Mouvement pour le Liban

Représentant le Courant Patriotique Libre en Belgique

Posts Tagged ‘Conseil Constitutionnel’

Abou Jamra: Notre relation avec Michel Murr est différente que celle avec Elias Murr

Posted by jeunempl sur février 18, 2009

Tayyar.org

issam-abou-jamraLors d’une entrevue avec le quotidien « Al-Ray », le vice-premier ministre, Issam Abou Jamra, a annoncé que l’opposition a débuté ses préparatifs pour les prochaines élections. « Nous participerons aux élections dans un esprit démocratique, chaque groupe doit prendre conscience de la proportionnalité qu’il représente au sein du parlement et au sein du gouvernement. Nous continuons à lancer des critiques vis-à-vis des fraudes », a-t-il signalé.


Répliquant aux déclarations des chefs du 14 février, Abou Jamra a indiqué que la majorité doit gouverner seule mais si cette majorité n’arrive pas à gouverner, l’autre groupe dans le pays doit intervenir. « Au Liban, la majorité choisit le premier ministre. Ce dernier, à la suite d’un accord avec le président de la république, forme le gouvernement. Le gouvernement formé doit Lire le reste de cette entrée »

Posted in Actualité Tayyar-CPL, Géneral | Tagué: , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Le député Moukheiber : Nous nous opposerons à toutes les infractions législatives

Posted by jeunempl sur janvier 15, 2009

Tayyar.org

moukheiber_ghassanAu cours d’une conférence de presse tenue au parlement, le membre du bloc du Changement et de la Réforme, le député Ghassan Moukheiber, a annoncé la présentation d’un recours auprès du conseil constitutionnel. Celui-ci fut signé par dix députés du bloc du Changement et de la Réforme et concerne la loi d’organisation des professions libres qui contredit le principe de la liberté des associations et des ordres, cité dans la matière 65.

Les députés qui ont apposé leurs signatures sont Michel Aoun, Edgard Maalouf, Neematallah Abi Nasr, Ghassan Moukheiber, Ibrahim Kanaan, Gilberte Zouein, Farid El Khazen, Chamel Mozaya, Selim Aoun et Hassan Yaacoub.

« C’est notre devoir en tant que députés de demander la révision et la correction de toutes les lois erronées pour Lire le reste de cette entrée »

Posted in Actualité Tayyar-CPL, Géneral | Tagué: , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Le député Mozaya : Il ne faut pas politiser le conseil constitutionnel

Posted by dodzi sur décembre 24, 2008

Tayyar.org

Le député Chamel Mozaya, membre du bloc « Changement et Réforme », a affirmé que les résultats des désignations concernant les membres du conseil constitutionnel au parlement sont injustes et a appelé les ministres de l’opposition à être prudents au conseil ministériel. « Il faut que le conseil constitutionnel ne soit pas politisé, les membres de ce conseil doivent représenter tous les Libanais », a-t-il ajouté.

Mozaya s’est montré anxieux sur le destin des prochaines élections et a souligné la nécessité de tenir les élections à temps.  « Il faut être vaillant, certaines parties distribuent l’argent électoral pour acheter les consciences. Il faut commencer à contrôler les préparatifs pour les élections deux années avant leur déroulement et non pas avant deux mois », a-t-il évoqué. Lire le reste de cette entrée »

Posted in Actualité Tayyar-CPL, Géneral | Tagué: , , , , , | Leave a Comment »

Remise en place du Conseil constitutionnel

Posted by dodzi sur octobre 24, 2008

Tayyar.org

La majorite parlementaire a bloque le CC depuis 2005, craignant que celui-ci annulerait lelection de certains de ses membres en faveur du bloc de la Reforme et du Changement du General Aoun

La majorite parlementaire a bloque le CC depuis 2005, craignant que celui-ci annulerait l'election de certains de ses membres en faveur du bloc de la Reforme et du Changement du General Aoun

Le conseil des ministre réveille la mentalité de vengeance

Deux évolutions contradictoires se sont affrontées hier sur la scène politique intérieure. La première représentée par la remise en place par le parlement du Conseil Constitutionnel suspendu pendant plus de trois ans par la majorité sur la base du principe selon lequel il n’y avait pas de possibilité de faire mieux, évitant ainsi le risque d’altérer la Loi électorale et éveiller par la même des conflits pouvant menacer l’accord de Doha. La deuxième évolution a eu lieu au niveau du gouvernement, et s’est manifestée par le refus d’accorder au ministre d’Etat Issam Abou Jamra le minimum de prérogatives – même formelles- requis pour tout ministre d’Etat, preuve supplémentaire de la mentalité de monopolisation du pouvoir animant le parti de la majorité. Ce dernier évènement présage l’installation de fronts au sein du conseil des ministres dont les répercussions pourraient dépasser l’enceinte du Grand Sérail, à commencer par e mouvement de protestation orthodoxe qui débute aujourd’hui.

Et si l’assemblée a adopté la loi relative à la mise en place – ou remise en place – du conseil constitutionnel comme garant nécessaire du processus électoral, démarche acceptée à contrecoeur par la majorité étant donné l’absence de lacunes pouvant empêcher sa mise en place, les milieux parlementaires de l’opposition n’ont pas caché leur crainte que le gouvernement ne contournent cet « exploit » en mettant des bâtons dans les roues à la désignation des membres du Conseil. Lire le reste de cette entrée »

Posted in Actualité Tayyar-CPL, Géneral | Tagué: , , , , , , , , , | Leave a Comment »

 
%d blogueurs aiment cette page :