Mouvement pour le Liban

Représentant le Courant Patriotique Libre en Belgique

Posts Tagged ‘Deminage’

L’armée belge poursuit sa mission de déminage au Liban

Posted by jeunempl sur juillet 18, 2013

Belga

Pieter De Crem - Ministre de la Défense belge en visite au LibanLa mission belge de déminage au Liban va se poursuivre. Les Nations Unies n’ont pas suivi le ministre de la Défense Pieter De Crem dans sa demande de redéfinir les objectifs des soldats belges au Liban, rapporte De Morgen jeudi.

Les casques bleus belges sont au Liban depuis sept ans afin de déminer la « ligne bleue », la région où l’ONU a tracé une frontière entre Israël et le Liban. L’opération s’inscrit dans le cadre de la mission de la Force intérimaire des Nations Unies au Liban (FINUL).

Le ministre de la Défense avait demandé un remodelage de l’opération en 2011. Il voulait que les troupes belges s’occupent d’autres tâches. Le déminage aurait été laissé à des organisations privées. L’ONU n’a cependant pas accédé à cette demande, indique De Morgen. Il n’a pas encore été déterminé combien de militaires belges resteront au Liban ni pour combien de temps.

Une centaine de soldats belges participent actuellement à la FINUL, contre 400 au départ. Depuis 2006, les Belges ont déminé 1,8 hectare. Ils ont démantelé 200 mines et 14.000 munitions n’ayant pas explosé. Un démineur belge est décédé en 2008 lors de l’explosion d’une bombe.

Publicités

Posted in Géneral, Relations Liban-Belgique/UE | Tagué: , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Incident au Liban: la Défense relativise et parle du vol d’un appareil photo

Posted by jeunempl sur février 10, 2013

DH.be

Belufil - BelubattLe ministère de la Défense a relativisé l’importance de l' »incident » survenu samedi au Sud-Liban et au cours duquel deux Casques bleus belges ont eu un échange verbal avec les habitants de l’endroit. Celui-ci s’est soldé par le vol de l’appareil photo personnel de l’un des militaires.

Ceux-ci se trouvaient à proximité d’un site de la « Blue Line » où le contingent belge de la Force intérimaire des Nations Unies au Liban (Finul) venait de terminer une opération de déminage, a indiqué dimanche un porte-parole militaire à l’agence BELGA, nuançant la version racontée par le journal dominical ‘Het Nieuwsblad op Zondag’ citant le quotidien libanais ‘The Daily Star’ et situant l’incident à Mays al Jabal.

Ils ont eu un échange verbal avec un groupe de Libanais qui n’auraient pas dû se trouver à cet endroit, non encore rendu aux civils, a ajouté le porte-parole. Les choses s’envenimant, des Libanais ont pris la clé du véhicule belge, avant de les rendre et de disparaître après que les Casques bleus eurent réussi à Lire le reste de cette entrée »

Posted in Belgique, Géneral, Relations Liban-Belgique/UE | Tagué: , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

L’UE poursuit son soutien au déminage du Liban

Posted by jeunempl sur juillet 27, 2012

(L’Orient le Jour)

L’ambassadrice Angelina Eichhorst, chef de la délégation de l’Union européenne, et le brigadier Imad Adaïmi, directeur du Bureau national de déminage, ont visité hier le Bureau régional de déminage à Nabatiyeh et l’ONG britannique MAG (Mines Advisory Group) dans un de ses sites opérationnels dans le village de Arnoun.
L’Union européenne finance actuellement un programme d’action sur les mines de 7 millions d’euros, visant à assister le Liban à établir les conditions nécessaires pour assurer la sécurité de sa population et pour son développement économique et social. Les activités mises en œuvre par cinq organisations non gouvernementales, parmi lesquelles MAG, comprennent des opérations de déminage de munitions à fragmentation au Liban-Sud, de déminage dans le centre et le nord du Liban, des campagnes de sensibilisation sur les dangers des mines et un soutien aux victimes.

Ce programme de l’UE a été élaboré en étroite collaboration avec le Bureau national de déminage, l’autorité libanaise qui gère toutes les activités liées à des actions humanitaires de déminage sur tout le territoire libanais et se fonde sur les priorités nationales antimines. L’un des objectifs du programme est de renforcer les capacités du Bureau libanais de Lire le reste de cette entrée »

Posted in Géneral, Relations Liban-Belgique/UE | Tagué: , , , , , , , , | Leave a Comment »

Didier Reynders en Libye dès lundi, avant la Tunisie et le Liban

Posted by jeunempl sur février 12, 2012

RTBF

Le ministre des Affaires étrangères Didier Reynders entame lundi une tournée de trois jours en Libye et Tunise, deux pays du printemps arabe, qui l’amènera mercredi au Liban, aux portes de la Syrie, sur laquelle la communauté internationale cherche à accorder sa voix.

De Tunis où il atterrira dimanche soir, le chef de la diplomatie belge se rendra lundi matin à Tripoli (Libye) pour une journée de contacts avec le Conseil national de transition (CNT), le gouvernement intérimaire chargé de mener le pays jusqu’à l’élection d’une assemblée constituante en juin, ainsi que des représentants de la société civile.

M. Reynders portera un message « d’accompagnement de la transition », dans ce pays qui s’est soulevé et a renversé l’an dernier – avec l’aide d’une coalition internationale à laquelle a participé militairement la Belgique – le régime du colonel Mouammar Kadhafi.

Le gouvernement belge ne cache pas sa volonté de participer à la reconstruction du pays, où les tensions armées restent fortes. A cet égard, l’enjeu premier de la défense des droits de l’homme, des libertés fondamentales et des minorités n’exclut pas les enjeux économiques, a relevé M. Reynders vendredi sur Lire le reste de cette entrée »

Posted in Géneral, Régional, Relations Liban-Belgique/UE | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Lutte contre les armes à sous-munitions : L’exemple libanais

Posted by jeunempl sur septembre 17, 2011

L’Hebdo Magazine

BASM - Largage

C’est à Beyrouth qu’a eu lieu, cette semaine, la deuxième convention sur les bombes à sous-munitions. Le Liban, gravement affecté par ces armes meurtrières, devrait en être débarrassé d’ici à 2016.

Quatre militaires libanais, tête couverte d’un casque et gilet de protection sur le dos, sondent le sol à la recherche de bombes à sous-munitions. Centimètre par centimètre, chaque bout de terrain nettoyé est balisé avec précaution. A environ 100 mètres de là, une équipe médicale se tient prête. Soudain, l’un des soldats s’effondre en criant: il vient d’être blessé à la jambe par l’explosion d’une bombe. Si la scène n’est qu’une simulation destinée aux journalistes et aux représentants de quelque 80 pays, le scénario n’a rien d’improbable. Sur le site d’al Faouqa, situé dans la commune de Nabatiyé, l’armée a découvert depuis 2006 plus de 17 000 de ces engins explosifs. L’équipe de déminage en a encore trouvé et éliminé trois.

La deuxième conférence, réunissant les Etats signataires du traité interdisant les bombes à sous-munitions (BASM), s’est tenue cette année à Beyrouth. Un choix qui ne doit rien au hasard: pendant la guerre de l’été 2006, Israël a largué selon l’Onu près de quatre millions de bombes sur le pays, dont près de 40 % n’ont pas explosé. «Le Liban a été gravement touché par ce fléau, rappelle Jordan Ryan, directeur du bureau de prévention des crises du Programme des Nations unies pour le développement (PNUD). Plus de 400 personnes y ont perdu la vie depuis 2006, mais les conséquences sont bien plus larges que ces terribles pertes humaines. Ces bombes ont nui aux fermiers qui ne peuvent plus exploiter leur terre, elles ont affecté l’économie et les enfants sont privés de jeu dans les champs…».

Le Liban, un exemple pour la région

L’utilisation de BASM par Israël, en 2006, a choqué une partie de l’opinion mondiale. Elle a ainsi provoqué la mise en place du processus d’Oslo qui a abouti en 2008, à l’adoption de la Convention sur les armes à sous-munitions. Un traité qui interdit l’emploi, la production, le stockage et le transfert des BASM, et prévoit une assistance aux personnes qui en ont été victimes.
Trois ans plus tard, le texte est signé par 110 pays, et ratifié par Lire le reste de cette entrée »

Posted in Culture & Société, Dossiers, Géneral, Régional | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Mansour favorable à une participation active dans la Convention sur les bombes à fragmentation à Beyrouth

Posted by jeunempl sur juin 28, 2011

ANI

Le ministre des Affaires étrangères, Adnan Mansour, a souhaité mardi une participation arabe effective dans la 2ème réunion des pays membres dans la Convention sur les bombes à fragmentation, qui se tiendra à Beyrouth en Septembre prochain.

Le ministre Mansour, dont le retour de Genève est prévu demain mercredi, a participé aujourd’hui à une large réunion avec les ambassadeurs arabes au Palais des Nations Unies (Genève), où il a mis l’accent sur les derniers développements au Liban et dans la région arabe. La réunion était une occasion pour mettre l’accent sur les défis imminents dont le gouvernement Mikati doit faire face.

En marge de la réunion, le ministre Mansour a également pris part à une activité organisée par le ministère des Affaires étrangères et le bureau national de déminage, et les organisations de la société civile au Liban. Dans le second jour de sa visite, le ministre Mansour a tenu une réunion avec le directeur général nouvellement nommé du bureau de l’ONU à Genève.

Posted in Géneral | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Le ministère des AE signe avec le PNUD un accord sur le soutien de la deuxième réunion des Etats Membres à la Convention sur les bombes à sous-munition

Posted by jeunempl sur juin 22, 2011

S.N. – ANI

Bombes à sous munitions - BASM

Le ministre des Affaires étrangères, Adnan Mansour, a signé mercredi au siège du ministère, un accord sur le « Soutien de la deuxième réunion des Etats Membres à la Convention sur les bombes à sous-munition », avec le Programme des Nations Unies pour le Développement (PNUD).

Ce projet vise à établir un large groupe de travail libanais qui aura pour mission d’organiser la réunion mentionnée ci-dessus.

Le budget total de ce projet est de 1 450 717,00 dollars et le Liban contribuera avec une somme de 483 496,00 dollars, le reste étant assumé par les pays donateurs.

Il est à mentionner que le Liban accueillera la deuxième réunion des Etats Membres à la Convention sur les bombes à sous-munition du 12 au 16 septembre à Beyrouth. Plus de 100 gouvernements y participeront, ainsi que des agences affiliées aux Nations Unies, des organisations internationales et des représentants de société civiles. Des survivants aux bombes à sous-munition seront également présents pour évaluer le progrès de l’implémentation du traité relatif.

La Convention, qui a initialement pris lieu en 2008, interdit strictement l’utilisation, la production, le stockage et le transfert des bombes à sous-munition, fixe des délais pour le déminage des régions contaminées et assure une assistance aux victimes et aux communautés lésées.

Le Liban a ratifié la Convention en novembre 2010.

Posted in Géneral, Régional | Tagué: , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Belgique – Armée: bye-bye Liban et Congo?

Posted by jeunempl sur mai 7, 2011

Belga

Le général Van Caelenberge (chef Ops & Training) a envoyé un fax le 3 mai à l’ONU en signifiant le retrait des forces belges du Liban et du Congo, deux missions -Unifil et Monusco – sous mandat des Nations Unies.

Le document que révèle La DH stipule que la Belgique « a l’intention de retirer son unité de déminage de l’Unifil et le C-130 de la Monusco », respectivement le 31 décembre 2011 et le 30 novembre 2011.

D’après le quotidien, le fax a été envoyé à la demande du général Charles-Henri Delcour, le chef de l’armée. Le général aurait pris la décision de mettre fin à ces deux missions sans en référer au ministre de la Défense Pieter De Crem (CD&V) et sans l’aval du gouvernement.

« Il n’a jamais été décidé de stopper ces missions », réagit le porte-parole du ministre de la Défense qui parle d’une mesure de précaution. « Le Conseil des ministres avait décidé de prolonger les deux missions jusque fin 2011. Or, pour stopper une mission de l’ONU, il y a un préavis de six mois à respecter. Le fax dit seulement qu’il est possible que la Belgique ne participe plus à ces deux opérations. »

Posted in Géneral, Relations Liban-Belgique/UE | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Le gouvernement décidera d’ici fin mars de prolonger ou non la mission au Liban

Posted by jeunempl sur février 3, 2011

L’avenir.net

Le gouvernement devra décider d’ici la fin mars de prolonger ou non sa participation à la Force intérimaire des Nations Unies au Liban (FINUL), qui est actuellement d’une centaine de Casques bleus. C’est ce qu’a indiqué mercredi le ministre de la Défense, Pieter de Crem.

Le mandat des troupes belges a été prolongé jusqu’au 31 août prochain, ce qui correspond à celui de la FINUL adopté par le Conseil de sécurité de l’ONU. « Fin mars, nous (le gouvernement) devrons décider ce que nous allons faire avec la mission au Liban. Cela dépendra de l’interprétation de la notion d’affaires courantes et comment celle-ci évolue », a déclaré De Crem en commission de la défense de la Chambre, en réponse à des questions des députés Theo Francken (N-VA) et Philippe Blanchart (PS).

Quatre ans après leur arrivée dans le sud du Liban, les Casques bleus belges de la FINUL ne sont plus qu’une centaine – contre plus de 350 au départ – et se concentrent sur une seule mission: le fastidieux déminage de la « Ligne bleue », la démarcation tracée par l’ONU après le retrait israélien unilatéral du Liban sud en 2000, pour fixer la frontière entre les deux pays.

Ils ont aussi déménagé, quittant à la mi-octobre le camp Scorpion à Tebnine qu’ils occupaient depuis leur arrivée, en septembre 2006, pour rejoindre un cantonnement français à At Tiri, plus au sud.

Posted in Géneral, Relations Liban-Belgique/UE | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Trois équipes russes participeront au déminage au Liban-Sud

Posted by jeunempl sur décembre 31, 2010

(L’Orient le Jour)

Pour la première fois, la Russie participera au déminage au Liban-Sud en envoyant trois équipes de démineurs qui resteront trois mois au Liban, et ce à partir du 1er janvier 2011. Moscou prévoit également l’envoi de matériel de déminage, d’un coût s’élevant à deux millions et demi de dollars. Ce matériel est constitué de trois robots démineurs et de quarante détecteurs de mines antipersonnel et de bombes à sous-munitions.

Les trois équipes travailleront conjointement avec le bureau national de déminage relevant de l’armée libanaise. Elles formeront notamment les démineurs libanais à l’utilisation du matériel russe qui restera au Liban après le départ des équipes russes.

Après la guerre de juillet 2006, la Russie avait aidé le Liban en envoyant une équipe d’ingénieurs ainsi que neuf ponts amovibles visant à remplacer les ponts détruits par les bombardements israéliens.

Posted in Géneral | Tagué: , , , , , , , , | Leave a Comment »

 
%d blogueurs aiment cette page :