Mouvement pour le Liban

Représentant le Courant Patriotique Libre en Belgique

Posts Tagged ‘De Gaulle’

Amin Maalouf parie pour un monde moins suicidaire

Posted by dodzi sur avril 11, 2009

24heures

INTERVIEW | La société est déboussolée, mais le pire, annoncé, pourrait être salutaire.

amin-maalouf

Amin Maalouf: «Jamais le double langage de l’Occident n’a été aussi manifeste que durant l’ère Bush, et jamais le monde arabo-musulman n’a paru plus enfermé dans une impasse.»

Les plus cuisants échecs aboutissent parfois à de nouvelles avancées. C’est l’une des hypothèses du romancier Amin Maalouf (Goncourt 1993 pour Le rocher de Tanios ), auteur d’un essai percutant ( Les identités meurtrières ) qui a fait le tour du monde. Originaire du Liban, qu’il a quitté en 1976 pour s’établir en France, Maalouf incarne l’émigré-passeur entre cultures différentes. Or, l’Occident, constate-t-il, s’est aliéné une grande partie du monde en trahissant ses idéaux; et le monde arabe, humilié, se replie dans la déprime. Sur fond de crise majeure annoncée, Maalouf propose, avec Le dérèglement du monde , un bilan sévère de nos faillites matérielles et morales, dont il étudie les tenants avec beaucoup de nuances.

– Après deux guerres mondiales, la Shoah, le goulag et autres génocides, quel nouveau «dérèglement» pointez-vous?
– Les tragédies que vous citez font partie de l’Histoire de l’humanité, dont le dérèglement global que je décris risque de marquer le terme. Ce n’est pas du catastrophisme: voyez la crise financière et la crise climatique. Et le dérèglement est non seulement économique et géopolitique, mais aussi intellectuel et éthique. Tout le monde se sent d’ailleurs déboussolé. Jamais le double langage de l’Occident n’a été aussi manifeste que durant l’ère Bush, et jamais le monde arabo-musulman n’a paru plus enfermé dans une impasse. Lire le reste de cette entrée »

Publicités

Posted in Culture & Société, Géneral | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Michel Aoun et Bachar el-Assad : pardon des offenses et vision du futur

Posted by jeunempl sur décembre 8, 2008

Solidarité et progrès – Christine Bierre

aoun-assadLa visite de Michel Aoun en Syrie (du 3 au 7 décembre) consacre la stature d’homme d’Etat de celui qui avait quitté son pays en 1990 sous les coups des raids aériens syriens, mais qui est capable aujourd’hui de tourner la page, la tête haute, au nom de la paix et de l’avenir.

Entre 1990 et 2005, l’histoire sera particulièrement mouvementée pour le Général Aoun qui a toujours montré cependant qu’il était capable de chevaucher le dragon tout en sauvegardant ses principes. Exfiltré en 1990 vers la France comme un vulgaire trublion, fauteur de guerre civile, le Général Aoun a dû passer près de 15 ans en résidence surveillée en France, puni pour avoir tenté de libérer son pays de l’occupation syrienne et israélienne.

En mai 2005, la résolution 1559 de l’ONU qui met fin à l’occupation syrienne, lui permet de rentrer au pays. Présent aux élections législatives, il réussit à Lire le reste de cette entrée »

Posted in Actualité Tayyar-CPL, Billets & Opinions, Dossiers, Géneral, Liban dans l'Histoire | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Michel Aoun : Ma visite à Damas sera comme celle de De Gaulle en Allemagne

Posted by jeunempl sur novembre 19, 2008

L’Orient le Jour – Scarlett HADDAD

Quand il fait la guerre, les Libanais tremblent, et quand il fait la paix, ils poussent un soupir de soulagement. Adulé ou détesté, le général Michel Aoun reste un personnage-clé de la scène politique et ses moindres déclarations sont largement commentées dans les médias.
À plus forte raison lorsqu’il décide d’aller à Damas… Se rend-il ainsi à Canossa comme tant d’autres Libanais avant lui, ou bien va-t-il en homme libre qui ne demande rien et ne regarde que vers l’avenir ? Que dit-il aux proches des soldats morts le 13 octobre 1990 ? Le général Michel Aoun répond à toutes ces questions avec franchise, convaincu d’œuvrer dans le sens de l’histoire, lui qui, aux yeux de certains, multiplie ces derniers temps les contresens. « Je veux purifier les mémoires », dit-il. Dans un moment aussi important, il se dit conscient de la responsabilité qui pèse sur ses épaules…

Q : Comment l’homme qui avait déclaré en 1989 qu’il faut « briser Hafez el-Assad, comme il a détruit le Liban » se retrouvera-t-il bientôt à Damas ?
R : « J’avais tenu ces propos à Baabda, alors que le palais présidentiel et toutes les régions étaient soumis à de violents bombardements. Ils font partie des moyens utilisés pendant la guerre. Il est facile de rester fixé sur cette période et de ressasser en permanence cette phrase. Mais le vrai courage est de la dépasser pour arriver à la paix, et à l’assainissement et la purification des consciences libanaises et syriennes, pour les délivrer des erreurs et des tâches qui les alourdissent. Notre objectif est de libérer nos mémoires des conséquences de ces actes pour parvenir à construire Lire le reste de cette entrée »

Posted in Actualité Tayyar-CPL, Billets & Opinions, Géneral | Tagué: , , , , , , , , , | Leave a Comment »

 
%d blogueurs aiment cette page :