Mouvement pour le Liban

Représentant le Courant Patriotique Libre en Belgique

Posts Tagged ‘destructions’

Haret Hreik renait de ses cendres

Posted by jeunempl sur juin 12, 2010

Par Pierre Benedetti – Media Part

Bombardée sans relâche par l’aviation israélienne durant la Guerre de 2006, cette banlieue sud de Beyrouth, où se situe le bastion du Hezbollah à Haret Hreik, a été reconstruite à la vitesse grand V. Grâce à l’injection de sommes faramineuses, le Parti de Dieu polit encore plus son image auprès d’une population libanaise qui se sent délaissée par le gouvernement et renforce ainsi ses ambitions politiques sur le terrain. Reportage.

« Regarde ! Tu vois cette allée ? Et bien, c’est le Hezbollah qui a tout rénové. Après la guerre, il n’y avait que des ruines. Mais, aujourd’hui grâce à eux, le quartier revit ». Mounir R.*, jeune Syrien d’Alep de 27 ans, a le regard qui change lorsqu’il évoque la renaissance de Dahiyeh, banlieue chiite de la capitale, et de Haret Hreik, son centre névralgique qu’il côtoie depuis sept ans. Il est reconnaissant, fier des 400 millions de dollars investis pour panser les plaies de ces quelque 262 immeubles anéantis. Commerces, magasins… 25 000 au total soufflés de la carte, trois ans et demi plus tôt (1). À l’époque, Tsahal cherchait à éradiquer les caches d’armes – surestimées ? – et à détruire les réseaux sousterrains dont personne ne pouvait soupçonner l’étendue. Pilonnage en règle. Que des pertes matérielles, « aucun cadre du parti est mort », selon le Hezbollah. Le doigt de Mounir R., qui balaie le paysage, s’arrête sur un moignon de building à moitié décharné. Comme les 150 autres du quartier, dont une cinquantaine, trop abîmés, devront être rasés : « Nous avons souffert. Et Al hamdoulillah (merci à Dieu), Dahiyeh s’est relevé. »

Derrière lui, au milieu des façades lézardées et du tohu-bohu incessant d’un après-midi hivernal de mars, le bruit des grues et des travaux a remplacé le bourdonnement des 942 bombes lâchées par Israël*. Sur les affiches essaimées un peu partout, notamment aux alentours des chantiers restants, où gisent des immeubles ensevelis sous des tonnes de poussière grisâtre, de fils électriques dépecés et de verre éclaté, le message est clair :« Dahiyeh sera plus belle qu’avant ». Le leader chiite Hassan Nasrallah avait insisté sur le fait qu’« il n’y aurait pas de « victoire divine » (nom de l’opération de résistance) sans reconstruction », lors de son discours du 14 août 2006. Une date qui marque la fin de la guerre, durant laquelle des milliers d’habitants fuirent leur domicile et trouvent refuge – par exemple – à Baada, un faubourg cossu peuplé de chrétiens maronites, tandis que les plus téméraires, en restant sur place, narguent la mort et snobent les dépliants de mise en garde annonçant la pluie des obus, déversés depuis les airs par Israël.

Près de 240 immeubles reconstruits

Assis le scooter – bon pour la ferraille -, qui lui sert d’outil de travail en tant que livreur chez Durée Resto et Subway, Mounir R. sillonne les rues embouteillées de cette zone habitée par plus de 700 000 personnes. Pour me démontrer l’ampleur des travaux, l’étudiant en comptabilité, à la longue chevelure brune, décide de se rendre (m’amener) à Lire le reste de cette entrée »

Publicités

Posted in Culture & Société, Dossiers, Géneral | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Des soldats de l’armée israélienne parlent d’une guerre sans retenue à Gaza

Posted by jeunempl sur juillet 15, 2009

Al Oufok

Gaza - destructionAccusé par Amnesty International, Human Rights Watch et l’ONU d’avoir causé des pertes civiles et des destructions injustifiables en décembre et janvier dans la bande de Gaza, l’Etat d’Israël a toujours rejeté ces mises en cause.

Plusieurs soldats de l’armée israélienne ayant participé à cette opération affirment à présent que leurs chefs militaires les ont incités à tirer d’abord et à se préoccuper ensuite de distinguer les combattants des civils.
En conséquence, témoignent-ils, leurs forces se sont ruées dans le territoire enclavé sans retenir leurs tirs.

Selon ces trente soldats, dont les témoignages anonymes ont été recueillis par l’ONG « Breaking the Silence », la priorité de l’armée était de minimiser ses pertes afin de s’assurer du soutien populaire israélien à l’opération.
« Mieux vaut atteindre un innocent qu’hésiter à viser un ennemi » : c’est en ces termes qu’un soldat résume Lire le reste de cette entrée »

Posted in Géneral, Régional | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

1990 – Devoir de mémoire: La population libanaise témoigne (Postface)

Posted by jeunempl sur avril 16, 2009

(Livre Blanc du conflit Armée Libanaise – Forces Libanaises)

Ce texte entre dans le cadre plus large de la publication du Livre Blanc, regroupant les témoignages de la population lors de la guerre civile libanaise en 1990. Vous pouvez suivre l’intégralité de ce document sur cette page:
1990 – Devoir de mémoire: La population libanaise témoigne

– Parce que les politiques ont voulu effacer de notre mémoire, à travers une loi d’amnistie, toutes les exactions qu’ils ont commises durant la guerre civile,
– Parce que les médias n’assurent pas leur rôle de conscientisation de la population,

Le Livre Blanc reste encore aujourd’hui une référence pour rappeler à la population, de tous ages, les malheurs que peuvent engendrer tout conflit opposant un Libanais à son propre frère libanais. En attendant que l’état assure un jour pleinement ce rôle de mémoire au niveau de ses institutions, nous vous publions en plusieurs parties le Livre Blanc, rédigé à la fin de la guerre civile par de jeunes étudiants français, extérieurs au conflit, venus au Liban dans le seul but de comprendre. Pour cela, ils partent à la rencontre de la population témoin des exactions de la milice des Forces Libanaises dans le conflit l’opposant à l’Armée Libanaise.

Livre Blanc: Postface (par Gérad Bapt)

Trop tard pour le Liban ?

bapt-gerardLa communauté internationale semble le penser. « Les combats commencés le 31 janvier dans le « pays chrétien » ont fait plus de 3000 victimes et ravagé le quart de cette région de 1000 km² qui continue de se vider de ses habitants ».

Dans sa sécheresse, cette dépêche de l’AFP datant d’avril résumait tout le drame dans lequel se trouve la population dont les conditions de vie se sont encore aggravées depuis. Mais ce drame trouve de moins en moins de place dans l’information – y compris française…

Aux pénuries, à la destruction massive de l’infrastructure économique, s’ajoutent les atteintes aux droits de l’Homme malheureusement trop habituelles dans les guerres civiles.

Le coeur des enquêteurs de « l’Union des Jeunes Européens » est révolté, à juste titre ! Sans doute penche-t-il aussi du côté d’Aoun, comme celui de la majorité de la population…

Mais l’exigence absolue n’est pas la revanche; elle veut que cette situation, qui fait le jeu des ennemis de l’unité du Liban et de sa souveraineté, cesse au plus tôt ! Le plus cruel des paradoxes n’est-il pas, à côté de l’exode massif vers la France ou le Canada, que des Libanais chrétiens de Beyrouth-Est puissent aujourd’hui trouver refuge dans des zones sous contrôle syrien?

Il faut arrêter définitivement la guerre civile, source d’exactions et de perversités, et reconstruire la paix et le Liban en s’engageant dans un processus politique qui sera long et difficile. Sortir des guerres féodales, faire preuve d’audace pour mener la Politique du Liban : Jamais sans doute, les libanais – à commencer par les chrétiens – n’ont-ils eu à compter que sur eux-mêmes… et à se garder de leurs « alliés » de circonstance !

Il n’est peut-être pas encore trop tard…

Gérard BAPT
Député socialiste
de Haute-Garonne
Président du groupe
d’amitiés France-Liban
à l’Assemblée Nationale.

Posted in Géneral | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Opération « Plomb durci » : quelle « victoire » pour Israël ?

Posted by jeunempl sur janvier 19, 2009

Michel Bôle-Richard – Le Monde

gaza-destructionsL’opération Plomb durci a atteint ses objectifs et même au-delà », a assuré le premier ministre israélien, Ehoud Olmert après l’annonce d’un cessez-le-feu israélien unilatéral. Le quotidien populaire Maariv a titré en « une », sur la « Victoire ». Les tankistes de Tsahal, juchés sur leurs Merkava ont fait le « V » de la victoire en quittant leurs positions avancées. Mais le cessez-le-feu israélien était à peine entré en vigueur que des roquettes tombaient sur Israël, avant la trêve du Hamas.

Youval Diskin, chef du Shin Bet (sécurité intérieure), a indiqué que « le Hamas pourra reconstruire les tunnels en quelques mois et recommencer à faire de la contrebande d’armes ». Et l’armée estime que seulement la moitié d’entre eux (environ cinq cents) a été détruite. « Nous n’avons rien obtenu des objectifs annoncés lors du déclenchement de l’opération lancée le 27 décembre », a aussitôt proclamé le numéro deux du Likoud, Silvan Shalom, un parti qui a annoncé son hostilité à la décision unilatérale de mettre fin aux combats.

Nombreux sont ceux qui ont déjà reproché au gouvernement de n’avoir pas pu libérer le caporal Gilad Shalit, séquestré depuis le 25 juin 2006 dans la bande de Gaza. Comme l’a fait remarquer Nahum Barnea, éditorialiste d’Yediot Ahronoth : « Le consensus national qui a prévalu en Israël pendant vingt-deux jours est mort le soir du cessez-le-feu. »

A quoi donc a servi l’opération « Plomb durci » si, au bout du compte, aucun des objectifs recherchés n’a été accompli et si, en plus, le Lire le reste de cette entrée »

Posted in Dossiers, Géneral, Régional | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Le Hamas semble résister à l’offensive israélienne

Posted by jeunempl sur janvier 3, 2009

AP

Avion israelienIsraël, qui poursuit son offensive aérienne dans la Bande de Gaza, bombarde de manière méthodique les installations liées au Hamas, notamment les bâtiments gouvernementaux, mais aussi des cliniques ou des mosquées. Pourtant, les dirigeants du Mouvement de la résistance islamique ne montrent pour l’heure aucun signe notable d’affaiblissement.

Selon l’Etat hébreu, le Hamas détient toujours des milliers de roquettes. La chaîne de télévision du Hamas Al Aqsa TV et sa radio continuent de diffuser leurs programmes, avec des reportages destinés à remonter le moral des habitants. Les chefs militaires et politiques du Hamas communiquent entre eux depuis des endroits tenus secrets par talkie-walkie. Les premiers bombardements ont frappé des installations clé de la police et selon le Hamas, 185 membres de ses forces de sécurité figurent parmi les plus de 400 morts de l’offensive. Les policiers du mouvement islamiste ont enfilé des tenues civiles mais patrouillent toujours dans les rues pour empêcher d’éventuels pillages. Ils font aussi le tour des boulangeries, des épiceries et des stations-service pour vérifier que les commerçants ne profitent pas de la situation pour relever leur prix. « Israël a détruit le bâtiments, mais le Hamas est toujours là », affirmait jeudi Ahmed Youssef, un porte-parole du Hamas, au sixième jour de l’offensive aérienne. « Il n’y a pas d’inquiétude concernant l’existence du Hamas, même s’ils détruisent entièrement Gaza, parce que Lire le reste de cette entrée »

Posted in Géneral, Régional | Tagué: , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Rétrospective: L’offensive israélienne de l’été 2006 sur le Liban, rapportée par les civils

Posted by jeunempl sur juillet 12, 2008

MPLBelgique.org

[2 ans après le déclenchement de l’offensive israélienne sur le Liban, il n’est pas inutile de rappeler la barbarie israélienne. Cette page regroupe quelques témoignages vidéos spontanés durant la guerre de l’été 2006, filmés par les civils pris au piège des bombardements israéliens. On dit souvent que les images parlent d’elles-mêmes… c’est encore plus vrai dans ce cas précis.]

Les bombardements israéliens

guerre juillet 2006 - Liban IsraelDans sa condamnation d’Israël la plus dure depuis la fin de la guerre du Liban à l’été 2006, Human Rights Watch a dénoncé des «bombardements israéliens indiscriminés» comme étant les responsables de la plupart des victimes civiles du conflit.

L’organisation de défense des droits de l’homme a jugé qu’il n’y avait aucun fondement à l’affirmation de l’État hébreu selon laquelle les victimes sont mortes parce que les combattants du Hezbollah les utilisaient comme boucliers humains.

La guerre de 34 jours, lancée après une attaque de la résistance sur un convoi militaire israélien côté libanais (village de Khiam) de la frontière, a fait plus de 1200 morts du côté libanais.

L’aviation israélienne a bombardé les infrastructures libanaises, notamment des ponts et l’aéroport de Beyrouth, et presque rasé la banlieue sud de la capitale (soit à 80km de la frontière israélienne), bastion du Hezbollah, ainsi que des villages du sud du Liban hébergeant des centres de résistance.

De son côté, le Hezbollah a combattu l’armée israélienne de face et a tiré quelque 4000 roquettes sur le nord d’Israël, causant la mort de 200 israéliens dont une très grosse majorité de soldats.

Kenneth Roth, directeur exécutif de Human Right Watch, a souligné qu’il n’y avait que de «rares» cas dans lesquels le Hezbollah a opéré au milieu de la population. «Au contraire, après le début de la guerre, la plupart des responsables militaires et même beaucoup de responsables civils ont quitté les villages, a-t-il ajouté. Ce que nous avons constaté, c’est que la plus grande partie de l’activité militaire du Hezbollah était menée depuis des positions préparées en dehors des villages, dans les collines et vallées environnantes.»

Human Rights Watch, qui a étudié en détail 94 opérations aériennes et terrestres israéliennes qui ont eu pour conséquence la mort de 510 civils et 51 combattants, soit à peu près la moitié du bilan total des victimes libanaises, ajoute que de simples mouvements de véhicules ou d’individus pouvaient déclencher un bombardement israélien. Il accuse Israël d’avoir pris pour cible des civils fuyant les combats.

Bint Jbeil (au Sud)

Hart Hreik (près de Beyrouth)
Lire le reste de cette entrée »

Posted in Dossiers, Géneral, Liban dans l'Histoire, Nos articles, Régional | Tagué: , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

 
%d blogueurs aiment cette page :