Mouvement pour le Liban

Représentant le Courant Patriotique Libre en Belgique

Posts Tagged ‘Elections municipales’

Une présence chrétienne active dans le Sud et au Caza de Nabatiyeh

Posted by jeunempl sur mai 23, 2010

Tayyar.org

Qui a dit que les Chrétiens ne jouent pas un rôle politique actif au Sud du Liban ? En fait, les Chrétiens jouent un rôle politique actif dans les différents Caza du Sud libanais, bien que l’importance de ce rôle varie d’une région à l’autre.

Les habitants du Sud ne nient pas l’importance du document d’entente signé entre le Hezbollah et le Courant Patriotique Libre, en 2006. Ce document a assuré un climat de stabilité dans la région et a permis aux habitants de la région de reprendre un mode de vie normale après de longues années de guerre.

Au sud, il y a deux provinces, la province du Sud et sa capitale est Saida et la province du Nabatiyeh et sa capitale est la ville de Nabtaiyeh.

Il y a également trois Caza : le Caza de Saida –Zahrani (42 municipalités), le Caza de Tyr (56 municipalités) et le Caza de Jezzine (35 municipalités).

La province de Nabatiyeh se forme de 4 Caza, celui de Nabatiyeh (38 municipalités), celui de Hasbaya (19 municipalités), celui de Marjeaoun (26 municipalités) et celui de Benit Jbeil (36 municipalités).

Au niveau de la répartition administrative, le Caza de Nabatiyeh est un des 4 Caza qui forme la province de Nabatiyeh. La population de ce Caza atteint les 111000, la plupart habite à Beyrouth, notamment la Banlieue Sud.

Au niveau confessionnel, les Chiites forment (94%), les Chrétiens (4%) et les Sunnites (2%). Ce Caza est représenté au parlement par 3 députés chiites : M. Mohamad Raad, président du bloc de la Fidélité à la Résistance, M. Yassine Jaber et M. Abed el Latif Zein (les deux députés sont des membres du bloc du mouvement Amal). Lire le reste de cette entrée »

Publicités

Posted in Géneral | Tagué: , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

« Les réformes tombent une à une en raison du troc politique », soutient le secrétaire général de la LADE

Posted by dodzi sur mars 9, 2010

Iloubnan.info

Par Nayla Chahla

A trois mois des élections municipales prévues pour le mois de mai 2010, les préparations administratives semblent bloquées au point mort. Pas de progrès au niveau des réformes suggérées, dont le projet de loi sur la majorité, n’ayant pas été promulgué par le Parlement fin février. L’échec de promulguer ce projet de loi a été fortement déploré par l’Association libanaise pour les élections démocratiques (LADE). Quels sont les défis à soulever à l’approche des municipales ? L’éclairage avec le secrétaire général de la LADE M. Ziad Abdel Samad.

iloubnan.info: D’abord, quelle est votre évaluation de l’échec du projet de loi de la majorité?

Ziad Abdel Samad: Ce qui s’est produit au Parlement, fin février, est un très mauvais signe, pour ne pas dire le pire qu’on ait prévu. La revendication d’abaisser l’âge légal de vote, n’est pas du tout récente. Elle date depuis la mise en place du processus électoral au Liban. En plus, cette revendication est commune à tous les partis sans exception et non pas une demande unilatérale. Du coup, tous les Liban cherchent à participer au scrutin et ils ont le plein droit, notamment les citoyens majeurs de 18 ans. Ceux-ci ont le droit de voter et prendre part au processus politique à l’instar de tous leurs concitoyens. Si nous revenons aux décisions rendues par le Parlement depuis un an, nous en constatons une stipulant l’entrée en vigueur du projet de loi sur la majorité à 18 ans durant les élections municipales de 2010, alors que, moins d’un an après, ce même Parlement l’a rejeté. Malheureusement, il y a eu un certain troc entre les partis politiques que seule la jeunesse libanaise en a payé le prix.

Qu’en est-il de l’octroi du droit de vote à la diaspora libanaise en contrepartie de la promulgation du projet de loi sur la majorité?

Ceci est vrai. Certains ont exigé d’autoriser la diaspora libanaise à voter en contrepartie d’abaisser l’âge légal de vote à 18 ans. Toutefois, cette condition est insensée parce que la diaspora est, juridiquement parlant, autorisée à voter. Le problème réside dans les mécanismes de vote. Le gouvernement libanais devait établir des mécanismes de vote spécifiques afin de permettre aux émigrés de voter depuis le pays d’accueil. Ainsi, le gouvernement doit juste en déterminer les termes, conditions et pratiques et les mettre en place pour qu’ils entrent en vigueur et permettre, par la suite, à la diaspora libanaise de voter. Si nous revenons également à la Déclaration Ministérielle, nous constatons clairement que le gouvernement s’est donné un délai de six mois pour mettre en place les mécanismes électoraux. Cependant, il n’a rien fait de tout cela. Lire le reste de cette entrée »

Posted in Billets & Opinions, Dossiers, Géneral | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

La LADE se dit satisfaite de la nouvelle loi électorale et appelle à sa promulgation

Posted by dodzi sur mars 6, 2010

Iloubnan.info

Dans un communiqué diffusé vendredi dans le cadre de sa campagne civile pour la réforme électorale, la LADE (Lebanese association for democratic elections) a accueilli favorablement le nouveau projet de loi électorale pour les municipales, et a appelé le Parlement à l’adopter rapidement.

Dans le cadre de sa Campagne civile pour la réforme électorale, la LADE (Lebanese association for democratic elections) a loué hier « les efforts déployés par le président de la République, le Premier ministre et le ministre de l’Intérieur et des Municipalités pour discuter des amendements à la réforme et définir une nouvelle loi pour les élections municipales et la transmettre au parlement le plus tôt possible ».

La campagne considère que les réformes comprises dans la loi sont d’une très grande importance, du fait qu’elle présente maintenant les spécifications minimales qui garantissent la démocratie et l’honneteté du processus électoral.

La majorité des ces réformes seront appliquées pour la première fois au Liban après une longue attente des parties civiles et politiques du pays, a affirmé la LADE dans son communiqué.

La Campagne civile pour la réforme électorale demande maintenant au chef du parlement et aux ministres « d’adopter la loi rapidement, afin que les élections puissent être tenues dans les délais prévus, conformément à la nouvelle loi ». Lire le reste de cette entrée »

Posted in Géneral | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

La loi électorale transférée en urgence au Parlement

Posted by dodzi sur mars 5, 2010

L’Orient le Jour

Fort de sa volonté de briser le statu quo, le gouvernement persiste et signe. Hier, la loi électorale municipale revêtue du caractère de double urgence a été transférée au Parlement. De plus, dans la foulée des nominations amorcées mercredi dernier, c’était au tour du président et des membres de la commission de Contrôle des banques d’être nommés par le Conseil des ministres.

Place donc à l’action. En une séance, le Conseil des ministres a validé le quatrième brouillon du texte de loi sur les élections municipales et procédé à la nomination des membres de la commission de Contrôle des banques. Le maître mot était hier la rapidité, et c’est ainsi que la loi sur les élections municipales a été transférée au Parlement en étant revêtue du caractère de double urgence, une manière pour les responsables du pouvoir exécutif de faire preuve de leur détermination d’organiser le scrutin en temps voulu et « avant l’été ». L’objectif était donc de mettre en relief la redynamisation du travail fourni par le cabinet et de couper court aux accusations d’immobilisme et de paralysie qui ont circulé récemment. Selon les informations rapportées par notre correspondante à Baabda, Hoda Chedid, c’est le ministre de l’Intérieur Ziyad Baroud qui a proposé de revêtir le projet de loi du caractère de double urgence conformément à l’article 52 de la Constitution, emportant ainsi l’approbation du gouvernement.

De source ministérielle citée par notre correspondante, le président de la République Michel Sleiman relayé par le Premier ministre Saad Hariri ont tenu à mettre un terme aux critiques en prenant des décisions tranchées et sans appel. La loi électorale de 48 pages comprend 134 articles et détermine l’organisation des élections en 4 étapes. Celles-ci se dérouleront les dimanches et devront avoir lieu entre le 2 et le 30 mai 2010, mais pourront être prolongées au 3 juin au plus tard. La loi dispose aussi que le mandat des conseils municipaux est de 5 ans et que les listes électorales sont bloquées. Le mode de scrutin adopté est la proportionnelle, sachant que les bulletins de vote sont préimprimés par le ministère de l’Intérieur. L’électeur devra donc obligatoirement se munir de la liste et se diriger vers l’isoloir où son choix pourra se faire en toute liberté. S’il n’utilise pas l’isoloir, le citoyen pourra être privé de vote. Le projet de loi prévoit également de plafonner le financement des campagnes électorales de chaque liste selon le nombre de sièges qu’elle comprend. Ainsi, et à titre d’exemple, le montant de la campagne d’une liste de 9 sièges ne devra pas dépasser les 20 millions de livres, celle comprenant 15 sièges devra se limiter à 75 millions de livres et celle de 21 sièges plafonnera à 300 millions de livres libanaises. Toutefois, ces dispositions devront, pour rentrer en vigueur, être validées par un décret. Lire le reste de cette entrée »

Posted in Géneral | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

An-Nahar: Rejet de la proposition de la représentation proportionelle

Posted by dodzi sur février 12, 2010

Iloubnan.info

BEYROUTH- Le journal An-Nahar a signalé aujourd’hui que la proposition de mettre en œuvre un système de représentation proportionelle au cours des prochaines éléctions municipales, n’a pas été approuvée par la majorité des ministres lors de la séance du cabinet tenue jeudi; ce qui incité le premier ministre Saad Hariri à demander de discuter plus longtemps de cette question au sein du gouvernement.

Le président Michel Sleiman, qui présidait la séance et qui refusé de faire passer la proposition pour vote, a exprimé son soutien à Hariri, demandant ainsi de discuter davantage de cette question au cours de la prochaine réunion du cabinet prévue pour mercredi prochain.

Par ailleurs, le ministre des Affaires Sociales Selim Sayegh a déclaré que son parti, les Kataeb, soutiennent l’idée de la mise en œuvre d’un système de représentation proportionelle à condition qu’il soit appliqué partout au Liban et sans exceptions. Selon le journal, Hariri a accueilli favorablement les propos de Sayegh.

Le ministre de l’Etat du Hezbollah pour les réformes administratives Mohammad Fneish a à son tour signalé disant, “nous étions contre le principe d’application d’un système de représentation proportionelle. Mais notre position envers cette question a changé, et ce grâce aux clarifications que nous avons reçu dernièrement”.

Posted in Géneral | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Prix accordé aux conseils municipaux choisis par consensus

Posted by dodzi sur février 12, 2010

Iloubnan.info

BEYROUTH- D’après le journal An-Nahar, le cabinet a accepté lors de la séance du jeudi, d’accorder une somme 33,000 dollars à chaque municipalité, si jamais son conseil soit formé par consensus, plutôt qu’à travers les éléctions.

Par ailleurs, le ministre de l’Etat Selim Sayegh et le ministre des Télécommunications Charbel Nahas ont rejetté l’article nouvellement adopté, représentant ainsi respectivement les Kataeb et le Courant Patriotique Libre.

“Nous portons atteinte à la démocratie en appelant à l’annulation des éléctions” a déclaré Nahhas.

Posted in Actualité Tayyar-CPL, Géneral | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Sleiman : « Il n’existe aucun prétexte à une agression israélienne »

Posted by dodzi sur février 10, 2010

L’Orient le Jour

Le président de la République, Michel Sleiman, affirme que personne au Liban n’a fait part d’une intention d’attaquer Israël.

Recevant hier à Baabda les membres du conseil de l’ordre des journalistes, conduits par le président de l’ordre, Melhem Karam, le chef de l’État a abordé devant eux plusieurs thèmes d’actualité, allant de la situation à la frontière méridionale au « manque de productivité » du gouvernement, en passant par les élections municipales, qu’il souhaite voir se dérouler comme prévu.

« Israël n’a pas intérêt à voir un minimum de stabilité politique au Liban, car cela irait à l’encontre de l’objectif qu’il recherche, qui est de prouver que diverses communautés ne peuvent pas coexister », a commencé par dire le chef de l’État, avant d’ajouter : « L’intérêt d’Israël est de nuire, ou du moins de menacer, car ses menaces ont pour effet d’inquiéter les investisseurs. »

« Personne au Liban n’a fait part d’une intention d’attaquer Israël. Mais si ce dernier compte quand même entreprendre une agression, il doit savoir que celle-ci ne serait plus une promenade pour lui. Mais il n’existe aucun prétexte pour une quelconque attaque israélienne », a-t-il répété.

Sur le plan de la situation intérieure, M. Sleiman a souligné que « l’année dernière avait été celle du rétablissement de la confiance » et qu’aujourd’hui, « il faut continuer en édifiant les institutions et en consolidant le système démocratique ». Lire le reste de cette entrée »

Posted in Géneral, Régional | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Bienvenue sur le site officiel de la municipalité de Beyrouth

Posted by dodzi sur février 6, 2010

L’Orient le Jour

Par Anne-Marie el-Hage

La municipalité de Beyrouth n’a vraiment aucun complexe. Soucieuse de son image, elle a lancé son site officiel en trois langues. Louable initiative, certes. Mais que diriez-vous de découvrir avec nous quelques chefs-d’œuvre de ce site en version française, juste pour quelques minutes ? Il y a de quoi se régaler ! À vous d’en juger.

À tout seigneur, tout honneur. Voici quelques extraits du message du président de la municipalité, Abdel Monhem Ariss : « Beyrouth, comme Phoenix se levant des cendres, a reemerged de son passé turbulent, en tant que cosmopolite et la métropole vibrant, préparent pour relever les défis du troisième millénium. » Le président de la municipalité ajoute que « la ville a tous les ingrédients pendant un futur actuel et bien plus réussi prospère ». Il précise, concernant cette ville, qu’« un endroit d’étourdissement s’est nichée entre le méditerranéen et la neige a couvert des montagnes, un excellent cuisine local et ne pas oublier notre nightlife fabuleux ». M. Ariss conclut en invitant les personnes consultant le site à se mettre en contact avec lui: « Ayez plaisir à passer en revue par notre website et si vous avez toutes les enquêtes ou les suggestions satisfont ne hésitent pas à me contacter à… » Il termine par l’indispensable marque de courtoisie, « Respect personnel aimable du maire de Beyrouth. » No comment ! Pardon pour l’anglicisme ! Lire le reste de cette entrée »

Posted in Culture & Société, Géneral | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , | 3 Comments »

Les motifs d’ajournement des municipales : rien que des prétextes ?

Posted by dodzi sur février 1, 2010

Iloubnan.info

Par Nayla Chahla

Un des douze bureaux de mukhtars du quartier d'Achrafieh à Beyrouth.

A quatre mois des élections municipales libanaises prévues pour mai 2010, les interrogations s’accentuent sur la tenue ou l’ajournement du scrutin. Entre les appels pour tenir les élections à temps, les amendements à réaliser sur la loi électorale, les préparatifs stagnent à tous les niveaux.

Les élections municipales doivent selon la loi se tenir tous les six ans au mois de mai, mais le débat fait rage dans la sphère politique au sujet du prochain scrutin. Dans le camp de l’opposition comme du 14 mars, les avis sont partagés, certains exigent la tenue du scrutin à temps, d’autres demandent son ajournement pour procéder à des amendements de la loi. Au sein du 8 mars, certaines voix demandent que l’application de l’amendement, déjà réalisé, de l’abaissement du droit de vote à 18 ans (au lieu de 21), soit corrélé à l’octroi du droit de vote aux Libanais de la diaspora. Autre question soulevée : la division de la ville de Beyrouth pour garantir les sièges de certaines communautés.

Finalement, aucune décision gouvernementale n’est encore décrétée au sujet des municipales. L’organisation du scrutin reste en suspens.

Quand on interroge les experts sur les raisons d’un ajournement des prochaines municipales, ils sont en général catégoriques. Sami Salhab, professeur en Droit Civil, rappelle : « Le ministre de l’Intérieur a bien fait savoir que les élections municipales doivent être organisées à temps, conformément à la date prévue par la loi » (qui stipule de tenir les élections municipales tous les six ans au mois de mai ndlr). Pour ce qui concerne les amendements, qui selon certains devraient conduire à un ajournement du scrutin pour cause de délai d’application, M. Salha tient à préciser que « l’amendement peut se faire même trois mois avant le scrutin. Il suffit que le Parlement soit convoqué et ratifie les amendements requis pour que la nouvelle loi entre en vigueur ». « Que ce soit l’abaissement de l’âge de vote, l’amendement de la loi ou la division de la Municipalité de Beyrouth, tous ces amendements ne justifient en rien l’ajournement des municipales, ce ne sont que des prétexte », martèle-t-il. « Il suffit qu’il y ait un consensus national, voire une entente entre les responsables politiques pour entreprendre les procédures nécessaires et organiser le scrutin suivant la loi », a précisé M. Salhab.

L’ajournement : « une mauvaise image pour le pays »

Interrogé sur les potentielles retombées sur le Liban d’un ajournement des élections municipales, pour Sami Salhab, c’est surtout une question de réputation pour le pays, laisse-t-il entendre. « A vrai dire, un ajournement ne débouchera pas sur des problèmes graves sur le pays », a-t-il indiqué. « Cependant, s’il a lieu, ce report va laisser un aspect négatif sur la réputation du Liban », a-t-il affirmé. Lire le reste de cette entrée »

Posted in Géneral | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Municipales: Le conseil libanais des Femmes salue l’adoption de la mesure du quota

Posted by dodzi sur janvier 22, 2010

Libnanews

Le Conseil de la Femme Libanaise a salué l’adoption d’une mesure imposant un quota de 30% au sein des listes de candidats aux élections municipales, mesure présentée par le ministre de l’intérieur des municipalités Ziad Baroud, qui pourrait être élargie aux élections parlementaires de 2013.

Le conseil appelle le gouvernement libanais a adopter cette mesure « en raison de l’expérience féminine et de l’expertise des femmes dans l’administration des villes », citant les exemples européens et américains, ainsi que de certains pays arabes ayant réalisé « de grands progrès dans la participation des femmes dans les décisions politiques ».

Posted in Géneral | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

 
%d blogueurs aiment cette page :