Mouvement pour le Liban

Représentant le Courant Patriotique Libre en Belgique

Posts Tagged ‘ennemi’

Elle ne renonça… ni se dérobera à son devoir

Posted by jeunempl sur août 1, 2010

Armée Libanaise

Dans l’imagination de chaque citoyen réside un soldat prêtant serment à Dieu d’accomplir son devoir complet en défendant les couleurs du drapeau de son pays. Une fois que les dangers tempêtent et le clairon retentit, il se dresse pour être le bouclier défendant son peuple, le protégeant du mal des ennemis, et se sacrifie afin de le sauver jusqu’à la dernière goutte de son sang.
Dans l’imagination de chaque soldat réside un citoyen, le contemplant avec toute confiance et respect, le considérant comme étant la soupape de sécurité et le seul sauveur lors des crises. Il offre tout pour les boucliers de la patrie; c’est alors que son frère le soldat répond en lui promettant une vie libre et prospère de tranquillité et de stabilité.

Entre cette scène et l’autre, se manifeste le sens de la solidarité entre l’Armée et ses citoyens, se dessine l’image du Liban unifié, surgissant toujours des crises et se dirigeant avec toute confiance vers le devant. Quels que soient le lieu ou le temps, le sang des martyrs demeure le flambeau illuminant le trajet d’une Armée dépassant les soixante quatre années…. Mais ne renonça pas…et ne se dérobera jamais à son devoir.

1- Aube de l’Armée

Le 1er aout 1945 est la date officielle de la fondation de l’Armée Libanaise. Or son âge vrai ne se résume pas par certaines décennies, car l’Armée Lire le reste de cette entrée »

Publicités

Posted in Culture & Société, Dossiers, Géneral, Liban dans l'Histoire | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Riyad et Téhéran s’affrontent par cimetière interposé

Posted by dodzi sur janvier 4, 2010

The Canadian Press

Par Hadil Al-Shalch

L'Iran et l'Arabie Saoudite ne sont pas uniquement en concurrence pour le leadership régional, mais sont également respectivement les centres du chiisme et du sunnisme.MEDINE, Arabie Saoudite — « Arrêtez de pleurer! », aboie un soldat saoudien sur un pèlerin chiite iranien, venu se recueillir sur les tombes de descendants de Mahomet. Religion et politique se téléscopent au cimetière d’al-Baqi, où l’Arabie saoudite fait régner la retenue wahhabite, avec d’autant plus de zèle que le royaume et le régime de Téhéran sont engagés dans une guerre d’influence pour le contrôle sur la région.

« Peut-être qu’ils veulent nous lancer un avertissement, dire que si on est différent, on doit faire attention, ne pas interférer » avec la politique régionale, s’interroge Mahdi Habibolahi, un Iranien venu se recueillir au cimetière d’al-Baqi après le pèlerinage à La Mecque le mois dernier.

Le vaste cimetière se trouve en face de la mosquée du Prophète, qui abrite le tombeau de Mahomet, à Médine. Derrière les hauts murs de marbre et les grilles du cimetière, se trouvent les tombes de nombreux parents, compagnons et descendants du Prophète. Et parmi eux, quatre des premiers imams, considérés comme des saints par les chiites, pour lesquels les descendants d’Ali, successeur du Prophète et époux de sa fille Fatima, étaient ses seuls successeurs légitimes à la tête de la communauté des croyants.

Ces tombes sont dont un lieu de pèlerinage pour les chiites du monde entier, et notamment les Iraniens, qui chaque année, après le pèlerinage à La Mecque, organisent une grande prière au cimetière de Médine.

Contrairement aux chiites, minoritaires dans le monde, les sunnites ne prisent guère les grandes prières, larmes et autres manifestations d’émotion. Lire le reste de cette entrée »

Posted in Géneral, Régional | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | 2 Comments »

Le Hamas, ennemi familier d’Israël

Posted by dodzi sur janvier 15, 2009

L’Express

Par Vincent Hugeux, Benjamin Barthe, Tangi Salün

le Premier ministre, Ehud Olmert, et létat-major prônent lintensification de lassaut ; les ministres de la Défense, Ehud Barak, et des Affaires étrangères, Tzipi Livni, préconisent une pause, prélude à une hypothétique issue négociée. Des soldats israéliens pleurent lun des leurs.

Le 13 janvier, Israël semblait résolu à engager la troisième phase de l'offensive : déloger au coeur des villes et des camps de réfugiés les combattants du Hamas. Au sommet, les divergences persistent : le Premier ministre, Ehud Olmert, et l'état-major prônent l'intensification de l'assaut ; les ministres de la Défense, Ehud Barak, et des Affaires étrangères, Tzipi Livni, préconisent une pause, prélude à une hypothétique issue négociée. Des soldats israéliens pleurent l'un des leurs.

Face à l’OLP, l’Etat hébreu a un temps favorisé l’émergence du Mouvement de la résistance islamique. Et il n’a cessé de dialoguer avec celui dont il s’efforce à présent de briser les reins. Histoire d’un duo qui a viré au duel.

C’est l’inusable parabole de l’apprenti sorcier. L’étrange histoire d’un pacte tacite dont le fracas des raids et les cris de douleur dissipent le souvenir. Certes, le « Plomb durci » – nom de code de l’offensive lancée par Israël le 27 décembre dernier – déversé sur la bande de Gaza en étouffe le lointain écho, mais il n’abolit pas cette vérité paradoxale: voilà trente ans, l’Etat hébreu, tout à son désir de saper l’assise d’une Organisation de libération de la Palestine (OLP) réputée laïque, favorisa l’émergence de la mouvance islamiste qu’il s’est juré, en ce début d’hiver, sinon d’anéantir, du moins de mater pour de bon.

A l’époque, le Mouvement de la résistance islamique, dont l’acronyme arabe – Hamas – signifie « zèle », n’existe pas. En revanche, dans les universités, les militants de la Lire le reste de cette entrée »

Posted in Géneral, Régional | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

 
%d blogueurs aiment cette page :