Mouvement pour le Liban

Représentant le Courant Patriotique Libre en Belgique

  • N'oubliez pas de visiter nos galeries d'images.

  • MPL Belgique

  • Rubriques

  • Actualités

  • Archives

  • Méta

Posts Tagged ‘Crise économique’

Liban : les dégâts invisibles des guerres

Posted by dodzi sur novembre 3, 2011

RTBF

Par W. Fayoumi

Onze ans après la fin de la guerre de 2006, qui a vu une partie du pays dévastée par les bombardements israéliens, le Liban n’en finit pas de se reconstruire. Malgré la situation politique instable et la crise économique, les traces de son histoire difficile s’effacent avec les années. Mais les cicatrices de la société libanaise restent bien présentes, dans des endroits moins visibles.

La voiture nous mène vers le quartier de Bourj-al-Barajneh, dans la banlieue sud de Beyrouth. Ici se concentre une grande partie de la population pauvre de la capitale. En majorité chiites, les habitants vivent dans un entrelacs chaotique de constructions en partie détruites. Des fils électriques forment une toile improbable, pendant sur les murs, traversant le ciel au-dessus des rues animées.

C’est là que nous allons, à l’hôpital dirigé par la Société du Croissant rouge palestinien (PRCS) et par l’UNRWA (Office de secours et de travaux des Nations-unies pour les réfugiés). MSF y tient, depuis 2008, des consultations en santé mentale. « Après la guerre de 2006, le constat était effrayant. Le fossé entre les besoins et ce qui existait sur le terrain était énorme« , explique Fabio Forgione, responsable du projet de santé mentale communautaire, initié en 2008.

Selon une enquête de l’OMS (Organisation mondiale de la santé), menée avant le conflit, 49% de la population du Liban avait un lien direct avec les dégâts humains et matériels liés aux divers combats armés, et 17% était atteinte de troubles mentaux.

A Bourj-el-Barajneh, les traumatismes mentaux sont encore plus endémiques. 25% des réfugiés palestiniens dans le camp souffriraient de séquelles psychologiques ou psychiatriques nécessitant un suivi. Il y a surtout l’histoire du camp, suite violences armées incessantes : siège par l’armée israélienne et les milices phalangistes en 1982, blocus des milices pro-syriennes en 1984, bombardements en 1994 et en 2006… Lire le reste de cette entrée »

Posted in Culture & Société, Dossiers, Géneral | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Les créateurs de mode libanais, une fierté nationale

Posted by dodzi sur janvier 22, 2010

AFP/Cyberpresse.ca

Par Natacha Yazbeck

La collection automne 2009 de Georges Chakra

Des passerelles parisiennes aux tapis rouges de Cannes et des Oscars, les créateurs libanais font un tabac dans le monde de la haute couture, offrant une image plus glamour de leur pays longtemps associé à la violence.

Pendant des décennies, le Liban a été la vitrine de la mode du monde arabe, mais ce n’est qu’avec le début du XXIe siècle qu’ont commencé à briller les noms de Georges Chakra, Zuhair Murad, Rabih Kayrouz et surtout Elie Saab, l’homme qui a lancé «la vague libanaise».

Elie Saab est devenu une star internationale lorsqu’aux Oscars de 2002, l’image de l’actrice américaine Halle Berry en robe lie-de-vin portant sa griffe a fait le tour du monde. Membre de la prestigieuse chambre syndicale de la haute couture à Paris, M. Saab habille une panoplie de stars comme Angelina Jolie, Marion Cotillard ou encore Beyonce. Avec une enseigne aux Champs-Elysées, son coeur n’en reste pas moins fidèle à sa ville natale, où il a établi son atelier.

«Je respire autrement au Liban. Mon pays me donne de la force», affirme à l’AFP cet homme aux cheveux poivre et sel, tout en mettant les dernières touches à sa collection avant le lancement de la Semaine de la haute couture à Paris (24-28 janvier).

«Parrain» des couturiers libanais en herbe, cet homme de 45 ans fait la fierté de son pays où il a grandi en pleine guerre civile (1975-1990). Enfant, il confectionnait des robes pour ses soeurs à partir de draps et de rideaux et à 18 ans, il ouvre son premier atelier. Dans son ouvroir, des femmes qui travaillent avec lui depuis 25 ans finalisent leurs broderies aux côtés de jeunes apprentis branchés.

«Beyrouth peut facilement devenir une autre capitale de la haute couture, avec tous les nouveaux talents qui se lancent dans le monde», dit M. Saab. Lire le reste de cette entrée »

Posted in Culture & Société, Géneral | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Dubaï bientôt en faillite ?

Posted by dodzi sur novembre 27, 2009

Lesinfos.com

L’Emirat de Dubaï, touché de plein fouet par la crise financière et économique, a prévenu jeudi 26 novembre qu’une des plus grandes entreprises du pays ne pourra pas rembourser une partie de sa dette. Cette annonce a fait l’effet d’une bombe sur les places financières du monde entier.

Dubaï a demandé à ses investisseurs financiers, qui représentent quelques 70 banques, d’échelonner la dette de son conglomérat Dubai World et d’instaurer un moratoire de six mois sur son paiement. Ce conglomérat contrôle Nakheel, le géant de l’immobilier, qui a su profiter du boom économique et immobilier de ces dernières années en allant jusqu’à l’excentrique. Un de ses projets les plus célèbres est l’île artificielle en forme de palmier, Palm Islands où les milliardaires du monde entier se sont précipités pour acheter leur villa. On peut aussi citer la tour la plus haute du monde (891 mètres), ou encore la construction d’une station de ski artificielle en plein désert. Aujourd’hui Nakheel est en incapacité de rembourser les 3,5 milliards qu’il doit.

La dette totale de Dubaï est estimée à 80 milliards de dollars en 2008. Les compagnies publiques accaparent 70 milliards de dollars, et Dubaï World, 59 milliards.

Les agences de notation financière, Moody’s et Standard and Poor’s, ont pris la décision, presque immédiate, de rétrograder respectivement six et cinq entreprises publiques de Dubaï. En baissant leur note, les prêts qu’elles doivent rembourser vont donc augmenter. Lire le reste de cette entrée »

Posted in Géneral, Régional | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Le cas Uniceramic ne serait que le sommet de l’iceberg

Posted by dodzi sur septembre 26, 2009

L’Orient Le Jour

La faillite du principal producteur de céramique au Liban rappelle le besoin urgent d’une solution holistique au secteur industriel.

Suite au dépôt de bilan de la société Uniceramic SAL, le conseil d’administration de l’Association des industriels (AI) a appelé les organismes économiques du pays à une réunion d’urgence.

À l’issue de la séance, le conseil a sommé les professionnels de tous les secteurs à resserrer les rangs et à se solidariser face à la crise économique. « La situation du secteur industriel est critique et les professionnels devraient à tout prix se mobiliser face à la compétition non qualifiée », a-t-il insisté.

L’AI a donc promis de son côté de porter le dossier d’Uniceramic à la connaissance des dirigeants afin d’obtenir des garanties empêchant de nouvelles faillites de sociétés industrielles. Elle s’en est même directement prise aux responsables, déplorant le fait qu’aucune mesure n’ait été prise pour sauver Uniceramic, malgré les avertissements qu’elle a adressés aux autorités et la panoplie de propositions « peu coûteuses » avancées par les professionnels. Lire le reste de cette entrée »

Posted in Culture & Société, Géneral | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Hausse record des IDE en 2008, selon l’Escwa

Posted by dodzi sur septembre 15, 2009

L’Orient Le Jour

La Commission économique et sociale de l’ONU pour l’Asie de l’Ouest (Escwa) a publié hier son rapport annuel sur les investissements directs étrangers (IDE) dans 14 pays de sa région de compétence. Le rapport a montré que la crise financière internationale a eu des répercussions négatives sévères sur le flux des IDE dans la région de l’Escwa en 2008. Ces flux sont donc passés de 64 milliards de dollars en 2007 à près de 60 milliards de dollars en 2008, reculant ainsi de 6,3 %.

Les experts de l’Escwa s’attendent à un recul supplémentaire des IDE au cours de 2009, du fait du ralentissement économique mondial.

Néanmoins, dans cette grisaille mondiale et régionale, cinq pays de la région Escwa ont connu un accroissement des IDE au cours de 2008. Il s’agit du Bahreïn, de la Jordanie, du Liban, du Soudan et de la Syrie.

Au cours de 2008, le Liban et la Syrie ont connu, malgré la crise financière mondiale, une progression sans précédent des IDE, enregistrant respectivement une hausse de 32 % et 42 % de ces flux. Les investissements directs étrangers se sont élevés au Liban à 3,6 milliards de dollars alors que ce montant a été de 1,3 milliard de dollars pour la Syrie. Lire le reste de cette entrée »

Posted in Culture & Société, Géneral | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Liban: le gouvernement va hériter d’une dette publique de 50 milliards

Posted by jeunempl sur juillet 24, 2009

AFP – Natacha Yazbeck

10000 livre libanaise - monnaie - économieLa dette publique libanaise qui est maintenant de 50 milliards de dollars devrait être un des premiers soucis du prochain gouvernement

Avant même d’avoir été formé, le gouvernement libanais est déjà confronté à une épreuve de taille: une dette publique qui devrait atteindre 50 milliards de dollars cette année. « Le prochain gouvernement va recevoir un double héritage », explique l’économiste Charbel Nahhas. « D’une part, une augmentation massive des liquidités qui lui permettra de ne pas avoir de tension financière immédiate ou un besoin de financement extérieur », explique-t-il à l’AFP. « D’autre part, il va hériter d’une énorme dette publique et de problèmes structurels liés au déficit public, au manque d’investissements et au départ massif de personnel qualifié », ajoute-t-il.

La dette publique libanaise est passée ces trois dernières années de 180 à 162% du Produit intérieur brut (PIB), soit 47,2 milliards de dollars, mais ce taux reste l’un des plus importants au monde, selon des statistiques officielles. Le pays du Cèdre a pourtant évité le plus gros de la crise économique mondiale, avec une croissance de 8% de son PIB, notamment grâce à la bonne santé de son secteur bancaire. Et la croissance devrait atteindre 4% en 2009, selon les estimations du Fonds monétaire international (FMI), malgré le marasme économique. Le déficit public annuel libanais doit toutefois atteindre quatre milliards de dollars en 2009, en partie à cause de l’absence de réformes dans des secteurs comme l’électricité, troisième poste de dépenses après le remboursement de la dette et les salaires de l’administration.
La plus grande partie de ce déficit remonte à la reconstruction du pays après la guerre civile (1975-90). Les opposants au gouvernement de l’époque, dirigé par Rafic Hariri, avaient blâmé sa politique fiscale.
Mais Mohammad Chatah, le ministre des Finances du gouvernement de transition, se Lire le reste de cette entrée »

Posted in Dossiers, Géneral | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Amin Maalouf parie pour un monde moins suicidaire

Posted by dodzi sur avril 11, 2009

24heures

INTERVIEW | La société est déboussolée, mais le pire, annoncé, pourrait être salutaire.

amin-maalouf

Amin Maalouf: «Jamais le double langage de l’Occident n’a été aussi manifeste que durant l’ère Bush, et jamais le monde arabo-musulman n’a paru plus enfermé dans une impasse.»

Les plus cuisants échecs aboutissent parfois à de nouvelles avancées. C’est l’une des hypothèses du romancier Amin Maalouf (Goncourt 1993 pour Le rocher de Tanios ), auteur d’un essai percutant ( Les identités meurtrières ) qui a fait le tour du monde. Originaire du Liban, qu’il a quitté en 1976 pour s’établir en France, Maalouf incarne l’émigré-passeur entre cultures différentes. Or, l’Occident, constate-t-il, s’est aliéné une grande partie du monde en trahissant ses idéaux; et le monde arabe, humilié, se replie dans la déprime. Sur fond de crise majeure annoncée, Maalouf propose, avec Le dérèglement du monde , un bilan sévère de nos faillites matérielles et morales, dont il étudie les tenants avec beaucoup de nuances.

– Après deux guerres mondiales, la Shoah, le goulag et autres génocides, quel nouveau «dérèglement» pointez-vous?
– Les tragédies que vous citez font partie de l’Histoire de l’humanité, dont le dérèglement global que je décris risque de marquer le terme. Ce n’est pas du catastrophisme: voyez la crise financière et la crise climatique. Et le dérèglement est non seulement économique et géopolitique, mais aussi intellectuel et éthique. Tout le monde se sent d’ailleurs déboussolé. Jamais le double langage de l’Occident n’a été aussi manifeste que durant l’ère Bush, et jamais le monde arabo-musulman n’a paru plus enfermé dans une impasse. Lire le reste de cette entrée »

Posted in Culture & Société, Géneral | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Liban : les bénéfices des banques Alpha en hausse de 33 % en 2008

Posted by dodzi sur avril 9, 2009

DubaïFrance

banque-du-libanMalgré la crise financière internationale, dont les répercussions se sont fait sentir partout au monde, les banques libanaises sont parvenues à enregistrer de bons résultats en 2008.

Selon le rapport trimestriel Alpha qui analyse les performances des banques, dont les dépôts sont supérieurs à deux millions de dollars, les bénéfices consolidés des onze banques du groupe se sont élevés en 2008 à 1,067 milliard de dollars, en hausse de 33,4 % par rapport à 2007. Cette hausse résulte d’une augmentation de 33,8 % des revenus nets des intérêts combinée à une augmentation de 23,7 % des revenus hors exploitation. L’année 2008 s’est caractérisée par de fortes disparités au niveau de la croissance des bénéfices des différentes banques du groupe, la banque la plus performante ayant enregistré une hausse en rythme annuel de 232 % et la moins performante de 10 %. La Bank Audi reste en tête de liste au niveau des actifs, du capital, des dépôts, des crédits, du nombre de branches et employés alors que la Banque BLOM est première au niveau des bénéfices. Lire le reste de cette entrée »

Posted in Culture & Société, Géneral | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , | 1 Comment »

Le Liban traversera la crise financière mondiale grâce à la solidarité des Libanais

Posted by jeunempl sur avril 6, 2009

Libnanews/ANI

crisefinanciereLe chef de l’état Michel Sleiman a émis l’espoir aujourd’hui de voir les élections se dérouler dans le calme. Il a mis l’accent sur les réformes qui sont désormais en voie de réalisation à partir de la loi électorale, confirmant la nécessité de continuer sur la même lancée après les législatives.

Le Président Sleiman a affirmé à l’issue de la visite d’une délégation du parlement de l’union européenne ce matin au palais de Baabda, présidée par Madame le député Béatrice Batry que la constitution libanaise garantit la participation de toutes les parties à la vie politique ainsi que leur représentativité équitable au sein des différentes secteurs du pouvoir « Et ceci émane de la particularité même de la démocratie libanaise », a conclu le président.

Le Chef de l’état a par ailleurs considéré qu’il est important de réformer la loi électorale en adoptant la proportionnelle, ce qui mettrait un terme aux tiraillements et assurerait une représentativité plus large dans la vie politique, parallèlement au rôle catalyseur de la présidence de la République.

Le Liban, a affirmé Sleiman, traverse la crise économique et financière mondiale grâce à la solidarité des Libanais. Les liquidités ne manquent pas et la confiance des investisseurs demeure forte et stable dans le Liban, indiquant que Lire le reste de cette entrée »

Posted in Géneral | Tagué: , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Riad Salameh: “Notre système peut opérer dans des situations stressantes”

Posted by dodzi sur mars 16, 2009

Iloubnan.info

banque-du-libanBEYROUTH – Durant une entrevue vendredi 13 avec le magazine The Banker, Riad Salameh, le gouverneur de la Banque Centrale d Liban, a assuré que les banques libanaises tiennent bons face à la crise économique.

Il dit: “Le Liban a déjà été exposé à des événements délirants. Le secteur bancaire y a survécu et cela nous garantit que notre système peu opérer dans des situations stressantes ».

Quand demandé sur les perspectives du secteur bancaire Libanais pour 2009, Salameh répond : «On est optimiste quant au futur de l’économie en général. On s’attend à une croissance positive cette année, a condition qu’on n’ait pas une crise politique.

Posted in Géneral | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , | 1 Comment »

 
%d blogueurs aiment cette page :