Mouvement pour le Liban

Représentant le Courant Patriotique Libre en Belgique

Posts Tagged ‘confessionalisme’

Nasrallah annonce la naissance politique d’un Hezbollah plus ancré dans la vie libanaise…

Posted by dodzi sur décembre 1, 2009

L’Orient le Jour

Par Scarlett HADDAD

« Beaucoup d’entre nous considèrent que ce pays n’est pas seulement un message mais une véritable bénédiction. » Par ces mots prononcés après la longue lecture des 32 pages du document politique du Hezbollah, adopté par le huitième congrès général du parti, sayyed Hassan Nasrallah a résumé la nouvelle orientation politique du parti : davantage de libanisation, davantage de pragmatisme sans toutefois renoncer aux fondements idéologiques de base qui consistent en l’option de la Résistance pour recouvrer les droits et la lutte contre le projet américano-israélien dans la région et dans le monde.

Beaucoup de chemin a été parcouru depuis le document fondateur du Hezbollah rendu public en 1985, qui appelait alors à une unité musulmane autour du waliy al-fakih. Aujourd’hui, le Hezbollah reconnaît officiellement la formule libanaise et la richesse de la diversité religieuse et sociale qui caractérise notre société. Il renonce ainsi clairement et officiellement au projet d’instaurer une République islamique au Liban qui avait été évoqué en filigrane du document constitutif de 1985 et prône la démocratie consensuelle en attendant une abolition du confessionnalisme politique qui permettrait l’avènement d’une démocratie plus traditionnelle.

Voulant mettre l’accent sur l’importance de ce tournant dans la politique du Hezbollah, le département de l’information du parti avait convié des journalistes et des personnalités politiques à la conférence de presse du secrétaire général qui s’est tenue sur écran géant, face notamment aux députés membres du Bloc de la Résistance, Mohammad Raad, Ali Fayad, Hassan Fadlallah, Ali Mokdad et Walid Succarié.

En un peu plus d’une heure, sayyed Nasrallah a lu ce qui a été appelé « le document politique » du parti qui, tout en retraçant le parcours du Hezbollah depuis son apparition officielle en 1985 jusqu’à nos jours, explique les changements survenus dans sa vision politique, dus essentiellement à des changements locaux, régionaux et internationaux. Lire le reste de cette entrée »

Posted in Culture & Société, Dossiers, Géneral, Tayyar & Hezbollah | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Mokheiber : Les conditions actuelles sont inopportunes pour abolir le confessionnalisme politique

Posted by dodzi sur novembre 24, 2009

Iloubnan.info

BEYROUTH – Le député Ghassan Mokheiber a prévu mardi à la radio Voix du Liban l’avènement bientôt de la Déclaration Ministérielle, sans en commenter le contenu.

Mokheiber a assuré que les conditions actuelles sont inopportunes pour abolir le confessionnalisme politique. « Ce processus requiert des mesures préliminaires, bien qu’il pave la voie d’appliquer les réformes en série pour établir l’Etat civil », a-t-il martelé.

Mokheiber a signalé que les rencontres de réconciliation entre les divers dirigeants sont indispensables pour renouer les liens et se traduire positivement dans les rangs des bases populaires.

Posted in Actualité Tayyar-CPL, Géneral | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

La place qu’occupe le Liban dans le conflit du Moyen-Orient

Posted by jeunempl sur novembre 6, 2009

Libnanews – Myrna Naoum – Ghazieff

Peut-on tenir le pays des cèdres à l’écart, le soustraire à son environnement?

Drapeau LibanCarte - MondeMême si nous le voulions, nous ne pouvons arracher le Liban à son appartenance régionale sans risquer d’en altérer les racines voire les endommager irrémédiablement.

Avant la défaite de l’ « homme malade » qu’était l’empire Ottoman et la création « du Grand Liban », nos villes faisaient partie des provinces de l’empire en question, au même titre que les villes syriennes et palestiniennes entre autres. Il n’est pas étonnant donc de retrouver, hors des frontières libanaises aujourd’hui, en Syrie, en Palestine, en Jordanie ou en Irak des personnes portant le même nom. A l’époque un commerçant beyrouthin père de six ou sept enfants et pour le développement de son entreprise envoyait ses fils s’établir à Haïfa, à Damas… Cet exemple, à priori anodin, prouve à lui seul l’existence d’un lien qu’on ne peut défaire, le lien de sang.

Advint ensuite l’époque glorieuse de la colonisation -que l’Europe associe trop au progrès civilisateur pour que l’on trouve quelque chose de répréhensible dans le fait d’aller coloniser  des provinces ottomanes- où les anglais et les français se partagèrent le gâteau, certains ont même été jusqu’à prétendre que la création du grand Liban dans ses frontières actuelles, la proclamation de son indépendance, avaient un but bien précis, celui de paver la route pour ce qui allait devenir quelques années plus tard Israël*. Malgré la partition de ce qui fut « la grande Syrie » subsistent aujourd’hui encore, des similitudes sociologiques, des intérêts politiques et vitaux communs aux anciennes provinces ottomanes. Le communautarisme et le confessionnalisme figurent en bonne place au « hit parade », au grand jour au Liban, tapis dans l’ombre en Syrie et en Irak par la force des régimes au pouvoir. (Suite à la chute du régime en Irak, nous assistons à l’émergence du confessionnalisme et à la guerre fratricide qui en découle. Les communautés palestiniennes sont elles, restées à l’abri, unies dans leur lutte, ne connaissant qu’un éclatement d’ordre politique pour l’instant).

Quelles sont les menaces réelles qui pèsent sur le Liban?

La première menace qui attend le Liban au tournant est bien une menace qui vient de l’intérieur. Dès la naissance, ce Liban indépendant a déjà développé un cancer congénital qui finira par l’anéantir ou à défaut le maintenir dans un statu quo qui le fragilise et l’empêche de s’élever au rang d’une nation. Le Lire le reste de cette entrée »

Posted in Billets & Opinions, Dossiers, Géneral, Liban dans l'Histoire, Régional | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | 2 Comments »

Propositions pour juger la violence domestique hors des tribunaux religieux

Posted by dodzi sur septembre 25, 2009

IRIN

Les affaires de violence domestique sont portées devant les 15 tribunaux religieux du Liban, dont les activistes disent qu’ils favorisent les hommes par rapport aux femmes

Les affaires de violence domestique sont portées devant les 15 tribunaux religieux du Liban, dont les activistes disent qu’ils favorisent les hommes par rapport aux femmes

BEYROUTH, 24 septembre 2009 (IRIN) – Au Liban, tandis que les législateurs s’efforcent, trois mois après les élections parlementaires, de former un gouvernement, les activistes des droits de la femme attendent la reprise des sessions parlementaires, pour que s’ouvre le débat sur un nouveau projet de loi concernant la violence domestique.

Ghida Anani, coordinatrice de KAFA, une organisation libanaise luttant contre les formes d’exploitation et de violence envers les femmes, estime que trois quart des femmes libanaises ont subi, à un moment ou à un autre de leur vie, des violences physiques de la part de leur mari ou d’autres hommes de leur famille.

Dans le système démocratique multiconfessionnel du Liban, les affaires de violence domestique sont portées devant l’un des 15 tribunaux religieux, ou tribunaux des affaires familiales, dont les lois datent de l’ère ottomane et qui, selon les activistes, favorisent toujours les hommes par rapport aux femmes.

Le nouveau projet de loi propose que la violence domestique ne relève plus de la compétence des tribunaux religieux mais de celle du système judiciaire civil, et ne dépende pas des spécificités confessionnelles, donnant les mêmes droits aux femmes musulmanes et aux femmes chrétiennes. Pour les activistes, cette loi constituerait une avancée cruciale vers l’égalité entre hommes et femmes.

« Les tribunaux religieux ne traitent pas les hommes et les femmes de façon égale », a dit Nadya Khalife, chercheuse spécialiste des droits humains au Moyen-Orient et en Afrique du Nord pour l’ONG (organisation non gouvernementale) Human Rights Watch (HRW). « La loi constitue une avancée dans la bonne direction, mais il reste beaucoup de chemin à faire pour d’atteindre l’égalité au Liban ».

Violence domestique

Warda*, mère de six enfants, a raconté qu’elle avait subi des violences domestiques pendant 20 ans.

Son mari, qui était toxicomane, l’a battue et violée tout au long de leur mariage, a-t-elle dit. Ses tentatives pour obtenir de l’aide auprès de l’hôpital et de la police ayant échoué, elle est allée voir le représentant de son tribunal musulman chiite.

Warda a raconté que le représentant ne l’avait pas beaucoup aidée, se contentant de lui expliquer qu’il était difficile pour elle d’obtenir un divorce, étant donné que son mari refusait de divorcer. Finalement, elle est allée demander de l’aide à KAFA, et aujourd’hui, bien que toujours mariée, elle vit chez ses parents et n’a pas le droit de rendre visite à ses enfants. Lire le reste de cette entrée »

Posted in Culture & Société, Géneral | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Le confessionnalisme libanais a fait son temps

Posted by jeunempl sur août 15, 2009

Tribune des Droits humains

Drapeau LibanLe pluralisme religieux est la clé de voûte du système politique libanais. De nombreux observateurs estiment que le Liban a désormais dépassé cette structure politique, qui a fait ses preuves par le passé. Reste à savoir comment les Libanais pourront continuer de fonctionner à l’intérieur de ce système tout en renforçant leur sentiment d’identité nationale aux dépens de celui d’appartenance religieuse.

Luna Farhat/Service de Presse de Common Ground – Un des aspects positifs du système libanais, qui compte 18 rassemblements religieux officiellement reconnus, c’est qu’il permet à toutes les communautés religieuses d’avoir une représentation dans le gouvernement, de participer à la gestion des affaires de l’Etat et de contribuer à son essor.

Cette formule a été élaborée dans le Pacte national non écrit de 1943, adopté lors de l’accession à l’indépendance, qui a débouché sur une répartition attribuant : aux maronites, la présidence de la république, par élection de l’assemblée nationale ; aux sunnites, la présidence du Conseil des ministres ; aux chiites, la présidence de l’assemblée nationale. A l’assemblée nationale, les sièges sont répartis entre chrétiens et musulmans selon un rapport de 6 à 5, équilibre qui a en principe tenu jusqu’en 1989.

Pour certains, la guerre civile qui a ravagé le pays de 1975 à 1990 est due au fait que la répartition confessionnelle était inadaptée pour assurer que toutes les mouvances religieuses soient équitablement représentées au gouvernement.

En somme, s’il est vrai que le système a été conçu pour assurer l’équilibre politique entre plusieurs communautés confessionnelles et garantir une coexistence pacifique entre elles, sa conception fondamentalement confessionnelle donne plus de poids à l’appartenance religieuses qu’à la Lire le reste de cette entrée »

Posted in Billets & Opinions, Culture & Société, Dossiers, Géneral | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Nazarian critique l’appel de Joumblatt à former un « rassemblement musulman »: nous savons tous où nous a menés le confessionnalisme

Posted by jeunempl sur juillet 17, 2009

El Nashra

Tachnag - DrapeauLe député Arthur Nazarian, membre du groupe parlementaire des « Députés Arméniens », estime que « tout indique que le nouveau gouvernement sera formé d’ici la fin du mois en cours. » Il a toutefois affirmé que les pourparlers n’en sont pas encore au stade de la discussion au sujet des noms. Et d’ajouter qu’actuellement, le plus important, c’est que les portefeuilles ministériels soient distribués.

Interviewé par notre site, M. Nazarian a critiqué les derniers propos du député Walid Joumblatt qui a appelé à la formation d’un « rassemblement musulman », affirmant que « tous les Libanais savent où nous a menés le confessionnalisme pendant la guerre civile. » Il a de ce fait appelé « toutes les formations politiques à établir des rassemblements confessionnels et communautaires. » Répondant à une question sur les répercussions du discours de M. Joumblatt, M. Nazarian a affirmé qu’il faut « qu’on sache lire les évènements à sa façon, pour savoir où il souhaite en venir. »

Posted in Actualité Tayyar-CPL, Géneral | Tagué: , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Khoury insiste et Joumblatt menace de briser l’alliance avec le 14 mars

Posted by dodzi sur mars 31, 2009

Tayyar.org

ghattas-khouryAu cours de l’ouverture de son bureau électoral à Deir el Kamar, l’ancien député Ghattas Khoury a annoncé qu’il insiste sur sa candidature malgré la multiplication des candidats maronites au Chouf. Ceci accentue la confrontation avec Joumblatt. Est-ce que le député Khoury participera à ces élections hors de la liste de Joumblatt ?

« Qu’est ce qui empêche que nous présentions notre candidature dans notre région? Ce n’est un défi pour personne, c’est le résultat d’un long processus de travail. Nous souhaitons qu’il y ait un consensus avec tous les citoyens du Chouf, notamment Walid Joumblatt, pour le bien de notre région. Il est temps d’arrêter le confessionnalisme, il faut s’ouvrir vers tous les Libanais. Le Liban est pour tous les Libanais », a-t-il dit. Lire le reste de cette entrée »

Posted in Géneral | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

La présidence libanaise appelle à l’établissement d’un Sénat et à l’abolition du confessionnalisme politique

Posted by dodzi sur mars 19, 2009

Libnanews

Michel Sleiman electionBeyrouth, le 18 mars – En déplacement en France dans le cadre d’une visite officielle de 3 jours et s’exprimant à la suite d’une réunion avec le président du Sénat Français, Gérard Larcher, le président de la République libanaise, Michel Sleimane, s’est déclaré en faveur de l’abolition du confessionnalisme politique et de la création du Sénat, conformément à la Constitution libanaise.

« Le Sénat est un important organe d’un Etat », a déclaré Michel Sleimane avant d’ajouter que cette institution permet d’équilibrer et d’offrir des solutions essentielles aux pays qui en sont dotés.

La création d’un Sénat et l’abolition du confessionalisme font partie des réformes institutionnelles prévues par les accords de Taëf.

Le Courant Patriotique Libre, présidé par le Général Michel Aoun apelle également à l’abolition du confessionalisme, et l’instauration d’un état laïc.

Posted in Actualité Tayyar-CPL, Géneral | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

DESSINE MOI UN LIBAN : en Sorbonne au Grand Amphithéâtre le 17 mars 2009

Posted by dodzi sur mars 1, 2009

Middle East Transparent

COMMUNIQUE DE PRESSE

Drapeau du Liban

LE LIBAN DE DEMAIN IDENTITÉ NATIONALE, UNITÉ DANS LA DIVERSITÉ

L’association des Hommes d’Affaires Libanais de France, membre de l’Union Libanaise CulturelleMondiale L’ULCM, Le CRIMIC Centre de Recherches Interdisciplinaires des Mondes Ibériques Contemporains de Paris-Sorbonne (Paris IV), l’Académie Européenne de Géopolitique et l’association SHERHIND-découverte de l’Autre organisent le 17 mars en Sorbonne, une journée dédiée aux jeunes libanais issus de l’émigration.

Pour s’adresser au Président de la République Libanaise, Son Excellence, Monsieur Michel Sleiman, aux autorités et à tous les hommes politiques libanais mais aussi à tous les citoyens libanais du Liban, la parole est donnée aux étudiants de France issus de l’émigration.

DESSINE MOI UN LIBAN … est une manifestation destinée aux jeunes libanais qui n’ont plus ou peu de liens avec leur pays d’origine. Lire le reste de cette entrée »

Posted in Culture & Société, Géneral | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Les Libanais peuvent supprimer la mention de leur religion du registre civil

Posted by dodzi sur février 12, 2009

Iloubnan.info

Le CPL, lun des rares partis laïcs au Liban, a déjà appelé à supprimer lappartenance communautaire sur les cartes didentité

Le CPL, l'un des rares partis laïcs au Liban, a déjà appelé à supprimer l'appartenance communautaire sur les cartes d'identité

BEYROUTH – Les Libanais peuvent désormais supprimer ou s’abstenir de mentionner leur religion sur les fiches d’état civil, en vertu d’une décision du ministère de l’Intérieur publiée jeudi.

Il s’agit d’une décision symbolique dans un pays de 18 confessions où le pouvoir est partagé entre chrétiens et musulmans et où la mention de l’appartenance religieuse est requise dans la plupart des formalités administratives.

Selon la circulaire publiée par le ministre de l’Intérieur Ziad Baroud, un citoyen a le choix entre s’abstenir d’enregistrer sa confession, d’en supprimer la mention dans la fiche d’état civil ou de la garder.
Plusieurs mouvements de la société civile, dont est issu le ministre, avaient fait campagne au cours des dernières années pour que soit supprimée cette mention.

Après la fin de la guerre civile à caractère confessionnel qui a ravagé le pays entre 1975 et 1990, les autorités libanaises avaient supprimé la mention de la confession sur la carte d’identité. Beaucoup de Libanais ont été tués à cause de leur religion durant la guerre lorsqu’ils montraient leur carte d’identité aux milices de tous bords. La fiche d’état civil est demandée au Liban pour tout type de formalité administrative et dans le milieu professionnel. Le mariage, le divorce et la succession sont régies par les lois confessionnelles et non par l’Etat. Aux élections législatives, les urnes sont également réparties selon les confessions.

Posted in Actualité Tayyar-CPL, Géneral | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

 
%d blogueurs aiment cette page :