Mouvement pour le Liban

Représentant le Courant Patriotique Libre en Belgique

Posts Tagged ‘collection’

Elie Saab, la saga de la marque

Posted by jeunempl sur mai 24, 2011

Clélia Zack – Plurielles.fr

Créateur libanais, Elie Saab lance sa première collection en 1982. Le mélange oriental et occidental a su charmer les stars des tapis rouge. Découvrez l’histoire de la marque.

Elie Saab est né à Beyrouth au Liban, le 4 juillet 1964, d’une mère au foyer et d’un père marchand de bois. Il est l’aîné de cinq enfants. Rien ne le prédestine à la couture, pourtant dès l’âge de 9 ans, Elie Saab commence à dessiner des croquis et découpe les rideaux et les nappes de sa mère. Rapidement, grâce aux bouches à oreilles, il se constitue un réseau de clientes. Maîtrisant déjà l’art de la coupe, Elie Saab ouvre son atelier à Beyrouth entouré d’une quinzaine d’ouvriers et lance sa première collection en 1982. Sa marque éponyme remporte un réel succès et franchit les frontières du pays.

En 1997, Elie Saab a le privilège d’être le premier créateur étranger à intégrer la Camera Nazional de la Moda (Chambre Nationale de la Mode Italienne). Cette association coordonne le développement de la mode italienne dans le monde. Pendant trois ans, le styliste présente des défilés à Rome. En 1998, Elie Saab lance sa première collection de prêt-à-porter Automne-hiver pendant la semaine de la mode de Milan. Les créations sensuelles, modernes et orientales se font remarquer.

La star du tapis rouge
En 2000, il se fait repérer et la Chambre Syndicale de la Haute Couture l’invite à Paris. Elie Saab tombe sous le charme de la Capitale française et s’y installe en 2002. La même année, Halle Berry, l’actrice américaine, porte la robe lie-de-vin lorsqu’elle remporte l’Oscar de la meilleure actrice. C’est à cet instant que la marque se fait connaître par les stars hollywoodiennes. Elie Saab se développe dans le monde entier : Les Angeles, Paris, Madrid, Hong Kong…

En 2003, Elie Saab collabore avec Pronovias pour des collections de robes de mariée Elie by Elie Saab. En 2005, le couturier ouvre une nouvelle maison de couture à Beyrouth. La même année, sa collection de prêt-à-porter est présente lors de la Fashion Week à Paris. Glamour et sensuelle, la marque est présente sur le tapis rouge. Les robes ont su charmer Sophie Marceau, Rihanna, Catherine Zeta-Jones, ou encore Eva Longoria. L’imagination d’Elie Saab n’a aucune retenue, les collections mêlant influences d’occident et d’orient. Le créateur aime utiliser la tulle, des plumes, des perles, de l’organza et bien d’autres tissus. En 2007, le créateur ouvre une Lire le reste de cette entrée »

Publicités

Posted in Culture & Société, Géneral | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Prêt-à-porter: Elie Saab et l’éternel féminin

Posted by jeunempl sur mars 10, 2010

L’Express.fr

Elie Saab a puisé dans les profondeurs du noir et la légèreté de la dentelle pour décliner une « féminité mystérieuse » au dernier jour, mercredi, des présentations des collections de prêt-à-porter pour l’hiver prochain.

Le couturier libanais, dont les ateliers sont à Paris, est passé maître dans l’art de mettre les courbes des femmes en valeur. La saison prochaine, Elie Saab recourt à ses drapés et découpes dans des robes noires à l’allure graphique.

Un imprimé végétal se fond dans un ensemble legging, top et perfecto. Rapidement, la silhouette se pare de dentelles noires et de nervures, comme une protection.

Un modèle portait un mini-short de sequins noirs et une blouse vaporeuse à volants et dentelles.

Ce vestiaire très sombre s’illumine de robes lie-de-vin ou vert mélèze portées avec des boléros en fourrure. Encore plus ardentes, des robes en paillettes bleues, vertes et grenat prennent la suite.

Pour clore le défilé, Elie Saab a lancé ses robes de vestale pastel sous lesquelles affleurent des leggings de dentelle. L’une d’elles, bleu pétrole, flotte sur la silhouette, comme si elle était uniquement retenue par des drapés entrelacés aux épaules.

Posted in Culture & Société, Géneral | Tagué: , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Billy Karam entre dans le « Guinness Book des records » avec 22 222 miniatures

Posted by jeunempl sur novembre 13, 2009

(L’Orient le Jour)

Le Libanais possède la plus grande collection de voitures dans son musée à Zouk Mosbeh.

Billy Karam - RecordPlus connu pour ses exploits sportifs aussi bien au niveau professionnel qu’amateur, l’infatigable Billy Karam a fait une entrée remarquée dans le Guinness Book des records, hier, dans son musée à Zouk Mosbeh, durant un événement placé sous le haut patronage du ministre de la Défense, M. Élias el-Murr.
L’ancien champion des rallyes détient désormais officiellement la plus grande collection de voitures miniatures au monde avec 22 222 voitures

À titre de comparaison, l’ancien recordman, Sergio Goldvarg, qui n’a pu pleinement profiter de son record inscrit en octobre 2009, possède « seulement » 12 000 voitures.

Dans son allocution, le champion du Liban de rallye et président du Porsche Club du Liban a dédié son nouveau record à tous les Libanais, en insistant que cette réalisation a été collective et non pas individuelle.
« J’ai commencé à collectionner des voitures miniatures depuis 15 ans. Un loisir qui s’est vite transformé en passion, et aujourd’hui, en record mondial. Je suis véritablement fier d’avoir eu la chance d’élever très haut le drapeau libanais sur la scène internationale. »

Un juge international, M. Jack Brockbank, est venu spécialement de Londres pour l’occasion et a minutieusement examiné la collection de Billy Karam avant de lui remettre le certificat GWR (Guinness Book des records).
De son côté, Chantal Tohmé Lire le reste de cette entrée »

Posted in Culture & Société, Géneral | Tagué: , , , , , , , , , , , , | 2 Comments »

Ces Libanais qui ont envahi la mode

Posted by jeunempl sur juillet 25, 2009

AP

Les robes sont échancrées, les décolletés plongeants, les talons vertigineux, et les nombrils parfois s’exposent avec autant d’arrogance que les chutes de rein. En plein coeur d’un monde arabe où le vêtement féminin va en général du discret au répressif, le Liban, pluriel, schizophrène et fou de mode, a donné naissance à une quantité impressionnante de stylistes à la réputation internationale qu’on s’arrache désormais en Occident.

« Le nom de Liban a toujours été synonyme de guerre, mais pour ce qui est de la mode… Nous sommes vraiment très fiers de nos stylistes! », s’exclame Laura Seikaly, 39 ans, en train de bronzer sur une plage bondée du nord de Beyrouth: « Je crois que ça vient de la société elle-même, de la manière dont s’habillent les Libanaises. Elles sont très courageuses, même plus que les Européennes ».

Le plus connu de ces créateurs, leur icône, c’est sans aucun doute Elie Saab: catapulté super-star en 2002, lorsque la sculpturale actrice Halle Berry accepta son Oscar moulée dans une de ses somptueuses robes brodées lie-de-vin: c’était alors une première pour un styliste du Pays du Cèdre.

Mais la liste est longue: Zuhair Murad, Robert Abi Nader, Georges Chakra, Georges Hobeika, Abed Mahfouz ou encore la New-Yorkaise Reem Acra, connue pour ses délicieuses robes de mariée à broderies, qui habille des « people » comme Eva Longoria, Kate Beckinsale et Jill Biden, l’épouse du vice-président américain.

La mode libanaise est à l’image du pays: une société pluraliste et multiconfessionnelle avec 18 appartenances religieuses différentes, une population Lire le reste de cette entrée »

Posted in Culture & Société, Géneral | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | 1 Comment »

Elie Saab à la découverte du Pays du Soleil levant

Posted by jeunempl sur janvier 30, 2009

Reuters – France 24

Mode - Elie Saab

Mode - Elie Saab

Malgré la crise, Elie Saab croule sous les commandes. Sobres et somptueuses à la fois, les créations du couturier libanais qui ont été dévoilées au Palais de Tokyo s’inspirent cette année de l’élégance japonaise.

Elie Saab a choisi de rester fidèle à l’éternel féminin. Le couturier libanais a fait souffler un vent d’Orient sur le Palais de Tokyo, balayant l’abondance de clinquant. La robe du soir, somptueuse dans des drapés assagis, retrouve toute sa noblesse.

L’été est japonisant avec des ceintures obi qui sculptent la taille, dessinent une silhouette contemporaine. Dita Von Teese, Misha Barton et Michelle Yeoh ont admiré une déclinaison de tons pastels, très sensuels. Car le noir ne sort que le soir.

Les volumes se déploient dans des robes à volants en cascade, auxquels répondent des bustiers au maintien parfait. Les broderies glissent entre fleurs et bijoux comme sur Lire le reste de cette entrée »

Posted in Culture & Société, Géneral | Tagué: , , , , , , , , , | Leave a Comment »

 
%d blogueurs aiment cette page :