Mouvement pour le Liban

Représentant le Courant Patriotique Libre en Belgique

Posts Tagged ‘Eglise Maronite’

Samir Geagea réveille le ressentiment de la rue chrétienne

Posted by jeunempl sur mai 17, 2013

Mediarama

Samir Geagea

Samir Geagea

Samir GeageaLe retournement des Forces libanaises (FL), qui ont abandonné le projet électoral orthodoxe et ont conclu un accord séparé avec le Courant du futur (CDF) et le Parti socialiste progressiste (PSP), sans consulter les autres forces chrétiennes, y compris le parti Kataëb, commence à faire d’énormes vagues. L’opinion publique chrétienne ne comprend pas pourquoi le chef des FL, Samir Geagea, a décidé de briser l’unanimité chrétienne, apparue sous l’égide de l’Eglise maronite, pour conclure un accord électoral ambigu avec les deux principaux partis politiques accusés de s’accaparer la représentation parlementaire chrétienne dans plusieurs régions du pays, et ce depuis plus de 20 ans.

Perturbé par l’état d’esprit de la rue chrétienne, Samir Geagea a renoué hier avec un virulent discours hostile à Michel Aoun. Sortant des considérations politiques, il s’en est pris personnellement au leader du Courant patriotique libre (CPL). Se posant en victime d’une nouvelle «guerre d’élimination», il a estimé que «la présence de Michel Aoun est la pire des choses qui soit arrivée aux chrétiens». Il a affirmé que « le chef du CPL n’est qu’une façade pour le régime syrien et le Hezbollah». «Les médias du CPL, qui n’est ni patriotique ni libre, parlent de trahison. Mais la vraie trahison consiste à trahir la cause pour quelques postes ministériels», a encore dit M. Geagea.

Samir Geagea s’est déchainé contre de nombreux médias qu’il a directement nommé, comme les chaînes New TV et al-Manar et les quotidiens as-Safir, al- Akhbar, et al-Binaa. Le chef des FL a tenté de s’abriter sous l’ombrelle de l’Eglise maronite, en affirmant qu’il avait discuté au téléphone pendant 1h30 avec le patriarche Béchara Raï (qui se trouve en Amérique latine), du projet mixte. Tout en confirmant la conversation entre Raï et Geagea en fin de semaine dernière, les sources du patriarcat assurent qu’il n’a jamais été question d’une bénédiction patriarcale à la démarche unilatérale de Geagea. Au contraire, Mgr Raï a Lire le reste de cette entrée »

Publicités

Posted in Dossiers, Elections 2013, Géneral | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | 1 Comment »

Un bienheureux libanais à Rome, dans les pas de François d’Assise

Posted by jeunempl sur juin 26, 2012

Zenit.org – Robert Cheaib (Traduction d’Océane Le Gall)

Les reliques d’Abouna Yacoub exposées chez les maronites de Rome

Abouna Yaacoub – Père Jacques Haddad

«Abouna [= « père » en libanais, ndr] Yacoub reflète l’image authentique du Liban. Prions pour son intercession et pour celles des saints du Liban afin que le Moyen-Orient redevienne un modèle de cohabitation pacifique »: c’est en ces termes que s’est exprimé Mgr Tony Gebran, cor-épiscope et aumônier de la mission de l’Eglise maronite à Rome, lors de la messe et bénédiction des reliques du bienheureux, célébrée dimanche dernier, 24 juin, en l’Eglise Saint-Maron, à Porta Pinciana.

Les reliques ex ossibus d’Abouna Yacoub ont été offertes à l’Eglise Saint-Maron, par la congrégation des sœurs Franciscaines de la Sainte-Croix du Liban, dont celui-ci fut le fondateur.

Abouna Yacoub, frère capucin, est né à Ghazir au Liban en 1875 et il est décédé le 26 juin 1954, devenu le jour de sa fête liturgique.

Mgr Gebran, qui est aussi le représentant légal du Patriarcat d’Antioche des maronites à Rome, a parlé à l’homélie des différentes activités entreprises par le père Yacoub à une période de grande pauvreté  et famine , surtout durant les deux guerres mondiales.

Evoquant l’incroyable énergie qui animait le bienheureux, il a dressé la liste de toutes les grandes institutions qui, au Liban, renvoient au souvenir d’Abouna Yacoub, ce dernier ayant donné au pays de nombreux « couvents, hospices, écoles et hôpitaux dont  l’hôpital de la Croix, à Jal el-Dib, institué en 1930, qui est certainement le plus célèbre, sans oublier l’hôpital Saint-Joseph de Dora (1949), Notre-Dame du Puits (1941), Christ-Roi (1950), les écoles de Broumana et Deir el-Kamar».

« Abouna Yacoub est allé chercher le visage de Jésus parmi les plus pauvres », a souligné Mgr Gebran. Son secret était  « son amour pour Jésus crucifié et marginalisé », et « il plantait la croix partout où il allait ».

L’aumônier a aussi parlé des activités particulières que le bienheureux libanais avait mis en place, notamment pour les prêtres âgés et malades auxquels il a Lire le reste de cette entrée »

Posted in Culture & Société, Géneral, Relations Liban-Belgique/UE | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

L’Eglise maronite en désaccord avec Geagea à propos de la reprise du dialogue national

Posted by jeunempl sur juin 5, 2012

Assafir – Gracia Bitar

L’Eglise maronite s’est longuement penchée sur la décision «non sage» de Samir Geagea de ne pas participer au dialogue national à l’appel du président de la République, le 11 juin. «Le pays est divisé et menacé de perte si les choses continuent sur la même lancée. Aussi, n’y a-t-il d’autre solution que le dialogue», estime une source ecclésiastique.

Pour l’Eglise, le dialogue devrait mener à la formation d’un cabinet d’union nationale et les milieux ecclésiastiques préfèrent parler de «changement» et non pas de «chute» du gouvernement.

Bkerké n’est pas d’accord avec Samir Geagea lorsqu’il dit que le dialogue est une «perte de temps». «Pour Geagea, l’absence de dialogue signifie plus de tensions et de crispations, ajoute la même source. C’est pour cela qu’il doit réfléchir à deux fois et revenir sur son refus de participer au dialogue».

L’Eglise se montre compréhensive à l’égard de la position des sunnites, car 24 des 27 députés de cette communauté sont membres du bloc du futur. «Si la même chose s’était produite Lire le reste de cette entrée »

Posted in Elections 2013, Géneral | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Raï entame une tournée au Canada

Posted by jeunempl sur mai 6, 2012

(Fady Noun – L’Orient le Jour)

C’est en rangs dispersés que les Libanais accueillent le patriarche Béchara Raï au Canada, certains cercles maronites ayant décidé de bouder la visite (note du MPLBelgique.org : en fait, une partie des frustrés des Forces Libanaises). La Fondation maronite dans le monde fait tout pour en assurer le succès.

Difficile visite que celle qu’entame le patriarche maronite, Mgr Béchara Raï, aujourd’hui, au Canada, et changement complet de paysage par rapport à celui du Mexique, qu’il vient de quitter. Un peu comme les États-Unis, le Canada n’est pas un pays, mais un continent. Mais contrairement aux États-Unis ou au Mexique, l’émigration libanaise y est récente. Elle est étroitement liée à la guerre de 1975, qui a poussé à l’exode des milliers de familles libanaises ayant d’abord atterri à Chypre, et qui, de guerre lasse, ont fini par gagner le Canada, qui n’a pas boudé cet afflux. Les Libanais en général et les maronites en particulier se sont principalement installés à Montréal et dans Lire le reste de cette entrée »

Posted in Culture & Société, Géneral | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , | 1 Comment »

Liban : un divorce Geagea-Bkerké ?

Posted by dodzi sur avril 12, 2012

L’Orient le Jour

Entre Bkerké et Samir Geagea, rien ne va plus.

Alors qu’on lui demandait pourquoi le chef de l’Église maronite n’a pas félicité le chef des Forces libanaises après que ce dernier ait réchappé à une tentative d’assassinat la semaine dernière, le vicaire patriarcal, Mgr Samir Mazloum, a déclaré mercredi soir à la chaîne NBN que Mgr Béchara Raï n’est pas celui qui a pris l’initiative de couper les ponts avec M. Geagea.

« Malheureusement, en critiquant le patriarche et en déclarant que Mgr Raï a dévié des principes de Bkerké, c’est M. Geagea qui a décidé de couper les liens », a expliqué Mgr Mazloum.

Samir Geagea a réchappé de justesse la semaine dernière à une tentative d’assassinat alors qu’il se promenait avec ses gardes du corps dans sa résidence de Meerab, hors du bâtiment qui abrite ses bureaux et son domicile. Le chef du parti des Forces libanaises a été visé par deux balles tirées par des francs-tireurs qui se trouvaient apparemment à près d’un kilomètre et demi de sa résidence.

« Sont-ce les politiciens qui décident les principes que doit suivre le patriarcat maronite ? a demandé Mgr Mazloum. Non, c’est le patriarche qui le décide, car il a une vision générale qui n’est pas basée sur des intérêts personnels ».

Commentant toutefois l’incident de Meerab, Mgr Mazloum a assuré que le patriarcat a toujours été contre la violence et les assassinats. « Nous condamnons les tentatives d’assassinat contre quiconque », a déclaré le prélat, ajoutant que ce sont les enquêteurs qui détermineront s’il y a eu ou non une tentative d’assassinat contre le chef des FL. Lire le reste de cette entrée »

Posted in Géneral | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Benoît XVI visitera le Liban

Posted by dodzi sur avril 12, 2012

ZENIT

Benoît XVI se rendra au Liban du 14 au 16 septembre 2012 pour y remettre aux catholiques du Moyen Orient son exhortation apostolique post-synodale. Ce sera la dernière étape de l’Assemblée spéciale pour le Moyen-Orient du synode des évêques qui s’est tenu au Vatican du 10 au 24 octobre 2010 sur le thème: « L’Eglise catholique au Moyen-Orient : communion et témoignage ».

Le pape présidera un rassemblement consacré aux jeunes et, à Beyrouth, une messe au cours de laquelle il remettra ce document, révèle un communiqué de l’archevêque maronite, Mgr Boulos Matar.

La présidence de la République libanaise précise pour sa part que « cette visite confirmera la profondeur des relations historiques qui unissent le Liban au Saint-Siège et permettra de réaffirmer le statut, le rôle et la mission du Liban en tant que témoins pour la liberté et la convivialité ». Lire le reste de cette entrée »

Posted in Culture & Société, Géneral, Régional | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Rahi craint la transformation du printemps arabe en hiver: pas de réformes possibles par la force des armes

Posted by jeunempl sur mars 5, 2012

ANI

Le patriarche maronite Mgr Rahi

Le patriarche maronite Béchara Boutros Rahi a exprimé dimanche ses craintes de voir le printemps arabe se transformer en hiver, assurant que les réformes sont impossibles à appliquer par la force des armes.

« Nous sommes avec le printemps arabe, mais pas avec celui de la guerre, de la violence et de la destruction qui s’apparente plus à un hiver », a-t-il à l’agence Reuters, dénonçant la mort de plusieurs personnes tous les jours ainsi que l’exode des chrétiens d’Irak.

Il a ajouté que cette situation de guerre et de violence, ainsi que la crise économique et sécuritaire, ont un impact négatif autant sur les musulmans que sur les chrétiens, « mais que l’impact sur les chrétiens est plus important puisqu’ils sont minoritaires dans la région ».

Le prélat maronite s’est alors demandé « à quoi sert la démocratie si elle engendre la mort et l’instabilité », notant que « la lutte israélo-palestinienne est la principale source des crises en Orient ».

Et de s’interroger: « pourquoi le Veto est-il toujours utilisé à chaque fois que la communauté internationale tente de créer un Etat Palestinien pour le peuple qui a été chassé de sa terre? Pourquoi les pays arabes n’ont-ils pas le droit de s’approvisionner en armes de la façon qu’ils désirent alors que ce n’est pas le cas d’Israël? Comment instaurer la paix dans le monde Arabe dans ces conditions? Est-ce que cela signifie que Lire le reste de cette entrée »

Posted in Actualité Tayyar-CPL, Dossiers, Géneral, Régional | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Mgr Rahi lance le nouveau site électronique du patriarcat maronite

Posted by jeunempl sur mars 2, 2012

D.H. – ANI

Le patriarche maronite Béchara Boutros Rahi a lancé vendredi le nouveau site électronique du patriarcat maronite, www.bkerkenews.org.lb, et ce en présence d’un nombre de dignitaires religieux et de journalistes.

Le nouveau site est dédié aux activités du patriarche, aux communiqués et activités du Conseil des évêques et aux dernières nouvelles relatives à l’Eglise maronite et au monde chrétien. La page « année liturgique » comprend également l’évangile quotidien et des cantiques maronites.

Le patriarche a expliqué que ce site n’a aucune visée publicitaire. « Son seul objectif est de transmettre la « vérité du Christ », ainsi que celle de l’Histoire et de l’Homme, de façon objective « , a-t-il dit.

Il a enfin souhaité que le nouveau site soit la seule source adoptée par les journalistes pour les informations relatives à l’Eglise maronite.

Posted in Culture & Société, Géneral | Tagué: , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Raï : « Nous sommes les amis de tous, mais nous ne serons les esclaves de personne »

Posted by jeunempl sur octobre 9, 2011

(Fady Noun – L’Orient le Jour)

Le patriarche maronite Mgr Rahi

Le patriarche Raï est revenu, pour « L’Orient-Le Jour », sur les propos qu’il a tenus en France et qui ont fait polémique.

Revenant, à la demande de L’Orient-Le Jour, sur les propos qui lui ont été attribués lors de sa visite à Paris, le chef de l’Église maronite a tenu, une fois de plus, à partir des États-Unis, où il se trouve en tournée pastorale, à remettre ces paroles dans leur contexte et à en souligner les prolongements politiques exacts.

Devant les responsables français qui l’ont, a-t-il dit, « royalement reçu », le patriarche maronite a affirmé « avoir exprimé ses craintes de voir la composante armée de l’opposition syrienne, c’est-à-dire les Frères musulmans, dominer le mouvement de contestation et finir par prévaloir ».

Dans ce cas, a-t-il ajouté, « les spécialistes estiment qu’une guerre civile pourrait éclater, avec les risques d’une partition du pays et l’apparition d’une entité alaouite, prélude à une réaction en chaîne de partitions qui donneraient naissance à un Moyen-Orient formé d’États à base ethnico-religieuse. J’ai dit à mes hôtes français les graves dangers que ces perspectives feraient courir aux chrétiens de Syrie, a-t-il dit en substance. Je me suis efforcé d’exposer aux responsables français toute la portée de ce danger. »

C’est dans ce contexte que, ayant entendu le ministre français des Affaires étrangères affirmer que « le président Assad est fini », le patriarche avait affirmé devant des journalistes qu’il aurait fallu – au temps passé – lui donner plus de chances, ou, pour peu qu’on convienne que ces paroles étaient susceptibles d’être mal interprétées, qu’il aurait fallu donner « plus de chances aux réformes » qu’il avait annoncées en mars dernier.

La terminologie américaine

En ce qui concerne le Hezbollah, le patriarche a affirmé qu’il « n’a pas endossé inconditionnellement les armes du Hezbollah, loin de là, mais qu’il a mis en évidence, aux yeux de ses interlocuteurs, les motifs internes que ce parti lui-même invoque pour conserver ses armes, et surtout qu’il a catégoriquement refusé de reprendre à son compte la terminologie de l’administration américaine, qui considère que le Hezbollah est “ une organisation terroriste ” ».
« Nous sommes les amis de tous, mais nous ne serons les esclaves de personne », a dit à ce propos le patriarche Raï, tout en assurant que la France était revenue sur Lire le reste de cette entrée »

Posted in Dossiers, Géneral | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Raï à Baalbeck : « Ne vendez pas vos terres quelles que soient les raisons »

Posted by dodzi sur septembre 18, 2011

L’Orient le Jour

Le patriarche maronite Mgr Béchara Raï a entamé, samedi matin, une tournée de deux jours dans la région de Baalbeck-Hermel, dans la Békaa.

Mgr Raï s’est par la suite rendu à la localité de Hoch Barda, où il a appelé les personnes originaires de ce village à y retourner. « Le retour à Hoch Barda est un retour à votre histoire, votre culture et vos traditions, puisque la terre n’est autre que notre identité « , leur a-t-il dit.

Accompagné par plusieurs figures religieuses, Mgr Raï a été accueilli par les députés Émile Rahmé et Ghazi Zeaiter, les présidents des municipalités, les moukhtars et les dignitaires de la région.

A Baalbeck, le chef de l’Eglise maronite a plaidé pour la consolidation de la coexistence islamo-chrétienne. « Ne vendez pas vos terres quelles que soient les raisons », a-t-il appelé, soulignant la nécessité pour les Libanais de dépasser tous les différends et les conflits. « Nous, Libanais, sommes appelés, un par un, par Dieu à édifier un Etat aussi beau que lui », a ajouté le patriarche. « La Békaa occupe une place spéciale dans le cœur de Bkerké », a-t-il poursuivi.

Par la suite, le chef de l’Eglise maronite s’est dirigé à Majdeloun. Prononçant son mot devant les foules venues l’accueillir, le patriarche s’est arrêté devant « la beauté d’une mosquée près de l’église » à l’entrée de la localité.

A Taybé, ville natale de l’Imam Moussa Sadr, où l’ont accueilli des figures politiques et religieuses de la région, ainsi que des responsables au sein du mouvement Amal, le patriarche maronite a lancé un appel au Libanais : « Unissons-nous et refusons tout engagement extérieur, unissons-nous et créons partenariat, amour et union ». « Le Liban n’est bâti que par l’union des chrétiens et des musulmans, cause principale défendue par l’Imam Sadr », a-t-il conclu.

Posted in Culture & Société, Géneral | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

 
%d blogueurs aiment cette page :