Mouvement pour le Liban

Représentant le Courant Patriotique Libre en Belgique

  • N'oubliez pas de visiter nos galeries d'images.

  • MPL Belgique

  • Rubriques

  • Actualités

  • Archives

  • Méta

Posts Tagged ‘Egalité’

Marché du travail : un terrain semé d’embûches pour la femme

Posted by jeunempl sur mars 23, 2012

(Marisol Rifai – L’Orient le Jour)

Elle est révolue la période où les femmes étaient uniquement considérées comme épouses et mères au foyer, notamment grâce à l’évolution des lois et des mentalités au cours des dernières décennies. Et pourtant, le constat sur le terrain est frappant : les femmes sont toujours une espèce rare et discriminée sur le marché du travail.

La BLC Bank, en partenariat avec la Société financière internationale (IFC), un groupe de la Banque mondiale, a lancé mardi son programme WE (women empowerment), destiné à promouvoir le rôle de la femme dans le milieu professionnel. « C’est la première fois qu’une institution financière au Moyen-Orient s’engage à long terme dans une telle initiative », a souligné Maurice Sehnaoui, le président-directeur général de la BLC. La conférence a réuni un vaste panel de participantes de divers pays et profils, ainsi qu’une audience en grande majorité féminine. « WE est le fruit d’un travail de longue haleine, qui a nécessité deux ans d’études pour cerner les besoins réels et demandes des femmes dans le monde du travail », a indiqué Tania Moussallem, la directrice générale adjointe à la BLC. Le programme propose aux femmes des conseils pour démarrer une carrière professionnelle ou créer une entreprise, des formations, des conférences et des crédits spécialement adaptés à leurs besoins.

« Aujourd’hui, nombreuses sont les études qui prouvent qu’une plus grande présence féminine au sein de l’entreprise est financièrement profitable. La femme est étudiée en tant que source de développement, qu’elle soit Lire le reste de cette entrée »

Posted in Culture & Société, Economie, Géneral | Tagué: , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Parrainage par Bassil de l’inauguration du congrès sur « une électricité permanente pour tout le Liban »

Posted by jeunempl sur décembre 17, 2011

ANI

Le ministre de l’Energie et des Eaux Gebran Bassil a parrainé vendredi l’inauguration du 8ème congrès organisé par « la Fondation Issam Farès pour les recherches », sous le titre « l’électricité permanente pour tout le Liban ».

Il a indiqué que « le dossier de l’électricité au Liban contient trois causes principales pour le pays », notamment l’axe économique ».

« Nous faisons face à une vraie catastrophe économique et il est nécessaire d’en évaluer la priorité », a-t-il ajouté, indiquant que « le budget et les citoyens sont atteints directement par cette catastrophe ».

Concernant le deuxième point, M. Bassil a mis l’accent sur « la sécurité de la société ».

« L’électricité a un impact direct sur la stabilité du pays et le niveau de stabilité du réseau montre celui de Lire le reste de cette entrée »

Posted in Géneral | Tagué: , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Le patriarche maronite se prononce en faveur du mariage civil obligatoire

Posted by jeunempl sur novembre 30, 2011

(L’Orient le Jour)

Le patriarche maronite, Mgr Béchara Raï, a créé la surprise, hier, en affirmant que l’Église maronite est en faveur du mariage civil obligatoire pour tous les Libanais. Le sacrement du mariage viendrait ensuite et serait l’expression de la conviction religieuse des mariés.
Recevant à Bkerké plusieurs centaines d’élèves des écoles des Sœurs des Saints-Cœurs conduits par la supérieure de cette congrégation, Daniella Harrouk, le patriarche s’est dit aussi en faveur d’un « nouveau pacte social en vertu duquel il y aurait séparation entre la religion et l’État ».

« Respectons toutes les religions et vivons à nouveau dans l’égalité civique entre tous, sur la base de la seule citoyenneté, et préservons réellement le Liban », a dit le patriarche aux élèves, qui l’écoutaient attentivement.
Et d’ajouter : « Œuvrons pour consacrer la neutralité du Liban. »
Au sujet de la loi électorale, le patriarche Raï a affirmé que l’Église n’a pas encore choisi, mais il s’est prononcé pour l’abaissement à 18 ans de l’âge du vote. À son avis, le Liban se dirige vers l’adoption de la loi électorale basée sur la proportionnelle suggérée par le « rassemblement orthodoxe ».
« Il est regrettable que certains réclament l’abolition du confessionnalisme politique au paroxysme de la tension sectaire et confessionnelle », a par ailleurs affirmé le patriarche. « Le nouveau pacte national doit refléter Lire le reste de cette entrée »

Posted in Culture & Société, Géneral | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | 2 Comments »

Charbel présente son projet de loi électorale basée sur la proportionnelle

Posted by jeunempl sur octobre 11, 2011

(L’Orient le Jour)

Le ministre libanais de l’Intérieur, Marwan Charbel, a présenté aujourd’hui lors d’une conférence de presse son projet de loi pour une nouvelle loi électorale. Ce projet de loi a été préparé avec l’aide d’un comité que le ministre avait lui-même mis en place.

Le projet ne ressemble à aucune des lois électorales qu’a connues le Liban, a-t-il indiqué, précisant que plusieurs propositions de lois électorales ont été prises en considération lors de la rédaction de ce projet ainsi qu’une enquête d’opinion visant à mettre en lumière les préférences des citoyens libanais sur cette question.

Le ministre a souligné que le comité a réussi à élaborer son projet de loi en 3 mois, comme prévu, ce qui permettra de le présenter aux citoyens libanais et de le débattre au Parlement avant les prochaines élections législatives de 2013.

Le projet de loi adopte le système proportionnel, « système le plus convenable pour le Liban », affirme M. Charbel et il va dans le sens des engagements du gouvernement à cet égard. En adoptant le système proportionnel, le projet de loi permettra de respecter l’égalité dans la représentation ainsi qu’une bonne représentativité, notamment des minorités, et limitera le nombre de voix perdues, explique-t-il. Il encouragera également la formation de nouveaux partis et la création de Lire le reste de cette entrée »

Posted in Culture & Société, Dossiers, Géneral | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Égalité des genres et développement économique : zéro pointé pour le Liban

Posted by jeunempl sur septembre 21, 2011

Rana Andraos – L’Orient le Jour

Malgré les progrès accomplis au plan de l’égalité des genres, les femmes demeurent reléguées au deuxième plan. Si l’égalité entre les hommes et les femmes est un objectif de développement fondamental en soi, elle est aussi un atout pour l’économie. Au Liban, comme dans la plupart des pays en développement, la participation des femmes à la vie active demeure largement à la traîne.

La Banque mondiale (BM) a publié hier son rapport sur l’égalité des genres dans les pays en voie de développement, dans lequel elle met l’accent sur la disparité de l’accès des femmes au marché de l’emploi et du manque à gagner qui s’ensuit en termes d’opportunités économiques. Dans la région du Moyen-Orient et de l’Afrique du Nord (MENA), les résultats de l’enquête ont été diffusés en simultané dans les locaux de la BM à Beyrouth, à Gaza, en Cisjordanie, en Égypte et au Koweït.

Selon le rapport de la BM, « les pays qui améliorent les opportunités et la situation économique des femmes et des filles peuvent accroître leur productivité, améliorer les conditions de vie de leurs enfants, rendre leurs institutions plus représentatives et renforcer les perspectives de développement ». À titre indicatif, donner aux agricultrices et aux agriculteurs le même accès aux ressources productives pourrait entraîner un accroissement de la production agricole de l’ordre de 2,5 à 4 % dans les pays en développement. Toujours selon la BM, l’élimination des obstacles à l’emploi des femmes dans certains secteurs aurait des effets positifs similaires, en réduisant l’écart de productivité entre les travailleurs masculins et les travailleurs féminins d’un tiers, voire même de moitié dans certains pays et en accroissant la productivité individuelle de 3 à 25 %.

En ce qui concerne les spécificités liées au Liban ainsi qu’aux pays de la région MENA, le rapport de la BM met l’accent sur l’accès inégal des femmes aux opportunités économiques. Dans les détails, la BM souligne que les femmes sont plus nombreuses à travailler dans le secteur informel, ainsi que dans des conditions précaires. Le taux d’occupation de la population active féminine s’élève à Lire le reste de cette entrée »

Posted in Culture & Société, Dossiers, Géneral | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Les violences faites aux femmes : un fléau coutumier au Liban

Posted by dodzi sur septembre 18, 2011

iLoubnan.info

 

Par Mounia Ait Allek

Violences physiques, agressions sexuelles, harcèlement moral ou sexuel, privations économiques, crimes « d’honneur » : autant de sévices dont une femme sur trois a déjà été victime au Liban selon des statistiques établies par KAFA (enough) Violence & Exploitation. Lumière sur les violences domestiques trop souvent restées silencieuses.

Signataire de la Convention des Nations Unies sur l’élimination de toute forme de discrimination à l’égard des femmes (CEDAW) et de la Convention internationale relative aux droits civiques et politiques (ICCPR), le Liban s’est maintes fois engagé auprès de la communauté internationale à assurer l’égalité des genres. En outre, l’article 7 de la Constitution libanaise garantit l’interdiction de toutes formes de discriminations envers les femmes. Paradoxalement, des lois poussiéreuses du Code Pénal libanais subsistent comme l’article 522, selon lequel un homme peut être excusé d’un viol s’il épouse sa victime. Encore récemment, l’article 562 accordait des circonstances atténuantes en cas de « crime d’honneur », si un homme avait assassiné une femme de sa famille qui aurait « compromis l’honneur de la famille ». La suppression de cet article du Code Pénal libanais a été récemment votée au Parlement suite à la proposition de son abrogation, à l’initiative du député Samy Gemayel. Une suppression saluée par toutes les organisations non-gouvernementales libanaises.

“Les violences familiales envers les femmes constituent les abus les plus répandus et ne connaissent aucune barrière économique ou communautaire,” affirme Faten Abou Chacra, directrice de projet pour KAFA. Partant, une coalition menée par KAFA et qui compte aujourd’hui près de cinquante neuf organisations non-gouvernementales (ONG), a présenté un projet de loi en 2008 : « Bill for the Protection of Women Against Family Violence Referred to the Parliament », fruit d’une étroite collaboration entre un comité d’experts des Forces de Sécurité Intérieure, des juristes et nombre d’acteurs de la société civile d’après la publication de Azza Sharara Badydoun : “Crimes of femicide before the Lebanese Judiciary”. Le projet de loi, saisi à bras le corps par l’organisation KAFA (enough) Violence & Exploitation, s’appuie sur les recommandations du Rapporteur Spécial des Nations Unies sur les Violences à l’égard des Femmes, et ouvre une réelle perspective d’amélioration de la condition féminine au Liban. Lire le reste de cette entrée »

Posted in Culture & Société, Dossiers, Géneral | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Le Liban élu membre du conseil d’administration de l’OIT

Posted by jeunempl sur juin 17, 2011

Le Commerce du Levant

La 100ème édition de la conférence de l’Organisation internationale du Travail (OIT) qui se tient chaque année à Genève a pris fin ce vendredi 17 juin.

Le Liban a été élu en tant que membre du conseil d’administration de l’OIT et sera représenté par le ministère du Travail. Fouad Balboul a été également élu pour représenter les chefs d’entreprises libanais à l’OIT.

Un texte sur l’amélioration des lois sur le travail des domestiques a été adopté lors de la conférence et a été approuvé par les pays arabes dont le Liban.

Une convention internationale historique votée pour protéger les domestiques étrangères

Jeudi 16 juin, à Genève, les 183 membres de l’Organisation internationale du travail (OIT) ont adopté une Convention (189e) et des recommandations (201e) destinée à améliorer le sort des quelque 52 millions de travailleurs domestiques – des femmes à 83 % selon l’OIT – à travers le monde.
Pour la première fois, ces « invisibles », selon le terme de l’organisation Caritas, pourront être protégés par un instrument juridique international.

Pour que cette convention entre en vigueur, il faut que deux pays au moins la ratifie. Plusieurs, dont Les Philippines et l’Uruguay, ayant annoncé leur intention de l’intégrer dans leurs lois internes.

En discussion depuis un an, ce texte a été adopté à l’occasion de la 100e assemblée de l’OIT, qui regroupe des représentants des gouvernements, des employés et des employeurs. Il a recueilli 396 voix en sa faveur, contre 16 « non » et 63 abstentions. Tous les pays arabes ont approuvé le texte. Sur les cinq représentants libanais, seul le délégué patronal a voté contre.

« Les Etats vont devoir étudier comment conformer leurs lois à cette convention s’ils souhaitent la signer. Il y a deux possibilités : inclure ces employé(e)s parmi les personnes protégées par le code du travail, ou établir une loi spécifique qui Lire le reste de cette entrée »

Posted in Culture & Société, Géneral, Régional | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Elections 2009 – Programme du CPL : Renforcer la démocratie

Posted by jeunempl sur mai 31, 2009

Programme complet du Courant Patriotique Libre

Programme-CPLChapitre 20 – Renforcer la démocratie

Diagnostic

1. La démocratie au Liban est réduite à une simple expression dans la Constitution alors qu’elle devrait être un régime soumis en permanence au renforcement et au développement dans ses mécanismes et sa mise en oeuvre afin qu’il devienne plus conforme aux principes du Droit, de la Liberté, de la Justice, de l’Egalité et de la Participation.
2. La possibilité de cumuler des fonctions ministérielles et parlementaires va à l’encontre du principe démocratique qui est basé sur la séparation des pouvoirs.
3. La dépendance des organismes de contrôle vis-à-vis du pouvoir exécutif va à l’encontre des principes démocratiques de l’interpellation et de la demande de comptes.
4. La loi électorale basée sur le principe majoritaire empêche une juste représentation des électeurs et limite l’expression de la volonté populaire.
5. L’alignement de la Justice sur le pouvoir exécutif annihile son indépendance et va à l’encontre du principe démocratique de la séparation des pouvoirs.
6. Depuis la proclamation de la république de Taëf, les gouvernements qui se sont succédé n’ont pas oeuvré en faveur du principe du développement équilibré des différentes régions du pays, ce qui a paralysé le régime démocratique et ébranlé les fondements de l’unité de la Nation et la stabilité de son régime.

Objectifs

1. Le renforcement permanent de la démocratie au Liban.
2. La séparation des fonctions ministérielles et parlementaires.
3. La séparation des organismes de contrôle de l’emprise du pouvoir exécutif afin de sauvegarder le rôle de chacun d’entre eux dans la mise en oeuvre des principes démocratiques de l’interpellation et de la demande de comptes.
4. L’indépendance de la Justice.
5. L’adoption de la proportionnelle pour les élections parlementaires.
6. Le développement équilibré des différentes régions libanaises et la mise en oeuvre d’une large décentralisation administrative.

Actions

1. Travailler à la mise en application de la loi sur le Médiateur de la République, gelée depuis son adoption, et activer le rôle de celui-ci dans la surveillance des processus démocratiques et l’observation permanente de l’évolution des lois et de leurs mécanismes d’application de manière à améliorer le contexte nécessaire à l’exercice de la démocratie.

2. Travailler à l’adoption du projet de loi déposé par le Courant Patriotique Libre au sujet de la séparation entre les fonctions ministérielles et les fonctions parlementaires, projet qui se base sur le principe que chaque député doit avoir un suppléant.

3. Elaborer et adopter la législation nécessaire pour séparer les organismes de surveillance de l’Etat du pouvoir exécutif.

4. Elaborer et adopter la législation nécessaire pour réaliser l’indépendance de la Justice et la mettre à l’abri des interférences et des pressions politiques. Ceci permettra de faire régner la justice et l’égalité entre les Libanais et de garantir leurs droits et leurs devoirs. Cela permettra également d’encourager les investissements dans le pays (voir le programme du CPL relatif à la Justice).

5. Considérer que la loi électorale actuelle a été imposée par les besoins du moment et appeler le Parlement à élaborer une nouvelle loi électorale qui repose sur le principe de la proportionnelle et qui soit conforme aux attentes des Libanais.

6. Elaborer un plan d’ensemble afin de réaliser le développement équilibré des différentes régions du pays et d’assurer aux Libanais les services sociaux de manière juste et équitable afin de renforcer leur attachement à l’Etat et leur autonomie. Ce plan devra être élaboré par un ministère du Plan qu’il est demandé de créer (voir le programme du CPL relatif à l’agriculture, à l’industrie, au développement rural, à la gestion des ressources naturelles, etc.).

7. Travailler à obtenir les procès-verbaux des réunions des députés libanais à Taëf et les documents qui en sont issus et procéder à leur publication sur la base des principes de la transparence dans l’exercice du pouvoir et du droit d’accès à l’information.

Posted in Actualité Tayyar-CPL, Géneral | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Le statut personnel et l’égalité entre la Femme et l’Homme

Posted by jeunempl sur novembre 20, 2008

Marie Nassif-Debs – Al Oufok

Introduction

Les principes généraux qui introduisent la Constitution libanaise (ratifiée, en 1990, selon le contenu de l’Accord de Taëf) stipulent que « le Liban est une république démocratique parlementaire, basée sur le respect des libertés générales, en premier lieu la liberté d’opinion et de croyance, de la justice sociale et de l’égalité des droits et des devoirs entre tous les citoyens sans discrimination ou préférence ». Ils ajoutent que « le peuple est l’origine des pouvoirs et de la souveraineté qu’il exerce à travers les institutions constitutionnelles », ce que nous traduisons par « la démocratie indirecte ». De plus, l’article 7 de la Constitution stipule que « tous les Libanais sont égaux devant la loi ; ils jouissent à égalité des droits civils et politiques et ont les mêmes obligations et devoirs sans différence aucune ».

Ce qui caractérise, donc, le régime démocratique libanais, en principe, est qu’il s’exerce au nom du peuple qui est à l’origine de tous les pouvoirs. Et, si le peuple est à l’origine des pouvoirs, cela veut dire qu’il est, par conséquent, à l’origine des lois qui sont la réflexion de sa volonté. D’où l’impossibilité de principe de voter une loi en contradiction avec les aspirations de ceux pour qui elle est faite et sur qui elle doit s’exercer.

Et, puisque les aspirations du peuple peuvent changer en fonction des changements sociaux, la loi doit être dynamique et exprimer ces changements en tout moment. De même, elle doit être globale et s’appliquer à tous sans exception aucune. Voilà pourquoi, Lire le reste de cette entrée »

Posted in Culture & Société, Dossiers, Géneral | Tagué: , , , , , , , , | Leave a Comment »

 
%d blogueurs aiment cette page :