Mouvement pour le Liban

Représentant le Courant Patriotique Libre en Belgique

Posts Tagged ‘dépotoir’

Lancement du projet de réhabilitation du dépotoir de Saida et sa transformation en zone verte sous le parrainage de Khoury

Posted by jeunempl sur octobre 4, 2012

N.A. – ANI

Le projet de réhabilitation du dépotoir de Saida et sa transformation en zone verte a été lancé jeudi lors d’une cérémonie organisée au Boulevard maritime du président martyr Rafik Hariri, sous le parrainage et en présence du ministre de l’Environnement Nazem Khoury.

La signature d’un accord sur le projet a été conclue entre le ministère de l’Environnement, le PNUD et le président du Programme des Nations Unies pour le développement Robert Watkins en présence du chef du bloc parlementaire du Futur Fouad Siniora, de la député Bahiya Hariri et d’autres personnalités.

Dans son discours prononcé à l’occasion, M. Watkins a noté que cette initiative a coïncidé avec le 20è anniversaire du premier Sommet mondial qui a eu lieu à Rio et qui a mis le développement durable au devant de la scène, soulignant que « les politiques précédentes qui sont toujours prioritaires, ont des objectifs politiques et sociaux pour les questions environnementales ».

Le représentant résident du PNUD a indiqué qu’au cours des dernières années, « le Liban a enregistré un progrès en terme d’adoption des politiques qui protègent et revitalisent le milieu « .

« Mais les défis à relever sont nombreux, en particulier la pression énorme exercée sur les ressources naturelles limitées au Liban en raison de la croissance économique et de l’expansion de la population », a-t-il dit.

Et d’ajouter que « le lancement des travaux de réhabilitation du dépotoir Lire le reste de cette entrée »

Publicités

Posted in Géneral | Tagué: , , , , , , , , | Leave a Comment »

La crise des déchets à Saïda toujours au point mort

Posted by jeunempl sur janvier 9, 2012

(L’Orient le Jour)

Il y a quelques semaines, la municipalité de Saïda inaugurait les travaux sur un brise-lame controversé qui devrait contourner le dépotoir de la ville. La crise des déchets n’est pas résolue pour autant.

Le dépotoir de Saïda, capitale du Liban-Sud, continue de recevoir chaque jour des milliers de tonnes de déchets en tout genre. L’usine ultramoderne de tri et de compostage à proximité reste hermétiquement fermée. La ville ne semble donc pas sur le point de régler une crise qui traîne depuis une quarantaine d’années, et dont le résultat est un immense dépotoir qui pollue et empoisonne l’air de ses quartiers sud. Le président du conseil municipal, Mohammad Saoudi, explique pourquoi.

« Le principal obstacle reste celui des négociations avec les propriétaires de l’usine, dit-il. Or, si celle-ci ne commence pas à fonctionner, nous ne pouvons pas fermer le dépotoir et entamer sa réhabilitation. »

Il rappelle qu’il existe un accord signé par la municipalité et les propriétaires il y a un peu plus d’une dizaine d’années, en vertu duquel le prix de traitement de la tonne a été fixé à 44 dollars, avec un traitement gratuit de 180 tonnes. Mais l’usine a, depuis, changé de main, les propriétaires initiaux ayant été incapables de poursuivre le projet sans s’allier à de nouveaux partenaires. « Les actuels propriétaires exigent 104 dollars par tonne et ne veulent plus assurer de traitement gratuit, explique Saoudi. Jusque-là, les pourparlers avec eux, supervisés par le ministère de l’Intérieur, ont échoué parce qu’ils s’en tiennent à leurs conditions. »

Le président de la municipalité dément vigoureusement que ce dossier soit entravé par des interventions politiques et des conflits d’intérêt entre différentes factions, comme certains observateurs le notent aujourd’hui. « Au contraire, les propriétaires de l’usine sont d’autant plus imperméables aux pressions politiques qu’ils sont saoudiens, et non libanais, assure-t-il. Cela explique pourquoi ils Lire le reste de cette entrée »

Posted in Culture & Société, Dossiers, Géneral | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Le Liban produit près de 1,5 million de tonnes de déchets solides par an

Posted by jeunempl sur juillet 18, 2010

Le Commerce du Levant

Le Liban produit près de 1,5 million de tonnes de déchets solides par an, dont 10 % seulement sont recyclés, 40 % amoncelés dans des dépotoirs spécifiques et 50 % jetés dans des terrains vagues.

Durant les dix dernières années, les services de collecte et de recyclage des déchets se sont développés, mais ce ne sont que des projets qui répondent à des problèmes urgents. Le recours aux terrains vagues reste la solution la plus largement adoptée même pour la fermentation des déchets organiques. Cette lacune résulte de l’absence de plan de triage à la source. Selon le ministre de l’Environnement, les systèmes de gestion intégrée des ordures couvrent actuellement 19 % du territoire libanais seulement (Beyrouth, Mont-Liban, Tripoli et Zahlé) et 60 % de la population en bénéficie.

Il propose une solution qui inclurait la collecte, le triage léger, le recyclage et la désintégration thermique, et suggère la création de quatre centres de traitement des déchets : un pour Beyrouth et le Mont-Liban, un pour la Békaa et la régionde Baalbeck-Hermel, un pour le Sud et Nabatiyé et un pour le Liban-Nord et le Akkar, et estime le budget d’une telle opération à 55 dollars/tonne de déchets, le gouvernement pouvant même acheter de l’énergie électrique (biomasse) de ces centres à 11 cents le kW/h. Ce projet qui s’étalerait sur un minimum de 25 ans nécessite deux ans de préparation et deux autres années pour sa mise en application.

Posted in Dossiers, Géneral | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

 
%d blogueurs aiment cette page :