Mouvement pour le Liban

Représentant le Courant Patriotique Libre en Belgique

  • N'oubliez pas de visiter nos galeries d'images.

  • MPL Belgique

  • Rubriques

  • Actualités

  • Archives

  • Méta

Posts Tagged ‘Civilisation’

Un suivi de l’affaire du Port phénicien de Beyrouth … avant qu’il ne soit trop tard

Posted by jeunempl sur décembre 23, 2011

Marie-Josée Rizkallah – Libnanews

La probable démolition du port phénicien de Beyrouth découvert par une équipe de la DGA , évoquée récemment dans un article sur Libnanews  a suscité un tollé de la part du grand public libanais. Outre le nombre considérable de partage de cet article sur les réseaux sociaux et par transfert de courriels, des réactions ont fusé de partout par des personnes concernées directement ou indirectement, se déclarant pour la préservation de ce site historique ou le décrivant comme des débris . Contrairement à ce qui se déroule d’ordinaire dans ce pays, où beaucoup de dossiers sortent au grand jour pour être enterrés dans les jours qui suivent, faute de zèle, de campagnes ciblées et efficaces, et faute surtout de transparence, il y va d’un devoir de poursuivre  l’affaire en effectuant une sorte de mise à jour. Ci-dessous, un aperçu de ce qui a été diffusé à ce sujet.

A-     ONG et Association :

Une des premières réactions est survenue de la part de l’association Protect Lebanese Heritage, qui a pris le soin de créer une pétition en ligne et qui, jusqu’à l’heure de la rédaction de cet article, a atteint les 1315 signataires. Le groupe Save Beirut Heritage sur Facebook a publié une image du site prise par un des activistes, montrant un bulldozer in-situ, comme s’il attendait le feu vert pour attaquer les vestiges, qui pour le moment demeure. Ce qui  est navrant, c’est que le mur de SBH sur FB est devenu une sorte de rubrique nécrologique des bâtiments et sites classés du Liban, sans qu’il n’y ait une mobilisation effective aboutissant à un changement de la donne–surtout  que leurs multiples efforts sont toujours déçus par l’indifférence de l’État et des businessmen.

Des précisions sur l’action et les demandes de Protect Lebanese Heritage ont été fournies à Libnanews par Mlle Pascale Ingea, responsable de cette association officiellement reconnue, citoyenne et apolitique. L’association indique pouvoir entrer en contact direct en tant qu’ONG avec le ministre actuel de la Culture, M. Gaby Layoun, tout comme il était d’usage du temps du ministre précédent, M. Salim Wardé. PLH insiste sur le fait d’écarter toute équation politique dans la mission de préservation du patrimoine, notamment au niveau des médias dont le devoir est d’informer d’une manière impartiale sans tenir compte de leurs perspectives politiques, et ceci afin d’aboutir à des résultats satisfaisants. L’association appelle enfin le ministère de la Culture à regrouper les Lire le reste de cette entrée »

Posted in Culture & Société, Dossiers, Géneral, Liban dans l'Histoire | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Aoun au synode : Priorité à l’ouverture des esprits et à l’attachement à la terre

Posted by jeunempl sur septembre 25, 2010

(Scarlett – Haddad – L’Orient le Jour)

« Pouvons-nous imaginer les chrétiens sans Jérusalem et Bethléem ? Pouvons-nous imaginer un Moyen-Orient sans les chrétiens ? C’est alors que le mal régnera… »

C’est un chrétien du Liban, de ce pays où ses coreligionnaires ont connu le meilleur et le pire (parfois par leur propre faute) et où ils voient aujourd’hui leur rôle se réduire sur fond d’émigration des jeunes, qui tient ce discours. Devant des représentants des Églises chrétiennes d’Orient, en tête celui du patriarche maronite Mgr Sfeir, ainsi que de nombreuses personnalités chrétiennes et musulmanes, le général Michel Aoun a présenté son message au synode sur le Moyen-Orient qui doit se tenir à partir du 10 octobre au Vatican.

Si l’Église catholique ne sentait pas que la situation des chrétiens dans la région du Moyen-Orient était en danger, elle n’aurait pas organisé ce synode qui vise à les pousser à s’attacher à leur terre et à leur rôle en dépit des difficultés. Et c’est à ce synode, le premier du genre, que le général Michel Aoun a choisi de s’adresser, pour donner sa vision du rôle pionnier des chrétiens dans la région et pour pousser les évêques de la région qui se réuniront à Rome à utiliser leur autorité morale auprès des gouvernements et des dirigeants du monde occidental pour mettre un terme à la diabolisation de l’islam qui est la religion de près d’un milliard de personnes. Michel Aoun a estimé que les chrétiens d’Orient attendent de ce synode qu’il appelle à l’examen en profondeur de l’islam et non pas à le voir à travers des groupes extrémistes qui le déforment, car, selon lui, continuer à qualifier l’islam de religion extrémiste et à aiguiser l’islamophobie entraînera forcément des conflits et de l’instabilité dans la région, et cela aboutira peut-être à un conflit des civilisations et des religions qui finira par l’autodestruction du monde.

Aoun a estimé que dans cette période délicate que traverse la région, un peu plus de deux mille ans après le passage du Christ sur cette terre, en Palestine en particulier qui est devenu le berceau du christianisme, la Lire le reste de cette entrée »

Posted in Actualité Tayyar-CPL, Culture & Société, Dossiers, Géneral, Régional | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Amin Maalouf parie pour un monde moins suicidaire

Posted by dodzi sur avril 11, 2009

24heures

INTERVIEW | La société est déboussolée, mais le pire, annoncé, pourrait être salutaire.

amin-maalouf

Amin Maalouf: «Jamais le double langage de l’Occident n’a été aussi manifeste que durant l’ère Bush, et jamais le monde arabo-musulman n’a paru plus enfermé dans une impasse.»

Les plus cuisants échecs aboutissent parfois à de nouvelles avancées. C’est l’une des hypothèses du romancier Amin Maalouf (Goncourt 1993 pour Le rocher de Tanios ), auteur d’un essai percutant ( Les identités meurtrières ) qui a fait le tour du monde. Originaire du Liban, qu’il a quitté en 1976 pour s’établir en France, Maalouf incarne l’émigré-passeur entre cultures différentes. Or, l’Occident, constate-t-il, s’est aliéné une grande partie du monde en trahissant ses idéaux; et le monde arabe, humilié, se replie dans la déprime. Sur fond de crise majeure annoncée, Maalouf propose, avec Le dérèglement du monde , un bilan sévère de nos faillites matérielles et morales, dont il étudie les tenants avec beaucoup de nuances.

– Après deux guerres mondiales, la Shoah, le goulag et autres génocides, quel nouveau «dérèglement» pointez-vous?
– Les tragédies que vous citez font partie de l’Histoire de l’humanité, dont le dérèglement global que je décris risque de marquer le terme. Ce n’est pas du catastrophisme: voyez la crise financière et la crise climatique. Et le dérèglement est non seulement économique et géopolitique, mais aussi intellectuel et éthique. Tout le monde se sent d’ailleurs déboussolé. Jamais le double langage de l’Occident n’a été aussi manifeste que durant l’ère Bush, et jamais le monde arabo-musulman n’a paru plus enfermé dans une impasse. Lire le reste de cette entrée »

Posted in Culture & Société, Géneral | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Nuages de fumée

Posted by jeunempl sur mars 23, 2009

Roger AKL

pape-benoit-xviNotre civilisation actuelle est en pleine décadence morale, décadence qui a résulté en faillite économique. Nos politiciens et nos dirigeants sont apeurés par les mouvements sociaux résultants et ne savent plus où donner de la tête. Mouvements sociaux, guerres coûteuses et meurtrières, terrorismes dus à l’injustice, aux vols organisés dans les sociétés financières, convoitises pétrolières, énergétiques, montées en puissance des complexes militaro-industriels dominant et dirigeant les politiques, pourriture morale dans laquelle la recherche du plaisir et l’hédonisme ont remplacé le sacrifice de soi.

Il fallait donc un agneau sacrificiel à jeter à l’opinion publique pour le déchiqueter. Il fallait créer un nuage de fumée pour  cacher la nudité de nos politiques désastreuses.

Au lieu de dire à nos peuples la vérité sur notre déchéance morale et surtout celle de nos Lire le reste de cette entrée »

Posted in Billets & Opinions, Géneral, Régional | Tagué: , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Amin Maalouf, un humaniste inquiet

Posted by dodzi sur mars 13, 2009

Le Figaro

«Jai voulu essayer de comprendre pourquoi la chute du mur de Berlin navait pas produit les effets désirés. Ce livre est ma manière de tirer la sonnette dalarme», explique Amin Maalouf, ici dans son appartement parisien.

«J'ai voulu essayer de comprendre pourquoi la chute du mur de Berlin n'avait pas produit les effets désirés. Ce livre est ma manière de tirer la sonnette d'alarme», explique Amin Maalouf, ici dans son appartement parisien.

L’écrivain franco-libanais, Prix Goncourt en 1993 pour Le Rocher de Tanios, délaisse le roman le temps d’un essai. Dans Le Dérèglement du monde (Éditions Grasset), il dénonce l’épuisement simultané des civilisations occidentale et arabo-musulmane, mais veut encore croire en la possibilité d’un monde meilleur.

Le savoir n’a jamais été une valeur prise à la légère dans la famille d’Amin Maalouf. L’écrivain rappelle volontiers cette anecdote. Dans les années 1930, sa grand-mère, devenue veuve, quitta le village de montagne où elle vivait pour s’installer à la porte de l’université de Beyrouth. Elle voulait que ses six enfants s’habituent au lieu qu’ils fréquenteraient plus tard. Pari tenu. Le père d’Amin Maalouf y enseigna lui-même. L’un des plus beaux souvenirs d’enfance de l’écrivain remonte à ce jour de Noël où les élèves du professeur chantèrent devant sa fenêtre pour le remercier de les instruire.

Cet appétit de connaissance et de compréhension n’a jamais quitté Maalouf, l’auteur de Léon l’Africain et du Rocher de Tanios (prix Goncourt 1993), qui vit et publie en France depuis 1976. C’est dans son appartement parisien, où l’Orient déploie discrètement ses charmes décoratifs, qu’il évoque ses trois années passées à amasser des informations pour Le Dérèglement du monde, son dernier essai. Il aura auparavant pris le soin de servir le café, en recommandant les délicieux biscuits au sésame que l’on trouve normalement à Damas et que lui a dénichés dans une épicerie parisienne. Une pointe de douceur avant d’aborder les choses qui inquiètent. Car, dans son essai, il n’y va pas par quatre chemins, dénonçant l’aveuglement et l’épuisement simultanés de la civilisation occidentale et du monde arabe. Lire le reste de cette entrée »

Posted in Culture & Société, Géneral | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

La Méditerranée des Phéniciens

Posted by jeunempl sur février 9, 2008

(Le Monde)

Alphabet phénicienComment présenter une civilisation capitale pour l’Occident, celle des Phéniciens, alors que ses traces ne sont pas si nombreuses et surtout peu spectaculaires ? L’Institut du monde arabe (IMA) a relevé ce défi avec, notamment, la complicité du Musée du Louvre, qui a ouvert ses collections. Le résultat est mitigé.

Issus de ce qui est, en gros, aujourd’hui le Liban, les Phéniciens ont dominé pendant près d’un millénaire une bonne partie du bassin méditerranéen, avec un apogée entre 960 et 320 avant J.-C. Leurs bateaux sillonnent alors les côtes à partir des ports de Tyr et de Sidon. Ces navigateurs fondent des villes comme Carthage, près de l’actuelle Tunis, colonisant une partie de l’Espagne et de la Sicile. Lire le reste de cette entrée »

Posted in Liban dans l'Histoire | Tagué: , , , , , , | 1 Comment »

 
%d blogueurs aiment cette page :