Mouvement pour le Liban

Représentant le Courant Patriotique Libre en Belgique

Posts Tagged ‘dissuasion’

La manipulation des religions pour détruire le Liban

Posted by jeunempl sur juillet 24, 2010

Roger Akl

Le Liban est un pays multi religieux et multiethnique ; il est formé de dix huit confessions musulmanes, chrétiennes, juives, « minoritaires » et même agnostique. Son système gouvernemental cherche à partager équitablement et démocratiquement le pouvoir entre ses différentes communautés, contrairement à Israël, qui veut être reconnu comme un « état juif ET démocratique ». Il est vrai qu’Israël veut être comme les théocraties arabes qui se disent musulmanes, mais qui n’ont aucune ambition d’être reconnues comme démocratiques. Mais, Israël  peut tout se permettre, puisque jusqu’à maintenant les lobbies pro-israéliens contrôlent la politique étrangère des gouvernements occidentaux, surtout américain.

Le Liban le dérange pour deux raisons principales :

1 – son expérience de vie en commun entre ses différentes communautés religieuses pourrait réussir et prouver la fausseté de la thèse israélienne qu’il est impossible de vivre démocratiquement avec les musulmans.

2 – Sa résistance a été la seule à avoir plusieurs fois battu son armée la forçant à battre en retraite, sous couvert de résolutions et de troupes internationales, toujours planifiées suivant l’intérêt d’Israël.

Il fallait donc que le Liban soit divisé comme il le fut déjà à partir de 1975, suivant des scissions confessionnelles, provoquées par les suspicions et les peurs les uns des autres.

Le Liban partagé en ghettos ennemis

A partir de 1973, les citoyens juifs libanais commencèrent à émigrer en grandes quantités (sur conseils israéliens ?), tandis que les chefs chrétiens du Liban Lire le reste de cette entrée »

Publicités

Posted in Billets & Opinions, Dossiers, Géneral, Liban dans l'Histoire, Régional | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Israël n’a toujours pas réglé ses comptes avec le Liban

Posted by jeunempl sur mai 25, 2010

AFP

Dix ans après le retrait de ses troupes du Liban, une décision unilatérale qui a coûté cher à son image en termes de supériorité militaire, Israël n’a toujours pas réglé ses comptes avec le Hezbollah libanais.

Depuis le 24 mai 2000, date à laquelle l’armée israélienne a quitté le sud du Liban après 22 ans d’occupation, une guerre dévastatrice a d’ailleurs opposé Israël et le mouvement chiite libanais, qui dispose d’un important arsenal militaire, pendant l’été 2006.

Et la tension à la frontière reste élevée: Israël a récemment accusé le Hezbollah d’accumuler les armes, y compris des missiles Scud, en vue d’un nouveau conflit.

Le retrait du Liban était censé mettre fin à ce que beaucoup dans l’Etat hébreu considéraient comme le Vietnam d’Israël, les Israéliens espérant que le « Parti de Dieu » se tournerait alors vers les affaires politiques libanaises.

En Israël, on continue de penser que cette décision était la bonne en dépit du conflit de 2006, mais la manière dont le retrait a été mené a affecté l’image de supériorité militaire d’Israël.

« L’image que le retrait a donnée, celle d’Israël forcé de se retirer sous la pression, a eu des conséquences presque immédiates. Quel qu’ait été le pouvoir de dissuasion d’Israël à l’époque, il a été perdu et a dû être rétabli à un coût considérable« , a écrit l’ex-ministre israélien de la Défense Moshe Arens dans le quotidien Haaretz cette semaine.

La victoire morale du Hezbollah « contraignant » la machine militaire israélienne à partir a préparé le terrain à Lire le reste de cette entrée »

Posted in Géneral, Liban dans l'Histoire, Régional | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

 
%d blogueurs aiment cette page :