Mouvement pour le Liban

Représentant le Courant Patriotique Libre en Belgique

  • N'oubliez pas de visiter nos galeries d'images.

  • MPL Belgique

  • Rubriques

  • Actualités

  • Archives

  • Méta

Posts Tagged ‘critique’

Metn – Le député Kanaan : l’opposition aurait dû attendre la déclaration ministérielle

Posted by jeunempl sur juin 19, 2011

ANI

Ibrahim Kanaan - Député CPL

Le député Ibrahim Kanaan, membre du bloc Changement et Réforme, a affirmé dimanche que la nouvelle opposition a rapidement réagi au lendemain de la formation du gouvernement.
« La nouvelle opposition a immédiatement jugé le gouvernement même avant la publication de la déclaration ministérielle », a-t-il ajouté.

Lors d’une entrevue accordée à la chaîne télévisée « LBC », M. Kanaan a assuré que la stabilité du pays est primordiale. « Nous voulons le partenariat au sein du système politique et la construction de l’Etat. Nous menons la bataille de la réforme dans le gouvernement et dans le Parlement », a-t-il indiqué.
M. Kanaan a tendu la main à l’opposition dans le but de se retrouver sur une base commune.

Quant a l’incident de Tripoli, le député a applaudi l’armée libanaise pour son rôle important qui a mis fin aux affrontements du vendredi et a qualifié toute personne qui a tiré sur l’armée « d’agent ».
M. Kanaan a en outre clarifié que « critiquer le directeur général des FSI ne veut pas dire responsabiliser les FSI elles-mêmes ».

Il a aussi signalé que le CPL donnera une chance au ministre Safadi, tout en surveillant son travail.
M. Kanaan a enfin souligné le fait que les Chrétiens ont repris leur rôle dans la vie politique sous l’orientation du Patriarche maronite Mar Béchara Rahi.

Posted in Actualité Tayyar-CPL, Géneral | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Aoun : Nous jugerons nous-mêmes les faux témoins s’il le faut

Posted by jeunempl sur octobre 20, 2010

(L’Orient le Jour)

General Michel Aoun

Après la réunion hebdomadaire du Bloc du changement et de la réforme, le général Michel Aoun s’est adressé aux journalistes et il a estimé que la formation du TSL a eu lieu de façon illégale et en douce, sans passer par les institutions constitutionnelles libanaises. Aoun a rappelé qu’il avait envoyé une lettre officielle au secrétaire général des Nations unies pour attirer son attention sur ce fait et lui demander de « légaliser la situation du TSL ». Aoun a encore insisté sur la nécessité de juger les faux témoins, se demandant pourquoi on cherche à les protéger. S’ils ne veulent pas les juger, nous le ferons nous-mêmes, a-t-il lancé.

Évoquant ensuite les rumeurs ayant précédé et accompagné la visite du président iranien Ahmadinejad au Liban, le chef du CPL a estimé qu’elles étaient destinées à perturber la visite. Il s’est ensuite demandé en quoi le président iranien a été provocateur : « Après tout, il a appelé les Israéliens à rentrer dans leurs pays d’origines, mais il n’a tué personne. Est-il plus provocateur que celui qui refuse d’accorder leurs droits aux Palestiniens ? » a déclaré le général Aoun, qui a insisté sur le fait que le Liban est un pays souverain qui ne reçoit de directives d’aucune partie. Il a aussi répété qu’il appuie les armes qui permettent de poursuivre la résistance.

Le chef du CPL s’est longuement étendu sur la situation financière, assurant que la situation actuelle ne peut se prolonger. Il faut redresser le pouvoir, sinon la situation est très grave, a-t-il dit. Il a ainsi relevé que depuis 1993, l’État ne tient pas ses comptes. Qu’est-il advenu des dons accordés par certains États et qui n’ont jamais été Lire le reste de cette entrée »

Posted in Actualité Tayyar-CPL, Géneral | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | 1 Comment »

L’UPL met en garde contre une soumission à l’étranger

Posted by jeunempl sur août 25, 2009

Iloubnan

massoud-achkarLe parti Union pour le Liban a critiqué dans un communiqué publié mardi le retard dans la formation du Gouvernement, vu que le Premier Ministre désigné Saad Hariri s’absente souvent, laissant « la gouvernance à l’inconnu, alors que l’atmosphère actuelle ne renvoie pas de signes positifs quant au processus d’ici l’automne ».

L’UPL s’en est pris à « la majorité divisée sur elle-même » l’accusant d’incapacité de tenir les rênes du pouvoir au Liban, laissant la tâche à l’Arabie Saoudite, l’Egypte, la Syrie et l’Iran. Il a ainsi mis l’accent sur la stagnation au pouvoir, l’incapacité des dirigeants à résoudre leurs différends, s’occuper des besoins des citoyens alors que les cours vont bientôt reprendre dans les écoles et universités, gérer la flambée des prix et la cherté de vie.

Le communiqué a mis en garde contre une crise de pouvoir et une résignation aux «commandes étrangères tel qu’a été le cas avant 2005 ». Il a conclu que le « coma gouvernemental n’aura pour conséquence qu’une euthanasie de nos révolutions, comme si le peuple ne s’est jamais prononcé ni lutté contre la soumission ».

Posted in Géneral | Tagué: , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Valse avec Bachir : Un détournement ridicule et hypocrite de la guerre civile du Liban

Posted by dodzi sur mars 1, 2009

Libnanews

Par Carmen & Ryan – du blog cinema

Valse avec Bachir a obtenu un oscar

Valse avec Bachir a été distingué par de nombreuses nominations, dont plusieurs prix, dont un Oscar et un César

La censure dont a été l’objet le film d’animation israélien Valse avec Bachir par les autorités libanaises, prouve que ces dernières illustrent fidèlement l’adage qui dit que le propre des imbéciles est de détester tout ce qu’ils ignorent. Il suffit qu’un film soit de production israélienne pour l’interdire et le fuir comme la peste, sans même le visionner pour forger sa propre critique et à ce moment-là opter pour un rejet ou pour une acceptation. C’est d’ailleurs cette politique suivie depuis plus d’une décennie dans le pays des cèdres : les dirigeants bac + 1 et les héritiers des sièges politiques de leurs parents ou de leurs aïeux qui pensent à la place du peuple et décident de ce qui peut être ou ne pas être accessible au commun des mortels.

D’ailleurs, interdire un film ces jours-ci émane de l’ignorance elle-même, puisqu’il suffit d’un écran d’ordinateur, d’une connexion et de quelques clics afin d’avoir le produit du 7ème art à portée de main.

Voilà comment, avec la curiosité de voir dans quel contexte le nom de l’ancien dirigeant des Forces Libanaises a été évoqué dans une production de l’état hébreu, nous avons pu nous procurer facilement ce film qui nous ont renvoyés à une époque où le Liban saignant de la guerre civile a été témoin d’un affreux massacre de civils palestiniens, celui de Sabra et de Chatila, mais vu par les yeux d’un juif. Lire le reste de cette entrée »

Posted in Billets & Opinions, Culture & Société, Géneral, Liban dans l'Histoire | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Joumblatt critique ses détracteurs et retire son représentant du comité de la stratégie de défense, ouvrant la voie aux critiques en tout genre de l’armée

Posted by jeunempl sur février 9, 2009

El Nashra

Walid Joumblatt - PSPL’institution unificatrice par excellence s’est transformée contre toute attente en point de discorde au moment où le pays devrait commémorer les décès de grands hommes qui nous ont quitté en cette période de l’année il y a quelques années. Les déclarations du chef de la Rencontre Démocratique, le député Walid Joumblatt, ont vite fait de donner le feu à la poudre: Walid « Bey » n’y est pas allé de main morte pour non seulement critiquer l’armée libanaise mais également le ministre de la Défense, Elias Murr. Des déclarations qui ont été vite suivies par d’autres, celles de politiques libanais qui donnent l’impression qu’ils n’attendaient que ce petit « push » pour laisser libre cours à leurs attaques à l’encontre de l’armée, dont tous disait depuis toujours qu’elle devait être tenue à l’écart des conflits et des tergiversions politiques de la scène locale.

Walid Joumblatt a poussé encore plus en avant sa guerre contre l’armée et « les tentatives de retour du système sécuritaire », selon lui, en annonçant la suspension de la participation de son représentant au comité technique, issu du dialogue national, chargé d’étudier les stratégies de défense proposées par les différents pôles du dialogue.

Des rumeurs couraient ici et là mais après les déclarations d’hier du chef du Parti Socialiste Progressiste, « l’arrêt » de la participation du représentant du PSP, Charif Fayyad, aux réunions du comité technique issu du dialogue national et chargé de plancher sur la stratégie de défense, est officiel.

S’exprimant à l’issue d’une rencontre avec le Premier ministre, Fouad Siniora, au Grand Sérail, et pour justifier sa décision, Walid Joumblatt a affirmé que Lire le reste de cette entrée »

Posted in Géneral | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , | 1 Comment »

Critiquer n’est pas détester

Posted by jeunempl sur novembre 7, 2008

Samir Messara

lorient-le-jourL’article de M. Hajji Georgiou (« Errances sataniques », paru dans L’Orient-Le Jour du vendredi 24 octobre 2008) est certes très intéressant, mais en tant que simple lecteur et observateur, j’aimerais souligner les points suivants :

Le monde évolue grâce aux personnes qui prennent des initiatives. L’histoire se souviendra de ces personnes-là car ce sont elles qui forgent l’avenir des peuples.

En effet, on ne peut pas nier la nature autocratique du régime iranien ni ses pratiques controversées. Mais lorsque ce même régime commence à montrer des signes de changement, il faut l’encourager. Je comprends mal pourquoi l’auteur de l’article est gêné si les chrétiens en Iran commencent à se sentir protégés. Ce n’est pas le général qui a décidé de bouger le bureau régional des minorités chrétiennes des États-Unis à Téhéran. Si j’étais moi-même un de ces chrétiens d’Iran, j’aurais demandé à M. Hajji Georgiou de s’abstenir, car cela nuirait beaucoup plus aux chrétiens de ce pays qu’il ne le pense.

Lier la visite du général aux élections parlementaires de 2009 et affirmer qu’il porte un sentiment de haine envers la communauté sunnite cachent à mon humble opinion une ignorance de la personne du général. Je peux certifier qu’il n y a aucun lien entre la visite et les élections. La politique d’ouverture a été et reste une ligne de conduite du Courant patriotique libre qui Lire le reste de cette entrée »

Posted in Billets & Opinions, Géneral | Tagué: , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Réponse à l’Orient Le jour du 31/10/2008

Posted by jeunempl sur novembre 5, 2008

Raphael Khoury

lorient-le-jourJe prie la rédaction de l’Orient de publier ce texte en son intégralité. Toute censure enlèverait à cette rédaction son sens. Cet écrit sera aussi publié sur les sites Internet francophones et anglo-saxons de la communauté Libanaise dans le monde.

Faisant référence aux réactions des lecteurs de l’Orient suite à la déclaration du Général Aoun relative à sa future visite en Syrie.
Je voulais juste rappeler les propos du Général Aoun relatifs à sa position vis à vis de la Syrie. Il a toujours dit : Dès que les Syriens s’en iront du Liban et dès qu’ils auront signé la reconnaissance du Liban par le biais de l’établissement d’une ambassade syrienne à Beyrouth, je n’aurais plus rien contre eux. Ceci a été dit à Paris lors de son exil ainsi qu’à Rabieh plusieurs fois. Maintenant que les soldats syriens ont quitté le Liban et que le protocole d’échange d’ambassadeurs est signé, je ne vois pas pourquoi le Général Aoun n’irait pas en Syrie comme l’ont fait les Français avec les Allemands suite à la signature des armistices ou traités de fin de guerre.
Mais là où beaucoup ne voient que ce qu’ils ont envie de voir et la réalité des choses , il y a un fossé énorme. Beaucoup de membres du 14 février sont entrain de faire des mains et des pieds pour avoir les grâces de Damas. Ils essayent par tous les moyens de redorer leur blason d’ancien agents des services ignobles de Ghazi Kenaan. Aucun Libanais n’oubliera Lire le reste de cette entrée »

Posted in Billets & Opinions, Géneral | Tagué: , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Réponse à l’analyse de Elie Fayad parue dans l’Orient le Jour du 30/10/2008 : « Batailler en silence »

Posted by jeunempl sur novembre 1, 2008

Bruno Géara

lorient-le-jourPersonne ne reproche à la presse sa capacité d’analyse des situations, aspect qui la rend d’autant plus intéressante. Ce qui est gênant, c’est la combinaison de trois ingrédients détonants : un positionnement déclaré « neutre » et « objectif », des articles relatant des « faits » déformés par une approche analytique qui ne dit pas son nom, et des analyses orientées, voire contradictoires selon les personnes ou parties visées.

Si L’Orient Le Jour admettait être une sorte d’organe de propagande pour l’un ou l’autre des camps, personne ne songerait même à lui reprocher ses analyses. Si l’Orient le Jour ne publiait pas des articles qui ont l’air de rapporter de simples faits ou déclarations, mais qui en fait, en dénature la substance, voire la déforme, et au besoin, l’interprète de façon biaisée et sournoise, alors personne n’aurait rien à redire.

Souvenez-vous du « La illah illa allah » Si le titre s’arrête à : « La illah », pour ensuite préciser dans l’article « illa allah », alors on cherche à biaiser la déclaration d’une personne sans en avoir l’air. Titrer sur quelque chose qui se voudrait choquant comme en substance : « Michel Aoun tire à boulets rouge sur la proposition de Sleiman » (citée de mémoire) pour ensuite relater la déclaration exacte dans laquelle nul n’a précisément critiqué le président ni sa proposition, revient à faire de la propagande déguisée. Ne sous estimez pas l’impact d’un titre (souvent les gens ne lisent pas l’article en entier ou le parcourent vite fait, sans y chercher la nuance). Un article qui relate une déclaration ou un discours d’un homme politique ne peut être considéré comme une analyse. Y mettre un titre comportant une interprétation douteuse ou en tous cas très personnelle, relève de la manipulation du lecteur.

Mais mieux encore, dans l’Orient le Jour , la thèse tant défendue qui voulait qu’un président Libanais doit être un arbitre s’opposait allègrement à celle du Général Aoun qui, défendant alors sa propre candidature, expliquait que son groupe parlementaire lui donnerait en tant que président, les moyens d’agir. Que n’avait-il dit !? Il fallait un président neutre, conciliateur, qui soit l’arbitre entre les courants opposés. Et aujourd’hui, vous déclarez que Lire le reste de cette entrée »

Posted in Billets & Opinions, Géneral | Tagué: , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

 
%d blogueurs aiment cette page :