Mouvement pour le Liban

Représentant le Courant Patriotique Libre en Belgique

  • N'oubliez pas de visiter nos galeries d'images.

  • MPL Belgique

  • Rubriques

  • Actualités

  • Archives

  • Méta

Posts Tagged ‘électoral’

Les négociations tournent en rond : Pas d’élections en juin

Posted by jeunempl sur janvier 25, 2013

Julien Abi-Ramia – L’Hebdo Magazine

sous-commission pour une nouvelle loi électoraleLes négociations tournent en rond mais le temps presse. Le Courant du futur, opposé à la proportionnelle, s’est vu 
accorder un droit de veto qui enterre de facto toutes les alternatives proposées jusqu’à présent. Or, les chrétiens refusent la loi aujourd’hui en vigueur et les délais 
constitutionnels se rapprochent dangereusement, ouvrant la voie à un ajournement du scrutin qui poserait de nouvelles questions.

Mardi, Marwan Charbel a été on ne peut plus clair. «Si aucune nouvelle loi électorale n’est adoptée avant fin février, le report des élections pour des raisons techniques deviendra une obligation». Un report qui pourrait être, selon lui, «de trois à cinq mois». Il reste donc une trentaine de jours mais l’horizon semble totalement bloqué. Cela fait plusieurs mois que le ministre de l’Intérieur, en charge de l’organisation des élections, tire la sonnette d’alarme. Mais le discours a visiblement changé.

Le 4 décembre dernier, il expliquait que son ministère maintiendrait la loi en vigueur en l’absence d’accord. Dans les couloirs de Baabda, où l’on rappelle que le président Michel Sleiman a clairement exprimé son refus de signer un décret prorogeant le Parlement actuel, d’aucuns expliquent que la majorité et l’opposition poussent les autorités à obtenir un sursis diplomatique. Les signaux les plus clairs sur la tenue des élections à la date prévue viennent des chancelleries étrangères et internationales. Ces derniers jours, le coordinateur des Lire le reste de cette entrée »

Posted in Dossiers, Elections 2013, Géneral | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Le ministre Charbel lance un chantier de travail pour l’élaboration d’une loi électorale

Posted by jeunempl sur juillet 15, 2011

ANI

Le ministre de l’Intérieur Marwan Charbel a lancé vendredi, selon les orientation du président de la République Michel Sleiman et le contenu de la déclaration ministérielle, un chantier de travail pour l’élaboration d’une nouvelle loi électorale pour les législatives de 2013, chantier qui doit achever son travail dans un délai de trois mois pour soumettre un projet-loi complet au Conseil des ministres afin de le promulguer.

Dans cette perspective, M. Charbel a constitué un comité qu’il présidera et qui prendra en compte les idées et les projets de réforme englobant toutes les options, notamment le système de la proportionnelle.

Au début de cet atelier de travail, le ministre a mis l’accent sur l’importance du « dossier électoral et les réformes car ils constituent un préambule pour édifier un Etat par une loi électorale moderne ». « Les participants se pencheront sur tous les axes principaux et les détails », a-t-il conclu.

Posted in Géneral | Tagué: , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Elections municipales 2010: Listes des candidats moukhtars à Beyrouth

Posted by jeunempl sur mai 8, 2010

Tayyar.orgLocaliban.org

Beyrouth - Centre ville

Situation

Beyrouth est la capitale de la République Libanaise, elle constitue également l’une des huit Mohafazah (Muhafazah) du Liban. C’est à Beyrouth que sont situés le gouvernement, le parlement ainsi que les différents ministères, alors que le palais présidentiel se trouve à 10 Km du centre de la capitale, à Baabda, une des banlieues de Beyrouth et centre de la Mohafazah du Mont-Liban.

Autorités locales et compétences

Beyrouth est une municipalité qui dispose d’un conseil municipal de 24 membres (1), élus pour 6 ans au suffrage universel direct, (cf. Fonctionnement du conseil municipal). Elle jouit de l’indépendance financière et administrative mais demeure sous le contrôle du gouvernement central.

Population et électorat

Près de 50% de la population libanaise, soit environ 1 500 000 personnes, vivent et travaillent à Beyrouth et dans ses banlieues, alors que seule la moitié de cette population réside à Beyrouth même. Ce déséquilibre dans la répartition de la population sur le territoire libanais revient au fait qu’en plus d’être la capitale, Beyrouth constitue le centre politique, administratif et économique du pays et concentre les universités les plus importantes ainsi que les branches principales de beaucoup d’entreprises nationales et étrangères. Aux dernières élections municipales libanaises qui se sont déroulés en 2004, elle comptait 731 568 électeurs inscrits dont 418 122 votants (1).

(Note : « Les électeurs ne votent pas en fonction de leur lieu de résidence mais selon la localité d’enregistrement de leur ascendant paternel lors du recensement de 1932 », cf. Situation des municipalités).

Détails des listes soutenues par le CPL et les familles de différents villages (mises à jour fréquentes)

Compte tenu de la situation exceptionnelle de Beyrouth et du manque de liberté accordé à certaines régions de la capitale, le CPL a décidé de ne présenter de candidats que pour les élections de moukhtars dans les régions libres de la capitale. Le CPL boycotte par ailleurs l’élection du conseil municipal pour lequel les chrétiens n’ont pas voie au chapitre. Il laisse le soin à la minorité chrétienne de participer à cette mascarade…

Saifi

Youssef Nehmtallah Atallah
Nicolas Youssef Chehade
Adel Elie Kokoni
Nabil Michel Sadek

Rmeil

Pierre Mitri Haber
Samir Antoine Achkar
Raymond Tanios Sokhon
Nazrat Estepan Habibian
Joseph Sassine Chahwan
Elias Antoine Flouty
Reine Michel Abdel Nour
Maroun Joseph Nawfal
Ziad Alfred Aramouni
Pedros Khoren Kolajian
Khachador Azad Parsomian
Elie Michel Nassar

Achrafieh

Fouad Habib Haddad
Antoine Elias Tohme
Rasmi Nicolas Gebran
Elias Robert Maamari
Caroline Elias Daya
Georges Elias Moukarzel
Haig Agop Dardarian
Georges Younen Hanna
Rafi Krikor Markarian
Fouad Khodor Baydoun

Posted in Actualité Tayyar-CPL, Dossiers, Géneral, Nos articles | Tagué: , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Le « Jour J » est enfin arrivé et « la bataille s’enflamme »!

Posted by jeunempl sur juin 6, 2009

El Nashra

ElectionsEnfin, le « Jour J » est arrivé!
Les urnes sont ouvertes… Le peuple « aura son mot »… Il lèvera le ton en cette fin de journée, « perçant le silence électoral » imposé par la loi.
Le 7 juin est un « jour crucial » dans l’histoire du pays. Un jour qui déterminera une nouvelle phase de notre histoire… Et qui s’étendra sur les quatre prochaines années…
Le 7 juin, les Libanais entameront une nouvelle page… Qu’ils espèrent « bénéfique » pour l’avenir de leur patrie.
En ce jour, la tournure politique serait sujette à des modifications radicales.
De longs mois ont précédé cette journée… des mois qui ont témoigné des « campagnes électorales acharnées ». Des campagnes et des batailles où « toute sorte d’armes est devenue légitime », notamment les calomnies, les insultes et les diffamations.

Aujourd’hui, le peuple sera « le maître ». Il décidera lui-même de son sort et de son avenir… Et tout le monde est en attente de cette « décision déterminante ».
Toutes les parties déclarent qu’elles respecteront le choix du peuple… Mais aussi toutes ces parties sont « confiantes » que les législatives leurs seront avantageuses… Toutes sont « confiantes » que la « victoire promise » est devenue « imminente »… Victoire contre des partenaires dans ce pays où Lire le reste de cette entrée »

Posted in Géneral | Tagué: , , , , , , , , | Leave a Comment »

Elections 2009 – Programme du CPL : Entreprises et Industrie

Posted by jeunempl sur mai 28, 2009

MPLBelgique.org

Programme complet du Courant Patriotique Libre

Programme-CPLChapitre 5 – Entreprises et Industrie

Diagnostic

1. Pas de politique économique nationale favorisant le développement des entreprises. Pas de prise en compte suffisante des besoins et des revendications du secteur privé. Pas de suivi de la situation des entreprises, notamment des PME/PMI.

2. Insuffisance ou mauvais état des infrastructures, ce qui freine le développement du secteur privé.

3. Difficultés administratives et juridiques pour créer une entreprise et cesser l’activité.

4. Corruption de l’appareil d’Etat qui hausse le coût des opérations, diminue la compétitivité et décourage l’investissement.

5. Faible effet des incitations fiscales existantes, notamment en raison de la faiblesse du taux de l’impôt sur le bénéfice des entreprises, de l’évasion et de la fraude fiscale dont sont responsables les entrepreneurs.

6. Trop petite taille des entreprises libanaises : les entreprises de moins de 5 employés représentaient en 2007, 88% du total. En ce qui concerne les entreprises industrielles, celles qui employaient moins de 5 employés représentaient en 1999 74% du total. Cette très petite taille les rend faiblement compétitives et très vulnérables aux chocs externes d’origines diverses.

7. Secteur informel très développé (68% des entreprises n’étaient pas enregistrées en 2007). Ce secteur n’attire pas les investissements; il n’a pas accès aux financements bancaires; sa productivité est faible; il est plus vulnérable aux chocs externes; les conditions de travail y sont souvent déplorables et les travailleurs y sont en situation précaire.

8. Fiscalité peu favorable aux investissements dans les secteurs de production de biens, notamment à cause de l’exemption des plus-values immobilières de tout impôt.

9. Financement trop dépendant du secteur bancaire.

10. Organismes de résolution de conflits, notamment les tribunaux spécialisés, insuffisants ou inefficaces, ce qui décourage l’investissement, notamment l’investissement étranger.

11. Pas d’instruments de défense commerciale contre les produits subventionnés d’origine étrangère, ce qui fragilise gravement les producteurs nationaux.

12. Pas d’instruments de défense commerciale contre les pratiques de dumping, ce qui fragilise les entreprises compétitives. Lire le reste de cette entrée »

Posted in Actualité Tayyar-CPL, Géneral | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Elections 2009 – Programme du CPL : Marché du travail et Emploi

Posted by jeunempl sur mai 28, 2009

MPLBelgique.org

Programme complet du Courant Patriotique Libre

Programme-CPLChapitre 4 – Marché du travail et Emploi

Diagnostic

1. De nombreux Libanais travaillent de manière précaire, sans être déclarés officiellement, donc sans bénéficier des avantages sociaux que la Loi garantit aux travailleurs, ou en étant déclarés d’une manière qui leur fait perdre une partie de leurs droits.

2. Les conditions de travail ne sont pas aux normes des pays les plus avancés et cela ne génère pas une plus grande productivité du travail : durée hebdomadaire du travail trop longue, inutilement ; nombre de jours hebdomadaires de travail excessif, inutilement ; pas de pause déjeuner dans de nombreuses entreprises ; conditions opérationnelles de travail déplorables dans de nombreuses entreprises.

3. Immigration massive de travailleurs étrangers moyennement qualifiés ou sans qualification qui font une concurrence déloyale aux travailleurs libanais car leur employeur ne sont pas astreints aux mêmes charges sociales que lorsqu’ils emploient des travailleurs libanais. De plus, ces travailleurs étrangers ne bénéficient pas des avantages sociaux dont bénéficient les travailleurs libanais, ce qui est humainement injuste.

4. Emploi fréquent des travailleurs étrangers de manière illégale, sans permis de travail, ce qui aggrave la concurrence qu’ils font aux travailleurs libanais. Comme ils acceptent souvent des conditions de travail que les travailleurs libanais, conscients des progrès réalisés sur ce plan dans les pays plus développés, refusent, les employeurs libanais sont incités à faire davantage appel à eux qu’aux travailleurs libanais.

5. Interférences continues des politiciens dans la vie des entreprises en faveur des travailleurs qui leur sont proches, ce qui amène les dirigeants de ces dernières à ne plus passer par le marché national du travail pour leurs recrutements et à favoriser l’emploi de travailleurs étrangers non protégés par les milieux politiques. Dans ces conditions, l’Office National de l’Emploi, de surcroît sous-équipé, se trouve dans l’incapacité de remplir sa mission.
Ces interférences des milieux politiques dans la vie des entreprises contribuent également à diminuer les investissements dans le pays.

6. Les règles qui régissent les avantages sociaux dont bénéficient les employés pénalisent la mobilité des travailleurs d’une entreprise à l’autre car ils perdent certains avantages lorsqu’ils changent d’employeur. Cela les empêche de progresser professionnellement et contribue à baisser la Lire le reste de cette entrée »

Posted in Actualité Tayyar-CPL, Géneral | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Elections 2009 – Programme du CPL: Environnement, gestion des ressources naturelles et aménagement du territoire

Posted by jeunempl sur mai 28, 2009

MPLBelgique.org

Programme complet du Courant Patriotique Libre

Programme-CPLChapitre 3 – Environnement, gestion des ressources naturelles et aménagement du territoire

Diagnostic

A. Le patrimoine naturel, les forêts et les sols

1. Un patrimoine naturel détruit par un mitage urbain incontrôlé, par des carrières, par des incendies, par des décharges sauvages et par des travaux d’infrastructure. Seulement 10% du territoire bénéficie de plans d’urbanisme qui réglementent la construction.
2. Perte de forêts due à l’expansion urbaine, aux feux de forêts d’origine inconnue ou criminelle, à un excès de pâturage et à l’abattage incontrôlé d’arbres pour le chauffage domestique des populations les plus défavorisées et pour la fabrication de charbon. Les conséquences en sont une désertification qui menace 60% du territoire libanais ainsi que l’érosion des sols qui ne retiennent plus les eaux de pluie. La conséquence de cette érosion est la perte de terres agricoles et l’écoulement accéléré des eaux de pluie vers la mer.
3. Les sols sont dégradés par les eaux d’irrigation qui, le long de la côte, sont souvent polluées, et même salinisées, ainsi que par les intrants agricoles chimiques, d’où une baisse de leur productivité.

B. Les eaux de surface et les eaux souterraines

1. Pertes élevées dans le réseau de distribution.
2. Contamination de l’eau potable à l’intérieur du réseau de distribution.
3. Consommation excessive et non régulée d’où un pompage excessif des nappes phréatiques côtières qui provoque la pénétration de l’eau de mer dans ces nappes et leur salinisation.
4. Pas de stations d’épuration des eaux usées dans la plupart des localités du pays et, quand elles existent, elles ne fonctionnent pas ou ne sont pas efficaces. Les eaux usées sont rejetées dans les vallées, dans les nappes phréatiques, dans la mer.
5. Pollution des eaux de surface et des eaux souterraines par les eaux usées, les lixiviats des décharges de déchets solides, les hydrocarbures qui s’échappent des réservoirs souterrains, les huiles de vidange, les engrais chimiques, etc. Impact sur la santé, sur les coûts de traitement, sur la valeur récréative de l’eau et sur le tourisme, sur l’exportabilité des produits agricoles et sur les rendements agricoles.

C. L’air

1. Pollution de l’air en milieu urbain et dans la périphérie des zones industrielles au-delà des standards locaux et internationaux et affectant directement la santé publique (166 microgr/m3 de particules suspendues à Beyrouth alors que les standards de l’OMS indiquent un maximum recommandé de 90 et les standards libanais 120) : le trafic automobile est intense et congestionné en l’absence de transports publics, de nombreux véhicules polluants circulent en infraction avec les règlements, de nombreuses installations industrielles échappent à des contrôles sérieux, les groupes électrogènes ne sont pas contrôlés, etc.

2. Pertes de PIB dus à la pollution de l’air générée par les transports (0,4% de PIB estimés perdus à cause des particules suspendues et 0,2% de PIB perdus à cause du plomb qui provoquent maladies respiratoires et décès prématurés).

D. Le littoral et la zone côtière

1. Forte pression urbaine.
2. Privatisation progressive et tacite.
3. Changement de la structure de la ligne de côte : polders et marinas privées qui génère une érosion accélérée, d’où une perte de terres agricoles.

E. La flore

1. 206 espèces classées comme menacées sur un total de 2.600, soit 8% d’entre elles.
2. L’expansion urbaine menace couramment 120 des 206 espèces, soit 60% d’entre elles.
3. La cueillette sauvage menace 20 variétés parmi lesquelles des variétés qui possèdent une importance économique comme le thym, la sauge et des plantes ornementales qui sont cueillies en toute liberté.
4. 15 espèces endémiques sur 92 sont menacées, soit 16% d’entre elles.

F. La faune

1. 17 variétés de mammifères sur les 52 variétés répertoriées sont devenues rares, 4 sont proches de l’extinction, 4 sont grandement diminuées et 13 sont vulnérables.
2. Les mammifères marins ont presque complètement disparu de la côte et des eaux libanaises, notamment les Lire le reste de cette entrée »

Posted in Actualité Tayyar-CPL, Géneral | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Elections 2009 – Programme du CPL : Le Développement rural

Posted by jeunempl sur mai 28, 2009

MPLBelgique.org

Programme complet du Courant Patriotique Libre

Programme-CPLChapitre 2 – Le Développement rural

Diagnostic

1. Aucun gouvernement, depuis l’Indépendance, ne s’est soucié d’établir une politique de développement rural.
L’exode des habitants des campagnes se poursuit. Elles se vident de leurs éléments les plus dynamiques. La vie économique, sociale et culturelle se dégrade, ce qui aggrave la situation des campagnes et la pauvreté qui y règne et ce dans l’indifférence des gouvernants.
2. Les infrastructures de transport (routes, chemins de fer) et les infrastructures hydrauliques (barrages, lacs collinaires, réseaux d’eau potable et d’irrigation, stations d’épuration, etc.) sont sous-développées.
3. L’accès aux infrastructures vitales relatives à la santé et à l’éducation est rendu difficile par le faible développement des infrastructures de transport.
4. Les paysages sont défigurés par le mitage urbain, le manque de plans d’urbanisme locaux, les carrières, les incendies de forêt, les coupes d’arbre incontrôlées, les déblais de construction, les ordures ménagères, etc.
5. Les eaux de surface (mer, rivières, lacs), les nappes phréatiques et les sources sont polluées.

6. Le patrimoine bâti est partout menacé. Le cœur historique des villages et les abords des constructions à caractère patrimonial sont la plupart du temps défigurés.
7. Ni l’agriculture ni l’industrie ni l’artisanat ni le tourisme rural ne sont encouragés.
8. Les activités récréatives en milieu rural ne sont pas développées, que ce soit pour les habitants des campagnes eux-mêmes, notamment les jeunes et les femmes, ou pour les touristes.
9. Le caractère centralisé de l’administration et de la fiscalité empêche les collectivités locales de lancer des initiatives de développement local.
10. Conséquence : le monde rural ne crée que très peu d’emplois. Ses habitants quittent leur village pour la ville, ce qui est souvent un premier pas sur le chemin de l’émigration.

Objectifs

1. Dynamiser l’activité économique des zones rurales afin de limiter l’exode rural et l’émigration et d’augmenter le revenu national.
2. Faciliter le mouvement des personnes et des marchandises à travers ces régions elles-mêmes et entre ces régions et le reste du pays.
3. Assurer un approvisionnement suffisant en eau potable et en eau d’irrigation afin d’améliorer le bien-être des habitants et les Lire le reste de cette entrée »

Posted in Actualité Tayyar-CPL, Géneral | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Liban – Loi électorale : Les défauts de la loi adoptée en 2000 et 2005

Posted by jeunempl sur mai 10, 2009

Eric Védreil – Les territoires du vote au Liban (extrait)

Le communautarisme et les territoires du politique

ElectionsCe décalage entre le lieu du vote et le lieu de résidence conduit à évoquer une disjonction des territoires du politique, au sens où l’expression territoriale du vote, dans la circonscription, renvoie à des réalités sociologiques et politiques qui se nouent à une autre échelle. Surtout, les solidarités familiales, villageoises, voire confessionnelles, relèvent autant d’une inscription territoriale que d’une logique de réseaux de relations et d’appartenance. Le vote est dépendant de l’expression de ces solidarités transterritoriales. En ce sens, la territorialisation du politique au Liban peut être qualifiée de «virtuelle» (Khayat, 2001). L’une des ressources de la compétition politique réside alors dans la capacité de mobilisation de ces réseaux relationnels à une échelle qui dépasse la circonscription. Les pratiques des acteurs politiques pour contrôler le vote l’illustrent nettement.

Le jeu sur les listes électorales

La composition des listes électorales est un élément crucial. En 1994, un décret de naturalisation d’environ 95 000 électeurs a été pris pour, en principe, apurer les situations litigieuses de populations nomades et apatrides (dont des Arméniens qui avaient quitté l’Anatolie pour la Syrie, notamment la région d’Alep, avant de migrer de nouveau vers le Liban, mais aussi des Kurdes). Il a suscité la polémique car il touchait aussi les Palestiniens, provoquant la crainte d’une partie de l’opinion, surtout chrétienne, qu’il ne favorise leur implantation plutôt que leur «retour» (en fait leur départ) (Peteet, 1996; Rougier, 2000). Par delà le problème de l’implantation, les naturalisés étaient en majorité musulmans, et le pouvoir a été soupçonné de vouloir affaiblir la population chrétienne. La répartition des nouveaux inscrits, en particulier les nomades, a également attisé la controverse car le lieu de résidence des nouveaux citoyens ne semble pas avoir toujours été le critère déterminant le village d’inscription. À chaque élection, les caciques locaux convoient en bus des «naturalisés» vers des bureaux de vote où ils sont Lire le reste de cette entrée »

Posted in Billets & Opinions, Dossiers, Géneral | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Liste complète des candidats aux élections législatives libanaises du 7 juin 2009

Posted by jeunempl sur mai 7, 2009

MPLBelgique.org

Voici la liste complète des candidats aux élections législatives libanaises qui se tiendra le dimanche 7 juin 2009.

Les candidats sont classés par circonscription électorale. Dans chaque circonscription électorales, plusieurs listes s’affrontent et en même temps, plusieurs candidats ne sont présents dans aucune d’elles.

Les listes oranges représentent l’opposition alors que le bleu symbolise les forces loyalistes. Les candidats ne faisant partie d’aucune liste sont séparés par confession et par ordre alphabétique en-dessous des listes.
L’appartenance politique de chaque candidat est également mentionnée.

Enfin, l’équipe du MPLBelgique.org vous propose au fur et à mesure de faire connaissance avec les candidats présents sur les listes du Changement et de la Réforme, à travers la publication de leurs biographies.

Cette page est faite pour vous informer mais n’étant pas à l’abri d’une erreur, vos remarques sont les bienvenues.

Liste des candidats

Beyrouth I: [ Rmeil – Achrafieh – Saifi ]

1 Maronite – 1 Orthodoxe – 1 Catholique – 2 Arméniens

Issam Abou Jamra, Orthodoxe (Opposition – Courant Patriotique Libre) – Biographie
Massoud Achkar, Maronite (Opposition – Union Pour le Liban) – Biographie
Nicolas Sehnaoui, Catholique (Opposition – Courant Patriotique Libre) – Biographie
Vreij Sabounjian, Arménien Orthodoxe (Opposition – Tachnag) – Biographie
Grégoire Kalloust, Arménien Catholique (Opposition – Tachnag) – Biographie


Nayla Tueini, Orthodoxe (Loyaliste – Centriste)
Nadim Gemayel, Maronite (Loyaliste – Kataëb)
Michel Pharaon, Orthodoxe (Loyaliste – Courant du Futur)
Jean Oghassapian, Arménien Orthodoxe (Loyaliste – Courant du Futur)
Serge Torsarkissian, Arménien Catholique (Loyaliste – Courant du Futur)


Nasrallah Bou Fadel, Orthodoxe
Georges Foridos, Orthodoxe
Antoine Habib, Orthodoxe

Emile Hayek, Maronite
Raymond Jbeily, Maronite

Jad Sawaya, Catholique

Korhbet Haroutounian, Arménien Orthodoxe
Deran Sarkissian, Arménien Orthodoxe

Michel Khorozian, Arménien Catholique
Richard Koyoumjian, Arménien Catholique (Loyaliste – Forces Libanaises)
Fouad Krekor, Arménien Catholique

Beyrouth II: [ Mdawar – Marfa – Al Bachoura ]

2 Arméniens – 1 Sunnite – 1 Chiite Lire le reste de cette entrée »

Posted in Dossiers, Géneral, Nos articles | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | 5 Comments »

 
%d blogueurs aiment cette page :