Mouvement pour le Liban

Représentant le Courant Patriotique Libre en Belgique

Posts Tagged ‘Entente’

Aoun : Dans les questions nationales, il n’y a pas de compromis possible, mais un choix

Posted by jeunempl sur mars 15, 2010

(L’Orient le Jour)

Pour le 21e anniversaire de la fondation du Courant patriotique libre qui coïncide avec le lancement de la guerre de libération le 14 mars 1989, le général Michel Aoun a prononcé un important discours dans lequel il a expliqué sa vision de l’abolition du confessionnalisme et de la stratégie de défense du Liban.

Le général Aoun a commencé par préciser qu’il ne faut pas abolir le confessionnalisme politique, mais le confessionnalisme tout court, car jusqu’à présent, l’abolition du confessionnalisme politique dans les fonctions publiques de deuxième, troisième et quatrième catégories a été un échec, créant une allégeance communautaire encore plus grande chez les candidats. Il a posé deux conditions pour accepter l’abolition du confessionnalisme politique : l’adoption d’un programme éducatif qui commence dans les classes primaires et se poursuit jusqu’aux classes secondaires pour familiariser les élèves avec cette notion, et la lutte contre la corruption.

Aoun a insisté sur le fait que le changement et la réforme sont un processus permanent, porteur de salut pour tous. Il a invité les Libanais à avoir l’esprit rebelle, car seuls les rebelles peuvent provoquer les changements, ajoutant que si certains ne veulent pas la réforme, elle peut être réalisée par une partie, mais il faut préserver le dynamisme et ne pas craindre qui que ce soit.

Le chef du CPL a affirmé qu’il compte structurer son parti et que l’opération a commencé en octobre et doit se poursuivre. En même temps, il se consacre à l’édification de l’État, qui, pour le moment, fonctionne, selon lui, de façon arbitraire. Il a ajouté qu’il compte encourager les jeunes, Lire le reste de cette entrée »

Posted in Actualité Tayyar-CPL, Géneral | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

4ème anniversaire du document d’entente CPL-Hezbollah, Général Aoun pour la OTV: Il faut que les gens se posent les bonnes questions : est-ce que ce document a pu instaurer une stabilité et une sécurité sur le terrain ou non ?

Posted by jeunempl sur février 10, 2010

RPL France

Dans une interview accordée à la télévision OTV à l’occasion du quatrième anniversaire de la signature du document d’entente entre le Hezbollah et le CPL, le général Michel AOUN a considéré que celui-ci a « permis d’atteindre le but pour lequel il a été établi, à savoir la stabilité dans le pays après avoir favorisé l’ouverture des régions les unes aux autres et la suppression des séquelles de la guerre ancrées dans les esprits ».
Il a indiqué que « la majorité des clauses proposées ont été acceptées et réalisées au niveau national ». En détail, le Général AOUN a cité « le dialogue national est devenu le moyen de régler les différends comme l’a stipulé l’article 1 du document. De même, la démocratie consensuelle a été consacrée en pratique (article 2) et les relations diplomatiques avec la Syrie établies (article 8). La décision de régler le dossier des armes de la Résistance (article 10) a été remis à l’unanimité à la conférence de dialogue ».

Le Général AOUN a précisé que quelques articles non pu être mis en application encore soit faute de conditions favorables ou pour d’autres raisons . Comme par exemple le dossier des personnes portées disparues. Pour le Général, les mesures qui doivent être prises concernant ce dossier doivent être applicables sur tous, quelque soit l’identité ou la nationalité de la personne en question. Il y a des disparus libanais comme des disparus d’autres nationalités. Il y en a aussi qui ont disparu et qui peuvent se trouver en dehors du Liban. Le gouvernement libanais devrait adopter Lire le reste de cette entrée »

Posted in Actualité Tayyar-CPL, Dossiers, Géneral, Liban dans l'Histoire, Tayyar & Hezbollah | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Recueil de reportages et articles expliquant le document d’entente entre le Hezbollah et le Courant patriotique libre

Posted by jeunempl sur février 6, 2010

MPL Belgique

Cette page est consacrée au document d’entente entre le Hezbollah et le Courant patriotique libre.

Ci-dessous un reportage de la OTV diffusé à l’occasion des 3 ans de la signature du Document d’entente :

Posted in Dossiers, Liban dans l'Histoire, Tayyar & Hezbollah | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

La place qu’occupe le Liban dans le conflit du Moyen-Orient

Posted by jeunempl sur novembre 6, 2009

Libnanews – Myrna Naoum – Ghazieff

Peut-on tenir le pays des cèdres à l’écart, le soustraire à son environnement?

Drapeau LibanCarte - MondeMême si nous le voulions, nous ne pouvons arracher le Liban à son appartenance régionale sans risquer d’en altérer les racines voire les endommager irrémédiablement.

Avant la défaite de l’ « homme malade » qu’était l’empire Ottoman et la création « du Grand Liban », nos villes faisaient partie des provinces de l’empire en question, au même titre que les villes syriennes et palestiniennes entre autres. Il n’est pas étonnant donc de retrouver, hors des frontières libanaises aujourd’hui, en Syrie, en Palestine, en Jordanie ou en Irak des personnes portant le même nom. A l’époque un commerçant beyrouthin père de six ou sept enfants et pour le développement de son entreprise envoyait ses fils s’établir à Haïfa, à Damas… Cet exemple, à priori anodin, prouve à lui seul l’existence d’un lien qu’on ne peut défaire, le lien de sang.

Advint ensuite l’époque glorieuse de la colonisation -que l’Europe associe trop au progrès civilisateur pour que l’on trouve quelque chose de répréhensible dans le fait d’aller coloniser  des provinces ottomanes- où les anglais et les français se partagèrent le gâteau, certains ont même été jusqu’à prétendre que la création du grand Liban dans ses frontières actuelles, la proclamation de son indépendance, avaient un but bien précis, celui de paver la route pour ce qui allait devenir quelques années plus tard Israël*. Malgré la partition de ce qui fut « la grande Syrie » subsistent aujourd’hui encore, des similitudes sociologiques, des intérêts politiques et vitaux communs aux anciennes provinces ottomanes. Le communautarisme et le confessionnalisme figurent en bonne place au « hit parade », au grand jour au Liban, tapis dans l’ombre en Syrie et en Irak par la force des régimes au pouvoir. (Suite à la chute du régime en Irak, nous assistons à l’émergence du confessionnalisme et à la guerre fratricide qui en découle. Les communautés palestiniennes sont elles, restées à l’abri, unies dans leur lutte, ne connaissant qu’un éclatement d’ordre politique pour l’instant).

Quelles sont les menaces réelles qui pèsent sur le Liban?

La première menace qui attend le Liban au tournant est bien une menace qui vient de l’intérieur. Dès la naissance, ce Liban indépendant a déjà développé un cancer congénital qui finira par l’anéantir ou à défaut le maintenir dans un statu quo qui le fragilise et l’empêche de s’élever au rang d’une nation. Le Lire le reste de cette entrée »

Posted in Billets & Opinions, Dossiers, Géneral, Liban dans l'Histoire, Régional | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | 2 Comments »

Naji Gharios s’adressant aux habitants de Chiyah: Tous les complots ont été déjoués et votre projet national a gagné malgré toutes les tentatives des malfaiteurs

Posted by jeunempl sur juillet 14, 2009

Tayyar.org

Naji Gharios - Elections 2009Le député Naji Gharios, membre du Changement et de la Réforme, a indiqué que le Courant Patriotique Libre (CPL), n’a jamais entravé les projets réformateurs présentés par n’importe quel parti.

Gharios a renouvelé l’insistance du Changement et de la Réforme sur une part de participation proportionnelle au sein du prochain cabinet, selon sa part de représentation au sein du parlement. « Nous assurons l’ouverture de notre bloc sur tous les autres partis politiques car l’édification d’un Etat sain nécessite la participation de tous les citoyens », a-t-il dit.

S’exprimant au cours d’un dîner avec les citoyens de Chiyah, Gharios a réitéré que le CPL entravera tout complot préparé contre le Liban et son peuple. « Nous appelons les Libanais à prendre soin et à être attentifs et bien unis pour affronter les menaces extérieures soutenues par les divergences entre les Libanais.

Gharios a salué la démarche résistante des citoyens de Chiyah depuis 1988. Il a souligné que les citoyens de cette région ont soutenu le projet du général Michel Aoun depuis ses débuts, durant la tutelle syrienne, jusqu’à la réalisation de la souveraineté et de l’indépendance en 2005 ; ils ont joué un rôle dans l’établissement de la stabilité et de l’entente entre Lire le reste de cette entrée »

Posted in Actualité Tayyar-CPL, Géneral | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

La machine à mensonges médiatiques mise en place par Saad Hariri depuis 4 ans continue de tourner à merveille

Posted by jeunempl sur juin 24, 2009

MPLBelgique.orgLe télégramme

En parcourant les articles de médias internationaux qui traitent l’information libanaise, nous sommes tombés sur une analyse, comme d’habitude tendancieuse, de ces dernières élections législatives.

Évidemment, l’analyste en question n’est autre qu’un partisan de Hariri qui se reconnaît facilement au taux de mensonges particulièrement élevé retrouvés dans cet article. Le voici avec en orange les corrections apportées aux manipulations que tente d’imposer Oussama Safa, analyste haririste, aux lecteurs peu avertis.


Le Télégramme – Propos recueillis par Thierry Dussard

Le MPLBelgique.org décortique un exemple de propagande. Il s’agit de l’interview d’un pseudo-analyste libanais, Oussama Safa, pour le compte d’un média peu soucieux de la neutralité ou de l’indépendance de son information.

safaDirecteur du Lebanese Center for Policy Studies, Oussama Safa revient sur les législatives du 7 juin. Photo T.D.

Liban. «L’attitude du Hezbollah dépend de l’Iran» (importance du titre, toujours mettre en avant le méchant Hezbollah et l’Iran que trop peu de gens font l’effort de chercher à comprendre le fond… et surtout éviter de parler du véritable danger de l’implantation palestinienne au Liban que Hariri père a entamé inconstitutionnellement en 1994 à travers la naturalisation de 100.000 d’entre eux)

Les élections législatives n’ont pas l’air d’avoir bouleversé la donne libanaise, quel bilan en tirer?

Elles se sont déroulées sans incident majeur, ce qui constitue déjà un succès (ne remettez surtout pas en question la propagande selon laquelle l’opposition devait semer le trouble après ces élections). Le scrutin traduit aussi le recul de certains clans traditionnels, ces zaïms locaux pourvoyeurs d’avantages de toutes sortes afin de récupérer des voix, au profit de machines politiques modernes comme celles de Saad Hariri (bizarre exemple de modernité, ce dernier a basé sa campagne sur l’argent, la peur de l’autre et le sectarisme), qui est le mieux placé pour devenir Premier ministre, et prendre la suite de son père (tiens, ne mérite-t-il dès lors pas le titre de zaïm familial?), assassiné en 2005.

Le général Michel Aoun reste le principal leader chrétien, et retrouve les 21 (il a pourtant augmenté à 27) députés qu’il avait au départ, est-ce pour lui une opération blanche?

Non (attention, le Haririste a pour spécialité depuis 1992 de marginaliser le Courant Patriotique Libre du général Aoun, et à travers lui, les chrétiens), il est le grand perdant (passer de 21 à 27 députés et former le second bloc parlementaire signifie perdre) de ces élections, et ne rassemble plus que 48% des chrétiens (plus de 52% au minimum selon les chiffres officiels), contre 70% auparavant (tient, pour la première fois, un haririste accepte de parler des 70% et Lire le reste de cette entrée »

Posted in Billets & Opinions, Géneral, Nos articles | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | 16 Comments »

Sayyed Nasrallah promet aux Israéliens « une riposte inimaginable » s’ils s’aventurent à mener une nouvelle offensive contre le Liban

Posted by jeunempl sur mai 26, 2009

El Nashra

sayyed-nasrallah_general-aounLe secrétaire général du Hezbollah, Sayyed Hassan Nasrallah, a entamé son discours, prononcé à l’occasion de la « Fête de la Libération » du Liban-Sud, en félicitant « les Libanais et le monde arabe à l’occasion de cette fête que nous ont offerte les martyrs, les familles de martyrs, et les combattants. »
« Cette journée commémore la victoire de la résistance libanaise sur la plus forte des armées de la région », a rappelé Sayyed Nasrallah, avant de poursuivre que « cette journée a eu un impact essentiel sur la région », notant en particulier « l’impact qu’elle a eu sur le lancement de l’Intifada d’Al-Aksa. »
Sur le plan politique, Sayyed Nasrallah a affirmé que le Hezbollah ne s’est pas mêlé à la politique « pour le pouvoir ou pour des sièges mais pour préserver le pays », ajoutant que de ce fait, le Hezbollah « n’a jamais cherché à entrer en conflit avec quiconque. »

Sur un autre plan, Sayyed Nasrallah a appelé les partisans du Hezbollah à entretenir avec leurs frères druzes les meilleurs relations qui soient, ajoutant à l’adresse des druzes, que « la communauté chiite n’est pas votre ennemie », et de même, à l’adresse des chiites, « les druzes et surtout le Partis Socialiste Progressiste ne sont pas vos ennemis. »

Sayyed Nasrallah s’est ensuite arrêté sur l’alliance du Hezbollah avec le Courant Patriotique Libre, affirmant que les deux partis communiquent depuis les années 90. « Même lorsque le CPL faisait face à Lire le reste de cette entrée »

Posted in Géneral, Tayyar & Hezbollah | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Elections 2009 – Biographie : Michel Naim Aoun (Kesrouan)

Posted by jeunempl sur mai 15, 2009

Tayyar.org

Michel Aoun, chef du Courant Patriotique Libre ainsi que du bloc du Changement et de la Réforme, est candidat à l’un des 5 sièges maronites du Kesrouan où il y préside la liste du Changement et de la Réforme.

michel-aoun_electionsLe plus jeune commandant en chef de l’Armée libanaise (1984-1990), ancien Premier ministre du Liban (1988-1990), le « Général », comme l’appellent les Libanais, est aujourd’hui député de Kesrouan-Jbeil, chef du Bloc parlementaire du changement et de la réforme (formé de 22 députés de toutes les communautés libanaises) au Parlement libanais, et chef de l’Opposition libanaise.

Michel Aoun est né le 18 février 1935 à Haret Hreik, un village chrétien-chiite de la banlieue sud de Beyrouth. Il est le fils de Naim Aoun, agriculteur, et de Marie née Aoun, mère au foyer. Sa famille compte six enfants dont trois garçons et trois filles. Il fait ses études à Beyrouth chez les Frères des Écoles Chrétiennes et à l’école du Sacré-Cœur. Adolescent, il fut contraint, pour des raisons économiques familiales, d’abandonner ses études tout au long d’une année scolaire, au cours de laquelle il travailla comme apprenti en dessins industriels dans un bureau d’études d’ingénierie. De retour à l’école, il accomplit en une année avec succès le programme éducatif prévu normalement pour deux ans.

Bien qu’issu d’une famille chrétienne maronite, fortement attachée aux valeurs spirituelles, Michel Aoun a réussi, durant sa jeunesse, à établir des liens d’amitié avec nombre de ses compères musulmans. « Nous n’avons jamais conçu des a priori de distinctions entre Ali et Pierre, ou entre Hassan et Michel », dira-t-il. « Nous partagions les mêmes repas et nous passions les nuits les uns chez les autres. Leurs fêtes religieuses étaient les nôtres et les nôtres furent les leurs. »
Durant cette enfance, deux évènements majeurs marquèrent fortement le devenir de Michel Aoun ; ils formeront en lui un esprit rebelle s’engageant pour la défense des droits de la patrie et de ses fils. Le premier consiste en les harcèlements des femmes de son village par les soldats sénégalais en service près de l’Armée française durant le mandat, en les années quarante ; l’autre en l’occupation des maisons de Haret Hreik par des soldats australiens des Forces Alliées, lors de la seconde guerre mondiale, tirant de leur sommeil les villageois, parmi lesquels il se trouvait avec sa famille.
C’est dans cet esprit, qu’il s’engagea, en 1948, à l’âge de 13 ans, comme volontaire participant à la distribution des aides humanitaires aux réfugiés palestiniens accueillis au Liban.

Le 30 novembre 1968, il épouse Nadia el-Chami. Le couple a trois filles : Mireille, Claudine et Chantal et a aujourd’hui huit petits-enfants. Michel Aoun a toujours montré un grand attachement aux valeurs familiales, et l’appui de sa famille qui ne lui a jamais manqué, a certainement été essentiel aux heures les plus difficiles de sa vie.

La carrière militaire

Le 1/10/1955, Michel Aoun entre à l’école militaire comme élève officier. Il obtient son premier grade comme sous lieutenant dans l’artillerie le 30/9/1958. Il est nommé capitaine en 1968, commandant en 1974, lieutenant colonel en 1975 et colonel en 1980.

De 1959 à 1972, Aoun occupe plusieurs fonctions dans l’Armée de l’artillerie dans plusieurs régions libanaises. En août 1973, il est muté à Saida au sud du Liban, chargé du commandement du bataillon de la 2ème artillerie. Début 1976, lors des accrochages opposant l’Armée libanaise à l’Armée de libération de la Palestine (ALP), Michel Aoun Lire le reste de cette entrée »

Posted in Actualité Tayyar-CPL, Dossiers, Géneral, Liban dans l'Histoire | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Allocution du général Michel Aoun: à l’occasion de la présentation du programme électoral du Courant Patriotique Libre le 7 mai 2009

Posted by jeunempl sur mai 9, 2009

Tayyar.org

Programme CPL1

Chers concitoyens et concitoyennes,

Chères mères, chers pères, chers jeunes,

Auguste assemblée,

Je ne m’adresse pas à vous aujourd’hui pour vous parler d’un communiqué électoral qui concrétise vos ambitions et vos attentes puisque notre programme est assez éloquent et parle pour lui-même ; ni pour vous rappeler les élections électorales  qui auront lieu dans un mois puisque c’est avec impatience que vous les attendez pour dire votre mot décisif dans notre processus de changement et de réforme. Je m’adresse à vous plutôt pour raviver votre mémoire et vous rappeler ce que nous avons tous enduré dans ce pays et toutes les tentatives dont nous faisons l’objet à tous les niveaux pour nous empêcher d’effectuer le bon choix. Les forces au pouvoir cherchent à oblitérer la mémoire du citoyen libanais et à remplacer tous les souvenirs factuels qu’elle renferme et condamne irrévocablement par des sensations primaires qui nous éloignent de l’essence même des élections visant à demander des comptes aux responsables pour avoir noyé notre société dans un bourbier de crises chroniques. Une grande partie de nos ressources humaines et matérielles a déjà été épuisée et la situation continue à se dégrader menaçant même notre société de l’effondrement total si toutes les forces vives du pays ne s’unissent pas pour se libérer du joug des factions mafieuses au pouvoir.

Treize ans auparavant, le 15 juillet 1996, je vous avais  appelé à continuer à boycotter les élections parce qu’elles ne vous permettaient pas alors de choisir les Lire le reste de cette entrée »

Posted in Actualité Tayyar-CPL, Géneral | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Syrie-Liban – conférence de Damas: le respect de la souveraineté au centre des relations

Posted by jeunempl sur avril 20, 2009

Ria Novosti

Les rapports entre la Syrie et le Liban doivent reposer sur « le respect réciproque de la souveraineté, de la liberté et de l’indépendance », est-il indiqué dans le document final d’une conférence qui s’est terminée dimanche à Damas.

« Les relations diplomatiques établies par la Syrie et le Liban en 2008 pour la première fois dans l’histoire des deux pays, permettront d’éviter les accusations, les erreurs et la tension », stipule le document cité par les médias syriens.

La conférence de Damas qui a réuni environ 150 représentants de la société, de la culture et de la science, a porté sur les aspects « culturel, social, politique et économique des relations syro-libanaises de ces dernières décennies ».

La Syrie et le Liban, autrefois sous mandats français, ont accédé à l’indépendance il y a plus de 60 ans. En 2005, la Syrie a retiré ses troupes du Liban dont elle avait contrôlé la politique pendant presque trente ans. Les relations entre les deux pays se sont dégradées après l’arrivée au pouvoir au Liban d’une équipe pro-occidentale qui a accusé Damas d’être impliqué dans le meurtre de l’ex-premier ministre Rafic Hariri en février 2005 et de s’ingérer dans les affaires intérieures libanaises.

La situation s’est assainie depuis que les leaders de la majorité pro-occidentale et de l’opposition ont signé un accord de réconciliation en mai 2008 à Doha. Cet accord a permis de mettre fin à une crise politique d’un an et demi, d’élire Michel Sleimane à la présidence libanaise et de former un gouvernement d’unité nationale.

Posted in Géneral | Tagué: , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

 
%d blogueurs aiment cette page :