Mouvement pour le Liban

Représentant le Courant Patriotique Libre en Belgique

Posts Tagged ‘Deuil’

« Et maintenant on va où ? » : la Libanaise Nadine Labaki tente d’exorciser les fantômes de la mort

Posted by dodzi sur septembre 14, 2011

Le Monde

Certaines séquences d’Et maintenant on va où ? ont été tournées sous les yeux amusés et effarés de miliciens proche du Hezbollah, dans la Bekaa, qui s’étend entre Beyrouth et Damas. D’autres ont été réalisées dans la montagne chrétienne, au nord de la capitale du Liban. Tourné à l’automne 2010, Et maintenant on va où ?, présenté au Festival de Cannes, dans la section Un certain regard, est apparu comme une hirondelle cinématographique annonçant le printemps arabe.

Le second long métrage de Nadine Labaki (après Caramel, présenté en 2007 à la Quinzaine des réalisateurs) ne parle pas de multipartisme ou de liberté d’expression. A cette aune-là, le Liban n’est pas le plus mal loti des pays arabes. Et maintenant on va où ? commence par une séquence saisissante qui montre des femmes vêtues de noir, dans la poussière d’une plaine presque désertique. Elles cheminent en dansant jusqu’au cimetière. Là, le groupe homogène, la masse noire des veuves et des orphelines, se divise : les unes vont vers les croix, les autres vers les croissants.

C’est à ça, rien que ça, que Nadine Labaki a voulu se mesurer : la foi et la mort. Dans cette région du monde, on meurt encore (volontairement ou non) pour le nom du dieu qu’on invoque. De loin, dans notre Europe dont le désir de religion s’épuise comme à la fin d’un mariage interminable, on se dit que là-bas c’est ainsi, parfois avec un peu de nostalgie pour l’énergie que l’on mettait à étriper le catholique ou le protestant. La jeune réalisatrice libanaise ne veut pas tenir pour acquis ce danger permanent qui plane sur les communautés et remet en cause le fondement de la société dans laquelle elle vit. Elle a inventé un village isolé après la fin de la guerre (ni le pays ni le conflit ne sont nommés). Pour se ravitailler, il faut passer des champs de mines ; chrétiens et musulmans partagent la même pénurie, fréquentent les mêmes échoppes, le même café, la même douleur héritée de la guerre. Lire le reste de cette entrée »

Publicités

Posted in Culture & Société, Géneral | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Lettre à Monsieur le Président de la république libanaise, Mr Michel Sleiman

Posted by jeunempl sur mars 2, 2011

Nayla Attié – Libnanews

Cher monsieur le Président,
je regarde la photo dans laquelle vous vous semblez en « agréable » compagnie du président syrien Bachar el Assad, à l’occasion du défilé militaire koweitien. Je vous félicite. Vous avez l’air heureux, souriant, relaxé, malgré tous les problèmes que vit le pays, dont vous êtes président, le Liban, et son peuple.

Mais, je réfléchis 2 minutes, et je me pose une question. De quoi êtes-vous entrain de parler au moment où le photographe a figé cette photo.
Serait-il possible pour libanais de savoir, quelles paroles de Mr Assad, ont dessiné sur votre visage ce sourire?
Avez- vous parlé des prisonniers libanais en Syrie entre autres? Ou c’est un dossier que vous avez effacé à jamais de votre agenda?

Nous, de nombreux libanais au Liban et dans le monde, souhaiterions avoir des nouvelles à ce sujet. Ne serait-ce qu’une lueur d’espoir, ou le deuil à jamais pour ces familles qui se trouvent dans un tunnel sans lumière depuis des années.

Je vous prie, Mr le président, de vous mettre à la place d’un papa qui a perdu son enfant, que votre épouse se mette à la place d’une maman à qui on a enlevé ses enfants, que vos propres enfants, imaginent un seul instant, que leur papa se trouve enfermé dans une cellule, quelque part, sur terre syrienne.
Je suis consciente de la complexité du problème. « La diplomatie », me diriez-vous. Mais, comme un Tribunal International a été installé pour l’investigation et la mise en cause des assassins de feu Mr Rafic Hariri, peut-être, faudrait-il faire appel à la Lire le reste de cette entrée »

Posted in Billets & Opinions, Culture & Société, Géneral | Tagué: , , , , , , , , , , , , | 1 Comment »

Attentat contre une église d’Alexandrie: 21 morts

Posted by jeunempl sur janvier 1, 2011

AP

Une voiture piégée a explosé devant une église copte d’Alexandrie samedi peu après minuit, au moment où les fidèles sortaient de la messe du Nouvel An. La déflagration a fait au moins 21 morts et 79 blessés, selon le ministère de la Santé égyptien.

Peu après l’attentat, des manifestants s’en sont pris à une mosquée située non loin de là, jetant des livres dans la rue, a constaté un photographe de l’Associated Press. Des échauffourées ont alors opposé chrétiens et musulmans, chaque camp jetant des pierres et des bouteilles sur l’autre.

Près de 1.000 fidèles assistaient à la messe du Nouvel An en l’église des Saints, à Alexandrie, dans le nord de l’Egypte, rapporte le père Mena Adel. La messe venait de se finir et lorsque l’attaque a eu lieu, environ une demi-heure après minuit. « J’étais à l’intérieur de l’église et j’ai entendu une énorme explosion », a confié le curé à l’AP. « Les corps des gens étaient en flammes ».

La déflagration a été causée par une voiture qui était garée devant l’édifice religieux. Les policiers expliquent qu’ils tentent d’établir si le véhicule était bourré d’explosifs ou bien si une bombe avait été placée sous son châssis.

Dans un premier temps, le ministère égyptien de l’Intérieur a fait état de sept morts et 24 blessés. Mais ce bilan a été revu à la hausse au fur et à mesure que les hôpitaux recevaient de nouveaux cadavres. D’après Osama Abdel Moneim, un haut responsable du ministère de la Santé, l’explosion a fait au moins 21 morts et 79 blessés.

L’attentat n’a pas été revendiqué mais le gouverneur d’Alexandrie, Adel Labib, a immédiatement pointé du doigt Al-Qaïda. « L’organisation Al-Qaïda a menacé d’attaquer des églises en Egypte. Cela n’a rien à voir avec le sectarisme », a-t-il déclaré à la télévision d’Etat.

Al-Qaïda en Irak a, certes, récemment menacé de cibler les chrétiens d’Egypte. Adel Labib n’a cependant pas précisé s’il disposait de preuves d’une Lire le reste de cette entrée »

Posted in Géneral, Régional | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

1990 – Devoir de mémoire: La population libanaise témoigne (Avant-Propos)

Posted by jeunempl sur avril 9, 2009

(Livre Blanc du conflit Armée Libanaise – Forces Libanaises)

Ce texte entre dans le cadre plus large de la publication du Livre Blanc, regroupant les témoignages de la population lors de la guerre civile libanaise en 1990. Vous pouvez suivre l’intégralité de ce document sur cette page:
1990 – Devoir de mémoire: La population libanaise témoigne

– Parce que les politiques ont voulu effacer de notre mémoire, à travers une loi d’amnistie, toutes les exactions qu’ils ont commises durant la guerre civile,
– Parce que les médias n’assurent pas leur rôle de conscientisation de la population,

Le Livre Blanc reste encore aujourd’hui une référence pour rappeler à la population, de tous ages, les malheurs que peuvent engendrer tout conflit opposant un Libanais à son propre frère libanais. En attendant que l’état assure un jour pleinement ce rôle de mémoire au niveau de ses institutions, nous vous publions en plusieurs parties le Livre Blanc, rédigé à la fin de la guerre civile par de jeunes étudiants français, extérieurs au conflit, venus au Liban dans le seul but de comprendre. Pour cela, ils partent à la rencontre de la population, témoin des exactions de la milice des Forces Libanaises dans le conflit l’opposant à l’Armée Libanaise.

Avant-Propos par Patrick Karam

patrick-karamToute guerre est atroce, surtout quand ce sont des frères qui s’affrontent. Lorsque les combats se déroulent entre voisins d’un immeuble à l’autre, d’une rue à l’autre, la lutte n’en devient que plus féroce. Mais selon les témoignages, celle-ci dépasse en horreur, tout ce que les malheureux libanais ont connu et vécu en 15 ans de guerre. L’odieux est le quotidien. Nous avons enquêté partout, vérifié toutes les rumeurs, tous les bruits qui courent, les vrais, les faux, recueilli les témoignages de la population, de médecins, interrogé les organismes caritatifs et les institutions religieuses. Nous n’avons négligé aucune piste, en essayant de travailler dans la plus grande discrétion pour ne pas nuire aux uns et aux autres, surtout pour ne pas mettre leur vie en danger. Partout la même impression, surprenante quand on débarque de Paris avec les idées récoltées ça et là dans les médias.

Du côté de l’armée régulière du Général Aoun, les gens se sentent plus libres, plus en sécurité, il y a une véritable symbiose entre elle et la population. Les commerçants viennent nous raconter comment les soldats ont protégé des pillards leurs boutiques éventrées, comment leurs filles peuvent circuler la nuit seules et sans crainte.
Dans les régions contrôlées par les Forces Libanaises, la milice de Samir Geagea, l’ambiance change, l’atmosphère est tendue, les gens ont Lire le reste de cette entrée »

Posted in Géneral | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | 3 Comments »

Le film anti guerre « Valse avec Bachir » n’est qu’une mascarade

Posted by dodzi sur mars 7, 2009

Altermonde-sans-frontières

Personnellement, je trouve le film exaspérant, inquiétant, scandaleux et trompeur. Il mérite un Oscar pour les illustrations et l’animation, mais une marque d’infamie pour son message. Ce n’est pas par accident que lors de la cérémonie du Golden Globe, Folman n’a même pas mentionné la guerre de Gaza qui faisait rage au moment où il acceptait ce prix prestigieux. Les images en provenance de Gaza ce jour-là ressemblaient étonnamment à celles de son film. Mais il a gardé le silence. Aussi, avant que nous ne chantions les louanges de Folman, louanges que nous nous adresserions bien sûr à nous-mêmes, nous ferions bien de nous rappeler que ce n’est pas un film contre la guerre, ni même un film qui critique Israël en tant que puissance militariste et occupante. C’est une tromperie et une escroquerie d’auto congratulation, qui nous dit à nous et aux autres combien nous sommes adorables.

Par Gideon Levy

Hollywood sera sous le charme, l’Europe applaudira et le ministère israélien des affaires étrangères enverra le film et ses réalisateurs dans le monde entier pour montrer le pays sous son beau jour. Mais en vérité, c’est de la propagande. Ses réalisateurs ont de la classe, ils sont sophistiqués et doués et ils ont du goût, mais le film est de la propagande. Un nouvel ambassadeur de la culture rejoindra Amos Oz et A.B. Yehoshua et lui aussi sera considéré comme fabuleusement éclairé – à l’inverse des soldats assoiffés de sang aux postes de contrôle, des pilotes qui bombardent les quartiers résidentiels, des artilleurs qui tuent les femmes et les enfants, et des ingénieurs de combat qui défoncent les rues. Ici, vous avez le tableau opposé. Et qui plus est, en dessin animé. C’est un bel Israël, éclairé, angoissé et moralisateur, qui danse une valse avec et sans Bachir. Pourquoi aurions-nous besoin de propagandistes, d’attachés, de commentateurs et de porte-paroles pour diffuser « l’information » ? Nous avons cette valse. La valse repose sur deux fondements idéologiques. Le premier est le syndrome « nous avons tué et nous pleurons » : oh ! Qu’est ce que nous avons pleuré et pourtant nous n’avons pas de sang sur les mains. Ajoutez une pincée d’holocauste sans lequel il n’y a pas d’introspection israélienne qui vaille. Et une larme de victimisation- autre ingrédient absolument essentiel dans le discours public national- et c’est fait ! Vous avez le portrait trompeur d’Israël en 2008, en paroles et en images. Lire le reste de cette entrée »

Posted in Culture & Société, Géneral, Liban dans l'Histoire | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Colère, deuil et tension

Posted by jeunempl sur janvier 30, 2008

(La Libre Belgique – Émilie Sueur)

Les heurts meurtriers de dimanche soir font craindre un retour de la guerre civile. Qui a tué les manifestants chiites ? L’opposition veut une réponse, vite. Sinon…

Reportage

A Haret Hreik, bastion du Hezbollah, une trentaine d’hommes, les traits tirés, discutent à mots feutrés devant l’entrée d’un immeuble, sous une treille de vigne. Un cheikh arrive et présente ses condoléances. Sur la porte d’entrée, est collée une affichette sur laquelle est reproduite la photo d’un jeune homme. Youssef Choukair avait 17 ans. Il a été tué dimanche soir à un kilomètre de chez lui, lors des émeutes qui ont embrasé la banlieue sud de Beyrouth. Une balle a traversé sa poitrine de part en part.

 » Youssef n’était ni membre de Amal ni du Hezbollah (les deux partis chiites piliers de l’opposition). Il était juste descendu dans les rues pour voir ce qui se passait « , assure son frère, Ahmad, 20 ans. Huit personnes, dont un responsable d’Amal, ont été tuées lors de ces émeutes. Lire le reste de cette entrée »

Posted in Géneral | Tagué: , , , , , , , , | Leave a Comment »

 
%d blogueurs aiment cette page :