Mouvement pour le Liban

Représentant le Courant Patriotique Libre en Belgique

Posts Tagged ‘Ecole’

Syrie : « A Alep, je me sens assiégée jusque dans ma maison »

Posted by jeunempl sur août 12, 2013

La Croix – Gauderique Traub

Syrie - à Alep, les rebelles sèment la terreurMusulmane sunnite, elle ne souhaite pas donner son nom. « Mon témoignage n’est pas seulement le mien, mais celui de milliers d’autres Syriennes », dit-elle. Elle a étudié à l’université d’Alep et enseigne le français dans une école privée. Elle vit à Alep, dans la zone contrôlée par les forces gouvernementales. « Aujourd’hui, j’ai peur de dire ce que je pense. Je ne sais pas à qui faire confiance, explique cette femme. Je me sens assiégée jusque dans ma maison. »

« À Alep, on étouffe, dit-elle dans une longue conversation au téléphone. On se sent isolés, comme sur une île que personne ne voudrait approcher parce qu’il y règne un grand danger. Même d’autres régions de Syrie, comme Lattaquié, sont à mille lieux de vivre ce que nous vivons à Alep. » La ville est entourée par les rebelles qui contrôlent la partie nord-est et les banlieues pauvres. Le régime tient encore le centre et l’ouest, où se trouvaient les quartiers les plus aisées. « Mais jusqu’à quand ? », s’interroge la jeune femme, qui dit sentir « le danger se rapprocher ».

Alep, dans le nord de la Syrie, était une ville prospère et touristique, avec sa citadelle et ses souks. Aujourd’hui, elle est détruite, comme en témoignent les images diffusées le 7 août par Amnesty International. La population de la zone gouvernementale n’est plus ravitaillée et les quelques denrées encore disponibles sont hors de prix. Le cours de la livre syrienne s’est effondré.

FRUITS ET VIANDE ONT DISPARU DES ÉTALS

« Depuis le début du Ramadan, les rebelles ont bloqué les routes par lesquelles passent les camions censés approvisionner les deux millions d’habitants de la ville. Les gens peuvent tenter de passer des quartiers sous contrôle gouvernemental aux régions contrôlées par les rebelles. On appelle ce chemin le “passage de la mort” » , explique la jeune femme.

Les fruits et la viande ont disparu des étals. Le pain se fait rare. Elle trouve encore quelques légumes, tomates, aubergines, courgettes, nécessaires à la cuisine locale, mais pas Lire le reste de cette entrée »

Publicités

Posted in Géneral, Régional | Tagué: , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Salaires : La réforme plus difficile que le financement de la grille

Posted by jeunempl sur mars 3, 2013

L’Hebdo Magazine – Liliane Mokbel

Salaires & grogne sociale (Liban)La nouvelle grille des salaires ne pourrait entrer en vigueur que si le projet de loi est voté en séance plénière par la Chambre des députés. Le dernier mot revient donc au Parlement. La pilule la plus dure à avaler consiste dans le processus de réforme devant accompagner la mise en œuvre d’une telle échelle. Pour être juste envers les trois composantes du pacte social, l’Etat, le patronat et les fonctionnaires, une restructuration en profondeur du secteur public est inéluctable dans le sens d’une réduction de son volume et de l’accroissement de sa productivité.

Aujourd’hui, l’échelle des salaires englobe 180000 fonctionnaires, sans compter les salariés des établissements publics et des offices autonomes.

A priori, bien qu’une loi ait été votée en 1992 suspendant le recrutement au sein de la fonction publique, depuis cette date, le nombre de fonctionnaires n’a cessé d’augmenter sous une forme de «recrutement déguisé», qui prend la forme de salariés contractuels sur base d’accords renouvelables chaque fin d’année pour l’accomplissement d’une mission déterminée ou d’un contrat «d’achat de service». En revanche, ce dernier type de contrat ne donne pas lieu à une inscription des bénéficiaires à la Caisse nationale de sécurité sociale (CNSS) ni au droit d’être inclus au nombre des fonctionnaires englobés par l’ajustement des salaires.

Dans le même prolongement s’inscrit la nécessité de supprimer les organismes parallèles, qui ont pullulé au lendemain de la fin de la guerre pour accomplir des missions qui reviennent en vertu de la Loi fondamentale aux entités étatiques mais qui ont en fait servi «à caser les ouailles d’un clientélisme politique d’après- guerre». A titre indicatif, on citera la Caisse du Sud, la Caisse des déplacés etc.

Parallèlement, il est impératif de supprimer certains établissements et administrations publics qui ne sont plus opérationnels vu que les motifs pour lesquels ils ont été créés n’existent plus. Il s’agira par exemple d’Elissar (l’établissement public pour la reconstruction de la région d’Ouzaï, de Jnah…), l’office des chemins de fer, les raffineries de pétrole et la Lire le reste de cette entrée »

Posted in Culture & Société, Dossiers, Economie, Géneral | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Nicolas Sehnaoui, ministre des Télécommunications : « Nous n’accepterons pas d’être tenus à l’écart des institutions »

Posted by jeunempl sur janvier 26, 2012

Propos recueillis par Saad Elias – L’Hebdo Magazine

«C’est parce que nous accusons l’ex-Premier ministre, Fouad Siniora, d’avoir commis des infractions qu’ils ont mené une campagne bien programmée pour accuser de détournement de fonds des personnes transparentes chargées de la gestion des secteurs publics». Le ministre des télécommunications, Nicolas Sehnaoui, passe à la contre-attaque.

Une campagne est menée contre le ministre de l’Energie et de l’Eau, Gebran Bassil, à cause des coupures prolongées du courant électrique. Le président Nabih Berry lui a demandé de dire la vérité sur ce qui se passe…

Nous comprenons tout à fait la colère des gens qui éprouvent une frustration et qui s’expriment quand le mal s’exacerbe en descendant dans la rue. Je ne veux pas parler des politiques qui les manipulent dans des intentions équivoques ou dans le cadre d’un agenda politique étroit ou pour la défense d’intérêts partisans. Quant au ministre Bassil, et nous tous, au Courant patriotique libre (CPL), nous compatissons avec les citoyens et pourrions faire les mêmes réclamations dans la rue, concernant l’électricité. Ce n’est pas parce que le ministre Bassil est le ministre de l’Energie qu’il a la possibilité d’alimenter le Liban en courant en l’espace de quelques années. Parce qu’il n’y a pas de solution à court terme, il faut envisager le moyen et le long termes, en raison de la conjoncture pourrie. Pourquoi Lire le reste de cette entrée »

Posted in Actualité Tayyar-CPL, Dossiers, Géneral | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

DEFILIBAN et l’Ambassade de Belgique: Les Tambours verts en faveur de la Paix et de l’Environnement

Posted by jeunempl sur mai 7, 2010

Libnanews – DefiLiban

DEFILIBAN et l’Ambassade de Belgique ont organisé l’événement international en faveur de la Paix et de l’Environnement : “Les Tambours verts pour la Paix, un sourire pour le monde !”, le jeudi 6 mai 2010, à 10h, au centre ville, sous le haut patronage du Ministre de l’Environnement, Mr.Mohamad Rahal, en collaboration avec la société SOLIDERE, le Secrétariat Général des Ecoles catholiques au Liban et la Maison Internationale de la Poésie Arthur Haulot, en Belgique. Avec la participation des établissements libanais. Le jeudi 6 mai à 10h00, environ 2000 enfants et adolescents, venant de plusieurs villes libanaises, se sont rassemblés au centre ville, place de l’Etoile, devant l’horloge, pour donner un concert de SLAM symbolique, en faveur de la Paix pour un Liban VERT.

Après l’hymne national libanais et l’hymne national belge, Madame Joele Bacha, présidente de DEFILIBAN a ouvert la cérémonie, accueillant chaleureusement le Ministre de l’Environnement, Mr.Mohamad Rahal, patron de l’événement, l’Ambassadeur de Belgique, Mr. Johan Verkammen, les députés présents, les directeurs et responsables des écoles, les enseignants, les parents et les élèves. Elle a également rendu hommage aux partenaires qui ont soutenu cette action en mettant à l’honneur la Maison Internationale de la Poésie, Arthur Haulot, JMPE, initiatrice de ce projet belge à dimension internationale.

A son tour, Melle Marie-Thérèse Kreidy, Présidente de l’association Signis international, a présenté les 70 drapeaux de la Paix et des droits de l’enfant, provenant de dizaines de pays.

L’ambassadeur de Belgique a ensuite exposé le rôle de la Belgique dans ce projet en félicitant DEFILIBAN pour la coordination des Tambours pour la Paix au Liban, tout en assurant Lire le reste de cette entrée »

Posted in Culture & Société, Géneral, Relations Liban-Belgique/UE | Tagué: , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

HORECA 2010: c’est pour avril prochain

Posted by jeunempl sur février 15, 2010

Iloubnan

Rendez-vous des professionnels de l’hôtellerie, de la restauration et de l’alimentation et des boissons, le 17e salon « HORECA » se tiendra du 27 au 30 avril au BIEL à Beyrouth, pour une édition « plus internationale » que celles des années précédentes, a affirmé le ministre du Tourisme lors de la conférence de presse organisée jeudi dernier au Phénicia pour annoncer l’événement.

“Le salon HORECA constitue l’une des étapes majeures au Liban pour les professionnels du tourisme” a déclaré le ministre libanais du Tourisme Fadi Abboud lors de d’une conférence de presse à l’Hotel Intercontinental Phoenicia jeudi dernier pour annoncer la 17e édition du Salon HORECA. A cette occasion, le ministre a tenu à préciser que cette 17ème édition serait « plus internationale » que celle des salons précédents. En plus des partenaires locaux d’Horeca, la conférence de presse a réuni les attachés commerciaux des ambassades de France, Egypte, Jordanie, Italie, Turquie, et Chypre.

Organisé depuis l’année 1994, par “Hospitality Services”, l’une des compagnies dédiée au développement d’activités de service de l’alimentation et de l’hôtellerie au Moyen-Orient, le Salon de l’hôtellerie et de la restauration HORECA attire chaque année plus de 200 exposants, 200 participants aux différentes compétitions, 20 chefs de renommée internationale ainsi que des dizaines d’événements parallèles et d’ateliers de travail, selon les organisateurs, qui affirment que “14000 visiteurs ont assisté à l’édition de l’année passé”. Pierre Achkar, président du syndicat des hôteliers au Liban, a fait un petit rappel de la situation du pays ces dernières années, en indiquant que “malgré diverses fluctuations sécuritaires qu’a connue la capitale (en référence à l’assassinat de l’ancien Premier ministre libanais Rafic Hariri en 2005, et à la guerre qui a frappé le Liban en Juillet 2006 ndlr), HORECA a tenu le coup, grâce à une forte volonté et à l’élection d’un nouveau premier ministre ».

L’exposition se tiendra sur 10000m², où plus de 250 exposants locaux et internationaux installeront leur stand (Canada, France, Jordanie, Arabie Saoudite, Liban, Syrie et Emirats Arabes). “Cette année, HORECA accueillera plus de 250 sociétés locales et internationales (Canada, France, Jordanie, Arabie Saoudite, Emirats arabes unis et Syrie, ndlr)” a déclaré lors de la conférence de presse Joumana Salame, directrice générale de “Hospitality Services”, précisant que comme chaque année, “un concours du meilleur cuisiner et du meilleur Barman sera organisée dans le cadre du salon HORECA” dit-elle. Une petite trentaine de barmens, tout droit sortis des lieux phares de la vie nocturne libanaise, chercheront à obtenir le titre de « Meilleur barman libanais » durant cette compétition des «Lebanese Bartenders».
Autres compétitions : «le Salon Culinaire de Beyrouth», où 250 chefs talentueux s’affronteront, en direct, dans Lire le reste de cette entrée »

Posted in Culture & Société, Géneral | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Wajdi Mouawad en état de grâce à Avignon

Posted by jeunempl sur juillet 23, 2009

Cyberpresse – Sylvie St-Jacques

Aux deux tiers du Festival d’Avignon, où il est artiste associé cette année, Wajdi Mouawad sait déjà que cette expérience est un tournant dans sa carrière. Le festival marque en effet la fin de l’aventure du Sang des promesses. Et il la vit dans une sorte d’état de grâce…

«Je commence à savoir que je suis né au Liban», blague Wajdi Mouawad, qui est un peu et même beaucoup «partout», dans ce Festival d’Avignon, où il est artiste associé. Il y a eu la Cour d’honneur du Palais des papes, qu’il a occupée cinq soirs durant avec les 11 heures des trois premières pièces du cycle Le sang des promesses. Et ensuite Ciels, la quatrième et ultime portion de sa tétralogie.

Quand il n’est pas au théâtre le soir, son programme de jour est rempli d’une foule de rencontres avec le public, de collaborations artistiques (avec notamment Jane Birkin et la cinéaste Christelle Lheureux), d’émissions de radio…

Aux deux tiers du festival, Wajdi Mouawad évalue cette expérience comme un lieu déterminant dans sa trajectoire d’artiste. «C’est l’endroit où j’aurai Lire le reste de cette entrée »

Posted in Culture & Société, Géneral | Tagué: , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Nouvelle école arménienne à Bourj Hammoud

Posted by jeunempl sur juin 24, 2009

Armenews

Dimanche 24 mai 2009, le Diocèse du Liban a inauguré les fondations d’une nouvelle école dans Bourj Hammoud. Sa Sainteté Aram 1er a présidé la cérémonie. Le Président du Conseil du Diocèse M. Gregoris Bogharian a accueilli les invités et les membres de la communauté et a dit qu’avec la bénédiction de Sa Sainteté Aram 1er la communauté s’engageait encore une fois dans la protection de l’héritage nationale arménien.

L’archevêque Kegham Khatcherian Prélat du Liban a alors ajouté que l’impact de la nouvelle école s’étendrait au-delà du Liban parce que le Liban était l’impulsion de la Diaspora arménienne. Dans sa conclusion Sa Sainteté Aram 1er a dit : « le lancement des fondations d’une école manifeste aujourd’hui notre collectif pour surmonter les expériences tragiques de la guerre civile et donneront la forme à notre mission et la vocation en tant que peuple ayant une vision, la foi et la conscience nationale ».

Le chant “Cilicia” l’hymne du Catholicosat a conclu la cérémonie.

Posted in Culture & Société, Géneral | Tagué: , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Elections 2009 – Programme du CPL: Eveil à l’Environnement dans les universités

Posted by dodzi sur mai 31, 2009

MPLBelgique.org

Programme complet du Courant Patriotique Libre

Programme-CPLChapitre 13 (suite) Eveil à l’Environnement dans les universités

Diagnostic

1. Les programmes d’éveil à l’Environnement n’existent pas dans la plupart des universités libanaises, à quelques exceptions près.

2. La conscience des problèmes liés à l’Environnement n’existe que chez les étudiants engagés dans des programmes académiques liés aux sciences de l’Environnement.

3. Il existe au sein de nombreuses universités et organisations non gouvernementales des personnes suffisamment qualifiées pour pouvoir mettre en oeuvre des programmes d’éveil à l’Environnement de niveau universitaire. Malheureusement, leur potentiel n’est pas utilisé.

4. Les activités d’éveil à l’Environnement sont uniquement le fait d’ONG ou de militants écologistes, sans aucun appui gouvernemental.

5. Les universités qui enseignent les sciences de l’Environnement ne sont pas en mesure d’initier des activités dans la société libanaise en raison de l’absence de moyens matériels et des heures d’enseignement excessives exigées des enseignants.

6. Il existe peu d’opportunités d’emploi pour les diplômés en sciences Environnementales. Lire le reste de cette entrée »

Posted in Actualité Tayyar-CPL, Culture & Société, Dossiers, Géneral, Nos articles | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Elections 2009 – Programme du CPL: Eveil à l’Environnement dans les écoles

Posted by dodzi sur mai 31, 2009

MPLBelgique.org

Programme complet du Courant Patriotique Libre

Programme-CPLChapitre 13 Eveil à l’Environnement dans les écoles

Diagnostic

1. L’éveil à l’Environnement fait partie des programmes éducatifs scolaires depuis 1977, conformément aux recommandations des Nations-Unies (conférence de Rio, 1992). Elle est intégrée aux programmes libanais de sciences, de géographie, d’éducation civique et de langues. Toutefois, l’enseignement est surtout théorique. Il se limite à la transmission de savoirs de base : des notions sommaires sur la pollution, sur la préservation des zones naturelles et sur la biodiversité sont inculquées à travers des recherches ou des exposés d’élèves. Des problèmes graves tels que ceux liés à la gestion de l’eau et de l’énergie ou à l’urbanisme sont rarement abordés.

2. Les outils pédagogiques utilisés sont souvent d’origine étrangère et ne sont pas adaptés au contexte libanais. Il faut noter cependant la parution récente de plusieurs inventaires de la faune et de la flore faits par des auteurs libanais, attrayants et accessibles aux écoliers.

3. Les changements de comportements attendus ne sont pas visibles à l’échelle nationale du fait de l’absence de mesures coercitives vis-à-vis des pollueurs et des contrevenants.

4. Les actions de préservation de l’Environnement sont ponctuelles, sans cohérence ni perspective durable.

5. Les professeurs concernés ne sont pas suffisamment formés pour pouvoir traiter les questions de l’Environnement. Ils manquent parfois de confiance et certains s’estiment incompétents dans ce domaine.

6. La plupart des écoles publiques ne disposent pas des moyens nécessaires pour lancer des actions en faveur de l’Environnement : visites de sites naturels, expositions, spectacles, etc. Ces actions nécessitent des budgets qui ne sont pas toujours à la portée de ces établissements.

7. Dans un même établissement, le nombre des enseignants motivés et disposés à former des équipes multidisciplinaires est insuffisant bien que l’intérêt général soit en nette progression.

8. Malgré l’effort pédagogique entrepris au niveau des programmes, ce sont surtout les activités informelles d’éveil à l’Environnement qui ont joué à ce jour le rôle le plus important dans la prise de conscience des problèmes de l’Environnement chez les écoliers :
• Des « clubs Environnement » ont été créés dans de nombreux établissements, avec l’appui du ministère de l’Environnement. Cependant tous les élèves des établissements ne sont pas impliqués dans leurs activités car l’inscription à ces clubs n’est pas obligatoire.
• Des ONG très actives pilotent de nombreuses actions en faveur de l’Environnement dans les écoles libanaises en partenariat avec le ministère de l’Environnement et les organisations internationales : campagnes de nettoyage ou de reboisement, brochures d’information diverses, spectacles, expositions, concours….
• Les expositions, concours et projets lancés par la revue « Bi’a wa tanmia » ont connu un succès grandissant auprès des établissements scolaires.

Les initiatives au sujet de l’Environnement qui mobilisent le plus les écoliers viennent donc du secteur informel et non pas des enseignants eux-mêmes. Ceci montre bien les lacunes des méthodes officielles d’éveil à l’Environnement. Lire le reste de cette entrée »

Posted in Actualité Tayyar-CPL, Culture & Société, Dossiers, Géneral, Nos articles | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Elections 2009 – Programme du CPL: Enseignement de base et secondaire dans les écoles publiques

Posted by dodzi sur mai 30, 2009

MPLBelgique.org

Programme complet du Courant Patriotique Libre

Programme-CPLChapitre 12 (suite) Enseignement de base et secondaire dans les écoles publiques

Diagnostic

1. Des écoles publiques qui ne remplissent pas leur mission de manière satisfaisante : ressources humaines excédentaires (1 enseignant pour 9 élèves) mais ressources matérielles insuffisantes, très fort taux d’abandon (autour de 22%) et d’échec scolaire (autour de 48%).

2. 60% des élèves sont enrôlés dans le secteur privé alors que le coût par élève est le même dans les secteurs privé et public. Ceci montre que les dépenses de l’Etat sont moins efficaces que celles du secteur privé et que les parents préfèrent envoyer leurs enfants dans les écoles du secteur privé qui fournissent une meilleure éducation et en particulier une meilleure éducation de base.

3. Bien que le pays dépense 11% de son PIB sur l’éducation, un chiffre excessivement élevé en comparaison avec l’ensemble des pays du monde, le coût de l’éducation est l’une des raisons les plus invoquées par ceux qui quittent l’école prématurément. De plus, le nombre d’élèves ayant terminé le cycle de base est proportionnellement inférieur à celui de pays tels que la Tunisie, la Jordanie ou l’Egypte qui ont pourtant un PIB par habitant inférieur à celui du Liban.

4. Les écoles techniques ne permettent pas d’augmenter les chances de trouver un travail dans les entreprises.

5. Il n’y a pas de vision stratégique nationale au sujet de l’éducation. Les différents départements au sein du ministère de l’Education continuent à travailler de manière séparée. De plus, la coordination entre le Centre de Recherche et de Développement Pédagogique et le Ministère est insuffisante.

6. La répartition des écoles et des enseignants est déséquilibrée et fortement influencée par les interférences politiques, ce qui donne un excès de ressources dans certaines régions et une insuffisance de ressources dans d’autres. Lire le reste de cette entrée »

Posted in Actualité Tayyar-CPL, Culture & Société, Dossiers, Géneral, Nos articles | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

 
%d blogueurs aiment cette page :