Mouvement pour le Liban

Représentant le Courant Patriotique Libre en Belgique

  • N'oubliez pas de visiter nos galeries d'images.

  • MPL Belgique

  • Rubriques

  • Actualités

  • Archives

  • Méta

Posts Tagged ‘colonnel’

L’affrontement n’a jamais cessé De Souk al-Gharb à Taëf

Posted by jeunempl sur septembre 1, 2011

L’Hebdo Magazine – Arlette Kassas

La cassure entre Michel Aoun et Walid Joumblatt a longtemps dominé la scène politique. Si la rivalité entre les deux hommes a atteint son paroxysme durant les élections législatives de 2005, leurs relations ont toujours été marquées par des différends fondamentaux. Retour sur l’histoire.

De nombreux points séparent Michel Aoun et Walid Joumblatt. L’un est militaire et ne pardonne pas aux politiciens d’avoir aidé à la scission de l’armée au début de la guerre de 1975. L’autre a, depuis toujours, été destiné à hériter du leadership d’une communauté qui n’a jamais été attirée par les militaires. Or, depuis qu’il a assumé des responsabilités dans l’Armée libanaise, Michel Aoun a eu à affronter Walid Joumblatt.

Pour le général, l’Armée était la seule solution. Il affirmait que les Libanais ne voulaient pas le divorce mais y avaient été poussés de force. En 1980, Aoun est chef d’une brigade en poste, le long de la Ligne de démarcation entre l’ouest et l’est de la capitale. Lorsqu’Israël envahit le Liban en 1982, le lieutenant-colonel Aoun mobilise un bataillon pour défendre le palais présidentiel de Baabda. Quelques mois plus tard, il prend le commandement de la 8e brigade mise sur pied le 1e janvier 1983.

Progression de la 8e brigade

En septembre de la même année, la 8e brigade affronte les miliciens du parti socialiste progressiste (PSP), les milices palestiniennes et les auxiliaires pro-syriens à Souk el-Gharb. Elle repousse l’assaut de cette coalition. La guerre de la Montagne bat son plein et Souk el-Gharb, dernier verrou de défense du régime libanais, revêt une grande importance. Ce fut alors le premier affrontement direct entre les deux hommes, qui laisse une certaine amertume à Walid Joumblatt.

Michel Aoun avait échappé de justesse à un piège tendu par les Israéliens, après leur retrait de la Montagne en 1983, alors qu’il explorait le terrain pour sonder les possibilités d’un déploiement de l’Armée libanaise. Après la défaite des Forces libanaises dans la Montagne, à l’automne 1983, une Lire le reste de cette entrée »

Posted in Actualité Tayyar-CPL, Culture & Société, Dossiers, Géneral, Liban dans l'Histoire | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Mot du Commandant du BELUBATT

Posted by jeunempl sur octobre 16, 2009

BELUFIL – Commandant Karin De Brabander

Colonel Karin De BrabanderLe 15 octobre à huit heures a eu lieu la remise de commandement entre BELUFIL 9 et BELUFIL 10
dans le cantonnement dénommé « Camp Scorpion », situé sur une colline de TIBNIN, village du Sud –Liban éloigné d’une vingtaine de kilomètres de la frontière israélienne. Du cantonnement nous avons une vue magnifique sur le paysage de collines qui se trouve autour de nous. Après une période d’incertitude concernant l’engagement du dixième détachement au Liban, notre mission a démarré sous un soleil radieux avec une température proche des trente degrés, température à laquelle nous ne pouvions que rêver en tant que Belges à cette période. Grâce à l’appui fort apprécié de nos prédécesseurs, nous avons pu réaliser avec tout le détachement une rapide transition dans les différents domaines qui nous importaient.

Notre mission principale consiste en déminage et en travaux de construction. Le peloton de déminage originaire du 11ème Bataillon du Génie de Burcht a commencé directement après son arrivée dans la zone d’opération les nécessaires accréditations nationale et onusienne pour garantir un démarrage en toute sécurité des sites de déminage. Il va ensuite, sous le contrôle des spécialistes venant du SEDEE (Service d’Enlèvement et de Destruction des Engins Explosifs), récupérer les sous-munitions qui sont restées après la guerre sur les champs, les chemins et les oliveraies des environs de Tibnin et rendre par la même occasion ces terrains agricoles utilisables en toute sécurité par la population locale. Il y a aussi à côté de ce déminage humanitaire beaucoup de travail dans le déminage opérationnel. La frontière derrière laquelle Israël s’est retiré, appelée la « Blue Line » est en effet parsemée de champs de mines et cette frontière doit être clairement marquée en différents endroits. Nos démineurs devront donc bientôt se mettre à l’ouvrage sur la frontière entre le Liban et Israël pour réaliser un passage dans les champs de mines Lire le reste de cette entrée »

Posted in Géneral, Relations Liban-Belgique/UE | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Un colonnel de l’Armée libanaise fuit en Israël

Posted by jeunempl sur juillet 8, 2009

Libnanews

MossadDe sources médiatiques, un colonel de l’armée libanaise soupçonné d’espionnage au profit d’Israël a fui vers l’état hébreu la semaine dernière. Selon le quotidien Al-Akhbar, le colonel D.J. a quitté le domicile de ses parents situé à Qlayaa au Sud Liban le 1er juillet dernier, et n’y est plus retourné.

Selon le quotidien précité, il avait dit à sa mère qu’il compte rester dans sa résidence à Baabda pour revenir leur rendre visite le lendemain. N’ayant pas de ses nouvelles, sa sœur informe les SR de l’armée libanaise, qui découvre que le téléphone portable de ce dernier est toujours dans son appartement de Baabda et que sa voiture de type BMW est toujours garée devant l’immeuble. Les enquêteurs militaires disent ne pas avoir trouvé de traces de violence dans l’appartement, ce qui avait exclu l’idée d’un meurtre ou d’un enlèvement.
Une vague d’arrestations pour liens directs avec le Mossad s’était entamée en avril au Liban, notamment dans les rangs de l’armée libanaise.

Posted in Géneral, Régional | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

 
%d blogueurs aiment cette page :