Mouvement pour le Liban

Représentant le Courant Patriotique Libre en Belgique

  • N'oubliez pas de visiter nos galeries d'images.

  • MPL Belgique

  • Rubriques

  • Actualités

  • Archives

  • Méta

Posts Tagged ‘commercial’

Sehnaoui parraine le lancement de Touch

Posted by jeunempl sur juin 24, 2012

N.A. – ANI

Le ministre des Télécommunications Nicolas Sehnaoui a parrainé mercredi la cérémonie de lancement de la nouvelle identité officielle commerciale, Touch (ancienne MTC), au Blanchic – Baabdat, en présence des ministres de l’Information Walid Daouk et de l’Agriculture Hussein Hajj Hassan, des représentants du commandant en chef de l’armée, du directeur de la Sûreté générale et des cadres de la compagnie.

M. Sehanoui a applaudi la campagne publicitaire lancée pour le changement de l’identité de MTC en Touch, qui s’est spécifiée par « son beau slogan Dans mon nouveau monde, nous plongeant dans le rêve et dans un monde d’innovation ».

« Dans mon nouveau monde, les responsables politiques ne diffusent pas l’esprit de haine et ne divisent pas le pays. Nous sommes tous unis sous le plafond et la protection de l’armée libanaise puisqu’aucune différence ne peut être établie au sein de l’armée qui représente tous les citoyens », a-t-il dit.

« Dans mon nouveau monde, l’Internet est rapide et pour transformer ce rêve en réalité, nul ne peut bloquer le travail du ministère des Télécommunications et l’empêcher d’accomplir son devoir. Ceci est le premier rêve que je tends à réaliser dans le cadre des Lire le reste de cette entrée »

Posted in Economie, Géneral | Tagué: , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Le bilan consolidé des banques à 138 milliards de dollars fin août

Posted by jeunempl sur octobre 10, 2011

Le Commerce du Levant

Le bilan consolidé des banques commerciales établies au Liban s’est élevé à 138,1 milliards de dollars fin août, en hausse de 10,2% sur un an.

Les dépôts du secteur privé ont affiché une hausse de 10% en rythme annuel à 113 milliards de dollars. Les dépôts en livres ont totalisé 37,8 milliards de dollars, en baisse annuelle de 1,7%, tandis que les dépôts en devises ont augmenté de 17% sur un an à 75,2 milliards de dollars.

Le taux de dollarisation des dépôts s’est élevé à 66,6% fin août.
Les crédits octroyés au secteur privé ont progressé de 17,1% sur un an à 38,9 milliards de dollars.

Les prêts octroyés au secteur public ont reculé de 4,8% sur un an à 27,7 milliards de dollars, représentant 41,6% des créances des banques.

Le ratio du total des crédits au secteur privé sur les dépôts s’est élevé à 34,5% contre 32,4% un an plus tôt.

Le ratio des crédits au secteur privé sur les dépôts en devises s’est établit à 41,1%, en dessous de la limite imposée par la Banque centrale de 70%. Le ratio crédits sur dépôts en livres s’est quant à lui élevé à 21,2% en hausse de 16,1% sur un an.

Posted in Economie, Géneral | Tagué: , , , , , , , , | Leave a Comment »

Le groupe Empire va exploiter 10 salles de cinéma dans la Békaa

Posted by jeunempl sur septembre 1, 2011

Le Commerce du Levant

Le groupe Empire va investir 4,5 millions de dollars pour exploiter 10 salles de cinéma dans la vallée de la Békaa.

Le multiplexe, qui sera inauguré à l’automne 2012 et pouvant accueillir jusqu’à 1800 spectateurs, sera situé dans un nouveau projet de 200.000 mètres carrés, le Cascade Village, qui abrite notamment un centre commercial et des restaurants.

L’ouverture de ce multiplexe annonce une nouvelle stratégie d’expansion du groupe en dehors de la capitale libanaise.

Présent au Liban depuis 92 ans, le circuit Empire a revendiqué près de 55% des parts de marché en 2010 en termes d’entrées, avec 33 salles sur l’ensemble du territoire. Il exploite notamment le plus grand multiplexe du pays, CinemaCity au Citymall, qui a accueilli à lui seul 914.000 spectateurs l’année dernière.

Au niveau de la distribution, trois grosses productions lui ont permis de battre tous les records au Moyen-Orient : « 2012 », « Avatar » et « My Name is Khan ».

Le groupe, entièrement détenu par la famille Haddad, est aussi présent dans l’ensemble du Moyen-Orient en tant que distributeur. Empire International distribue notamment les films de Columbia TriStar et Twentieth Century Fox, et compte des bureaux à Dubaï, à Bahreïn, en Syrie, en Jordanie et en Egypte.

Le groupe s’est aussi lancé dans l’exploitation de salles à l’étranger en investissant 9 millions de dollars pour exploiter 14 salles de cinéma à Erbil, la capitale du Kurdistan irakien, dont l’ouverture est prévue fin 2011 début 2012.

Posted in Culture & Société, Economie, Géneral | Tagué: , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Liban – confiance: La balance des paiements affiche un excédent de 563 millions de dollars en juin

Posted by jeunempl sur août 9, 2011

Le Commerce du Levant

Sur le seul mois de juin, la balance des paiements a affiché un excédent de 563,8 millions de dollars (105,8 millions en juin 2010), contre un déficit de 445,2 millions de dollars en mai. La balance des paiements a accusé un déficit de 479 millions de dollars au premier semestre de l’année, contre un excédent de 1,3 milliard de dollars durant la même période en 2010.

L’excédent de juin a été le résultat de l’augmentation de 672 millions de dollars des avoirs nets étrangers des banques commerciales et de la baisse de 108,4 millions de dollars de ceux de la Banque du Liban.

Le déficit cumulé de la balance des paiements au premier semestre a été causé par la baisse de 444,1 millions de dollars des avoirs nets étrangers de la Banque du Liban et de la baisse de 35 millions de dollars de ceux des banques commerciales.

La balance des paiements a enregistré des excédents de 3,3 milliards en 2010, 7,9 milliards en 2009 et 3,5 milliards en 2008.

Posted in Economie, Géneral | Tagué: , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Hajj Hassan au secours de l’agriculture, grand corps malade de l’économie

Posted by jeunempl sur août 5, 2011

(Rana Andraos – L’Orient le Jour)

Dans une entrevue accordée à « L’Orient-Le Jour », le ministre de l’Agriculture Hussein Hajj Hassan a mis l’accent sur les déboires du secteur agricole libanais, mais aussi sur l’importance de ne pas baisser les bras. Il a minutieusement détaillé son plan d’action quinquennal qui vise à dynamiser ce secteur, en insistant sur la nécessité de subventionner la production agricole.

« Pour que l’agriculture se porte mieux, il n’y a qu’une seule solution : subventionner le secteur », affirme d’emblée le ministre de l’Agriculture Hussein Hajj Hassan, lors d’une entrevue accordée à L’Orient-Le Jour. Nommé ministre de l’Agriculture en novembre 2009 dans le gouvernement de l’ancien Premier ministre Saad Hariri, et occupant toujours ce poste dans le gouvernement formé depuis peu par Nagib Mikati, Hussein Hajj Hassan tente tant bien que mal de redresser un secteur qui n’en finit pas d’agoniser depuis les années 70.

En effet, selon le Centre de recherche et d’études agricoles libanais (Creal), la production agricole au Liban aurait reculé de 12 % entre 1970 et 2008. Cet état des faits souligne le besoin pressant de voler au secours d’un secteur dont dépendent 200 000 familles libanaises. C’est dans cette optique que le ministère de Hajj Hassan a mis sur pied une stratégie qui s’étend sur cinq ans (2010-2014) et dont l’objectif principal est l’augmentation de la part de l’agriculture dans le PIB.

Une stratégie de dynamisation

« Afin d’augmenter la part de l’agriculture dans le PIB, il faut augmenter le volume de la production agricole », résume le ministre de l’Agriculture, détenteur d’un doctorat en physico-chimie moléculaire, qui avoue que le secteur agricole libanais souffre de plusieurs maux, à commencer par les prix très élevés et donc peu compétitifs des terrains, de la main-d’œuvre, de l’énergie et des matières premières, en comparaison avec les pays avoisinants.

Malgré ces obstacles, le ministre Hajj Hassan espère faire augmenter la part du PIB de 5 à 8 % en cinq ans, ainsi que réduire le déficit de la balance commerciale agroalimentaire et créer 10 à 15 000 emplois annuellement dans le secteur agricole. Pour le ministre Hajj Hassan, il est également impératif d’assurer une Lire le reste de cette entrée »

Posted in Dossiers, Economie, Géneral | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

La dette publique stable à 52,6 milliards de dollars en avril

Posted by jeunempl sur juin 14, 2011

Le Commerce du Levant

La dette publique est restée stable en avril à 52,6 milliards de dollars selon les chiffres publiés par le ministère des Finances. La dette libellée en livres a représenté 60,3% du total contre 59% en avril 2010. La part de la dette libellée en devises dans le total a quant à elle reculé de 41% en 2010 à 39,8% cette année.

La dette interne a totalisé 31,7 milliards de dollars, en baisse de 1% sur un an tandis que la dette externe a affiché une baisse de 1,7% sur un an, à 20,9 milliards de dollars.

La dette publique nette, qui exclut les dépôts du secteur public à la Banque du Liban et dans les banques commerciales, a augmenté de 1,6% sur les quatre premiers mois à 45,7 milliards de dollars.

Posted in Economie, Géneral | Tagué: , , , , , , , | 2 Comments »

Balance des paiements : excédent de 1,3 milliard de dollars fin juin

Posted by jeunempl sur août 12, 2010

(L’Orient le Jour)

Les capitaux affluant vers le Liban au cours de la première moitié de l’année ont atteint 7,8 milliards de dollars fin juin, en baisse de 5,6 % par rapport à la même période de l’an dernier. Malgré cette légère baisse, ces flux ont permis non seulement de couvrir le déficit au niveau de la balance commerciale, mais de générer également un excédent de 1,31 milliard de dollars au niveau de la balance des paiements. La baisse des flux s’explique notamment par le fait que le Liban était l’un des seuls pays à avoir exhibé une résilience particulière face à la crise internationale, ce qui lui a permis de s’attirer des flux exceptionnels de capitaux l’an dernier. Le Liban avait en effet bénéficié du statut de terre de refuge pour les capitaux fuyant la débâcle. Avec la reprise économique mondiale, ces capitaux se sont diversifiés davantage, en termes d’orientation, d’où la légère contraction observée fin juin 2010. Il n’en reste pas moins que les flux de capitaux enregistrés au premier semestre de l’année représentent le deuxième plus haut résultat depuis des années.
Cette baisse des flux, combinée à une hausse du déficit commercial, s’est reflétée sur la balance des paiements, qui a enregistré un excédent – certes important – mais en baisse de 37,5 % par rapport à la même période de l’an dernier.

En détail, l’excédent enregistré au cours des six premiers mois est le résultat d’une augmentation, depuis le début de l’année, de 2,2 milliards de dollars des Lire le reste de cette entrée »

Posted in Economie, Géneral | Tagué: , , , , , , , , | Leave a Comment »

La notation de la dette libanaise pourrait progresser, selon Moody’s

Posted by jeunempl sur février 18, 2010

(L’Orient le Jour)

Selon l’agence internationale Moody’s, une amélioration de la notation de la dette libanaise dépend de l’évolution de la conjoncture politique et financière.

Dans un récent rapport sur le Liban, l’agence de notation Moody’s a dressé un bilan général de l’économie locale, soulignant que le niveau élevé de liquidités, la base importante des dépôts, la capacité à mobiliser les pays donateurs ainsi que l’historique sans faille des remboursements constituent les principaux points forts du pays. En revanche, la fragilité de l’accalmie politique, le niveau élevé d’endettement ainsi que les déséquilibres persistants au niveau des balances fiscale et externe en sont les principales faiblesses.
L’agence, qui a rappelé avoir relevé en avril 2009 à « B2 » sa notation des bons du Trésor en livres libanaises et en devises étrangères, émis par l’État libanais, s’est félicitée de la croissance réalisée sur le plan local l’an dernier. Moody’s a toutefois souligné que les défis structurels Lire le reste de cette entrée »

Posted in Culture & Société, Géneral | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Qatar: Un rebut de luxe pour recyclage haut de gamme

Posted by jeunempl sur février 7, 2010

René Naba – Libnanews

L’effondrement économique de la principauté de Dubaï, à l’automne 2009, a fait craindre un écroulement cumulatif des autres pétromonarchies du Golfe, par effet de domino, jetant le doute sur la viabilité de ces émirats mirages, attisant la méfiance à l’égard de la finance islamique que les pays occidentaux souhaitent attirer en vue de dynamiser leurs économies convalescentes.

Parmi ces émirats mirages à forte attractivité, à l’existence aléatoire, le Qatar fait en France l’objet d’un engouement à la mesure de la projection fantasmatique qu’il propulse dans l’imaginaire du landerneau politique, souvent en méconnaissance de cause.

Tout le monde en parle mais très peu en connaissance de cause d’un pays sans doute l’un des rares au monde à être davantage connu pour ses installations que pour ses réalisations, son histoire ou sa géographie, ses belles lettres ou ses beaux-arts.

Désigné au choix, comme le pays d’Al Jazira ou du CENTCOM, le lieu d’exil des indésirables arabes, Qatar est à la fois tout cela et bien plus.

Siège du nouveau Quartier Général du «Central command» américain, le commandement du théâtre des opérations allant de l’Afghanistan au Maroc, et de la chaîne transfrontière arabe «Al-Jazira», Qatar fait cohabiter sur son sol, dans l’harmonie la plus discrète, la famille de l’ancien président irakien Saddam Hussein, le prédicateur islamique Youssef Al-Qaradawi, un des grands officiants de la chaîne transfrontière, et une discrète mission commerciale israélienne, assumant avec bonheur sa fonction de rebut de luxe pour recyclage haut de gamme.

Important producteur de pétrole et membre de l’Organisation des pays exportateurs de pétrole (OPEP), le Qatar a refusé d’adhérer à la Fédération des Emirats arabes Unis. Il gère de ce fait pour son propre compte de fabuleuses richesses. L’engouement de la classe politique française à son égard est comparable à celui qui prévalait à l’égard de l’Irak de Saddam Hussein du temps de sa splendeur et de l’avidité de ses interlocuteurs français, durant les décennies 1970-1980.

Là s’arrête la comparaison. Entourée par l’Arabie saoudite au sud et le golfe arabo-persique au nord, cette minuscule principauté de 11 427 km² peut être menacée, jamais Lire le reste de cette entrée »

Posted in Billets & Opinions, Dossiers, Géneral, Régional | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

 
%d blogueurs aiment cette page :