Mouvement pour le Liban

Représentant le Courant Patriotique Libre en Belgique

Posts Tagged ‘Elections Présidentielles Liban’

Appel du Général Michel Aoun

Posted by mplbelgique sur novembre 25, 2007

General AounAu vu de la situation politique exceptionnelle qui suit le vide au niveau de la Présidence de la République libanaise et suite au fait qu’un gouvernement, illégitime, anticonstitutionnel et dérogatoire du Pacte national, veuille prendre le Pouvoir au pays, contrairement aux traditions, à la Constitution et au consensus, portant ainsi un coup à l’expérience de la vie commune libanaise, en menaçant l’entité libanaise et sa formule unique en soustrayant totalement et pour la première fois les Chrétiens du Pouvoir, le Général Michel AOUN invite toutes les personnalités Lire le reste de cette entrée »

Posted in Actualité Tayyar-CPL | Tagué: , | Leave a Comment »

L’incertitude après le départ de Lahoud

Posted by mplbelgique sur novembre 24, 2007

(Adlène Meddi, El Watan)

A la fin de son mandat vendredi à minuit, l’ex-président Emile Lahoud a quitté le palais présidentiel sans que le Parlement ait pu élire son successeur, faute de consensus entre la majorité parlementaire et l’opposition.

M. Lahoud, au pouvoir depuis neuf ans, a quitté le palais de Baâbda en lançant deux messages forts à la classe politique libanaise. Il a délégué à l’armée le commandement de l’ensemble des forces de sécurité ; il a fustigé encore une fois le gouvernement de Fouad Seniora et a indiqué que les conditions de l’état d’urgence sont réunies. Selon des observateurs libanais, M. Lahoud a tenté de confronter le gouvernement qu’il qualifie d’« illégitime » au pouvoir de l’armée, un des rares symboles de l’unité politique au Liban. L’initiative de Lahoud a été tout de suite rejeté Lire le reste de cette entrée »

Posted in Géneral | Tagué: , | Leave a Comment »

Initiative du Chef du Bloc du Changement et de la Réforme le Général Michel Aoun

Posted by mplbelgique sur novembre 23, 2007

MPLBelgique.org

Après l’approbation des députés membres du Bloc du changement et de la réforme à l’unanimité, le Général Michel Aoun a soumis à tous les blocs parlementaires de l’Opposition et de la Majorité l’initiative de salut suivante:

1-Le Général Michel Aoun nomme un candidat à la présidence de la République en dehors du Bloc du changement et de la réforme et du Courant patriotique libre. Ledit candidat s’engage au contenu du document d’Entente signé avec le Hezbollah ; il est élu par la Chambre des députés et la période de sa présidence vient à terme après les élections parlementaires suivantes, pourvu que le quorum constitutionnel (majorité des deux tiers) soit assuré pour l’élection du successeur.

2-Parallèlement, le député Saad Hariri, nomme un nouveau Premier ministre consensuel en dehors des rangs du Courant du futur s’engageant en faveur de la formation du Tribunal International.

3-Un gouvernement d’unité nationale et d’entente sera également constitué avec 55% des portefeuilles ministériels accordés à la majorité et 45% à l’opposition. Deux portefeuilles ministériels clés dits souverains seront accordés à la majorité et deux autres à l’opposition.

4-Les principaux points de l’agenda du futur gouvernement nommé sont les suivants:
– Approuver une nouvelle loi électorale de réforme (sur base de caza).
– Organiser des élections parlementaires générales suivant la loi électorale susmentionnée, et dans les délais précis au grand maximum.
– Parvenir à une solution finale quant au dossier des déplacés, et lui accorder la priorité financière absolue.
– Réviser le Statut du Conseil Constitutionnel et nommer ses membres par consensus immédiatement après la formation du gouvernement ; et trancher les recours électoraux dans les plus brefs délais.

5. Nommer les fonctionnaires aux postes de première catégorie administratifs, judiciaires et sécuritaires à égalité entre les chrétiens et les musulmans conformément à la constitution, et maintenir le Commandant en chef de l’armée à son poste. Mais en cas de vacance de ce poste, le Président désigné aura à lui seul et exceptionnellement le droit de nommer son successeur.

6. Cette initiative entre en vigueur aussitôt que la majorité des chefs de tous les blocs parlementaires s’y engage. Lire le reste de cette entrée »

Posted in Actualité Tayyar-CPL, Géneral, Nos articles | Tagué: , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Liban: Ultime report avant le chaos?

Posted by mplbelgique sur novembre 21, 2007

La rumeur a circulé dès le début d’après-midi, hier mardi, avant d’être confirmée vers 16h30 (heure de Beyrouth): l’élection présidentielle libanaise, prévue aujourd’hui mercredi, est reportée à vendredi, soit le dernier jour du mandat de l’actuel président libanais, le pro-syrien Emile Lahoud. Les députés libanais auront alors jusqu’à minuit pile, vendredi soir, pour sortir leur pays de la crise politique en vigueur depuis plus d’un an.

Côté majorité, plusieurs candidats sont déclarés, mais de nouvelles figures sont entrées en lice ces dernières heures, comme l’ex-ministre et PDG du quotidien francophone L’Orient-Le Jour, Michel Eddé, un proche du patriarche maronite Nasrallah Sfeir. Un joker possible afin que les deux camps trouvent un accord de dernière minute.

Car pour l’instant, le fossé semble infranchissable entre le général Michel Aoun, allié du Hezbollah, qui se considère comme le seul candidat capable de renouer les liens entre tous les Libanais, et les ténors de la majorité. Parmi ces derniers, Saad Hariri est allé chercher hier une solution à Moscou, soutien discret de l’Iran et de la Syrie sur l’échiquier proche-oriental.

Depuis 72 heures, le ballet diplomatique autour de la présidentielle libanaise donne en effet le vertige. Bernard Kouchner, le ministre français des Affaires étrangères, ne ménage pas sa peine. Auteur d’une médiation, mercredi dernier, auprès du patriarche Nasrallah Sfeir, il a généreusement rempli son emploi du temps mardi. Selon une source à l’ambassade de France à Beyrouth, il a rencontré – entre autres – le Premier ministre Fouad Siniora et le secrétaire général de la Ligue arabe Amr Moussa, Nabih Berri le président du Parlement, et devrait s’entretenir en fin de journée avec des représentants du Hezbollah.

«Depuis le nouveau blocage de lundi, la situation est très très délicate, ajoute cette source. Bernard Kouchner est décidé à rester jusqu’à ce qu’une solution soit trouvée.» Dans les coulisses diplomatiques, l’optimisme n’est plus de mise. Car si les Libanais ne s’entendent pas d’ici vendredi, «samedi sera synonyme de chaos».

Posted in Géneral | Tagué: , | Leave a Comment »

Ban Ki-Moon et Steinmeier préoccupés, Moscou appelle à s’accorder sur un candidat

Posted by mplbelgique sur novembre 20, 2007

(AFP) 

Le secrétaire général de l’Onu Ban Ki-moon et le chef de la diplomatie allemande, Frank-Walter Steinmeier, ont exprimé leur préoccupation quant à « l’insécurité persistante » au Liban, du fait du blocage autour de l’élection d’un nouveau président de la République.

Selon un communiqué du ministère allemand des Affaires étrangères, les deux hommes se sont entretenus lundi soir par téléphone de la situation politique au Liban.

« Ils se sont dits inquiets que, quelques jours avant la fin du mandat du président Emile Lahoud, il n’ait pas été possible de créer les conditions de l’élection d’un nouveau chef de l’Etat », a précisé ce communiqué. « L’insécurité persistante porte en elle le risque d’une instabilité politique renouvelée au Liban et dans la région », ont-ils souligné.

MM. Steinmeier et Ban Ki-moon ont appelé tous les partis libanais à utiliser le temps qui leur est encore imparti pour mener un dialogue constructif, afin que « le vote puisse se dérouler dans la libre détermination ». Ils ont aussi exhorté les pays voisins Lire le reste de cette entrée »

Posted in Géneral | Tagué: , , | Leave a Comment »

A Beyrouth, Kouchner reconnaît qu’il reste des « obstacles » à un compromis

Posted by mplbelgique sur novembre 20, 2007

(Associated Press) 

De retour à Beyrouth pour une nouvelle médiation dans la crise politique libanaise, Bernard Kouchner a reconnu lundi qu’il restait des « obstacles » à surmonter avant que les partis politiques ne parviennent à s’entendre sur un candidat de compromis à l’élection présidentielle.

Le ministre français des Affaires étrangères s’est notamment entretenu lundi avec le président du Parlement Nabih Berri, l’un des chefs de file de l’opposition, responsable d’Amal et proche du Hezbollah. « Il y a des obstacles », a-t-il reconnu à l’issue de cet entretien.

Sans désigner personne, M. Kouchner a mis en garde les responsables du blocage des élections Lire le reste de cette entrée »

Posted in Géneral | Tagué: , | Leave a Comment »

 
%d blogueurs aiment cette page :