Mouvement pour le Liban

Représentant le Courant Patriotique Libre en Belgique

  • N'oubliez pas de visiter nos galeries d'images.

  • MPL Belgique

  • Rubriques

  • Actualités

  • Archives

  • Méta

Posts Tagged ‘Engagement’

Farid Khazen : De la théorie à la pratique

Posted by jeunempl sur mai 9, 2012

Joëlle Seif – L’Hebdo Magazine

Engagé mais pragmatique, il prend la fonction publique très au sérieux. Cet académicien, détenteur d’un PhD en Relations internationales de la prestigieuse université Johns Hopkins, n’est pas tombé par hasard en politique. De la théorie, il n’a pas tardé à passer à la pratique. Depuis 2005, Farid Elias Khazen est député du Kesrouan-Ftouh et fait partie du Bloc du Changement et de la Réforme.

Né en 1960, Farid Khazen est professeur de sciences politiques et de relations internationales à l’AUB (American University of Beirut).

Après avoir terminé ses études aux Etats-Unis, il rentre, en 1982, au Liban, en pleine guerre, pour des raisons familiales. Il enseigne, depuis 1988, les sciences politiques et devient chef de ce département à l’AUB. Il se consacre alors à sa carrière académique. A son actif, plusieurs publications dont le célèbre The breakdown of the state in Lebanon, en 1997, qui sera traduit en plusieurs langues, ainsi que la rédaction de plusieurs articles et ouvrages sur le Liban et le Proche-Orient.

Elu en 2005 pour la première fois sur la liste du Bloc du Changement et de la Réforme, il sera réélu en 2009. «Depuis mon élection en 2005, j’enseigne à temps partiel et je n’ai plus de fonction académique. Malheureusement, je n’ai plus de temps à consacrer à la recherche non plus», confie le député.

Farid Khazen n’est pas un nouveau venu en politique. En 2000, il est l’un des fondateurs de la rencontre de Kornet Chehwan, dont le but était essentiellement de recouvrer la souveraineté et l’indépendance du Liban. Il est également le fondateur de la revue La défense nationale, qui paraissait au moment où Michel Aoun était commandant en chef de l’armée, et c’est à cette époque que remonte sa relation avec lui. «J’ai toujours été en contact avec le général et je le voyais régulièrement quand il était en France», raconte Farid Khazen.

«Avec le retrait de l’armée syrienne et le retour du général Michel Aoun, dit-il, deux opinions prévalaient au sein de la rencontre de Kornet Chehwan. La première voulait que toute l’opposition chrétienne, incluant le général Michel Aoun, forme des listes unifiées, et la seconde voulait que Lire le reste de cette entrée »

Posted in Actualité Tayyar-CPL, Culture & Société, Dossiers, Géneral | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Bassil réitère l’engagement de l’État en faveur des énergies renouvelables

Posted by jeunempl sur mars 20, 2010

(L’Orient le Jour)

Le ministre de l’Énergie et des Ressources hydrauliques, Gebran Bassil, a participé hier à un forum portant sur le potentiel du Liban en matière d’énergies renouvelables. Il a rappelé à cette occasion la détermination de l’État à augmenter à 12 % la part de ces énergies dans la production électrique d’ici à 2020.

Le premier forum annuel « Diriger pour un avenir meilleur », organisé par l’Association des anciens de l’université canadienne McGill (McGill AAL), a eu lieu hier à l’hôtel Phoenicia, à Beyrouth. Ce forum, axé sur le thème de la production d’électricité par le biais des énergies renouvelables, était parrainé par le ministre de l’Énergie et des Ressources hydrauliques, Gebran Bassil.

À cette occasion, le président de l’AAL, Charbel Aoun, a détaillé les objectifs principaux de cette rencontre visant à promouvoir les débats et les échanges d’idées concernant les principaux défis énergétiques du Liban. Il a déclaré à cet égard qu’« en dépit des obstacles auquel fait face ce secteur et le déficit chronique qui le caractérise », le Liban bénéficiait d’un avantage de taille en termes de ressources naturelles. Ainsi, selon M. Aoun, l’ensoleillement, le vent et les ressources hydrauliques confèrent sans aucun doute un potentiel non négligeable au Liban.

Le ministre Bassil a ensuite pris la parole, soulignant que le sujet des besoins énergétiques locaux pouvait être divisé en trois parties : les énergies renouvelables, la gestion de la demande et les critères spécifiques aux services fournis par le secteur. « Nous savons que ces trois parties sont liées les unes aux autres », a-t-il déclaré, ajoutant que l’énergie « propre » représentait la solution idéale. M. Bassil a de ce fait appelé à y recourir, et à « promouvoir la culture de l’énergie alternative auprès des consommateurs ».
Il s’est en outre félicité de l’engagement de son ministère à ce niveau, rappelant le plan inclus dans la dernière déclaration ministérielle visant à produire 12 % des besoins énergétiques du pays grâce aux énergies renouvelables d’ici à Lire le reste de cette entrée »

Posted in Actualité Tayyar-CPL, Culture & Société, Dossiers, Géneral | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

« La précarité » de la FINUL inquiète Paris

Posted by jeunempl sur août 25, 2009

Bassam Tayyara – Alakhbar

FINULFranceLa contradiction et le flou règnent à nouveau sur les positions diplomatiques françaises. Comme à l’accoutumé, ceci commence par les déclarations des responsables du Ministère des Affaires étrangères. En effet, à l’heure où toutes les informations sûres fournies aux membres du Conseil de Sécurité et au gouvernement libanais indiquent que «Paris et Washington» sont derrière la demande israélienne d’amender les règles d’engagement qui limitent l’action de la FINUL et que la mission française est «chargée de la rédaction du projet de résolution qui stipule la prolongation du mandat de la FINUL», le porte-parole officiel du Ministère des Affaires étrangères, Eric Chevallier – qui rejoindra à la fin du mois son nouveau poste d’Ambassadeur en Syrie – est venu nier toutes ces informations.

Al Akhbar a adressé par courrier électronique une question à Chevallier concernant «la portée du discours du représentant de la France Jean-Maurice Ripert sur la nécessité que les forces de la FINUL jouissent de la liberté de mouvement au Sud pour aider l’armée libanaise «à étendre sa souveraineté de manière efficace». Chevallier a répondu que «le représentant permanent fait état de la position de la France exposée par le Ministre le 21 juillet et que les règles d’engagement sont bien étudiées et assez strictes». Il a aussi rappelé que la résolution 1701 «a été rédigée suite aux concertations entre les différentes parties» et que Paris veut veiller à sa «bonne application». Chevallier a par ailleurs appelé l’armée libanaise et la FINUL à une plus grande collaboration en vue du respect de l’application de ladite résolution au Sud du Liban.

Selon des observateurs, les propos du représentant officiel portent à croire que Paris trouve que la mission de la FINUL est entravée et qu’elle œuvre «à appliquer les règles d’engagement de manière plus ferme». Ceci pourrait signifier «la modification de la qualité plutôt que de la rédaction de ces règles d’engagement». Une source diplomatique informée de ce dossier a assuré que les règles d’engagement sont Lire le reste de cette entrée »

Posted in Dossiers, Géneral, Régional | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Détente au Sud Liban, alors que la Finul aurait admis avoir commis une erreur

Posted by jeunempl sur juillet 22, 2009

Libnanews

ONU

ONU

La tension entre Hezbollah et la Finul a diminué suite à une rencontre entre le coordinateur spécial de l’ONU au Liban Michael Williams et un responsable du mouvement chiite Wafic Safa hier, alors que de sources médiatiques, on indique que les pays européens principaux contributeurs à la force internationale déployée au Sud Liban seraient opposés à tout changement des règles d’engagement.

Selon un communiqué diffusé par le Hezbollah, le mouvement chiite rappelle que la Finul doit respecter les règles d’engagement, stipulant notamment la saisie des armes visibles et interdisant toute perquisition des domiciles privés, allusion au fait que seule l’armée libanaise dispose de ce droit.

Ce même communiqué indique qu’un accord a été conclu avec le coordinateur spécial de l’ONU au Liban pour restaurer et renforcer la coordination avec la Finul afin de garantir la restauration de la confiance entre cette dernière et la population civile.

Selon le quotidien as Safir, la Finul aurait par ailleurs reconnu avoir commis une infraction aux règles d’engagement en tentant de Lire le reste de cette entrée »

Posted in Géneral, Régional | Tagué: , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Pour le lancement de son CD « Ala maak » au Liban, Nayla répond aux questions de Libnanews

Posted by jeunempl sur novembre 23, 2008

Libnanews

Nayla - Ala maak

Nayla - Ala maak

Une femme passionnée de culture et d’art, une libanaise aux allures ibériques, un cœur débordant de sensibilité et d’humanité avec des idées et des rêves pleins la tête, voici en quelques mots le portrait de Nayla. Auteur compositeur et interprète, Nayla chante l’amour et le Liban sur une musique aux couleurs méditerranéennes, témoignant de la double culture qui coule dans son sang : une synergie de l’Orient et de l’Occident qu’elle présente dans son CD « Ala Maak », actuellement en vente dans tous les branches du Virgin au Liban. Autour d’un café libanais, Nayla a accordé à Libnanews une interview exclusive lors de son passage à Beyrouth pour le lancement de son CD :

Libnanews – « Ala maak », ce qu’on traduit en français par « Dieu soit avec toi », tel est le titre de votre CD. A qui Nayla dit-elle « Ala Maak » ?
Nayla – A tout le monde, à tous les Libanais, à tous ceux qui écouteront mon CD. « Ala Maak » c’est une façon de saluer, mais c’est aussi une façon de dire au revoir. Jusqu’à présent au Liban, lorsqu’on passe dans un village à pied, on entend les gens nous saluer et dire « Ala Maak ». ça n’a pas de connotation religieuse, c’est plutôt traditionnel, mais il n’y a pas de mal non plus à vouloir dire « Dieu soit avec toi ».

Lib – Vos chansons témoignent de la présence de nombreuses influences, la musique orientale, le flamenco par exemple. Est-ce qu’ainsi vous tentez de rassembler le plus grand nombre de culture sous un nouveau style ?
Nayla –
Oui, on peut dire cela. En Espagne, ce genre de musique métissée marche bien. Les gens fredonnent « Ala Maak », « Ya rayeh ». Au Liban, ca peut marcher. On n’a pas besoin de comprendre les paroles d’une chanson ; il nous arrive de chanter phonétiquement quelque chose, je le faisais surtout en espagnol il y a longtemps. Rassembler le plus grand nombre de culture, du Liban, de l’Espagne, et de la France, puisque Lire le reste de cette entrée »

Posted in Billets & Opinions, Culture & Société, Géneral | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

 
%d blogueurs aiment cette page :