Mouvement pour le Liban

Représentant le Courant Patriotique Libre en Belgique

Posts Tagged ‘Ecotourisme’

Où aller en été? : Des vacances différentes

Posted by jeunempl sur juin 22, 2012

L’Hebdo Magazine – Julien Abi Ramia

Si redécouvrir avec des yeux nouveaux les sites touristiques traditionnels du pays peut être un exercice assez sympathique, sortir des sentiers battus l’est tout autant. Voici quelques propositions pour agrémenter votre été; entre lieux devenus incontournables et nouveautés intimistes.

Il y a le Liban du quotidien et celui des vacances, celui des œillères et celui du panoramique. Rien de nouveau sous le soleil. Mais progressivement, au cours de ces dernières années, de nouvelles dynamiques sont apparues. Dans Beyrouth, les épicentres de la vie nocturne ont bougé, on fait la fête de manière un peu différente. Les lieux de promenade y ont évolué, des parcours créés pour échapper au bruit, au béton et aux embouteillages.

Autre tendance, celle de la décentralisation de l’activité touristique, et ce à travers plusieurs pôles. L’écotourisme s’est furieusement développé. Les circuits de randonnée, la redécouverte de la richesse et la diversité de la nature libanaise se sont multipliées. Autre centre d’intérêt, le tourisme religieux avec ses églises et ses mosquées séculaires, héritage d’une histoire ancrée à notre époque. Partout, sur le territoire libanais, des villes se sont embellies, réaménagées pour accueillir les touristes. Voici la liste des lieux qui illustrent tous ces changements.

Nuits nouvelles à Beyrouth

Les boîtes de nuit continuent de faire florès dans la capitale. Les plus grandes enseignes ne désemplissent pas, les stars s’y bousculent et la réputation de la nightlife libanaise a encore de beaux jours devant elle. Le Liban les nuits d’été, c’est encore l’Ibiza du Moyen-Orient. Si les initiés de la défoule courront encore cette année les fêtes de plage et autres soirées platines organisées par les plus gros sponsors du circuit, les plus tranquilles préféreront les petits bars et autres pubs. Il y a eu la folie de la rue Monot, avec sa légère pente et ses petits établissements qui ne payaient pas de mine. Lui a succédé le quartier de Gemmayzé, plus lumineux, un tout petit peu plus large mais embouteillé de manière chronique. Désormais, on sort à Hamra. Le quartier, fine fleur de la nuit beyrouthine d’avant-guerre, a su renaître de ses cendres. Les bars, les pubs et les petits restos s’y sont réimplantés. Y règne une joyeuse effervescence. On ne s’y marche pas sur les pieds.

Sur votre chemin, passez par le Zeitunay Bay et la rutilante Marina de Beyrouth. Inauguré il y a moins d’un an, ce nouvel espace de plus de 25000 mètres carrés est une large aire piétonne en bord de mer qui donne accès à Lire le reste de cette entrée »

Publicités

Posted in Culture & Société, Dossiers, Géneral | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Lancement du projet de développement rural et du prix Nawara 2012 sous l’égide de Hajj Hassan

Posted by jeunempl sur janvier 19, 2012

D.H. – ANI

L’observatoire national des femmes travaillant dans l’agriculture en milieu rural (Nawara) a lancé jeudi le prix Nawara 2012 récompensant la meilleure initiative économique réalisée par une femme en zone rurale, ainsi que le projet de développement rural économique et social au Liban-Sud, lors d’une conférence de presse tenue au ministère de l’Agriculture sous le patronage du ministre Hussein Hajj Hassan.

M. Hajj Hassan a souligné dans son mot l’importance de ce projet financé par son ministère, par l’ambassade d’Italie et l’association CTMOMLUS, importance résidant en la création de nouveaux emplois, la diminution du taux de pauvreté et l’amélioration du niveau économique et social dans les régions où il est appliqué.

Quant au prix Nawara, il récompense les femmes ayant présenté des initiatives dans les domaines de l’alimentation rurale, l’industrie agro-alimentaire, l’écotourisme et les projets relatifs à la production de l’huile d’olive.

Posted in Culture & Société, Géneral | Tagué: , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Liban – Les actions du ministre du Tourisme Fadi Abboud

Posted by jeunempl sur novembre 8, 2010

MPLBelgique.org

Le tourisme est le secteur le plus porteur en terme de rentrées financières, d’emplois et d’activité au Liban, générant 20% de son PIB.

Fadi Abboud, actuel ministre du Tourisme et ancien président de la fédération des Industriels libanais, aspire à faire du Tourisme une industrie active 365 jours par an et non seulement durant la période estivale.  Le ministre a aussi pour objectif de professionnaliser le secteur du tourisme, en fixant des règles sévères en terme de transparence des professionnels, visant à octroyer aux touristes plus de droits.

Autre défi, élargir la zone de profit à tout le territoire et ce, en développant le secteur en région rurale à travers le concept des chambres d’hôtes.

L’évolution du secteur touristique

11 juin 2011 (Le Commerce du Levant): Mesures pour faciliter l’entrée des touristes au Liban
25 mai 2011 (Le Commerce du Levant) : Abboud veut supprimer les visas libanais pour les étrangers résidant dans le Golfe
24 mars 2011 (Le Commerce du Levant): Tourisme: MSC réintègre Beyrouth dans ses itinéraires de croisière
17 mars 2011 (Le Commerce du Levant): Une nouvelle campagne de promotion du Liban diffusée sur les chaînes internationales
12 mars 2011 (Le Commerce du Levant): Un projet de centre d’exposition à Dbayé victime de blocages administratifs
11 mars 2011 (Le Commerce du Levant): Pas d’alcool aux mineurs, affichage des prix, facture détaillée…les restaurants rappelés à l’ordre
8 mars 2011 (Tour Mag): Le Liban veut redevenir la Suisse du Moyen-Orient
14 février 2011 (Le Commerce du Levant): Une campagne publicitaire pour promouvoir le tourisme au Liban au printemps
9 février 2011 (Tour Magazine): Liban : Beyrouth 2011, c’est là qu’il faut être
3 février 2011 (Le Commerce du Levant): Abboud: trois mesures pour renforcer le tourisme
12 janvier 2011 (Le Commerce du Levant): Coopération Liban, Syrie, Turquie et Jordanie pour aller au-delà de 40 millions de touristes
30 décembre 2010 (Le Commerce du Levant): Abboud impuissant face au « chaos organisé » de l’aéroport de Beyrouth
9 décembre 2010 (Le Commerce du Levant): Nouvelle liaison aérienne entre Beyrouth et Kinshasa
3 décembre 2010 (Le Commerce du Levant): Khalifé : le tourisme médical attire 10000 étrangers par an
18 novembre 2010 (L’Hebdo Magazine) : Reclassification des hôtels: Le nouveau contrat fait du bruit
9 novembre 2010 (ANI): Inauguration par Abboud à Londres du pavillon libanais au Salon international du Tourisme
11 octobre (TourMag.com): Le Liban souhaite « booster » les produits packagés TO
12 septembre (ANI): Abboud : « L’accroissement du nombre des touristes revient aux efforts déployés par la société civile »
7 septembre 2010 (L’Orient le Jour): L’écotourisme, un potentiel économique prometteur
14 août 2010 (L’Orient le Jour): L’élargissement de l’aéroport de Beyrouth devra débuter en 2011
5 août 2010 (iloubnan): Abboud : les restaurants doivent traiter avec la livre libanaise
29 juillet 2010 (L’Orient le Jour): Abboud initie une réévaluation complète des établissements touristiques
28 juillet 2010 (Le Commerce du Levant): Les hôtels et restaurants du Liban seront classés selon des normes internationales
22 juillet 2010 (L’Orient le Jour): Trois millions de touristes : un objectif réalisable ?
19 juin 2010 (ANI): Abboud lance la saison touristique à Broummana
4 juin 2010 (Liban Prestige Tours): L’objectif principal du ministère du Tourisme est de créer un tourisme durable…
21 février 2010 (AFP): A partir du mois d’aout, Jabal Moussa deviendra un lieu d’écotourisme
1 février 2010 (L’Orient le Jour): Abboud veut relier entre elles les stations de ski du pays
22 janvier 2010 (iloubnan) : Les hommes d’affaires libanais réfléchissent aux moyens d’améliorer le secteur touristique au Liban
17 janvier 2010 (MPL Belgique): Le tourisme au Liban… 365 jours par an

L’évolution du tourisme en chiffres

13 avril 2011 (Le Commerce du Levant): Le nombre de touristes en baisse de 13% au premier trimestre
23 février 2011 (Le Commerce du Levant): Tourisme : Le Liban classé 22ème dans le monde en termes de croissance
17 janvier 2011 (Le Commerce du Levant): Le Liban franchit un nouveau record avec 2,168 millions de touristes en 2010
10 janvier 2011 – Le Commerce du Levant : AIB : le nombre de passagers augmente de 11,3% en 2010
29 décembre 2010 (ANI): Le tourisme au Liban bat les records en 2010 : 2.2 millions de touristes et plus de 8 milliards de dollars de revenus
15 décembre 2010 (Le Commerce du Levant): Le nombre de touristes franchit pour la première fois la barre des 2 millions
16 novembre 2010 (Le Commerce du Levant): Le nombre de touristes en hausse de 15,74% en octobre
3 novembre 2010 (Le Commerce du Levant): Le nombre de passagers à l’AIB dépasse la barre des 4,6 millions
21 octobre 2010 (Le Commerce du Levant): Le nombre de touristes en hausse de 17,8% fin septembre
2 octobre 2010 (Econostrum): Le Liban table sur 2,2 millions de touristes pour 2010
30 septembre 2010 (Business Travel): Le Liban séduit les français
22 septembre 2010 (Pros du Tourisme): 2010, une année record pour le Liban
8 septembre 2010 (L’Orient le Jour):  Abboud implacable: Nous franchirons la barre des 2 millions de visiteurs
27 août 2010 (L’Orient le Jour): La presse internationale se félicite de l’essor touristique au Liban
6 août 2010 (Le Commerce du Levant): Plus de 1,3 million de touristes au Liban sur les 7 premiers mois de 2010
16 juillet 2010 (L’Orient le Jour): Tourisme : les « nouveaux visiteurs » affluent vers le Liban
3 juillet 2010 (Tayyar.org): Fadi Abboud: 2,2 millions touristes visiteront le Liban cet été
1 mai 2010 (Casafree): Tourisme au Liban : Importante hausse du nombre de touristes au premier trimestre de 2010
1er avril 2010 (Econostrum): Le tourisme génèrera au Liban 12,4mds$ en 2010 selon l’OMT
2 mars 2010 (Casafree): Liban: le nombre de touristes en hausse de 37% en janvier 2010
28 janvier 2010 (Econostrum) : Une année record pour le tourisme au Liban

Posted in Actualité Tayyar-CPL, Dossiers, Economie, Géneral, Nos articles | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

L’écotourisme investit les campagnes

Posted by jeunempl sur septembre 10, 2010

Salma Abou Assaf – Les Hirondelles

En seulement 3 ans, les écovillages ont poussé comme des champignons.
Fers de lance du développement rural, ils ont parfois des visages très différents.

Al-Kwakh, à 11km de Hermel, dans le nord de la Bekaa. En 2009, cette localité a inauguré son propre écovillage. En un an, il a déjà accueilli 500 pensionnaires.
Trois maisons traditionnelles ont été rénovées avec des produits respectueux de l’environnement. Chacune est équipée d’une cheminée en argile, de poutres apparentes au plafond, d’éléments de literie fabriqués en poils de chèvre et peut accueillir jusqu’à dix personnes.

L’endroit est géré par les femmes du village, regroupées au sein de la coopérative Assindyan. Elles mettent tout leur savoir-faire dans l’accueil et la préparation des repas, suivant des recettes traditionnelles comme pour le pain Al-Tannour, tout en utilisant uniquement une large gamme de produits bio. Elles servent également de Lire le reste de cette entrée »

Posted in Culture & Société, Dossiers, Géneral | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

L’écotourisme, un potentiel économique prometteur

Posted by jeunempl sur septembre 7, 2010

(L’Orient le Jour)

Depuis plusieurs années, les villages écologiques et les groupes destinés aux randonnées ainsi qu’à d’autres activités de plein air prolifèrent à vue d’œil. Si la passion y est sûrement pour quelque chose, la rentabilité de ce business, en pleine expansion, constitue également l’une des principales motivations des « nouveaux » investisseurs.

Depuis un certain temps, le tourisme écologique au Liban connaît un essor particulier, favorisé par une demande de plus en plus accrue pour les activités « vertes » ainsi que par un plus grand intérêt, du côté de l’offre, pour ce créneau qui, semble-t-il, n’est pas des moins rentables. Preuve en est les nombreuses sociétés d’écotourisme qui pullulent au Liban, et dont le nombre global, difficile à estimer avec exactitude, a triplé, voire quadruplé, au cours des dernières années. Celles-ci, qui incluent aussi bien les grandes structures (villages écologiques) que les petites structures (groupes dédiés aux excursions dans la nature etc.), se lancent sur le marché avec des investissements initiaux pouvant aller de quelques milliers de dollars à plusieurs dizaines, voire plusieurs centaines, de milliers de dollars.
Comptant sur leur passion pour le sport et la nature mais aussi sur la rentabilité de ces activités de plus en plus prisées (par les Libanais comme par les touristes, qui représentent désormais 5 à 10 % de la clientèle), plusieurs « nouveaux » investisseurs n’hésitent pas en effet à débloquer des montants parfois assez conséquents pour monter leur business.

Des prix plutôt abordables pour mieux percer le marché

Al-Jourd écovillage, situé à la lisière entre le Hermel et la forêt des Cèdres, fait partie des plus « vieux » centres écotouristiques au Liban, dont le parcours illustre l’évolution de ce créneau sur le marché local. Fondé en 1981, ce « village » composé de tentes dispersées dans la nature peut accueillir aujourd’hui jusqu’à Lire le reste de cette entrée »

Posted in Culture & Société, Dossiers, Géneral | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Interview – Ali Darwiche : «L’Etat doit soutenir ceux qui protègent l’environnement»

Posted by jeunempl sur août 15, 2010

Propos recueillis par Hassan Abbas – Les Hirondelles

Tous les dossiers du développement durable sont liés les uns aux autres. C’est en tout cas la philosophie d’Ali Darwiche, secrétaire général de l’organisation non gouvernementale libanaise Green Line.

De nombreuses voix s’élèvent pour pousser des pays comme le Liban à développer les énergies renouvelables. Que pensez-vous de ce dossier?

Il faut évidemment dépasser notre dépendance envers les énergies fossiles qui sont très polluantes et dont les réserves ne sont pas infinies. Car même sans penser à la protection l’environnement, il faut chercher d’autres sources d’énergie! Tous les experts en énergie s’accordent à dire qu’il n’y a rien de durable. Si nous consommons, nous épuisons les ressources. Le pétrole, l’énergie nucléaire et le charbon sont toutes des ressources épuisables. Par conséquent, si notre génération s’appuie uniquement sur elles, nous ne laisserons rien aux générations futures. Nous ne pouvons pas fonder une économie sur des ressources finies.

Où se situe le Liban à ce niveau?

Au Liban, nous ne reposons que sur le pétrole, alors qu’il faudrait infléchir la contribution du Liban au changement climatique. De plus, la pollution due à Lire le reste de cette entrée »

Posted in Billets & Opinions, Culture & Société, Dossiers, Géneral | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Le CPL expose les grandes lignes de son programme pour les municipales

Posted by jeunempl sur avril 16, 2010

(Christina El Hayeck – L’Orient le Jour)

Dans le cadre de ses préparatifs en vue des prochaines élections municipales, le Courant patriotique libre (CPL) a organisé hier un point de presse, à l’hôtel Promenade, à Zalka, au cours duquel il a lancé son slogan « Atelier de réforme » et exposé les grands axes de son programme électoral pour les municipales.

Le CPL s’est félicité de cet « atelier de travail » qu’il tient pour la première fois avec la presse, permettant ainsi aux représentants des médias de commenter, voire de critiquer, aussi bien le slogan que son programme électoral. En ce qui concerne le programme, il se résume en cinq points essentiels : la décentralisation administrative, le développement rural, l’éducation et la culture, le développement durable et la conservation de l’identité de la terre.

Les membres du comité des municipalités au CPL, MM. Toni Nasrallah, Malek Abi Nader, Gaby Layoun, Jean Nasr et Mme Jocelyne el-Ghoul, ont détaillé chacun de ces axes. M. Abi Nader a souligné que « la décentralisation vise à faciliter le travail au sein de la municipalité et promouvoir son indépendance et sa transparence ». Pour sa part, M. Nasr a souligné que « le manque de développement rural a des répercussions démographiques et Lire le reste de cette entrée »

Posted in Actualité Tayyar-CPL, Géneral | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

La pollution des fleuves du Liban

Posted by jeunempl sur novembre 28, 2009

Mawassem Kheir

1- Parlez-nous de vous-même? Votre formation? Votre profession? Vos activités?

Je suis président d’une ONG Mawassem Khair (moissons de la bienfaisance) dont la seule mission est de faire découvrir et sauvegarder ce patrimoine de la biodiversité et la richesse de notre nature.

Membre de la communauté Libanaise du Sénégal, j’ai commencé mes actions en Afrique avant de me consacrer exclusivement au Moyen-Orient…. Là-bas, au côté de mon frère Haidar El Ali, je me suis engagé, dans le cadre de l’association Océanium, dans la défense des dauphins et des espèces protégées, puis dans l’effort de reboisement.
Au Liban ensuite, où je me suis rendu la première fois il y a cinq ans seulement,  accompagnant mon père  suite au décès de ma mère. Le Liban a été pour moi une révélation : j’y ai découvert une « Terre Sacrée », capitale de la biodiversité du Moyen-Orient, et je me suis, depuis lors, engagé dans la protection de son riche patrimoine écologique. Mon ONG, Mawassem Khair, Moisson de la Bienfaisance, en coopération avec la FINUL, a participé au désamorçage de plus de 4000 bombes au Liban du Sud, au reboisement de la région ainsi qu’à la lutte contre les incendies, et surtout aux efforts de sensibilisation et d’éducation de la population aux problèmes environnementaux.
Mon grand projet actuel est de renforcer mes initiatives de reboisement du Liban, d’assister les municipalités en matière de traitement des déchets et des eaux usées, et de créer une agence d’information dédiée au développement durable et aux questions d’éco-santé au Liban.
[Pour suivre les actions de Ibrahim El Ali, rendez-vous sur son site : http://fondation-elali.blogspot.com/]

2-Que pouvez-vous dire des fleuves au Liban?

Le Liban, contrairement à ses voisins, dispose d’abondantes ressources en eau. Ses fleuves sont à l’image des nombreux paradoxes de notre pays. Que ce soit notre eau, nos montagnes, nos plantes et fleurs, notre littoral, nos oiseaux migrateurs, ou la faune sauvage – affluence du trésor de la biodiversité du moyen orient et gâchis permanents causés par la cupidité -, l’écosystème libanais paye un lourd tribut à cause des solutions de facilité et du manque d’implication d’un gouvernement encore instable, davantage inquiet de son maintien et soucieux des questions de  sécurité, que de développement durable qui est pourtant parti intégrante de la sécurité humaine.

Le Liban est composé de plus de 2000 rivières et de 40 fleuves dont 17 pérennes que sont le Nahr Litani, l’Oronte, Nahr Awali, Nahr Ibrahim, Nahr Abu Ali, ainsi que 23 saisonniers.
Les principaux polluants sont de nature agricole, avec l’azotate et le phosphore, par les engrais et les différents pesticides de nature industrielle, les lacunes en matière d’évacuation d’eaux usées et enfin de déchets physiques de toute sorte. L’eau est la plus grande richesse des décennies à venir, protégeons-la pour en tirer les fruits demain.

3- Quelles sont les activités qui polluent (les causes de la pollution) ?

Quelle question ! Tout pollue au Liban. L’agriculture, comme je le disais tantôt, avec son surdosage en pesticides n’est certainement pas le dernier des facteurs. Savez-vous qu’en France, 70 produits sont acceptés comme pesticides alors qu’au Liban, nous en avons plus de 130 homologués, sans parler des Lire le reste de cette entrée »

Posted in Culture & Société, Dossiers, Géneral | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Le Liban en voie de désertification

Posted by jeunempl sur août 3, 2009

René Naba

incendie - feux foretL’été est habituellement chaud au Liban non seulement en raison de son ensoleillement méditerranéen, mais aussi et surtout du fait de son contexte politique particulier. Il a tendance depuis peu à devenir brûlant pour la population non seulement au niveau climatique, mais également au niveau écologique.

M. Saad Hariri a été pressenti depuis six semaines pour former le nouveau gouvernement consécutif à sa victoire électorale, mais le chef de la majorité parlementaire pro-occidentale parait soucieux de prendre son temps, prenant exemple sur son prédécesseur, Fouad Siniora, qui avait mis, en 2008, 52 jours pour former son gouvernement. Si rien ne presse sur le plan politique, il n’en va pas de même sur le plan écologique.

Depuis près d’une décennie, tel un rituel, des dizaines d’incendies se déclarent au Liban avec le lancement de la saison d’été, sinistrant davantage un pays déjà affligé des stigmates de la guerre, dans l’indifférence quasi-générale des pouvoirs publics. Le légendaire pays des Cèdres tant célébré par la Bible serait frappé de désertification, aussi surprenant que cela puisse paraître. Les organisations écologiques libanaises (1) estiment même que la côte d’alerte a d’ores et déjà été atteinte et si la situation venait à persister, le Liban aura entièrement perdu ses forêts d’ici 15 à 20 ans. Selon leurs estimations, 35 pour cent du territoire national était couvert de forêts en 1965, contre 13 pour cent en 2007, soit une perte de près des deux tiers de la zone forestière en 42 ans

Les forêts du Liban sont essentiellement des forêts de chêne et de pin. Et l’on y recense d’autres conifères notamment le cèdre. La carte des modes d’occupation des sols du Liban réalisée en 2001 indique que le chêne représente 55% du couvert forestier, suivi du pin (12%), du genévrier (9%) et du cèdre Lire le reste de cette entrée »

Posted in Culture & Société, Dossiers, Géneral | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Elections 2009 – Programme du CPL: Tourisme

Posted by dodzi sur mai 30, 2009

MPLBelgique.org

Programme complet du Courant Patriotique Libre

Programme-CPLChapitre 11 Tourisme

Diagnostic

1. Le Liban est absent de la carte touristique mondiale en raison de la négligence de ce secteur de la part des autorités.

2. Le budget attribué au ministère du Tourisme est réduit, ce qui affaiblit sa capacité à se doter de ressources humaines compétentes.

3. De nombreux postes administratifs sont vacants. Il n’y a pas de jeunes cadres spécialisés.

4. Il n’y a pas de planification scientifique du travail, le personnel manque de formation professionnelle, le recours à l’informatique est timide. Par ailleurs, la législation dans le domaine touristique est obsolète et ne s’accorde pas avec les pratiques du monde moderne qui fait appel à la participation du secteur privé.

5. Les institutions à caractère touristique ne sont pas classées selon les normes internationales.

6. Le nombre d’inspecteurs (12 pour 10.000 institutions) est insuffisant ; il n’y a pas d’unités régionales pour l’inspection touristique et ses prérogatives empiètent sur celles d’autres départements officiels.

7. La législation est lacunaire et il existe de nombreuses difficultés dans la mise en application des décrets touristiques en vigueur qui concernent l’attribution de permis aux institutions touristiques. Un grand nombre d’entre elles fonctionne de manière illicite.

8. Il existe de nombreuses infractions aux règles de la construction et de nombreuses usurpations de propriétés privées, maritimes et fluviales.

9. Les infrastructures sont en mauvais état, ce qui entrave la croissance du secteur touristique en l’absence d’un plan global de développement.

10. La politique de « ciel ouvert » actuelle s’est avérée incapable de réaliser les objectifs qui en étaient attendus.

11. Les prix des billets d’avion à partir de et à destination du Liban sont élevés à cause d’une politique de quasimonopole.

12. L’écotourisme n’est que faiblement développé. Il n’existe pas de plan de réhabilitation de nombreux sites historiques et de nombreuses régions touristiques sont négligées.

13. Le secteur touristique manque d’informations et de statistiques précises. Lire le reste de cette entrée »

Posted in Actualité Tayyar-CPL, Culture & Société, Dossiers, Géneral, Nos articles | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

 
%d blogueurs aiment cette page :