles, Tayyar & Hezbollah | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | 7 Comments »

 
%d blogueurs aiment cette page :