Mouvement pour le Liban

Représentant le Courant Patriotique Libre en Belgique

Articles Tagués ‘Coptes’

Les attentes de la visite du Pape au Liban

Publié par jeunempl le août 3, 2012

La Croix

Mgr Samir Nassar, archevêque maronite de Damas, attend un soutien du pape « en ces jours douloureux et décisifs de notre histoire ».

L’occasion, à un peu plus d’un mois de la visite du pape au Liban, qui se déroulera du 14 au 16 septembre, de leur demander ce qu’ils en attendent.

« Puisse le Christ ressuscité donner espérance au Moyen-Orient, afin que toutes les composantes ethniques, culturelles et religieuses de cette région collaborent pour le bien commun et le respect des droits humains », avait dit, lors de son message urbi et orbi du dimanche de Pâques, Benoît XVI.

Aujourd’hui, et alors que le pape s’apprête à venir au Liban pour remettre les conclusions du synode d’octobre 2010 sur le Moyen-Orient, les chrétiens d’Orient, si l’on en croit les témoignages recueillis par l’Œuvre d’Orient attendent d’abord un « soutien spirituel de tous les catholiques du monde ». « Nous (en) avons grand besoin en ces jours douloureux et décisifs de notre histoire », lance Mgr Samir Nassar, archevêque maronite de Damas.

Une « espérance nouvelle »

À Beyrouth, Benoît XVI devra, de fait, trouver un moyen de rassurer les fidèles. Minoritaires et fragilisés par la guerre, la violence, l’exode et la crise sociale, ils veulent Lire la suite »

Publié dans Culture & Société, Géneral, Régional | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Cascade d’hommages au pape copte Chenouda III

Publié par jeunempl le mars 20, 2012

(L’Orient le Jour)

Le président de la République, Michel Sleiman, a délégué le vice-Premier ministre Samir Mokbel, afin qu’il représente officiellement le Liban aux funérailles du pape et patriarche Chenouda III, chef de l’Église copte-orthodoxe.
M. Sleiman est également entré en contact hier avec le commandant en chef des forces armées égyptiennes, le maréchal Mohammad Hussein Tantawi, présentant ses condoléances.

Le secrétariat général du Mouvement du 14 Mars a, pour sa part, publié un communiqué rendant hommage au pape copte, soulignant qu’il « a quitté cette terre alors que l’Égypte, le Moyen-Orient et le monde arabe se trouvent à une période charnière. Il avait toujours œuvré pour le dialogue islamo-chrétien ».

De son côté, la Ligue maronite a, dans un communiqué, manifesté « sa profonde tristesse » qualifiant la mort du pape copte de « grosse perte, notamment en cette période historique que traverse l’Égypte ». Elle a rappelé que « même si les coptes avaient été la cible d’attentats terroristes perpétrés par les fondamentalistes, le patriarche Chenouda III n’a jamais Lire la suite »

Publié dans Géneral, Régional | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Le printemps arabe accélère l’exode des Chrétiens d’Orient

Publié par dodzi le novembre 9, 2011

Le Figaro blog

ParPierre Rousselin

Le "printemps arabe" n’a pas amélioré le sort des Chrétiens d’Orient. Bien au contraire. En Egypte, les organisations chrétiennes chiffrent à entre 60.000 et 100.000 le nombre de Coptes qui ont quitté le pays depuis le début de la rébellion contre le régime de Moubarak. Les affrontements inter-religieux du mois d’octobre n’ont pas dû contribuer à ralentir les départs.

Cet exode se dirige en priorité vers les Etats-Unis et le Canada. Il s’ajoute à celui qui affecte l’Irak depuis la chute de Saddam Hussein. Le nombre de chrétiens d’Irak était de 1,2 million, il y a sept ans. Ils seraient moins de 500.000 aujourd’hui et continuent de partir.

En Syrie, le régime de Bachar el Assad se présente en défenseur des minorités et utilise le précédent irakien pour les besoins de sa propagande. S’il est impossible de prédire le sort des chrétiens de Syrie, la mise en avant de leur proximité avec le régime est "un élément de fragilisation", estime un diplomate français. Face aux troubles actuels, un certain nombre de chrétiens syriens se sont repliés vers le Liban.

L’attitude de l’Eglise catholique face au sort des Chrétiens d’Orient est présentée par ce même diplomate comme "désemparée". Lire la suite »

Publié dans Dossiers, Géneral, Régional | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Le Printemps arabe : Un automne islamiste

Publié par jeunempl le octobre 31, 2011

Walid Raad – L’Hebdo Magazine

Avec la mort de l’héritier du trône en Arabie saoudite, le prince Sultan Ben Abdel-Aziz Al Saoud, le royaume se trouve confronté, pour la première depuis sa création, à un sérieux problème de succession. Ce développement intervient au moment où la Tunisie, la Libye et l’Egypte connaissent des changements accélérés de leurs systèmes politiques et sociaux. Le printemps arabe est-il en train de se transformer, progressivement, en automne islamiste?

Bien que la maladie du prince Sultan Ben Abdel-Aziz n’était plus un secret, le fait que l’héritier du trône ait décédé avant le roi est sans précédent dans le royaume. Par le passé, les différends, qui pouvaient exister entre les princes, n’avaient aucune importance, car le monarque choisissait son héritier sans devoir rendre de comptes à personne. Les temps ont changé. Depuis 2006, le roi Abdallah a mis en place une nouvelle assemblée: La Bayaa. Présidée par le prince Mechaal Ben Abdel-Aziz, elle est formée de 35 membres, représentant chacun une branche de la famille Saoud. C’est cette assemblée qui aura le dernier mot dans le choix crucial du prochain numéro deux du royaume. Bien que Abdallah conserve son droit de présenter un candidat qui devra obtenir le soutien du conseil, les membres peuvent quand même voter autrement durant une période ne dépassant pas les trente jours. Il est cependant clair que, cette fois, la situation est plus complexe. Le choix ne sera pas limité à l’héritier du trône, qui sera probablement couronné roi dans un proche avenir, en raison de la maladie de Abdallah, âgé de 86 ans.

Les candidats pour la succession de Sultan ne sont pas très nombreux. Parmi eux, figure un favori, le prince Nayef Ben Abdel-Aziz, ministre de l’Intérieur et second vice-Premier ministre. Agé de 78 ans, en poste depuis 1975, il est perçu comme un conservateur qui n’aime pas trop bousculer le pays par des réformes qu’il considère inutiles. Ainsi, en 2009, il a publiquement critiqué l’entrée des femmes au Conseil consultatif et souligné qu’il n’était pas nécessaire que Lire la suite »

Publié dans Géneral, Régional | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Les Coptes d’Egypte dans l’œil du cyclone : La discrimination doit cesser!

Publié par jeunempl le octobre 15, 2011

Walid Raad – L’Hebdo Magazine

Quelques semaines à peine après le renversement du régime de Hosni Moubarak, la colère de la majorité musulmane s’est retournée contre la minorité copte. Les incidents et les agressions contre les chrétiens d’Egypte ont culminé, avec le massacre commis dans la nuit du 9 octobre, en plein cœur du Caire, avec la participation et la complicité des forces armées, censées être garantes de la transition démocratique.

Tout a commencé avec la décision prise par le gouverneur d’Aswan, le général Moustafa al-Sayyed, de détruire l’église Saint-Georges, en construction dans le petit village de Marinab. Le prétexte des autorités était que les travaux se déroulaient sans permis, ce qui nécessitait, à leurs yeux, la démolition du bâtiment. Alors même que la signature d’Al-Sayyed n’avait pas encore séché, les forces de police avaient déjà complètement détruit la petite église.
Le gouverneur était déterminé à en finir avec les «caprices» des Coptes. «Le nombre de chrétiens vivant dans le village où l’église a été bâtie, ne nécessite pas une telle construction. D’où la décision que j’ai prise à ce sujet», se défend-il.

Il est difficile pour un chrétien d’Egypte de pratiquer normalement ses croyances, alors que le vingtième siècle et le vent des révolutions arabes, auraient dû introduire dans le pays des pharaons, les principes de tolérance et non pas ceux de l’exclusion. Or la loi qui régit les pratiques religieuses, en place depuis de longues décennies, a justement été imaginée, pour priver les Coptes de leur droit à construire librement des lieux de culte. Si la fenêtre d’une église dans un village d’Ismaïlia est brisée, le prêtre devra patienter des mois, voire des années, avant d’être autorisé de réparer les dégâts. Ces exigences n’auraient pas été aussi répugnantes, si elles n’étaient pas uniquement imposées aux chrétiens. Les musulmans, eux, peuvent construire leurs mosquées et minarets, sans être inquiétés et c’est ce sentiment d’injustice qui a poussé des centaines de Coptes à descendre dans la rue, dimanche dernier, face à la chaîne de télévision d’Etat, à Maspero, pour exiger l’arrêt de ce type de discriminations. Mais la répression d’une violence inouïe a Lire la suite »

Publié dans Géneral, Régional | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Avec le patriarche dans le Midwest américain : « Je dirai tout à Ban Ki-Moon »

Publié par jeunempl le octobre 15, 2011

Pauline Mouhanna – L’Hebdo Magazine

Le patriarche maronite Mgr Rahi

Des moments qui resteront à jamais gravés dans les mémoires. C’est ce que pensent les Libanais de Peoria, en Illinois, de la visite du chef de l’Eglise maronite. Dimanche 9 octobre, ils lui ont réservé un accueil triomphal. Une foule survoltée, des cris de joie et des acclamations fusaient de partout. Le patriarche Béchara Raï a tenu à leur montrer son visage d’homme humble et accessible. Nous l’avons interviewé sur la situation des chrétiens d’Orient, le tollé qu’ont suscité ses prises de position à Paris et, surtout, le message qu’il compte transmettre au secrétaire général de l’Onu, Ban Ki-Moon, le 21 octobre. Il nous a parlé à cœur ouvert de tous ces sujets. Nous l’avons enfin suivi lors de cette visite à Peoria avant ses prochaines étapes dans les autres Etats.

L’un des sujets sur lequel vous insistez dans toutes vos déclarations, c’est les menaces qui pèsent sur les chrétiens d’Orient…

Tout à fait. La conjoncture politique et sécuritaire, la montée du fondamentalisme, la guerre et la violence menacent les chrétiens d’Orient. Le dernier exemple en date, c’est ce qui s’est passé tout récemment en Irak. Alors qu’ils étaient en train de prier en famille, ils ont été massacrés et des universitaires ont été assassinés sans raison. La situation est pire en Egypte, nous l’avons vu. Aujourd’hui, toutes les parties sont menacées en Orient, mais les chrétiens sont particulièrement victimes de cette violence. Leur présence est menacée aussi à cause de la crise économique. Résultat: le Moyen-Orient se vide petit à petit de ses chrétiens. Pourtant, ces derniers ont un grand rôle à jouer dans l’enrichissement des cultures et des civilisations dans cette région. Je tiens à rappeler d’ailleurs qu’ils Lire la suite »

Publié dans Culture & Société, Géneral, Régional | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Multiples visages des chrétiens d’Orient

Publié par jeunempl le mai 17, 2011

Rudolph el-Kareh – Le Monde Diplomatique

Dans les bouleversements qui secouent les sociétés du monde arabe, la question communautaire constitue l’une des questions majeures. L’avenir dépendra en grande partie de la capacité à inventer un nouveau contrat social et constitutionnel fondé sur la prééminence, dans l’espace public, du statut de citoyen, par la transcendance des appartenances et des identités héritées de l’histoire régionale, sans pour autant les nier, ni briser les sociétés. Dans le cas contraire, les repliements communautaires et confessionnels risquent d’accentuer la décomposition de ces dernières et constitueraient une régression majeure pour le mouvement d’émancipation politique, social et culturel.

Si cette décomposition communautaire construite sur l’exacerbation des tensions confessionnelles a été au fondement du projet de « nouveau Moyen-Orient » lancé par les néoconservateurs américains dans la foulée de l’invasion de l’Irak en 2003, elle est aussi l’un des outils dont se servent des acteurs locaux ou internationaux à des fins de puissance ou pour détourner et dévoyer les mouvements populaires qui aspirent au changement. Les communautés chrétiennes de diverses obédiences en sont affectées au premier chef.

L’exemple de l’Egypte est particulièrement significatif : aux accusations portées à l’encontre du ministre de l’intérieur du régime déchu (aujourd’hui condamné à la prison) d’avoir voulu détourner le mouvement populaire par la manipulation de l’attentat contre l’église des Deux-Saints d’Alexandrie ont répondu des manifestations communes de prêtres et d’imams. En réponse aux affrontements troubles qui se sont déroulés après la chute du régime entre Egyptiens coptes et musulmans, sur fond de stratégies partisanes et de foyers de tension récurrents dans certaine régions rurales, des voix se sont élevées, notamment aux Etats-Unis, pour réclamer une « internationalisation de la question copte ». Mais tant les autorités gouvernementales de transition que les dirigeants du mouvement populaire ont refusé ce qu’ils ont considéré comme une Lire la suite »

Publié dans Billets & Opinions, Culture & Société, Dossiers, Géneral, Régional | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Heurts meurtriers entre coptes et musulmans au Caire

Publié par jeunempl le mars 10, 2011

AFP

Des affrontements entre chrétiens coptes et musulmans ont fait officiellement dix morts au Caire, relançant les tensions confessionnelles en Égypte au moment où le pays s’engage dans une difficile transition politique après la chute du président Hosni Moubarak. Ces heurts mardi soir dans le quartier déshérité à forte population copte de Moqattam (est) ont également fait 110 blessés, a déclaré, mercredi, le ministère de la Santé, sans toutefois préciser la confession des morts et des blessés.

La situation restait tendue dans ce quartier misérable d’éboueurs, en grande majorité chrétiens, où un prêtre a indiqué à l’AFP avoir dénombré dans le petit hôpital qui jouxte sa paroisse six coptes tués et au moins 45 autres blessés. "Tous les morts ont été tués par balle, et les blessés ont aussi été touchés par des tirs", a déclaré le père Samaane Ibrahim. Le religieux a mis en cause des "voyous" et des "salafistes", des islamistes fondamentalistes. Selon lui, des cocktails Molotov ont été lancés contre des habitations, et les attaquants ont incendié des entrepôts et des ateliers de recyclage. Un autre prêtre, Boutros Rouchdi, a assuré avoir compté sept morts coptes et un musulman tué alors qu’il tentait de défendre ses voisins chrétiens.

Une église incendiée

Les affrontements ont éclaté après que des habitants de Moqattam sont sortis manifester pour protester contre l’incendie d’une église samedi au sud de la capitale. Les services de sécurité ont fait état d’affrontements à coups de pierres entre chrétiens et musulmans, et des témoins ont indiqué que l’armée, présente sur les lieux, avait tiré en l’air pour disperser la foule. Les autorités avaient assuré que les forces armées "faisaient face avec succès aux émeutes" à Moqattam et dans des quartiers voisins. Mais des habitants chrétiens ne cachaient pas leur ressentiment à l’égard de Lire la suite »

Publié dans Géneral, Régional | Tagué: , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Eid Moubarak

Publié par jeunempl le février 11, 2011

Frenchy – Libnanews

Eid Moubarak à tous les Égyptiens, comme l’a annoncé un ami sur Facebook, avec le départ d’Hosni Moubarak, dernier pharaon en titre d’Egypte, usé par un règne de 30 ans.
Une amie égyptienne-chrétienne- qui était pro-Moubarak au début des manifestations, m’expliquant que sans lui, l’Islamisme pourrait alors prendre le dessus, avait vite changé d’avis au 3ème jour des manifestations, en raison de la répression sanglante. Elle a encore été plus choquée par les paroles d’Omar Souleiman, successeur désigné, qui avait prétendu que les pays arabes et leurs populations ne méritent pas la démocratie, pour cause d’islamisme.

Mais la menace islamiste était agitée un peu trop facilement, certains prétendant même aujourd’hui que l’attentat ayant visé les coptes d’Alexandrie fin décembre dernier avait été effectué par le régime même. Pour vous dire la vérité, quand on me disait que Moubarak protégeait les chrétiens d’Égypte, je riais jaune. Aucune église locale ne pouvait être restaurée sans l’aval du haut de l’état. Plus encore, un responsable d’un magasine chrétien basé au Liban, m’avait fait part de son indignation de voir le courrier du Pape Copte être censuré, aucune édition de son magasine lui parvenant. Les chrétiens n’étaient pas protégés, et même en Iran, ils ont eu plus de droit.

D’autres personnes nous ont fait part de la disparition forcée dans leurs cercles d’amis. Ainsi, le bilan officiel qui ne se monte qu’à quelques centaines de mort serait beaucoup plus important. « Les crocodiles du Nil auront eu part au festin », pourraient prétendre certains.

Le scénario qui s’est en fait déroulé, avec une remise du pouvoir à l’armée et non à Omar Souleiman est un scénario inédit mettant à mal les plans de successions élaborés dans les milieux israélo-américains comme l’ont indiqué les dépêches de Wikileaks. On a été surpris aujourd’hui par cette annonce, après le Lire la suite »

Publié dans Billets & Opinions, Géneral, Régional | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Après les Coptes, l’état égyptien s’attaque… aux chrétiens maronites du Liban

Publié par jeunempl le janvier 8, 2011

Le Caire dénonce la « bêtise » des propos de Aoun

(L’Orient le Jour)

« Si la situation n’avait pas été aussi douloureuse et aussi grave, après l’attaque contre l’église des Saints à Alexandrie, nous aurions accueilli le délire de Michel Aoun par des rires plutôt que par de la colère. »
C’est en ces termes que le porte-parole du ministère des Affaires étrangères égyptiennes, Houssam Zaki, a répondu aux propos tenus par Michel Aoun, après l’attaque contre l’église des coptes à Alexandrie, qui avait causé la mort de 23 personnes, dans la nuit de la Saint-Sylvestre.
Rappelons que le député du Kesrouan avait accusé l’État égyptien « de n’être modéré qu’avec Israël, au dépens des composantes de son propre tissu social ».
M. Zaki a ainsi assuré « être bien habitué aux déclarations de Michel Aoun, qui reflètent en général une lecture erronée de la réalité politique », mais il a avoué que les derniers propos du chef du CPL confirment « une incompréhension totale de la situation égyptienne, en plus d’une insensibilité frappante ». Il a conseillé au député Aoun de « s’abstenir de proférer des bêtises, même s’il est habitué à le faire, en particulier à l’endroit de l’Égypte ».
Le porte-parole égyptien a assuré que l’Égypte avait déjà reçu « les condoléances sincères des principales personnalités politiques libanaises, à commencer par le président Michel Sleiman, ainsi que des hauts représentants de la communauté maronite ».
Il a enfin recommandé à Aoun de s’occuper plutôt de son électorat dont le nombre « diminue de jour en jour, notamment à cause de ses déclarations contradictoires et de ses alliances suspectes ». 

La réponse du CPL

« Nous aurions souhaité une réponse directe aux propos de Michel Aoun, plutôt qu’une attaque personnelle contre lui. »
Le bureau d’information et des relations publiques du Courant patriotique libre a ainsi répondu au porte-parole des Affaires étrangères égyptien Houssam Zaki, assurant que faire part de son opinion est « un droit qui figure dans la Déclaration des droits de l’homme », et que c’est ce droit dont a usé le député Aoun, « sans se soucier des états d’âme de l’État égyptien ». Il a en outre estimé que les propos de Aoun ne constituaient aucunement « une entorse aux mœurs politiques, ni une ingérence dans les affaires égyptiennes ».
Et de poursuivre : « Ce qui a dérangé les responsables politiques égyptiens, c’est que quelqu’un ait relevé que l’un des résultats de la modération préconisée par les Américains et les Israéliens est la transformation d’une colère interne mais vaine contre Israël, en haine, dirigée contre les citoyens non musulmans. »
Le communiqué du bureau du CPL confirme également que les discriminations qui touchent les chrétiens d’Égypte sont « dûment répertoriées », notamment dans des rapports américains, et que par ailleurs, l’État égyptien n’a jamais poursuivi les présumés coupables dans des violences contre des chrétiens, insistant sur le fait que « l’État se doit de protéger les minorités chrétiennes ».

Publié dans Actualité Tayyar-CPL, Géneral, Régional | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

 
Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

Joignez-vous à 40 followers

%d bloggers like this: