Mouvement pour le Liban

Représentant le Courant Patriotique Libre en Belgique

Posts Tagged ‘Courant Patriotique Libre’

Courant patriotique libre : La stratégie de l’ouverture

Posted by jeunempl sur septembre 22, 2013

Julien Abi Ramia – L’Hebdo Magazine

Aoun & Joumblatt - ClémenceauEchaudé par les choix politiques de ses alliés au cours des trois derniers mois, le CPL s’emploie à renouer contact avec l’ensemble des forces du pays, sans rien changer à ses principes.

Dans une interview, le 25 août dernier dans le quotidien al-Liwa’, le député CPL de Baabda, Alain Aoun, annonçait que Michel Aoun était candidat à la présidence de la République. «Si l’alliance en faveur de la prorogation se poursuit entre le 14 mars et le 8 mars, le vide touchera la présidence. Nous avons été surpris par la position de nos alliés, en harmonie avec celle du 14 mars, pour les différentes échéances. Ils ont tous lié le destin du Liban au sort de la crise syrienne. Ces forces doivent éloigner le Liban de ce qui se déroule en Syrie. Voilà résumée, en quelques phrases, la nouvelle base de travail du CPL. A la prorogation du Parlement et à l’importation de la crise syrienne, Rabié veut opposer une alternative libanaise pur jus. Désormais, il y a le 8 mars, le 14 mars et le CPL, qui vend à l’opinion publique son particularisme, face au monde politique du pays et ses obédiences étrangères. Si le document d’entente avec le Hezbollah sacralise son positionnement sur la scène internationale, Rabié a autre chose à proposer.
Première des priorités, sortir le Liban de l’ornière syrienne et de l’escalade entre sunnites et chiites. Après avoir, au cours de l’été, clarifié ses partenariats avec le Hezbollah et le mouvement Amal, Michel Aoun s’emploie à reprendre langue avec l’autre camp. Pour la deuxième fois en trois mois, le général a ainsi reçu, le 5 septembre dernier, l’ambassadeur d’Arabie saoudite Ali Awad Assiri. A Rabié, on parle de «signaux positifs envoyés par l’Arabie, à travers son ambassade à Beyrouth, au général Aoun, qui ne peuvent être accueillis qu’avec encore plus d’ouverture et d’attitude positive, ce que fait le général depuis que ces signaux se sont confirmés». En août, dans un entretien accordé au quotidien al-Hayat, le leader du CPL indiquait que le conflit avec Saad Hariri était terminé, et s’il revenait au Liban, c’est parce que c’est un leader politique qui a une forte présence à ce niveau sur la scène locale. Il a ajouté que Hariri pouvait être «un intermédiaire honnête entre toutes les parties».

Faut-il rapprocher ses déclarations sur le leader du Courant du futur à ses critiques acerbes formulées contre le président Michel Sleiman et le Premier ministre Najib Mikati, accusés de s’être «accaparés seuls des prérogatives de l’Exécutif»? Sans doute, aux yeux du CPL, et pour embrasser l’ensemble de ses cibles, il faut y ajouter le président du Parlement Nabih Berry. Mais la priorité de Michel Aoun est ailleurs. Dans une volonté d’apaiser les tensions, le CPL a Lire la suite »

Posted in Actualité Tayyar-CPL, Dossiers, Géneral, Tayyar & Hezbollah | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

CPL-Hezbollah : pour un nouveau document d’entente

Posted by jeunempl sur juillet 20, 2013

Ghaleb Kandil – News Orient News

Hezbollah - manif & fiesta1er décembre 2006 - Mobilisation record des Chrétiens (CPL et Marada)Après la multiplication des déclarations et des prises de position reflétant une détérioration des relations entre le Courant patriotique libre (CPL) de Michel Aoun et le Hezbollah, beaucoup de Libanais ont retenu leur souffle, craignant un rupture entre les deux partis. Dans certaines chancelleries occidentales et arabes et quartiers généraux de formations libanaises, des célébrations ont commencé et des paris ont été lancés pour fêter le divorce annoncé entre les deux alliés.

Le timing de cette affaire est très significatif, puisqu’il intervient à la veille de la commémoration de la guerre de juillet, au cours de laquelle le soutien du général Michel Aoun à la Résistance contre l’agression israélienne a été l’un des fondements de la victoire historique, aux côtés des sacrifices des résistants. Cet homme de principes a adopté cette position alors que personne ne connaissait encore l’issue de cette terrible guerre et le CPL a ouvert ses régions dans le Metn, au Kesrouan, à Jbeil et ailleurs, pour accueillir les dizaines de milliers d’habitants du Liban-Sud et de la banlieue de Beyrouth, ciblés par la machine de guerre israélienne. Et même les menaces directes de bombarder sa résidence et de le tuer avec les membres de sa famille ne l’ont pas fait reculer. Cette même position de principe, il l’a prise aussi au le début de la guerre universelle contre la Syrie, mettant l’accent sur la priorité de lutter contre le terrorisme takfiriste.

J’ai porté toutes mes inquiétudes et celles de nombreux amis et me suis rendu chez le général Aoun avec qui j’ai eu un échange franc et sincère, comme d’habitude. Le leader du CPL précise d’emblée que le Hezbollah n’est pas la première partie libanaise à s’être impliquée en Syrie. Il estime qu’il a été contraint à prendre cette décision à la lumière des développements sur le terrain, à cause de l’importance de l’ingérence israélienne sur le terrain et de la menace qui pesait sur les lignes de ravitaillements vitales pour la Résistance. La raison invoquée par son ami et partenaire, sayyed Hassan Nasrallah, sur les attaques contre les villages et les régions qui Lire la suite »

Posted in Actualité Tayyar-CPL, Billets & Opinions, Dossiers, Géneral, Tayyar & Hezbollah | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Le ministre Sehnaoui dénonce les blocages persistant d’Abdel Menhem Youssef, PDG d’Ogero

Posted by jeunempl sur juin 8, 2013

OTV

Nicolas Sehnaoui, ministre libanais des Télécoms, a tenu une conférence de presse pour dénoncer les blocages persistants du PDG d’Ogero, Abdel Menhem Youssef, qui a la main sur les ressources internet de l’état. M. Youssef, pur produit de la corruption haririste, est d’un bord politique opposé à celui du ministre Sehnaoui. Fidèle lieutenant de la famille Hariri, dont le système de corruption fait l’objet d’une offensive sans précédent au Liban de la part du Courant patriotique libre, ceci explique le manque de coopération de cet haut-fonctionnaire d’état vis-à-vis des avancées réalisées par le ministre des télécoms et de toute son équipe.

C’est ainsi que Youssef bloque une grande partie de la capacité disponible pour l’internet au Liban, réduisant de moitié son potentiel.

Sehnaoui explique en détail dans cette conférence de presse le potentiel de l’infrastructure en place sans cesse bloqué par Youssef :

Posted in Actualité Tayyar-CPL, Culture & Société, Dossiers, Economie, Géneral, Nos articles | Tagué: , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Ibrahim Kanaan, député du Metn : «Notre popularité augmente»

Posted by jeunempl sur juin 7, 2013

 

L’Hebdo Magazine – Saad Elias

PIbrahim Kanaan - député du Metnour le secrétaire du Courant patriotique libre, le Conseil constitutionnel est appelé à invalider ce qui frappe la démocratie au Liban. Ibrahim Kanaan fait le point sur des questions que chacun se pose.

Le Courant patriotique libre a présenté une demande d’invalidation de la prorogation du mandat 
parlementaire. Pourra-t-elle être refusée pour des 
considérations politiques?
Chacun a conscience de la difficulté de cette période historique. Le Conseil constitutionnel est appelé à invalider ce qui frappe la démocratie au Liban. Si, pour une raison ou une autre, le Conseil ne peut assumer ses responsabilités, il aura légalisé la fin de la démocratie. Les magistrats sont conscients de l’importance de leur décision et ne peuvent se laisser influencer par des considérations politiques.

Les positions du président de la République, du patriarche Béchara Raï et la vôtre ne peuvent-elles pas influencer les membres chrétiens du Conseil?
J’ai parlé d’influence dans le sens de contraintes et de pressions directes.

Vous avez minimisé l’insécurité qui a dicté la 
prorogation. Or, la situation se dégrade chaque jour à Tripoli. Dans la banlieue sud. Des tentatives
d’enlèvements ont lieu…

Les conditions contraignantes ne peuvent être prévues à l’avance. La force majeure s’impose d’elle-même. Si certains camps n’ont pas intérêt dans la tenue des élections ou si des inspirations venaient de l’étranger, il suffirait d’une simple explosion pour empêcher les élections. Pourquoi donner l’image au Liban et au monde que le pays est en guerre. Le ministre de Lire la suite »

Posted in Billets & Opinions, Géneral | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Les députés se payent une rallonge de leur mandat : Grand bazar au Parlement

Posted by jeunempl sur juin 2, 2013

Jenny Saleh – L’Hebdo Magazine

Parlement libanais - place de l'Etoile (Beyrouth)Après des mois de débats acharnés, mais relativement stériles, les députés devaient proroger le mandat du Parlement pour une durée d’au moins un an, le temps pour eux d’élaborer une nouvelle loi électorale. Une décision qui ne satisfait pas tout le monde, mais qui semble actée.

Votera, votera pas? C’est sans doute ce que se sont demandé les Libanais ces derniers jours, en assistant aux éternelles tergiversations sur la tenue des élections législatives. Après la mise à l’écart des différents projets de loi, censés remplacer la loi de 1960, par l’une ou l’autre des parties en présence, la solution intermédiaire de la prorogation a effectué son grand retour, au grand dam de certains.

Pourtant, lundi, le Premier ministre démissionnaire Najib Mikati et son Conseil des ministres, réunis brièvement à Baabda, se sont décidés à former la Commission de supervision des élections législatives. Ils ont même approuvé un budget de 22 milliards de livres libanaises, destiné à la gestion des élections le 16 juin prochain, en vertu de la loi électorale en vigueur. Dans une quinzaine de jours donc. «Nous souhaitons une loi électorale plus juste pour les Libanais, mais nous sommes obligés de remplir nos devoirs conformément à la loi», a déclaré Najib Mikati, à l’issue de la réunion. Surprise donc pour les Libanais, appelés théoriquement à se rendre dans les isoloirs le 16 juin, sans avoir pris connaissance des programmes – si programme il y a – des candidats à la députation. Toutefois, qu’ils se rassurent, cette annonce n’est au final qu’un coup d’épée dans l’eau, purement pour la forme, puisque la prorogation du mandat du Parlement semble bel et bien actée. Sur ce sujet, le Premier ministre démissionnaire a estimé que «le gouvernement ne se prononce pas sur cette affaire, c’est la Chambre qui doit décider. Si la décision est prise de proroger le mandat du Parlement, nous l’examinerons et chacun donnera son avis sur cette demande». En préalable à cette annonce de la date des élections, quasiment tous les partis, à l’exception des Kataëb qui ont attendu lundi pour le faire, ont présenté leurs candidats à la législature (voir encadré), qu’ils soient opposés ou non à la loi de 1960.

La situation très instable du Liban, du fait des événements en Syrie et leurs répercussions dans plusieurs points névralgiques comme Tripoli, Saïda, Ersal ou encore les roquettes tombées sur Chiyah ces derniers jours, apparaît comme la raison première de la prorogation. Pour autant, tous les partis ne sont pas d’accord sur la durée de cette prorogation.

Dans le camp du 8 mars, si le Hezbollah et Amal n’étaient pas hostiles à cette option, pour des raisons stratégiques – le premier étant occupé sur le front syrien -, on a vite écarté l’éventualité d’une prorogation de six mois. Une échéance trop brève pour se mettre d’accord. Le tandem chiite penchait plutôt pour un report de deux ans des élections. Mais c’était sans compter sur le président du Courant patriotique libre (CPL), Michel Aoun, qui a refusé en bloc une quelconque prorogation, après avoir accepté du bout des lèvres, la tenue des législatives en temps et en heure, selon la loi de 1960, qu’il a pourtant décrié depuis de longs mois. Le leader du CPL préférait en effet une élection dans les délais, plutôt que Lire la suite »

Posted in Dossiers, Elections 2013, Géneral, Liban dans l'Histoire | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

La société civile se rebelle et lance des tomates sur les parlementaires (video)

Posted by jeunempl sur mai 31, 2013

OTV

Face à la prorogation parlementaire, le peuple réclame des comptes…

« Ils disent avoir peur de la situation sécuritaire… la seule chose qui leur fait peur, c’est de perdre leur chaise parlementaire », lance un manifestant.

Seuls les députés du Courant patriotique libre ont refusé ce vote et feront appel contre cette loi au conseil constitutionnel.

Posted in Culture & Société, Dossiers, Elections 2013, Géneral, Liban dans l'Histoire | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Sondage : Le Courant Patriotique Libre, principale force politique au Metn (video)

Posted by jeunempl sur mai 30, 2013

OTV

Le CPL regrouperait selon un sondage menée début mai près de 33% des électeurs de la circonscription du Metn.

Le député maronite Ibrahim Kanaan est le candidat le plus populaire de la région avec 51,9% de faveurs, suivi par Samy Gemayel avec 51,5%.
En ce qui concerne le siège orthodoxe, Ghassan Moukheiber recueille 48,7% d’avis favorables alors que Michel Murr doit se contenter de 45 %.

Après les derniers évènements politiques, le CPL aurait encore gagné 5 points passant à 38% de soutien, ceci reste néanmoins à confirmer.

Posted in Actualité Tayyar-CPL, Elections 2013, Géneral | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

L’humeur chrétienne mélange les cartes électorales

Posted by jeunempl sur mai 20, 2013

(Scarlett Haddad – L’Orient le Jour)

Mgr Bechara Boutros Rahi vs Samir GeageaDepuis la séance parlementaire avortée de mercredi qui a vu la chute du projet dit orthodoxe, la scène chrétienne est en ébullition, revivant des moments douloureux que chacun souhaiterait pourtant effacer de sa mémoire. Le clivage entre les deux camps rivaux, le CPL de Michel Aoun et les Forces libanaises de Samir Geagea, est à son apogée et Geagea ne ménage pas ses critiques directes et personnelles à Aoun, dont les partisans ne sont pas non plus tendres avec lui. Mais au-delà de cette animosité toujours vivace, une partie de la rue chrétienne a été choquée par l’abandon du projet orthodoxe, considéré par certains comme une chance pour les chrétiens de recouvrer les droits dont ils ont été spoliés par l’accord de Taëf. Dans l’entourage du général Aoun, certains se demandent même pourquoi ce dernier n’avait pas prévu le scénario d’un retournement de dernière minute de Geagea contre le projet « orthodoxe », en dépit des engagements pris à Bkerké, alors que plusieurs indices allaient dans ce sens et que les milieux proches de Saad Hariri avaient sciemment révélé les reproches à peine voilés qu’il avait adressés au chef des FL pour son appui à ce projet.

Les sources proches de Rabié précisent à cet égard que le chef du CPL avait évidemment pensé à un tel scénario, mais il avait préféré penser que les hommes peuvent changer et que le chef des FL ne pouvait pas laisser passer cette chance unique. En même temps, les mêmes sources précisent que Aoun était convaincu qu’en changeant d’avis au sujet du projet « orthodoxe », Geagea serait en porte-à-faux avec la rue chrétienne et sa popularité auprès des électeurs en prendrait un sérieux coup. En somme, s’il devait se retourner contre ce projet, il serait en confrontation avec la base chrétienne et non plus avec le CPL.

Les même sources ajoutent que ce qui confirme cette thèse, c’est que depuis mercredi, Geagea et ses députés multiplient les apparitions devant la presse pour expliquer leur position et cibler les attaques contre le général Aoun. Par contre, le CPL et son chef, estiment les mêmes sources, ont gagné en crédibilité, étant conséquents avec eux-mêmes et avec leurs positions, évoquant à cet égard les résultats de nouveaux sondages. Le ministre de l’Énergie et de l’Eau, Gebran Bassil, avait d’ailleurs clairement défini la position du CPL en disant que le premier choix est le projet orthodoxe, et le pire la prorogation du mandat du Parlement. Il avait ajouté que Lire la suite »

Posted in Actualité Tayyar-CPL, Dossiers, Elections 2013, Géneral, Tayyar & Hezbollah | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Samir Geagea réveille le ressentiment de la rue chrétienne

Posted by jeunempl sur mai 17, 2013

Mediarama

Samir Geagea

Samir Geagea

Samir GeageaLe retournement des Forces libanaises (FL), qui ont abandonné le projet électoral orthodoxe et ont conclu un accord séparé avec le Courant du futur (CDF) et le Parti socialiste progressiste (PSP), sans consulter les autres forces chrétiennes, y compris le parti Kataëb, commence à faire d’énormes vagues. L’opinion publique chrétienne ne comprend pas pourquoi le chef des FL, Samir Geagea, a décidé de briser l’unanimité chrétienne, apparue sous l’égide de l’Eglise maronite, pour conclure un accord électoral ambigu avec les deux principaux partis politiques accusés de s’accaparer la représentation parlementaire chrétienne dans plusieurs régions du pays, et ce depuis plus de 20 ans.

Perturbé par l’état d’esprit de la rue chrétienne, Samir Geagea a renoué hier avec un virulent discours hostile à Michel Aoun. Sortant des considérations politiques, il s’en est pris personnellement au leader du Courant patriotique libre (CPL). Se posant en victime d’une nouvelle «guerre d’élimination», il a estimé que «la présence de Michel Aoun est la pire des choses qui soit arrivée aux chrétiens». Il a affirmé que « le chef du CPL n’est qu’une façade pour le régime syrien et le Hezbollah». «Les médias du CPL, qui n’est ni patriotique ni libre, parlent de trahison. Mais la vraie trahison consiste à trahir la cause pour quelques postes ministériels», a encore dit M. Geagea.

Samir Geagea s’est déchainé contre de nombreux médias qu’il a directement nommé, comme les chaînes New TV et al-Manar et les quotidiens as-Safir, al- Akhbar, et al-Binaa. Le chef des FL a tenté de s’abriter sous l’ombrelle de l’Eglise maronite, en affirmant qu’il avait discuté au téléphone pendant 1h30 avec le patriarche Béchara Raï (qui se trouve en Amérique latine), du projet mixte. Tout en confirmant la conversation entre Raï et Geagea en fin de semaine dernière, les sources du patriarcat assurent qu’il n’a jamais été question d’une bénédiction patriarcale à la démarche unilatérale de Geagea. Au contraire, Mgr Raï a Lire la suite »

Posted in Dossiers, Elections 2013, Géneral | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | 1 Comment »

Le retournement de veste de Samir Geagea : condensé de déclarations du leader des FL sur la loi orthodoxe

Posted by jeunempl sur mai 15, 2013

MPLBelgique.org

Joumblat-GeageaAprès avoir mis au défi les blocs parlementaires chiites de soutenir la loi électorale orthodoxe, Samir Geagea retire son soutien à cette réforme électorale cruciale pour les Chrétiens et le retour de leurs droits.

Honte à ce traitre qui avait déjà poignardé dans le dos les chrétiens lors d’un autre moment tristement historique… les accords imposés de Taëf en 1989. Et cela, après avoir contribué au retrait historique des Forces Libanaises des régions de Chouf, Aley et Saïda dans les années 80, provoquant un exode chrétien sans précédent.

Combien de temps encore ce chef de guerre, aujourd’hui converti en chef de la corruption à l’encontre des chrétiens va-t-il continuer à sévir de toute sa bêtise ?


Mediarama

L’accord électoral de la dernière minute conclu dans la nuit de mardi entre les Forces libanaises, le Courant du futur (CDF) et le Parti socialiste progressiste (PSP) a mélangé les cartes. L’unanimité chrétienne autour du projet orthodoxe a volé en éclat après le revirement de Samir Geagea, sans pour autant que Lire la suite »

Posted in Dossiers, Elections 2013, Géneral, Liban dans l'Histoire, Nos articles | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

 
Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

Rejoignez 47 autres abonnés

%d blogueurs aiment cette page :