Mouvement pour le Liban

Représentant le Courant Patriotique Libre en Belgique

Posts Tagged ‘crime’

Après la reconnaissance, les réparations : Un vent nouveau sur la cause arménienne

Posted by jeunempl sur mars 5, 2012

Cyril Fourneris – L’Hebdo Magazine

Après presque cent ans de lutte pour la reconnaissance du génocide arménien, l’heure est venue de réclamer des réparations. Un nouvel angle pour contourner les obstacles de la juridiction internationale qui laisse à la diaspora arménienne tout entière un rôle à jouer. D’éminents juristes internationaux se sont penchés sur la question en fin de semaine dernière, à Antélias.

Ils étaient plus de 60 experts en matière de droit international et de génocide à avoir fait le déplacement jusqu’au Catholicossat de Cilicie à l’appel de sa sainteté Aram Ier, tous venus avec la ferme volonté de faire avancer la cause arménienne. Et pourtant, le début du séminaire fut marqué par un sentiment général de frustration: Dans un premier temps les juristes, ont réaffirmé le droit inaliénable des Arméniens à la justice, à la réparation et à la vérité sur les crimes commis par l’Empire ottoman, en 1915. Mais ils ont vite dressé la liste des obstacles qui jusqu’aujourd’hui empêchent le jugement préalable à la reconnaissance de l’acte de génocide. Selon les juristes, en l’absence de coupables, il faut faire jouer la loi en faveur des victimes. Ainsi faut-il cesser de focaliser les réflexions et les actions sur l’accusation de génocide.

Sans coupable pas de crime

«Un tribunal instituant le génocide arménien n’est plus possible, il est trop tard». Dès les premières heures, le ton est lancé par le Dr. Jacobs. «La Cour Internationale de Justice, si elle est habilitée à juger des crimes contre l’humanité, des crimes de guerre et de génocide comme ceux perpétrés sur les Arméniens en 1915, ne peut émettre de jugement, car les accusés sont morts». «L’Etat turc est le responsable des crimes de l’empire ottoman», démontrera par la suite le professeur Patrick Dumberry: il en est la continuation, comme convenu lors du traité de Lausanne en 1923. Mais il reste pour autant impossible de juger le gouvernement turc. Un tribunal pénal n’est compétent que sur la question de l’action du crime, et pas des conséquences.

L’impératif est vite fixé: il faut se pencher sur l’aspect continuel des crimes, seule issue possible à cette impasse de la juridiction internationale. Explorer les faits qui en Turquie sont la perpétuation du génocide de 1915. L’irréductible négation du génocide par l’Etat turc n’est-elle pas la continuation du crime? Elle se traduit dans les manuels scolaires et punit même la proclamation du génocide par l’article 301 du nouveau code pénal du pays. Membre du Conseil européen au même titre que l’Arménie, l’Etat turc pourrait dans ce cadre être amené à devoir se justifier pour Lire le reste de cette entrée »

Publicités

Posted in Dossiers, Géneral, Régional | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Le Liban participera à l’enquête sur la disparition de l’imam Moussa Sadr

Posted by jeunempl sur janvier 12, 2012

(L’Orient le Jour)

La Libye a commencé à enquêter sur la disparition, il y a 33 ans sur son territoire, de l’imam Moussa Sadr, a annoncé jeudi, à Tripoli, le ministre libanais des Affaires étrangères, Adnane Mansour.

« L’enquête est en cours (…). Il y a une commission d’enquête libyenne présidée par le procureur général, a-t-il déclaré à la presse. Nous nous sommes mis d’accord pour qu’il y ait un suivi entre Libanais et Libyens, et un juge représentant la partie libanaise, Hassan al-Chami, suivra cette question », a-t-il ajouté.

M. Mansour, arrivé mercredi en Libye à la tête d’une délégation comprenant le fils de l’imam disparu, a rencontré jeudi le chef du Conseil national de transition (CNT) Moustapha Abdeljalil et le ministre de l’Intérieur Faouzi Abdelali. Il doit encore s’entretenir avec le Premier ministre Abdel Rahim al-Kib. Il s’agit de la première visite officielle d’un chef de la diplomatie libanaise en Libye en plus de 30 ans.

M. Mansour a précisé que les responsables libyens lui avaient « promis d’accélérer le travail ».
« L’ombre de cette affaire a plané sur les relations bilatérales entre le Liban et la Libye pendant plus de 33 ans. Nous voulons tourner cette page noire pour instaurer des relations fraternelles et constructives, et c’est pourquoi nous Lire le reste de cette entrée »

Posted in Géneral, Régional | Tagué: , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Le crime d’honneur supprimé du code pénal

Posted by jeunempl sur août 5, 2011

Le Commerce du Levant

Le Parlement a approuvé la suppression de l’article 562 du code pénal se rapportant aux crimes d’honneur, lors de sa séance législative.

Cet article accordait des « circonstances atténuantes » à l’individu qui tuerait l’un des membres de sa famille pour avoir eu « un rapport sexuel illicite ou qu’il trouverait dans une situation apparemment compromettante ».

Les peines étaient en général allégées jusqu’à trois ans, durée minimale de détention pour un crime, alors que normalement celui-ci est passible de la peine capitale ou en tout cas de lourdes peines.

C’est le député Samy Gemayel qui a proposé à la Chambre l’abrogation de cet article du code pénal, critiqué par les associations féministes et les ONG internationales.

Posted in Culture & Société, Géneral | Tagué: , , , , , | Leave a Comment »

Élie Boujouk, ou le triomphe du savoir sur la violence

Posted by dodzi sur octobre 19, 2010

L’Orient le Jour

Élie Boujouk installé dans un fauteuil de l’amphithéâtre.

Une cérémonie de remise de diplôme bien particulière s’est tenue samedi dernier sur le campus des sciences médicales de l’USJ. Celle de la remise d’une licence d’histoire à un jeune homme incarcéré à Roumié. Une victoire de la solidarité humaine et de la persévérance, et une leçon de vie pour tous.

Emmené en fourgon cellulaire, ramené en fourgon, empêché de s’asseoir à côté de sa mère et de son frère… La remise, samedi à l’Université Saint-Joseph, de son attestation de licence en histoire à Élie Boujouk, un jeune homme de 27 ans détenu à Roumié, reflète fidèlement la dureté d’un système carcéral d’un autre âge.

On aurait très bien pu, avec deux fois moins d’agents, faire la même chose. En beaucoup mieux. L’amener dans une voiture de police, encadré par deux agents, lui rendre sa liberté dans l’amphithéâtre où s’est tenue la cérémonie académique. Le ramener aussi humainement qu’il était venu.

Mais non, il fallait respecter un cérémonial également humiliant pour lui que pour la vingtaine d’agents qui assuraient sa garde à l’intérieur de l’amphithéâtre et dans les beaux jardins du campus. On aurait dit un criminel endurci conduit en tribunal, entouré de mesures de haute sécurité, alors que le garçon avait l’air, avec ses cheveux coupés court et ses lunettes démodées, d’un oisillon aux plumes encore trop jeunes pour voler. Mais peut-être ne pouvait-il en être autrement, en l’état actuel des choses, et faut-il remercier plutôt les autorités pénitentiaires d’avoir autorisé qu’une cérémonie si particulièrère se déroule en dehors de la prison.

Élie Boujouk, qui vient de recevoir sa licence d’histoire de la faculté des lettres et des sciences humaines de l’USJ, a certes tué. Avec deux autres camarades, il a commis un acte fou qui lui a valu 18 ans de prison ferme, dont il lui reste dix à purger. Et il en est conscient. On n’a pas l’impression, à l’entendre, qu’il s’attend à la clémence de la justice : samedi, dans l’amphi du campus des sciences médicales, après avoir été longuement applaudi en recevant des mains du recteur de l’USJ René Chamussy son attestation, il a donné à l’audience émue rendez-vous dans deux ans… pour son master. Lire le reste de cette entrée »

Posted in Culture & Société, Géneral | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Abou Adass: Je tuerai Hariri dès que l’occasion se présentera

Posted by jeunempl sur octobre 12, 2010

Hassan Ulayq – Al Akhbar (16 août 2010) – Traduit par Moqawama

Plusieurs années après le début des investigations concernant l’assassinat du premier ministre Rafic Hariri, commencent à apparaître quelques résultats du travail de la commission internationale d’enquête. Les résultats de l’enquête internationale sont basés en majorité sur l’enquête libanaise. Il en est de même des modalités de l’explosion et de la tentative d’identifier le suicidé.

Le 12 juillet 2007, le second président de la commission d’enquête internationale, Serge Brammertz publie le huitième rapport qui résume les travaux de la commission au cours de trois mois précédant la date de sa parution. Au paragraphe 21 du rapport, la commission proclame que ses analyses ont confirmé ses premières conclusions en ce qui concerne la nature de l’explosion ayant entraîné l’assassinat du premier ministre Rafic Hariri le 14 février 2005. Selon ces analyses, une seule explosion a eu lieu le jour de l’assassinat, due à une charge explosive de près de 1800 kg, qui se trouvait au-dessus du sol. Le lendemain de la publication de ce rapport, un juge libanais qui en consultait une copie faillit éclater de rire en arrivant au paragraphe 21. Cet homme de loi était tout autant amer que joyeux: « lorsque nous avions dit deux ans et six mois plus tôt que l’explosion a eu lieu au-dessus du sol, nous avions été accusés de travailler pour les Renseignements syriens et en collaboration avec les meurtriers ». Le juge en question fut l’un de ceux qui avaient supervisé l’enquête sur l’assassinat de Hariri. Dans les jours qui ont suivi l’assassinat, il fut accusé comme d’autres qui supervisaient l’enquête, d’égarer cette dernière. Mais lui et ceux qui ont mené l’enquête, au cours des trois premiers mois suivant l’assassinat, affirment que les progrès réalisés à cette époque sont ceux qui a permis d’aboutir à des données sérieuses. Les agents de la sécurité et les magistrats concernés par l’enquête à cette étape évoquent trois pistes d’enquête sérieuses: les Lire le reste de cette entrée »

Posted in Dossiers, Géneral | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Trois jeunes aounistes arrêtés pour diffamation contre Sleiman sur Facebook

Posted by jeunempl sur juin 30, 2010

(L’Orient le Jour)

C’est une première au Liban ! Trois jeunes aounistes ont été arrêtés pour diffamation contre le président de la République pour des opinions exprimées sur… Facebook. Hier, cette affaire soulevait de nombreuses questions sur la nature de l’intervention de l’État sur Internet.

Le procureur général près la Cour de cassation, le juge Saïd Mirza, a ordonné hier l’arrestation de trois personnes accusées de diffamation contre le président de la République Michel Sleiman sur Facebook. Selon notre chroniqueuse judiciaire Claudette Sarkis, les trois jeunes hommes sont Naïm Georges Hanna (27 ans), Antoine Youssef Ramia (29 ans) et Chebel Rajeh Qassab (27 ans), ils feraient partie du mouvement aouniste et leur dossier a été transféré au parquet. Le juge Mirza a également émis un avis de recherche et d’amener à l’encontre d’un quatrième homme, Ahmad Ali Chouman, sur base des mêmes accusations.

Interrogé par notre chroniqueuse judiciaire, le juge Mirza a précisé qu’il est de ses prérogatives d’initier une action « spontanément », suivant le code pénal et la loi des imprimés, en cas de calomnie contre le président de la République. « Je ne suis proche d’aucune partie ni d’aucune personne, a-t-il assuré. C’est suivant ma seule appréciation que je décide de saisir le parquet. Il est de mon devoir d’agir quand le président de la République est attaqué, et j’ai lu des propos très durs (sur Facebook) à son encontre. »

Pour sa part, le bureau du ministre de la Justice Ibrahim Najjar a publié un communiqué dans lequel il estime que « ce qui a été écrit dans certains médias fait l’amalgame, d’une part, entre les libertés de presse, de parole et d’expression politique, qu’il faut préserver et, d’autre part, entre les crimes liés à la diffamation et à la calomnie, notamment celles qui touchent le chef de l’État ». « Les écrits, les qualificatifs et les termes peu convenables, diffusés sur Internet, sont passibles de poursuites et de sanctions, dans les cas où les règles de la loi sur les imprimés s’appliqueraient, ajoute le texte. La liberté des médias au Liban et dans tout pays civilisé atteint ses limites quand son contenu n’est que pure calomnie et vise à saper l’institution du président de la République, le chef de l’État ». Le communiqué précise que dans ce cas, « il était des prérogatives du juge concerné d’agir spontanément pour poursuivre les contrevenants, les faire arrêter et les transférer devant le tribunal compétent ».

Par ailleurs, une vague de protestations pouvait d’ores et déjà être constatée sur le réseau social Facebook hier. Des groupes se sont formés pour Lire le reste de cette entrée »

Posted in Actualité Tayyar-CPL, Culture & Société, Dossiers, Géneral | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | 1 Comment »

Belgique: plainte contre 14 dirigeants et officiers israéliens

Posted by jeunempl sur juin 23, 2010

ATS

Un Belge d’origine palestinienne et 13 autres Palestiniens résidant dans la bande de Gaza ont déposé plainte à Bruxelles contre 14 dirigeants et officiers israéliens pour crimes contre l’humanité et crimes de guerre. L’ancien Premier ministre Ehud Olmert est notamment visé.

Cette plainte mentionne des actes commis en janvier 2009 dans la bande de Gaza au cours de l’opération « Plomb durci ». L’ancienne cheffe de la diplomatie Tzipi Livni et le ministre de la Défense Ehud Barak sont également cités. Le procureur devrait rendre son avis sur la recevabilité d’ici à la fin août.

La loi belge de « compétence universelle » pourrait s’appliquer car l’un des plaignants a la nationalité belge.

La plainte vise entre autres le bombardement de la mosquée Ibrahim Al-Maqadmah, près du camp de réfugiés de Jabaliya. Au total, seize civils, dont des enfants, avaient été tués lors d’une attaque censée Lire le reste de cette entrée »

Posted in Géneral, Régional, Relations Liban-Belgique/UE | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Général Aoun : Il doit y avoir des moyens de dissuasion, avec un ultimatum pour Israël pour adopter une solution

Posted by jeunempl sur juin 4, 2010

Geostrategie.com

S’exprimant lors de deux entretiens accordés aux chaînes télévisées OTV et Manar le général Michel Aoun, chef du Courant Patriotique Libre, a fortement condamné l’attaque israélienne contre la flottille d’aide pour Gaza et a estimé que cela ne peut pas être qualifié de simple attaque. « C’est un crime organisé contre des gens innocents qui manifestent contre l’injustice. Nous espérons que la politique internationale envers Israël changera après ce crime. Il faut que la communauté internationale avertisse Israël et l’oblige à résoudre la situation en assurant une solution égale », a-t-il dit.

Question – La colère d’Israël face à la Turquie a entraîné cette attaque, où alors emmènera ce massacre ?

Général Michel Aoun – Je ne peux pas le qualifier d’attaque puisqu’une attaque est normalement contre une personne égale. Il s’agit plutôt d’un crime organisé commis par Israël contre des personnes innocentes qui s’opposaient aux injustices.

Je pense que ce crime est très dangereux et va sans doute faire trembler le monde. Nous espérons voir des changements dans la politique internationale et pas seulement locale. Car, on ne peut plus se contenter des théories des conseils d’orientation à Israël, cela ne changera pas du tout son attitude, mais à partir d’aujourd’hui, il doit y avoir des moyens de dissuasion, avec un ultimatum pour Israël pour adopter une solution, et non seulement des moyens pacifiques qui eux peuvent durer des décennies.

C’est ce que nous espérons, que ce crime réveille la conscience de l’humanité, que pour une fois, la Lire le reste de cette entrée »

Posted in Actualité Tayyar-CPL, Géneral, Régional | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Liban : quelle défense ?

Posted by jeunempl sur janvier 24, 2010

Roger Akl

En lisant « Enfin, compréhension », certains de mes amis se sont demandés si, moi, chrétien, je n’ai pas de problème à appuyer le Hezbollah qui lance ses missiles aveugles sur la population israélienne innocente, ce qui est proche du terrorisme. Bien sûr, que j’ai eu des problèmes de conscience avec tout ce qui est tuer un être humain, surtout innocent, et cela depuis que je suis entré dans les forces armées libanaises, à tel point que, durant nos guerres civiles, je ne portais jamais mon pistolet de service. C’est vrai que c’était un geste puéril, mais qui n’en a pas fait ?

Revenons au sujet du Hezbollah et de ses missiles, ils ne sont pas moins aveugles que les bombes des avions israéliens et tuent beaucoup moins d’innocents. Par contre, ils ont une excuse, celle que le monde, dont nos amis occidentaux, ne nous a laissé aucun autre choix pour arrêter les attaques israéliennes sur notre population, non parce que nous les avons provoquées, ces attaques, mais parce qu’elles ont été provoquées, par les Palestiniens, que les Israéliens avaient chassés de leurs maisons et de leurs terres, pour les leur prendre, et qui se sont réfugiés chez nous.

Nous n’avons jamais eu droit à des armes anti-aériennes, nous n’avons jamais eu droit à autre chose qu’à des armes capables seulement de mater notre propre population, qui en a eu marre, surtout la chiite qui habite le Sud, et s’est défendue, comme elle peut, avec les moyens qui sont en sa possession. Elle a trouvé que le seul moyen de se défendre était d’attaquer Israël là ou cela faisait le plus mal, en profondeur. De plus, le Hezbollah affirme lancer ses missiles seulement sur des objectifs militaires, « car Dieu lui interdit de tuer des innocents ». On peut le croire ou pas. Mais lorsqu’Israël tue des civils à Cana, réfugiés dans un poste de l’ONU, et dit que ce fut une erreur… Les croit-on? Quant leurs avions tuent, détruisent les villes, les villages, toute l’infrastructure du Liban, massacrent des pauvres fuyards devant la machine de guerre israélienne, sur les routes menant du Sud vers le Nord, et affirment que ce fut par erreur, les croit-on ? Un proverbe libanais affirme : « Celui qui commence est le plus injuste ». Israël n’a pas arrêté de nous attaquer et de Lire le reste de cette entrée »

Posted in Billets & Opinions, Dossiers, Géneral | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | 1 Comment »

Le documentariste Christian Poveda tué par balles au Salvador

Posted by dodzi sur septembre 3, 2009

The Canadian Press

De Marcos Aleman

Christian Poveda a couvert des guerres au Liban, en Iran, en Irak et d'autres pays.

Christian Poveda a couvert des guerres au Liban, en Iran, en Irak et d'autres pays.

SAN SALVADOR — Le photographe et réalisateur français Christian Poveda, qui venait de réaliser un documentaire sur la guerre des gangs au Salvador, dont la sortie était programmée au 30 septembre prochain, a été tué au Salvador. Il était âgé de 54 ans.

La police salvadorienne a précisé dans la nuit de mercredi à jeudi que le corps de Christian Poveda a été retrouvé dans une voiture à Tonacatepeque, une région rurale au nord de la capitale salvadorienne. Il a été tué d’une balle dans la tête.

Le président du Salvador Mauricio Funes s’est dit « dévasté » par l’assassinat du documentariste. Le ministre salvadorien de la Sûreté publique Manuel Melgar a déploré un « acte criminel répugnant » et affirmé que la police travaillera « sans relâche » pour retrouver les meurtriers de Poveda.

Christian Poveda vivait au Salvador et avait récemment réalisé « La Vida Loca », un documentaire sur la vie des membres du gang « La 18 ». Ce docu-reportage montre des images dérangeantes de membres de gang abattus en pleine rue, des membres de leurs familles pleurant sur leurs cercueils ou encore de jeunes femmes également membres d’un gang dont le visage est lourdement tatoué.

Mais ce film est également un plaidoyer contre les méthodes musclées de la police salvadorienne pour lutter contre ces gangs, Poveda soulignant que les autorités négligent les conditions socio-économiques qui poussent les jeunes Salvadoriens à se tourner vers la criminalité. Si le documentaire admet que les gangs « sèment la terreur », il s’attache aussi à décrire les membres de ces gangs comme représentatifs des ruptures de la famille au Salvador. Lire le reste de cette entrée »

Posted in Culture & Société, Géneral | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

 
%d blogueurs aiment cette page :