Mouvement pour le Liban

Représentant le Courant Patriotique Libre en Belgique

  • N'oubliez pas de visiter nos galeries d'images.

  • MPL Belgique

  • Rubriques

  • Actualités

  • Archives

  • Méta

Posts Tagged ‘Edgar Maalouf’

Nous refusons l’exploitation des martyrs. Issam Abou Jamra : Nous allons remporter les élections et les propriétaires de Beyrouth la restaureront

Posted by dodzi sur avril 2, 2009

Tayyar.org

issam-abou-jamraLe comité du Courant Patriotique Libre (CPL) à Achrafieh – Rmeil a organisé une rencontre en présence du vice-premier Ministre Issam Abou Jamra, le député Edgard Maalouf, Nicolas Sehnaoui, Ziad Abs et des partisans du CPL.

Dans un discours prononcé à l’occasion, le général Abou Jamra a affirmé qu’il est confiant par rapport au résultat des élections avec l’annonce de la liste électorale, formée de Massoud Achkar, Nicolas Sehnaoui, Issam Abou Jamra, Freig Sabounjian et Grégoire Kalloust.

« Nous serons victorieux le 7 juin car cette liste représente la libre Beyrouth et le Liban Libre. A partir de maintenant, nul ne peut déformer votre décision. Beyrouth sera restaurée à ses propriétaires, il faut arrêter toute exploitation des martyrs. Le général Aoun a exercé beaucoup d’effort pour pouvoir accorder à Achrafieh, à Jezzine, à Zgharta et beaucoup d’autres régions la capacité de changement. Ils n’ont pas pu vaincre le général Aoun ni par les bombardements, ni par l’argent», a-t-il dit.

Abou Jamra a appelé à accorder les prérogatives au vice-premier Ministre et au président de la république. Il a en outre estimé que ce groupe ne croit pas en un équilibre au sein de l’État. « Il n’y a pas d’équilibre dans la répartition des services dans la ville de Beyrouth », a-t-il ajouté. Lire le reste de cette entrée »

Posted in Actualité Tayyar-CPL, Géneral | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Issam Abou Jamra, vice-Premier ministre et candidat à Achrafié

Posted by dodzi sur mars 26, 2009

L’Hebdo Magazine

«Je libèrerai Achrafié des rouleaux-compresseurs»

L’annonce de a candidature au siège grec-orthodoxe à Achrafié a fait l’effet d’une bombe et a donné à ses détracteurs l’opportunité de lui tirer dessus à boulets rouges. Pourtant, c’est avec beaucoup de sérénité que Issam Abou Jamra, vice-Premier ministre, a accepté le choix de l’opposition et se prépare à défendre Achrafié «des rouleaux compresseurs du passé, comme il l’avait défendu en prenant les devants sur ses lignes de démarcation pendant la guerre». Rencontre.

Vos détracteurs affirment que vos alliés de l’opposition préfèrent réserver le siège grecorthodoxe de Marjeyoun à Assaad Hardan et vous présente comme une victime de calculs électoraux qui vous désavantagent. Qu’y atil de vrai?
Lorsqu’on est membre d’un parti, il n’y a pas de victimisation. Au sein du Courant patriotique libre (CPL), nous pensons avant tout à l’intérêt général. Je suis un dirigeant du CPL et j’y occupe une place symbolique. J’aime ma région et j’aurais aimé y présenter ma candidature, d’autant plus que je n’y ai jamais abandonné les habitants et j’ai toujours rendu, dans la mesure de mes moyens, des services à tous ceux qui le demandaient. Par ailleurs, les habitants de la région auraient aimé me rendre la pareille à l’occasion de cette échéance. Notre alliance avec le Hezbollah et Amal me pousse aussi à me présenter dans ce caza. Mais, dans une étude que nous avons menée sur tout le territoire libanais, nous sommes arrivés à la conclusion que ma candidature à Achrafié serait plus bénéfique à l’opposition. D’autre part, ma candidature à Achrafié, où j’ai habité et où j’ai des connaissances solides, me convient, du fait des services que j’ai rendus à la région depuis 1970. Les habitants d’Achrafié savent parfaitement que mes prises de position sont stables, depuis l’époque où j’étais officier dans l’armée, en passant par la période où j’étais viceprésident du gouvernement de Michel Aoun, à ce jour. Ces facteurs jouent en ma faveur. Et si je suis élu, tout ce dont la région a besoin sera réalisé.

La déclaration de Michel Aoun visant à justifier votre candidature à Achrafié a choqué plus d’un.
«Il n’y a pas de nerf à Achrafié», a-t-il dit.
Le général Aoun a mis tout son poids lors de la conférence de Doha pour assurer la libre décision et le libre choix aux habitants de plusieurs ciconscriptions, dont Achrafié, Jezzine, Koura, Batroun, Zghorta, et il a senti que les propos de M. Hariri à Doha étaient une offense. «Vous les prendrez sur papier, mais en réalité, ces régions resteront entre mes mains», lui avait lancé le chef du Moustaqbal. Lire le reste de cette entrée »

Posted in Actualité Tayyar-CPL, Dossiers, Géneral | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Le fabuleux destin d’un général libano-suisse

Posted by jeunempl sur septembre 23, 2008

swissinfo – Pierre Vaudan

L’histoire d’Edgar Maalouf se confond avec celle du Pays du Cèdre. Durant plus d’un demi-siècle, il s’est battu pour le Liban, même durant ses 15 ans d’exil forcé en terres fribourgeoises. A 74 ans, c’est aujourd’hui en tant que député qu’il poursuit son combat. Portrait

Installé dans son appartement de Mtaileb, sur les hauts de Beyrouth, le député libano-suisse Edgar Maalouf devrait savourer une retraite bien méritée entouré de sa famille après plus de 55 ans passés au service de son pays.

Enfant lorsque la Seconde Guerre mondiale fait irruption au Liban, officier durant les troubles de 1958, ministre à la fin de la guerre dite «civile», condamné à un exil de 15 ans suite à l’invasion syrienne de 1990, Edgar Maalouf a payé le prix fort pour son engagement et ses convictions. Homme de service infatigable, l’ancien général n’est pourtant pas prêt à déposer les armes. Lire le reste de cette entrée »

Posted in Actualité Tayyar-CPL, Géneral | Tagué: , , , , , , , | Leave a Comment »

 
%d blogueurs aiment cette page :