Mouvement pour le Liban

Représentant le Courant Patriotique Libre en Belgique

Posts Tagged ‘éolien’

Plaidoyer de Bassil pour le développement des énergies renouvelables

Posted by jeunempl sur septembre 28, 2013

(L’Orient le Jour)

Energies renouvelables« Le Liban est doté d’un environnement riche, grâce à ses nombreuses ressources humaines et naturelles, et se doit ainsi de jouer un rôle local, régional et international de porteur d’idées », a affirmé le ministre sortant de l’Énergie et de l’Eau Gebran Bassil. Son discours a eu lieu au cours de l’ouverture du quatrième forum de l’énergie à Beyrouth, organisé par le ministère de l’Énergie et de l’Eau, et le Centre libanais pour la préservation de l’énergie (LCEC), en coopération avec le Programme des Nations unies pour le développement (PNUD), l’Union européenne (UE) et la Banque mondiale (BM). Le ministre palestinien de l’Énergie, Omar Kettaneh, était présent parmi les personnalités, ainsi que de nombreux ambassadeurs et responsables politiques et militaires des pays arabes.

« Il est aujourd’hui nécessaire d’investir dans les énergies renouvelables qui devront petit à petit se forger une place parmi les hydrocarbures classiques », a indiqué M. Bassil. « Ce forum qui se tient au Liban doit ainsi devenir un lieu d’échanges et de création pour repenser nos politiques énergétiques et mettre en place de nouveaux mécanismes d’application », a-t-il poursuivi.

Pour le ministre sortant de l’Énergie et de l’Eau, il n’y a pas lieu de s’inquiéter de la place que peut dans l’avenir prendre l’énergie renouvelable. « Les deux types d’énergie, renouvelable et traditionnelle, se complètent, et l’une ne peut pas fonctionner sans l’autre », a-t-il souligné. En ce qui concerne les énergies renouvelables, le ministre a insisté sur la nécessité de mettre en place la législation concernant l’importation des ampoules à basse consommation et l’énergie solaire en général. « À ce jour, seuls 70 projets d’énergie renouvelables ont été exécutés, mais nous travaillons à échelle locale et internationale pour attirer le secteur privé », a indiqué M. Bassil. « Un projet de centrale solaire à Nahr Beyrouth qui produira 10 mégawatts (MW) est en cours d’étude, et les résultats de l’appel d’offres seront annoncés le 17 octobre », a-t-il poursuivi. Un autre projet de Lire le reste de cette entrée »

Publicités

Posted in Economie, Géneral | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Roy Mahfouz parie sur le vent pour ramener la lumière au Liban

Posted by jeunempl sur octobre 5, 2012

(L’Orient le Jour – Marisol Rifai)

Note du MPLBelgique.org : Un article intéressant malgré le côté partisan et trompeur de la rédactrice. Pour rappel, le ministre Gebran Bassil a présenté il y a plus d’un an, un projet de loi pour permettre le rachat par l’EDL de toute production alternative d’électricité, qu’elle soit éolienne, hydraulique ou solaire. Cette loi est en attente d’approbation par la commission de l’énergie, présidée par le député du Courant du Futur Mohammad Kabbani, avant d’accéder au vote du parlement.

Un fort potentiel éolien, une ressource inépuisable et un déficit énergétique énorme : qu’attend le Liban pour faire confiance aux vents ?

Alors que l’instabilité sécuritaire semble s’installer durablement, que les conflits sociaux battent leur plein et que l’annonce d’importants gisements d’hydrocarbures offshore font rêver, parler d’énergies renouvelables ne semble pas être l’intérêt premier des Libanais. Et pourtant, un homme, Roy Mahfouz, en a fait son pari. « L’énergie éolienne est une ressource inépuisable et à fort potentiel, qui pourrait garantir au Liban une production durable, propre et peu coûteuse à long terme. »

Roy Mahfouz quitte le Liban en 1989 pour étudier en Allemagne et se spécialiser au fil des ans en génie de l’énergie. Il est aujourd’hui le président de la compagnie H2Air qu’il a fondée en France en 2007 et qui est spécialisée dans l’étude et la création de parcs éoliens. La société compte 20 salariés et prévoit de doubler ses effectifs dans un an. Cette croissance, M. Mahfouz l’explique par la volonté de l’État français d’encourager les énergies renouvelables. « Le gouvernement s’est donné pour objectif une production de 20 000 mégawatts (MW) d’énergie éolienne d’ici à 2020, contre 5 500 MW aujourd’hui. » Et pour attirer les investisseurs, il a mis en place un outil de sécurisation communément appelé « obligation d’achat », qui assure au producteur un tarif Lire le reste de cette entrée »

Posted in Dossiers, Economie, Géneral | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , | 4 Comments »

Les énergies renouvelables pourraient-elles sauver le secteur de l’électricité ?

Posted by jeunempl sur juillet 11, 2012

Soraya Hamdan – L’Orient le Jour

Note du MPLBelgique.org : Malgré quelques approximations, l’article est intéressant à lire. Dommage qu’il ne mentionne pas les efforts du ministre Gebran Bassil à faire passer une loi autorisant le secteur privé à exploiter sa production d’électricité. Loi prête depuis plusieurs mois et qui se heurte à l’opposition des ministres du clan Sleiman, Mikati et Joumblatt.

Doté d’un potentiel énergétique naturel extrêmement riche, le Liban n’aurait-il pas intérêt à se tourner vers les énergies alternatives pour combler les lacunes du secteur électrique ? Car outre les avantages environnementaux des énergies renouvelables, le Liban croule sous le poids d’une facture pétrolière qui ne cesse de grimper. En parallèle, la capacité de production d’EDL oscille entre 1 500 et 1 800 mégawatts pour des besoins locaux à hauteur de 2 200 à 2 400 mégawatts.

Dans un contexte de grogne sociale, de rationnement électrique et de coupures à répétition, le Liban n’aurait-il pas intérêt à se tourner vers les énergies renouvelables pour compenser de graves déficiences en matière production énergétique ? Car le pays du Cèdre ne manque pas de ressources naturelles, encore faut-il les exploiter. Le Liban est ainsi doté d’un potentiel éolien et hydraulique estimé respectivement à 1 500 et 600 mégawatts. Rappelons qu’il s’était engagé en 2009, lors du sommet de Copenhague, à produire 12 % de son énergie à partir de sources dites « vertes ».

Outre l’aspect environnemental, l’enjeu est d’autant plus important que le Liban importe la quasi-totalité de ses besoins énergétiques et croule sous le poids d’une facture pétrolière qui n’en finit pas de grimper. En 2010, cette dernière s’était effectivement élevé à 3,74 milliards de dollars, tandis qu’elle a culminé à 5,26 milliards de dollars en Lire le reste de cette entrée »

Posted in Billets & Opinions, Economie, Géneral | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Electricité : l’atlas des vents du Liban évalue le potentiel éolien à 1500 mégawatts

Posted by jeunempl sur janvier 25, 2011

Le Commerce du Levant

L’atlas national des vents du Liban, publié officiellement mardi, identifie les sites les plus venteux du pays et permet d’estimer la capacité de production d’énergie éolienne à 1500 mégawatts, soit environ 90% de la capacité de production électrique actuelle.

C’est bien davantage que les 110 mégawatts alloués aux énergies renouvelables dans le plan pour le secteur de l’électricité adopté en Conseil des ministres en 2010, a souligné le ministre sortant Gebran Bassil, lors de la publication de ce travail scientifique.

Plusieurs régions ont été repérées comme prometteuses, notamment dans le Akkar et Jabal el-Cheikh. La carte des vents s’étend aussi sur un espace maritime allant jusqu’à 20 Km des lignes de base côtières.

Initié il y a plusieurs années, le projet de constitution d’un atlas des vents a été reporté à plusieurs reprises avant d’être repris « de zéro » en 2010, selon le directeur général du Centre pour la conservation de l’Energie, (LCEC), Pierre Khoury. Il s’inscrit dans le cadre du projet CEDRO pour la promotion des énergies renouvelables au Liban.

Lancé en 2007 par le Programme des Nations unies pour le développement (PNUD), en partenariat avec les ministères de l’Energie et des Finances et le Conseil pour le développement et la reconstruction (CDR), le projet CEDRO, qui s’achève en octobre 2012, dispose d’un budget de 9,73 millions de dollars, intégralement financé par l’Espagne.

L’installation d’éoliennes dans diverses régions libanaises reste aujourd’hui tributaire de l’évolution du cade légal du secteur de l’énergie, la production électrique étant un monopole d’Electricité du Liban.

Posted in Actualité Tayyar-CPL, Culture & Société, Dossiers, Economie, Géneral | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | 1 Comment »

Le Liban se dote d’un plan national d’efficacité énergétique

Posted by jeunempl sur décembre 22, 2010

Le Commerce du Levant

Le ministre de l’Energie et de l’Eau, Gébran Bassil, a présenté mardi un plan national d’efficacité énergétique, faisant du Liban le premier pays arabe à se doter d’un tel plan. L’efficacité énergétique consiste à maîtriser et réduire les consommations d’énergies, en agissant aussi bien sur le plan technique que comportemental.

Le plan doit encore être approuvé par le Conseil des ministres, mais s’il est intégralement mis en œuvre, il permettra de réduire la demande d’énergie de 5% d’ici cinq ans, avec une moyenne de 1% par an, et d’assurer 12% de la production du pays à partir d’énergies renouvelables d’ici à 2020, a indiqué Bassil.

Le plan présenté par le ministre repose sur quatorze initiatives clés :
– La mise en place d’un cadre législatif relatif à l’efficacité énergétique et la création d’un office public pour l’efficacité énergétique.
– Le remplacement des Lire le reste de cette entrée »

Posted in Actualité Tayyar-CPL, Culture & Société, Dossiers, Economie, Géneral | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Energie renouvelable – Projet: Eclairage vert à Midane

Posted by jeunempl sur novembre 20, 2010

Le Commerce du Levant

La municipalité de Midane à Jezzine, dans le Sud du Liban a inauguré samedi un prototype d’éclairage public hybride combinant énergies solaire et éolienne, et utilisant des lampes LED.

Le prototype, qui a coûté 3000 dollars, a une autonomie de quatre jours, en raison de 10 heures d’éclairage par jour, sans soleil ni vent, « des conditions climatiques improbables dans la région », explique Elie Aouad, l’ingénieur qui a mis au point ce projet, au Commerce du Levant.

L’étude du projet a commencé l’année dernière lors d’un concours lancé par un des émigrés originaires de Midane pour l’ensemble de la région de Jezzine. Elie Aouad a remporté le troisième prix.

Aouad ne compte pas en rester là. Il espère passer à l’exécution de son projet, en deux temps. La première étape consiste à changer les 120 ampoules actuelles de l’éclairage public du village par des lampes LED, d’une puissance de 60 watts chacune, tout en restant connecté au réseau électrique. « Rien qu’avec cette mesure, on économisera de 80 à 85 % de la facture électrique, qui est de l’ordre de 13 000 dollars par an aujourd’hui », souligne-t-il. Cette étape devrait coûter entre 85 et 95 000 dollars, selon Aouad. Ces coûts sont à étaler sur dix ans, la durée de vie moyenne d’une lampe LED étant de loin plus importante qu’une lampe traditionnelle. Ce qui réduirait les coûts d’entretien et de remplacement des lampes. Sans oublier que ce type d’éclairage est Lire le reste de cette entrée »

Posted in Actualité Tayyar-CPL, Culture & Société, Dossiers, Géneral | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Windeo se lance à l’assaut du marché moyen oriental

Posted by jeunempl sur octobre 5, 2010

Iloubnan

Windeo a profité de la tenue du forum Beirut Energy ce jeudi 30 septembre et vendredi 1er octobre 2010 pour annoncer l’ouverture de ses bureaux dans la capitale libanaise. L’entreprise propose une «solution» pour mettre fin aux coupures électriques subies par les Libanais : que particuliers et entreprises profitent des conditions climatiques favorables du pays et s’équipent en éoliennes et/ou panneaux photovoltaïques.

«Le Liban a beaucoup de potentiel en matière d’énergies renouvelables. Tout reste à faire. Quand vous voyez la situation du secteur de l’électricité dans le pays, les énergies vertes représentent une vraie solution au quotidien» explique, enthousiaste, Loïc Pequignot, PDG de Windeo. L’entreprise, leader du petit éolien en Europe et sa filiale Sunneo pour la branche solaire, s’implantent tout juste au Moyen Orient et ont choisi Beyrouth pour y ouvrir leurs bureaux, cette ville « au carrefour de l’Orient et de l’Occident. »

Le créneau de Windeo : développer des solutions adaptées, éoliennes ou photovoltaïques, pour la production privée d’énergie renouvelable. L’entreprise accompagne le particulier, l’entreprise ou la collectivité qui souhaite développer un projet d’énergie verte. Pour l’instant, aucune installation n’a été inaugurée dans le pays. « Mais ça promet » annonce Wajdi Habib, Président de Windeo Middle East. Une éolienne doit prochainement être installée dans une exploitation agricole dans la Bekaa, près de Zahlé.

Les constructeurs ne manquent pas d’arguments pour louer les avantages de leurs produits. L’argument écologique bien sûr. Les éoliennes et autres panneaux photovoltaïques produisent de l’énergie renouvelable, sans pollution. Quant à l’argument économique, il se veut rassurant. « L’investissement est Lire le reste de cette entrée »

Posted in Culture & Société, Economie, Géneral, Relations Liban-Belgique/UE | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , | 2 Comments »

Economie : Bassil se penche sur les énergies renouvelables

Posted by jeunempl sur octobre 1, 2010

ANI

Le ministre de l’Eau et de l’Energie Gebran Bassil, la ministre des Finances Rayya Hasan et le ministre de l’Environnement Mohammad Rahhal, se sont mis d’accord vendredi sur un plan solide et actif pour les énergies renouvelables et permettant un bénéfice à long terme de l’économie et des citoyens.

Cette conclusion a été bâtie au terme du séminaire portant sur  » les énergies renouvelables », sous le patronage du ministre Bassil, à l’Hôtel Metropolitan à Sin el Fil-Beyrouth, avec le soutien de la Ligue arabe et du PNUD. Ministre Rayya Hasan et Mohammad Rahal ont également participé au séminaire.

M. Bassil a confirmé que la première ébauche d’un plan national pour la préservation et l’orientation de l’énergie était prête et attendait les futures législations pour son application. Ces lois présenteront un plan clair et stratégique au gouvernement libanais dans le domaine de la conservation de l’énergie et de l’obtention d’énergies renouvelables. « Ceci est vital pour un pays comme le Liban avec les changements environnementaux en cours », a déclaré Bassil, « parce que le climat est l’une des attractions touristiques de ce pays. »

L’énergie, ou plutôt l’énorme gaspillage de l’énergie, est devenue une cause quotidienne des pertes financières subie par le gouvernement et les citoyens. « Le gouvernement dépense un demi-million de dollars par heure sur l’énergie « , a expliqué Bassil,  » nous avons donc donné la priorité à cette question. » Une fois ce problème résolu, la situation financière du Liban commencera à guérir. Bassil a préconisé Lire le reste de cette entrée »

Posted in Actualité Tayyar-CPL, Economie, Géneral | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Interview – Ali Darwiche : «L’Etat doit soutenir ceux qui protègent l’environnement»

Posted by jeunempl sur août 15, 2010

Propos recueillis par Hassan Abbas – Les Hirondelles

Tous les dossiers du développement durable sont liés les uns aux autres. C’est en tout cas la philosophie d’Ali Darwiche, secrétaire général de l’organisation non gouvernementale libanaise Green Line.

De nombreuses voix s’élèvent pour pousser des pays comme le Liban à développer les énergies renouvelables. Que pensez-vous de ce dossier?

Il faut évidemment dépasser notre dépendance envers les énergies fossiles qui sont très polluantes et dont les réserves ne sont pas infinies. Car même sans penser à la protection l’environnement, il faut chercher d’autres sources d’énergie! Tous les experts en énergie s’accordent à dire qu’il n’y a rien de durable. Si nous consommons, nous épuisons les ressources. Le pétrole, l’énergie nucléaire et le charbon sont toutes des ressources épuisables. Par conséquent, si notre génération s’appuie uniquement sur elles, nous ne laisserons rien aux générations futures. Nous ne pouvons pas fonder une économie sur des ressources finies.

Où se situe le Liban à ce niveau?

Au Liban, nous ne reposons que sur le pétrole, alors qu’il faudrait infléchir la contribution du Liban au changement climatique. De plus, la pollution due à Lire le reste de cette entrée »

Posted in Billets & Opinions, Culture & Société, Dossiers, Géneral | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

L’énergie solaire thermique au Liban : potentiel, réalisations et défis

Posted by dodzi sur décembre 17, 2009

L’Orient le Jour

Par Dalal MEDAWAR

L’ensoleillement annuel du Liban permettrait de produire entre 2 et 6 kilowatts-heure d’électricité au mètre carré (kWh/m2).

Au moment même où le sommet de l’ONU sur le climat à Copenhague entre dans sa seconde semaine et que les chefs d’État du monde entier tentent de trouver un accord sur le changement climatique, une question se pose : le Liban s’est-il engagé sur la voie verte, notamment au niveau de l’énergie solaire ?

Il est évident que le Liban possède des ressources naturelles remarquables … et exploitables, ne serait-ce qu’au seul niveau de l’énergie solaire, sans prendre en considération l’hydraulique ou l’éolien. En effet, le pays possède une moyenne d’ensoleillement de 300 jours par an, soit de quoi produire potentiellement entre 2 et 6 kilowatts-heure au mètre carré (kWh/m2).

Un chemin parsemé d’embûches

Cependant, la loi 462 votée en septembre 2002 dans le but de réglementer le secteur de l’énergie n’a toujours pas été appliquée. Il n’est donc pas possible pour le moment de revendre l’électricité produite par les technologies vertes (solaire, éolienne, hydraulique…), ce qui pose problème aux compagnies désirant exploiter le potentiel énergétique à portée de main.

Plusieurs organisations et associations, dont notamment le Centre libanais pour la conservation de l’énergie (LCECP), se sont de ce fait mobilisées au cours de ces dernières années afin que la réforme du secteur de l’énergie soit concrétisée. Pour M. Albert Khoury, directeur général adjoint de la compagnie privée Électricité de Aley (E-Aley), qui travaille notamment sur une campagne d’informations sur l’énergie solaire en partenariat avec le programme des Nations unies pour le développement au Liban (PNUD), il ne fait aucun doute que les énergies renouvelables représentent l’avenir : « L’énergie éolienne est compétitive (sur le marché), l’énergie solaire thermique est essentielle. » Lire le reste de cette entrée »

Posted in Actualité Tayyar-CPL, Culture & Société, Géneral | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | 3 Comments »

 
%d blogueurs aiment cette page :