Mouvement pour le Liban

Représentant le Courant Patriotique Libre en Belgique

Posts Tagged ‘contrat’

Signature du contrat pour la construction de Deir Ammar 2

Posted by jeunempl sur avril 13, 2013

(L’Orient le Jour)

Zahrani - centrale électriqueNote du MPLBelgique.org : L’usine fournie produira 100 MW supplémentaire au même prix qu’initialement prévu. Admirez la rage de l’Orient le Jour, ce média pro-Hariri qui consacre 3/4 de l’article à une fausse polémique créée par Kabbani, député tripolitain haririen. Celui-ci critique ni plus ni moins l’économie réalisée par le ministre dans l’opération !

Le ministre sortant de l’Énergie et de l’Eau, Gebran Bassil, a signé hier le contrat avec la société grecque-chypriote J&P Avax pour la construction de la nouvelle centrale de Deir Ammar 2. « L’appel d’offres remporté par la JP-Avax a permis d’économiser plus de 96 millions de dollars », a affirmé M. Bassil. Selon lui, ce nouveau projet va permettre la production de 850 mégawatts (MW) au lieu des 700 MW prévus initialement.

Note du MPL : l’usine sera construite en 2 ans, produira 538 MW (565 MW lorsqu’alimentée au gaz).

La polémique autour de la centrale se poursuit

Cette annonce intervient dans un climat tendu, de nombreuses voix s’élevant contre le ministre de l’Énergie, accusé de fraude pour avoir demandé l’annulation du premier appel d’offres qui avait donné gagnante la joint-venture entre la société espagnole Abener et la société libanaise Butec. Hier encore, le député Mohammad Kabbani, président de la commission parlementaire des Travaux publics, des Transports et de l’Énergie, a adressé une lettre à la Cour des comptes à ce sujet. Selon lui, plusieurs violations à la loi ont été faites dans cette adjudication, « puisque la compagnie chinoise s’est retirée de l’opération, laissant la compagnie grecque comme unique participante ». De plus, le député Kabbani a noté qu’« il n’est pas vrai que des économies ont été faites sur cette adjudication, puisque les travaux à effectuer ne sont pas aussi importants que lors de la première adjudication entreprise ». Il a de même estimé que « le ministre Bassil a effectué une fragmentation illégale du projet pour contourner le contrôle du Parlement », et précisé que « l’usine utilisera des produits très toxiques et nocifs pour la santé des habitants de la région ».

Publicités

Posted in Dossiers, Economie, Géneral | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Electricité : Matelec devrait construire une deuxième centrale au Sénégal

Posted by jeunempl sur novembre 10, 2011

Le Commerce du Levant

Le groupe libanais Matelec, spécialisé dans la transmission et la distribution d’électricité, est sur le point de signer un contrat avec l’Etat sénégalais pour construire une centrale électrique de 80 MW.

« Nous avons remporté l’appel d’offres il y a deux ans, explique le directeur de la société Sami Soughayar au Commerce du Levant. Mais des délais sont liés à l’Etat sénégalais ». Le chantier, estimé à 100-120 millions d’euros (137-164 millions de dollars), nécessitera dix-huit à vingt-quatre mois de travaux.

Les bailleurs internationaux (dont la Banque africaine de développement, la Banque ouest-africaine de développement, et la Société financière internationale) vont assurer 75% du financement, et le groupe libanais les 25% restants. Matelec sera un producteur d’électricité indépendant (independent power producer, IPP) qui exploitera le site en mode Build-Own-Operate (BOO).

« Nous construirons la centrale, la financerons, la gérerons, et l’État nous achètera l’électricité », précise Sami Soughayar dans un article paru dans Jeune Afrique. Cette centrale sera la deuxième construite et gérée par Matelec dans le pays : la centrale de Kounoune (région de Dakar), opérationnelle depuis 2008, fournit déjà 67,5 MW, soit 25% de l’énergie du pays.

Matelec se développe également au Kenya : il y construit une centrale de Lire le reste de cette entrée »

Posted in Culture & Société, Economie, Géneral, Régional | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

L’Arlésienne de l’Internet au Liban

Posted by jeunempl sur mai 10, 2011

Blog de Frenchy – Libnanews

En 1993, alors que le réseau fixe libanais souffrait encore des séquelles de la guerre civile, a été décidé l’installation d’un réseau GSM. L’appel d’offre, lancé en Mars 1993 s’est achevé en juin 1994 avec la signature des contrats avec France Telecom Mobile International (FTMI) et Ericsson, de 2 réseaux MIC1 et MIC2, à charge ensuite à ses derniers de trouver des partenaires locaux, il s’agira respectivement du groupe Mikati avec 33% des parts pour MIC1 et qui deviendra Cellis et du groupe Dalloul pour MIC2, devenant ainsi LibanCell. Le coût par minute était alors de 7 cents pour la ligne abonnement, l’abonnement coutait 25 USD et il fallait fournir une garantie bancaire de 500 ou 700 dollars pour l’accès à l’international.

En mai 1995, le service GSM deviendra effectif avec un déploiement d’un réseau, on peut se souvenir qu’à l’époque, ce réseau a accordé 2 mois d’utilisation gratuites à ses nouveaux abonnés pour tester le service. Le prix du service à l’époque: 5 cents la minute hors taxes, 2 cents de taxe accordées aux municipalités contre 12 cents aujourd’hui.

Parallèlement, même si le Liban était connecté depuis 1982 à Internet via l’AUB, le réseau mondial sera effectivement introduit dans les foyers libanais à partir de la même année, avec la création de FAI en 1995 et qui deviendront opérationnels en 1996. Jusqu’en 2000-2001, il revenait en fait directement aux FAI (Fournisseurs d’Accès Internet) de s’assurer un accès à Internet, je me souviens d’un FAI important en particulier qui ne disposait que d’une connexion avoisinant les 700 KB/S pour toute sa clientèle. On avait également présent au Liban, ComputServ, AOL etc… donc des acteurs majeurs, via des représentants locaux, sans que toutefois cela ne soit officiel, comme le détail cet article de l’époque.

Les réseaux de la Méditerranée en 2008, avant l’installation du cable IMEWE

Cela changera donc à partir de 2000, avec la mise à disposition par l’État libanais, via la société Ogero, de moyens de connexions autre que les connexions satellitaires, et l’installation de hub notamment à Bir Hassan. Outre l’intérêt « économique », celle d’obliger les FAI d’acheter à l’état leur bande passante et ainsi améliorer les finances de l’état,les prix élevés seront répercutés principalement sur la clientèle. On peut ainsi citer le cas d’une université privée américaine équipée par 2 connexions T1 et qui payait par mois 60 000 usd pour chacun de ses campus.

Ne nous trompons pas, il s’agissait également pour l’état libanais de regrouper les connexions internet et ainsi mieux les contrôler. On peut citer le cas notamment de l’affaire « des Lire le reste de cette entrée »

Posted in Billets & Opinions, Dossiers, Economie, Géneral | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Corruption – Karachi: Le mémorandum secret

Posted by jeunempl sur décembre 6, 2010

Le Journal du Dimanche

Dans une note confidentielle de 1996, adressée à Rafic Hariri, Ziad Takieddine dénonçait « la méthode Chirac » dans le blocage des commissions avec l’Arabie saoudite. Trois cents millions de francs ont ensuite été versés.

C’est un mémorandum secret de trois pages qui dormait depuis quatorze ans dans un coffre, quelque part à Beyrouth. Ziad Takieddine, l’auteur de cette « note confidentielle » à Rafic Hariri, a décidé de la sortir de ses archives. Comme on déterre une hache de guerre. Accusé par Dominique de Villepin et Charles Millon d’avoir été « l’intermédiaire des balladuriens » dans deux contrats militaires, au Pakistan et en Arabie saoudite, Ziad Takieddine contre-attaque méthodiquement. Lundi, ses avocats déposeront plainte contre l’ancien Premier ministre et l’ex-ministre de la Défense de Jacques Chirac pour « dénonciation calomnieuse« . Takieddine réclame aussi son audition par le juge Van Ruymbeke et entend s’expliquer sur les termes de Sawari II, le contrat de vente de frégates militaires à l’Arabie saoudite, le pendant du fameux contrat Agosta de vente de sous-marins au Pakistan.

Signés en septembre et novembre 1994, alors qu’Edouard Balladur était Premier ministre et François Léotard son ministre de la Défense, ces deux contrats, de l’ordre de 5 milliards d’euros, auraient, à eux deux, généré environ 233 millions d’euros de « frais commerciaux exceptionnels« , des commissions parmi lesquelles se cacheraient des rétrocommissions en France. Dominique de Villepin, devant le juge Van Ruymbeke, a réitéré ses soupçons de « rétrocommissions » et de « financements illicites » de partis proches d’Edouard Balladur et désigné Takieddine. Une histoire « officielle » jusque-là sans preuve, et qui cache, on va le voir, son lot de zones d’ombre. Parmi elles, une drôle d’intervention, inconnue jusqu’à présent, de Rafic Hariri, ancien Premier ministre du Liban, très proche de Jacques Chirac, dont la banque aurait débloqué, dans le plus grand secret, 300 millions de francs de l’époque… Une intervention qui Lire le reste de cette entrée »

Posted in Dossiers, Géneral, Régional | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Le Liban veut rattraper son retard dans le domaine des technologies télécoms

Posted by jeunempl sur octobre 21, 2010

Econostrum

Le ministre des Télécoms libanais, Charbel Nahas, souhaite moderniser l’infrastructure télécoms du pays d’ici seize mois, notamment au niveau de l’ADSL et du réseau broadband. Un plan qui pourrait générer 500M$ d’investissements, selon lui.

Le Liban accuse un gros retard dans le domaine des télécoms et de l’Internet, que le ministre souhaite combler, selon des déclarations à l’agence Reuters.

Parmi les chantiers en cours, l’un concernant l’extension du réseau de fibres optiques libanais vient d’être attribué, pour un montant de 41M$ à la société libanaise CET (Lebanon’s Consolidated Engineering and Trading), associé au géant franco-américain Alcatel-Lucent.

Le contrat porte sur l’installation d’environ 4500 km de fibres optiques qui permettront de relier les centraux téléphoniques ainsi que les gros consommateurs de haut débit, comme les administrations, médias, hôpitaux, réseaux de téléphonie mobile….

Pas de privatisation avant 2012
Ce nouveau réseau permettrait aux internautes libanais de bénéficier réellement du haut débit, avec une connexion d’une capacité de 15 mégabites, contre environ Lire le reste de cette entrée »

Posted in Actualité Tayyar-CPL, Economie, Géneral | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Gebran Bassil : Plus de la moitié des stations-service au Liban opèrent dans l’illégalité

Posted by jeunempl sur février 14, 2010

L’Orient le Jour

Gebran Bassil a indiqué lors d’une conférence de presse hier que la facture pétrolière du Liban a dépassé les 3 milliards de dollars en 2009, déplorant une politique de subvention du mazout qui profite aux commerçants bien plus qu’aux consommateurs.

Moins de 44 % des stations-service au Liban détiennent les licences et les autorisations administratives imposées par la loi, a indiqué hier le ministre de l’Énergie, Gebran Bassil, lors d’une conférence de presse axée sur le secteur pétrolier au Liban.
Selon ces chiffres, il y a au Liban quelque 3 250 stations-service opérant au Liban, dont 1 100 ne disposent d’aucune licence et 693 fonctionnent avec des licences expirées. Il reste donc quelque 1 421 stations qui respectent les exigences légales et possèdent la licence attribuée par le mohafazat après autorisation de la Direction générale du pétrole, qui constitue une des divisions du ministère de l’Énergie.

Gebran Bassil a en outre mis l’accent sur le nombre excessif de stations-service opérant au Liban, en comparaison avec la surface du pays et la taille de sa population et de son parc immobilier. En effet, il y a au Liban 307 stations par mille kilomètres carrés, une station pour chaque 420 voitures ou 1 250 habitants. À titre comparatif, la Jordanie possède quatre stations par mille kilomètres carrés et une station pour 16 500 habitants. De son côté, l’Italie possède une station-service par 6 400 habitants ou 3 985 voitures et 30 stations par mille kilomètres carrés. « Le nombre exorbitant et injustifié de stations-service opérant au Liban est anormal, a affirmé le ministre. Cela nous pousse à Lire le reste de cette entrée »

Posted in Actualité Tayyar-CPL, Culture & Société, Dossiers, Géneral | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Elections 2009 – Programme du CPL : Marché du travail et Emploi

Posted by jeunempl sur mai 28, 2009

MPLBelgique.org

Programme complet du Courant Patriotique Libre

Programme-CPLChapitre 4 – Marché du travail et Emploi

Diagnostic

1. De nombreux Libanais travaillent de manière précaire, sans être déclarés officiellement, donc sans bénéficier des avantages sociaux que la Loi garantit aux travailleurs, ou en étant déclarés d’une manière qui leur fait perdre une partie de leurs droits.

2. Les conditions de travail ne sont pas aux normes des pays les plus avancés et cela ne génère pas une plus grande productivité du travail : durée hebdomadaire du travail trop longue, inutilement ; nombre de jours hebdomadaires de travail excessif, inutilement ; pas de pause déjeuner dans de nombreuses entreprises ; conditions opérationnelles de travail déplorables dans de nombreuses entreprises.

3. Immigration massive de travailleurs étrangers moyennement qualifiés ou sans qualification qui font une concurrence déloyale aux travailleurs libanais car leur employeur ne sont pas astreints aux mêmes charges sociales que lorsqu’ils emploient des travailleurs libanais. De plus, ces travailleurs étrangers ne bénéficient pas des avantages sociaux dont bénéficient les travailleurs libanais, ce qui est humainement injuste.

4. Emploi fréquent des travailleurs étrangers de manière illégale, sans permis de travail, ce qui aggrave la concurrence qu’ils font aux travailleurs libanais. Comme ils acceptent souvent des conditions de travail que les travailleurs libanais, conscients des progrès réalisés sur ce plan dans les pays plus développés, refusent, les employeurs libanais sont incités à faire davantage appel à eux qu’aux travailleurs libanais.

5. Interférences continues des politiciens dans la vie des entreprises en faveur des travailleurs qui leur sont proches, ce qui amène les dirigeants de ces dernières à ne plus passer par le marché national du travail pour leurs recrutements et à favoriser l’emploi de travailleurs étrangers non protégés par les milieux politiques. Dans ces conditions, l’Office National de l’Emploi, de surcroît sous-équipé, se trouve dans l’incapacité de remplir sa mission.
Ces interférences des milieux politiques dans la vie des entreprises contribuent également à diminuer les investissements dans le pays.

6. Les règles qui régissent les avantages sociaux dont bénéficient les employés pénalisent la mobilité des travailleurs d’une entreprise à l’autre car ils perdent certains avantages lorsqu’ils changent d’employeur. Cela les empêche de progresser professionnellement et contribue à baisser la Lire le reste de cette entrée »

Posted in Actualité Tayyar-CPL, Géneral | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Une timide avancée pour les domestiques étrangères

Posted by jeunempl sur avril 10, 2009

(L’Orient le Jour)

Les employées de maison peuvent enfin remettre en cause leur contrat de travail en cas de non-paiement de leur salaire, de violences et d’abus sexuels, ou lorsqu’on leur impose un travail différent de celui pour lequel elles ont été embauchées.

Désormais au Liban, les employées de maison migrantes et leurs employeurs signeront un contrat unifié devant le notaire. Ce contrat, mis en place le 31 janvier 2009 par décision du ministre du Travail, est le fruit des travaux d’un comité directeur regroupant les principaux acteurs concernés par le dossier des domestiques migrantes. Les acteurs sont les ministères du Travail, des Affaires sociales, de la Justice, des Affaires étrangères, la Sûreté générale, Caritas, l’Organisation internationale du travail, le bureau du haut-commissaire pour les Droits de l’homme, le Comité pastoral pour les migrants afro-asiatiques, le syndicat des bureaux de placement, les ambassades, etc. Jetant les bases de la relation entre l’employeur et l’employée de maison, le contrat unifié est considéré comme une véritable avancée au plan de la défense des droits de cette main-d’œuvre étrangère à domicile, car il instaure quelques garde-fous contre son exploitation. Mais ce contrat est loin d’être idéal. Flou par endroits, incomplet en d’autres, il fait malheureusement l’impasse sur certaines pratiques courantes au Liban, comme la confiscation du passeport, l’enfermement ou l’interdiction de sortie de l’employée de maison. Il n’évoque pas non plus de salaire minimum.

Les aspects positifs de ce contrat pour la main-d’œuvre étrangère employée à domicile sont nombreux, fort heureusement. Il oblige ainsi l’employeur à fournir « à son employée un cadre de vie convenable, sûr et sain », ainsi qu’une certaine « intimité ». Il insiste aussi sur « le caractère obligatoire des soins d’hospitalisation » assurés par l’employeur à son employée de maison. A ce propos, la directrice du centre des migrants de Caritas, Najla Chahda, dénonce Lire le reste de cette entrée »

Posted in Culture & Société, Géneral | Tagué: , , , , , , , , , , , , , | 1 Comment »

 
%d blogueurs aiment cette page :