Mouvement pour le Liban

Représentant le Courant Patriotique Libre en Belgique

Posts Tagged ‘Cohabitation’

« Et maintenant on va où ? » : la Libanaise Nadine Labaki tente d’exorciser les fantômes de la mort

Posted by dodzi sur septembre 14, 2011

Le Monde

Certaines séquences d’Et maintenant on va où ? ont été tournées sous les yeux amusés et effarés de miliciens proche du Hezbollah, dans la Bekaa, qui s’étend entre Beyrouth et Damas. D’autres ont été réalisées dans la montagne chrétienne, au nord de la capitale du Liban. Tourné à l’automne 2010, Et maintenant on va où ?, présenté au Festival de Cannes, dans la section Un certain regard, est apparu comme une hirondelle cinématographique annonçant le printemps arabe.

Le second long métrage de Nadine Labaki (après Caramel, présenté en 2007 à la Quinzaine des réalisateurs) ne parle pas de multipartisme ou de liberté d’expression. A cette aune-là, le Liban n’est pas le plus mal loti des pays arabes. Et maintenant on va où ? commence par une séquence saisissante qui montre des femmes vêtues de noir, dans la poussière d’une plaine presque désertique. Elles cheminent en dansant jusqu’au cimetière. Là, le groupe homogène, la masse noire des veuves et des orphelines, se divise : les unes vont vers les croix, les autres vers les croissants.

C’est à ça, rien que ça, que Nadine Labaki a voulu se mesurer : la foi et la mort. Dans cette région du monde, on meurt encore (volontairement ou non) pour le nom du dieu qu’on invoque. De loin, dans notre Europe dont le désir de religion s’épuise comme à la fin d’un mariage interminable, on se dit que là-bas c’est ainsi, parfois avec un peu de nostalgie pour l’énergie que l’on mettait à étriper le catholique ou le protestant. La jeune réalisatrice libanaise ne veut pas tenir pour acquis ce danger permanent qui plane sur les communautés et remet en cause le fondement de la société dans laquelle elle vit. Elle a inventé un village isolé après la fin de la guerre (ni le pays ni le conflit ne sont nommés). Pour se ravitailler, il faut passer des champs de mines ; chrétiens et musulmans partagent la même pénurie, fréquentent les mêmes échoppes, le même café, la même douleur héritée de la guerre. Lire le reste de cette entrée »

Publicités

Posted in Culture & Société, Géneral | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Shisha, shawarma et politique dans les cafés libanais

Posted by jeunempl sur mai 17, 2008

(La Presse – Laura-Julie Perreault)

Café libanais - Shisha et shawormaLa semaine d’affrontements au Liban, qui a fait craindre aux Libanais un retour à la guerre civile, a aussi donné des sueurs froides aux 53 000 Montréalais originaires du pays du Cèdre. Certains d’entre eux croient d’ailleurs que les politiciens du Proche-Orient auraient avantage à les écouter pour sortir le pays de l’impasse.

Il est 19h. Le soleil plombe encore sur la terrasse du café Chez Zaza. Pourtant, les conversations sont à l’orage.

Attablés sous des parasols, une shisha à la main, les propriétaires de l’établissement du boulevard Décarie et leurs clients discutent d’images horrifiantes qu’ils ont trouvées sur le Web. Lire le reste de cette entrée »

Posted in Culture & Société, Géneral | Tagué: , , , , | Leave a Comment »

Trèves de comptoir… à Hamra

Posted by jeunempl sur mai 16, 2008

(Chroniques orientales – Delphine Minoui)

Hamra - Beyrouth (Liban)Assis à la terrasse du Café de Paris, en plein cœur de Hamra, une rue habituellement commerçante et cosmopolite de Beyrouth Ouest, Faouzi a retrouvé sa bande. Et son sourire. Après avoir été complètement déserté pendant près d’une semaine, le repère des intellectuels libanais croule à nouveau sous les montagnes de mégots, les tasses de café vides et les commandes de jus d’orange frais. Comme si de rien n’était.

« Hamra, c’est un peu le miroir du Liban. On y trouve des sunnites, des chiites, des chrétiens, des druzes, mais aussi des étrangers. On ne peut pas oublier ce qui vient de se passer, mais on préfère tourner la page. On ne veut pas d’une seconde guerre civile », clame, avec pragmatisme, ce peintre libanais à la chemise blanche et au veston Lire le reste de cette entrée »

Posted in Culture & Société, Géneral | Tagué: , , , , | Leave a Comment »

 
%d blogueurs aiment cette page :